•Forum RPG Spyro basé sur les deux générations de Spyro
 
FAQCalendrierRechercherAccueilS'enregistrerConnexionMembresGroupes

Partagez | 
 

 Petite hostilité deviendra grande... (PV Viel, Lyria) (Terminé)

Aller en bas 
AuteurMessage
Reine Lyria

avatar

Copyright : Lyria
Messages : 257
Gemmes d'Esprit : 729
Date d'inscription : 16/07/2017
Localisation : Dans mon château de cristal (au Freezer de Dante)

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille50 mètres
CouleurNoire et bleu. Paillettes d'argent sur les écailles bleues. Bracelets en alexandrite changent toujours de couleurs et sont dépareillés.
Âge30 ans
Situation socialReine des Ombres. En couple avec Nessie <3. Alchimiste, artiste, et Maîtresse des Eléments.

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/600  (0/600)

MessageSujet: Petite hostilité deviendra grande... (PV Viel, Lyria) (Terminé)   Mar 29 Aoû - 18:18

Des soldats en armure suivaient une imposante dragonne noire à travers une vaste pleine ensoleillée. Elle escalada une petite colline et s'immobilisa au sommet, contemplant la vue imprenable des environs. Au loin, une rivière miroitante suivait son cours au pied d'un château des temps anciens. L'atmosphère était paisible, l'air sentait bon le printemps. Lyria leva les yeux au ciel d'un air hautain, puis soupira. Elle ne s'attendait pas à ce que le Monde des Artisans soit aussi... campagnard. Pff... la campagne. C'est bien de vouloir sa tranquillité, mais de là à se couper carrément du monde... tss. Lyria pointa un petit village, à l'ouest.


- Serait-ce le village dont tu parlais, Viel ?


Elle tourna brièvement son regard impérieux vers lui, puis reporta son attention sur le village. De la fumée s'échappait des cheminées, signe de l'activité de leurs occupants. Viel devait rendre visite à l'un d'eux, un "ami tisserand". D'un point de vue extérieur, une telle escorte pourrait sembler ridicule. Seulement, ils n'étaient plus sur les terres de l'Empire. Lyria n'avait pas caché à Viel le fait que les Résistants pourraient lancer une attaque contre eux à la moindre occasion. Oui, ils sont moins bêtes qu'ils en ont l'air, finalement. Bien que la présence des gardes semble plus logique, celle de Lyria demeure un mystère. Celle-ci prétextait vouloir "se dégourdir les pattes"... bien qu'au fond, on pouvait se demander si c'était la seule raison, voire un mensonge.


- Rassure-moi... les autres habitants ne vont pas s'offusquer de notre présence, et nous attaquer à vue ? J'ose espérer qu'ils ne seront pas assez idiots pour le faire. Ce serait vraiment dommage de faire un carnage pour si peu... un si bel endroit... et surtout, devant ton... ami. N'est-ce pas ?


La dragonne noire avait prononcé ces mots d'un ton sarcastique, bien qu'elle paraissait très sérieuse à première vue. D'un autre côté, qu'avait-elle à craindre de ces crétins de paysans ? Gnéhéhé... qu'ils essayent de la toucher, pour voir...


Dernière édition par Lyria le Dim 10 Sep - 14:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Viel

avatar

Messages : 137
Gemmes d'Esprit : 229
Date d'inscription : 25/04/2017
Age : 23

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille
Couleur
Âge
Situation social

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/500  (0/500)

MessageSujet: Re: Petite hostilité deviendra grande... (PV Viel, Lyria) (Terminé)   Mer 30 Aoû - 14:40

Accompagné de la princesse Lyria et de soldat en armure, nous nous dirions doucement vers un village tranquille. Je connaissais un tisserand qui pourrait nous aider. Je me demandais pourquoi Lyria tenait tant à venir pour une chose aussi secondaire, elle prétendait vouloir se dégourdir les pattes, tout ceci me semblait être un prétexte, mais même en sachant cela, j'ignorais la véritable raison. Quoi qu'il en soit sa présence ne me déranger pas. Comme elle le savait j'appréciais sa compagnie.

Pendant que j'avançais j'observais les plaines depuis la colline, on pouvait observé ce petit village, je n'avais jamais compris pourquoi mon ami avait décidé de vivre ici. Bien qu'au fond la tranquillité de la campagne était une aubaine. La dragonne m'adressa la parole ensuite, elle me porta un bref regard et je lui répondis.

- Serait-ce le village dont tu parlais, Viel ?

"Oui ça c'est. Il vit ici."

Une réponse simple et directe, il était inutile d'en dire plus pour l'instant. Tranquillement , nous arrivons dans le village. J'étais légèrement nerveux car j'ignorais comment aller réagir la population local à la vue de Lyria. Il y avait probablement rien à craindre des villageois en particulier. Seulement, il était possible que la résistance soit présente sur ces lieux, mais par chance, il y avait aucune raison qu'un groupe important de résistant réside ici, ce qui n'excluait malgré tout pas la présence des résistants ici.
Je pouvais observé la présence de quelques gardes locaux isolés, ils semblaient nous observer, mais ils restaient malgré tout à leurs postes. Lyria m'adressa ensuite la parole.

- Rassure-moi... les autres habitants ne vont pas s'offusquer de notre présence, et nous attaquer à vue ? J'ose espérer qu'ils ne seront pas assez idiots pour le faire. Ce serait vraiment dommage de faire un carnage pour si peu... un si bel endroit... et surtout, devant ton... ami. N'est-ce pas ?

Ce que disait Lyria m'inquiéter légèrement, elle serait capable de faire raser cette endroit si elle le désirait , indirectement si elle faisait ça j'aurais été responsable de tout ceci.

"Soyez rassurez... Euh attendez vous ne pensez pas à détruire cette endroit quand même? ... Je ne pense pas que ce village soit une menace pour l'empire. Je ne connais pas les habitants de ce lieu pour être honnête. Mais ils ne devraient pas êtreun problème, en revanche j'ignore si les résistants sont présent ici ou non."

Nous continuons notre route, je recherchais pendant ce temps la maison de mon ami. J'ignorais si Lyria avait conscience qu'indirectement, elle me mettait la pression avec son interrogation, qui c'était certes légitime.
Au fur et a mesure que j'avançais, je pouvais voir un garde s'approchait d'un villageois et ils semblaient discuter à voix base, peu après le villageois en question partit en courant pour s'éloigner.
J'étais probablement parano , mais ça ne m'inspirait pas confiance... Je m'approchais ensuite d'une maison qui semblait en plein coeur du village, pour ne rien arranger et je me mis à dire.

"La maison de mon ami est ici , il n'est pas au courant de mon arrivé malheureusement, mais tout devrait bien se passer."

Je toquais tranquillement à la porte. J'espérais que mon ami soit présent, car ça serait très embarrassant, Lyria pourrait me faire des reproches pour tout ceci. Je jetais un coup d'oeil derrière moi en direction du garde qui été resté. La porte s'ouvrit ensuite doucement, on pouvait voir un dragon bleu ouvrit la porte, il semblait assez jeune ,bien qu'adulte.

"Oui? Bonjour, Viel c'est toi?!"

Je me retournais ensuite, je remarquais quelques mouvements de garde dans le village, je n'étais pas confiant.

"Oh, bonjour Raven , pourrait-on rentrer ? Je t'expliquerais plus en détail la raison de notre présence."

Le dragon se décala ensuite pour nous laisser entrer.

_________________


Dernière édition par Viel le Mer 30 Aoû - 19:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reine Lyria

avatar

Copyright : Lyria
Messages : 257
Gemmes d'Esprit : 729
Date d'inscription : 16/07/2017
Localisation : Dans mon château de cristal (au Freezer de Dante)

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille50 mètres
CouleurNoire et bleu. Paillettes d'argent sur les écailles bleues. Bracelets en alexandrite changent toujours de couleurs et sont dépareillés.
Âge30 ans
Situation socialReine des Ombres. En couple avec Nessie <3. Alchimiste, artiste, et Maîtresse des Eléments.

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/600  (0/600)

MessageSujet: Re: Petite hostilité deviendra grande... (PV Viel, Lyria) (Terminé)   Mer 30 Aoû - 16:37

Ainsi, c'était confirmé. Ils étaient au bon endroit. Avant d'entrer dans le village, Lyria s'adressa à Viel. Bien entendu, il semblait inquiet.


"Soyez rassurez... Euh attendez vous ne pensez pas à détruire cette endroit quand même? ... Je ne pense pas que ce village soit une menace pour l'empire. Je ne connais pas les habitants de ce lieu pour être honnête. Mais ils ne devraient pas êtreun problème, en revanche j'ignore si les résistants sont présent ici ou non."
- Le détruire ? Non. Je n'y vois aucun intérêt, bien que ça serait simple comme bonjour. Je te dis simplement que, tant que les habitants ne nous feront rien, je ne leur ferais rien. Dans le cas contraire... si jamais ils nous attaquent... je leur ferais leur fête avec un immense plaisir. Ne me juge pas mal, Viel, mais je n'aurais pas d'autres choix si les choses tournent mal.


Ils pénétrèrent alors dans le village. La crête de Lyria se hérissa. Y avait quelque chose de pas net. Même Nessie était préoccupée. Les villageois étaient un peu trop calmes à la vue de Lyria. Ils la regardaient passer en continuant leurs activités. Certains étaient curieux, d'autres hostiles. Lyria les ignora délibérément, regardant devant elle d'un air hautain. Elle laissa Viel passer devant eux pour les guider. Il s'arrêta vers ce qui semblait être la place du village.


"La maison de mon ami est ici , il n'est pas au courant de mon arrivé malheureusement, mais tout devrait bien se passer."


La dragonne noire haussa les épaules, l'air peu convaincue. Elle estima préférable de rester à l'écart, et se contenta de regarder. Lorsque Viel frappa à la porte, un jeune dragon bleu apparu. C'était lui ? Quoi qu'il en soit, il connaissait Viel.


"Oh, bonjour Raven , pourrait-on rentrer ? Je t'expliquerais plus en détail la raison de notre présence."


Lyria était de plus en plus tendue. Quel était ce sentiment de danger permanent ? Ca semblait ridicule, dans une bourgade aussi tranquille. Pourtant, elle sentait Nessis sur le qui-vive. Un peu surprise, le dénommé Raven n'hésita pas à le laisser entrer. Les gardes se contentèrent d'imiter Viel, quoiqu'ils s'efforcèrent d'être aimables. Lyria hésita, puis s'approcha doucement de Raven, affichant un sourire rassurant.


- Je sais que vous ne me croirez pas, mais je vais vous le dire quand même, parce que c'est vrai. Ne craignez rien. Nous venons en paix, et en tout amitié.


La dragonne noire plaqua ses ailes contre son corps, puis baissa la tête pour entrer. La porte était de taille moyenne. Malgré sa taille imposante, Lyria se glissa à l'intérieur, telle une ombre rampante. Avec précaution, elle alla s'asseoir dans un coin, prenant garde de ne rien renverser. Oh, la maison n'était pas petite. Elle était de taille modeste. C'est plutôt la taille de Lyria, le souci. Avec son corps élancé, et sa longue queue, elle pouvait aisément renverser les bibelots. Lyria hocha la tête pour dire à Viel de prendre la parole. Lui, Raven le croirait peut-être. Lyria, en revanche, ce serait étonnant.

_________________
♪♫♪♫ Music speaks for the mind what the heart doesn't know how to say ♪♫♪♫

♪♫♪♫ What doesn't kill you make you stronger ♪♫♪♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Viel

avatar

Messages : 137
Gemmes d'Esprit : 229
Date d'inscription : 25/04/2017
Age : 23

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille
Couleur
Âge
Situation social

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/500  (0/500)

MessageSujet: Re: Petite hostilité deviendra grande... (PV Viel, Lyria) (Terminé)   Jeu 31 Aoû - 10:57

J'étais rassuré quand Lyria m'annonçait qu'elle ne voyait aucun intérêt à faire un carnage à cette endroit, sauf si les habitants attaquaient les premiers. Je ne pensais pas que les habitants oseront attaquer directement, mais ça n'écartait toute menace malheureusement.

- Le détruire ? Non. Je n'y vois aucun intérêt, bien que ça serait simple comme bonjour. Je te dis simplement que, tant que les habitants ne nous feront rien, je ne leur ferais rien. Dans le cas contraire... si jamais ils nous attaquent... je leur ferais leur fête avec un immense plaisir. Ne me juge pas mal, Viel, mais je n'aurais pas d'autres choix si les choses tournent mal.

"Oh ! Je vois désolé, c'est juste que vous me parliez de faire un carnage, bon après bien sur que je comprends bien que si on se fait attaquer, nous aurions pas le choix je l'entends bien."

Une certaine tension était palpable malgré le calme présent dans ce village. Il fallait probablement le temps que les villageois comprennent que l'on venait en paix, ils ne s'attendaient probablement pas à voir la princesse ici, bien que je me demandais si il connaissait Lyria. Ce qui m'inquiéter le plus c'était ce villageois qui c'était éloigné suite après avoir parler à un garde local. Je n'avais pas eu l'occasion d'alerté Lyria , d'un autre coté, je n'étais sûr de rien , je m'imaginais probablement des choses.

Raven dévisagea Lyria un bref instant, bien qu'il semblait impressionné par Lyria, il ne montrait pas de signe particulier de peur, d'agressivité ou de mépris.

- Je sais que vous ne me croirez pas, mais je vais vous le dire quand même, parce que c'est vrai. Ne craignez rien. Nous venons en paix, et en tout amitié.

"Dans ce cas vous êtes la bienvenue."

Suite à cela nous entrâmes dans l'habitat de mon ami. La maison était assez grande sans être immense, une taille disons moyenne, bien qu'assez meubler , ce qui pouvait déranger Lyria avec sa grande taille. Une fois tout le monde rentrer , Raven referma la porte tranquillement. Je m'approchais à la fenêtre pour jeter un coup d'oeil à l'extérieur afin d'observer. Je me tournais ensuite vers Raven, je pouvais voir que Lyria c'était assise dans un coin.

Le dragon bleu semblait impressionné par la présence des gardes ici, bien qu'il ne semblait pas inquiéter, il semblait s'interroger, il me demanda avant même que je puisse expliquer.

"Une amie à toi Viel? Non..."

Il observa en détail Lyria et finissait sa phrase. Il semblait réfléchir, comme si il recherchait à se souvenir de quelque chose, ce n'était pas étonnant que le visage de Lyria évoqué quelque chose. Elle ressemblait beaucoup à Cynder, et des images de la princesse avait probablement déjà du circuler.

"... je crois que je vous est déjà vu."

"C'est possible, bien que je doute que tu l'est rencontré en face à face. Je te présente Lyria, la princesse de l'empire des ténèbres. Et on souhaiterait parler... affaire si tu le veux bien..."

Le dragon était hésitant, comme si toute cette histoire le mettait dans une situation délicate. Il se gratta légèrement les écailles au niveau du cou et ajouta ensuite.

"Je comprends mieux... Princesse Lyria, faire des affaires avec l'empire s’avère difficile, mais pas impossible loin de là. J'imagine que si vous venez ici c'est que vous avez besoin de tissu, bien évidement, pour quel autre raison sinon. Les habitants qui sont ici ont généralement fuit la guerre, bien que ce village n'appartient pas à la résistance, il existe un groupe de résistant ici qui souhaiterait que le pays des dragons se joignent à cette guerre contre l'empire "

Je gardais un oeil à l'extérieur , je remarquais toujours des mouvements de garde à l'extérieur, ils préparaient quelques choses c'était sûr et certain. Mais peu importe, l'empire fera affaire avec Raven que ce village le veuille ou non. Je disais à voix base.

"Tss... j'ai pas confiance, ils foutent quoi au juste..."

Je tournais mon regard vers Lyria, peut-être qu'elle comprendrait dans mon regard que quelque chose n'allait pas à l'extérieur, enfin j'espérais. Difficile de se faire comprendre en un seul regard à vrai dire.

_________________


Dernière édition par Viel le Ven 1 Sep - 21:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reine Lyria

avatar

Copyright : Lyria
Messages : 257
Gemmes d'Esprit : 729
Date d'inscription : 16/07/2017
Localisation : Dans mon château de cristal (au Freezer de Dante)

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille50 mètres
CouleurNoire et bleu. Paillettes d'argent sur les écailles bleues. Bracelets en alexandrite changent toujours de couleurs et sont dépareillés.
Âge30 ans
Situation socialReine des Ombres. En couple avec Nessie <3. Alchimiste, artiste, et Maîtresse des Eléments.

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/600  (0/600)

MessageSujet: Re: Petite hostilité deviendra grande... (PV Viel, Lyria) (Terminé)   Jeu 31 Aoû - 18:14

Suite aux propos de Lyria, Viel semblait inquiet. Il s'attendait peut-être à ce que Lyria change cet endroit en "apocalypse". Elle le rassura - si on peut dire -, afin que Viel ne se fasse pas des écailles blanches. Par la suite, ils pénétrèrent dans le village. Malgré l'hostilité de certains dragons, ils restèrent tranquilles. Du moins, en apparence... bien que Lyria et Nessie ignoraient ce qui se préparait, elles ressentaient un danger permanent, ce qui les maintenait sur le qui-vive. Ils firent alors la connaissance de l'ami de Viel, dénommé Raven. Malgré Lyria qui le dominait de toute sa hauteur, Raven garda son sang-froid, ce qui était rare, vis-à-vis d'une dragonne comme Lyria. Il ne semblait même pas hostile, rien du tout, et la laissa entrer.


Bien que la dragonne noire s'était assise dans un coin, c'était surtout pour se faire discrète, et ne pas imposer sa présence. Elle savait par expérience qu'il fallait se mettre sur un pied d'égalité avec son interlocuteur, quand il s'agit de marchander. Ainsi, il sera plus à l'aise, et plus ouvert à d'éventuelles propositions. D'un autre côté, se faire discrète était un peu ridicule. Comment ignorer la présence d'un énorme dragon noir dans un coin de votre salon ? Nessie lui fit remarquer que sa carrure devrait plus être considéré comme un avantage qu'un handicap. Et que Raven était quand même impressionné par sa taille. Visiblement, il ne devait pas en voir tous les jours. Enfin, pour l'instant, c'était plutôt les gardes, qui l'impressionnait.


"Une amie à toi Viel? Non..."


Lyria le fixa, mais se contenta d'un sourire poli. "Amie"... euh... on peut pas vraiment dire ça, puisque que Viel travaille pour Lyria, et qu'ils se voient souvent dans ce cadre. Plutôt une simple relation professionnelle... après, Lyria ne connaissait pas l'avis de Viel, là-dessus, même s'il disait "apprécier sa compagnie". Les muscles de la dragonne noire se tendirent lorsque le dragon bleu l'observa sans gêne en réfléchissant.


"... je crois que je vous est déjà vu."
"C'est possible, bien que je doute que tu l'est rencontré en face à face. Je te présente Lyria, la princesse de l'empire des ténèbres. Et on souhaiterait parler... affaire si tu le veux bien..."




Pourquoi Raven était-il aussi mal à l'aise ? La réponse ne se fit pas attendre.


"Je comprends mieux... Princesse Lyria, faire des affaires avec l'empire s’avère difficile, mais pas impossible loin de là. J'imagine que si vous venez ici c'est que vous avez besoin de tissu, bien évidement, pour quel autre raison sinon. Les habitants qui sont ici ont généralement fuit la guerre, bien que ce village n'appartient pas à la résistance, il existe un groupe de résistant ici qui souhaiterait que le pays des dragons se joignent à cette guerre contre l'empire "


Lyria cilla, impassible. Des Résistants ? Vraiment ? Alors, ce serait eux, le danger ? Ou alors... les villageois seraient de mèche avec eux, peut-être... hé. Bien sûr que Lyria avait remarqué l'attitude étrange de ces gens. Certes, elle ne l'a pas vu tout de suite, mais le nombre anormal de gardes dans le village... il n'en faut pas plus pour lui mettre la puce à l'oreille. En revanche, mieux valait ne rien laisser paraître. Bien qu'elle avait peu de doutes, Lyria peut aussi se tromper...comme tout le monde. Elle décida de garder contenance en faisant profil bas.


- Eh bien, vous ne devriez pas laisser ces Résistants vous influencer. Oh, ne vous méprenez pas. Ces villageois ont fuit la guerre, et c'est leur droit. Je veux dire simplement que vous devez vivre comme vous l'entendez, quoi qu'il arrive, et que personne n'a le droit de décision sur vous, et les villageois d'ici. Je vous le répète : je ne viens pas pour me bagarrer, mais pour le commerce. Comme tout marchand honorable qui se respecte. Alors, si vous n'y voyez pas d'objections, j'aimerais revenir sur le motif de ma présence ici.


Lyria marqua une pause pour appuyer ses propos. Le ton était froid, mais on-ne-peut-plus-sérieux.


- Comme vous vous en doutez... je ne me déplace pas en personne pour des broutilles. Je me tourne vers vous pour la simple et bonne raison qu'on ne tarie pas d'éloges sur vous, et sur votre réputation. Voyez-vous, je suis actuellement en train de changer la décoration de la forteresse. Par ailleurs, je recherche un tissu qui ressortirait sur une surface plutôt sombre, mais sans pour autant être tape-à-l'oeil. Auriez-vous des suggestions, à ce sujet ? Par ailleurs, savez-vous s'il existe un type de tissu inflammable ? Pardonnez ma franchise, mais je crois qu'en cas d'incendie, le tissu est le plus susceptible d'être touché en premier, si je ne m'abuse.




Le laissant réfléchir, Lyria promena son regard autour d'elle avec intérêt. Raven avait beau l'air d'avoir une vie modeste, il ne manquait pas de goût pour le mobilier et les babeliots. La dragonne noire se pencha doucement vers un vase.


- Serait-ce une réplique du légendaire vase de Soissons ?


La dragonne noire sentit le regard insistant de Viel. Elle lui jeta un bref regard. Qu'est-ce qui pouvait le rendre si nerveux ? Il n'avait vraiment l'air dans son assiette. D'ailleurs, Nessie non plus. Elle avoua à Lyria qu'elle avait un mauvais pressentiment. Lyria fit semblant d'admirer un tableau près d'elle.


*Qu'est-ce qui peut te troubler à ce point ? Tu vois bien que je suis dans une situation déjà très délicate...*
*J'ai remarqué que Viel avait regardé par la fenêtre...*
*Et ?*
*Et c'est à ce moment-là qu'il a commencé à devenir nerveux. Je n'y prêtais pas attention au début, mais il n'a pas arrêté de regarder par la fenêtre.*
*Hum... il redoute quelque chose aussi, si je comprends bien. Dans ce cas, j'ai un travail pour toi, Nessie...*
*... Je vois. Envoyer un garde, ce serait montrer aux villageois qu'on craint quelque chose... et moi, ils ne me verront pas... t'es une maligne, toi.*
*Va. Et sois prudente.*





Il ne faut pas oublier que Lyria peut devenir invisible avec la Cape des Ombres... et donc, Nessie aussi. Une Nessie invisible sortit doucement du corps de Lyria, et passa à travers le mur. Hé... Nessie est un démon n'ayant pas d'apparence physique... rien ne l'empêchait de le faire. Elle lui fit part de ses observations par télépathie. Un attroupement très animé sur la place. Grand nombre de gardes. De plus en plus de villageois s'y rendent. En revanche, Nessie était trop loin pour les entendre. Elle ne pouvait s'éloigner trop de Lyria, étant reliées l'une à l'autre par le même corps. Pourtant, quand Nessie regagner son corps, Lyria la sentit sourire. Son calme et sa confiance la rassurait. Qu'ils essayent donc de les attaquer... et ils verront l'Enfer de très près. Une Lyria en colère, c'est déjà pas beau à voir... alors si Nessie s'y met... il ne restera rien de cet endroit. A part des cendres fumantes et des cadavres.[/justify]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Viel

avatar

Messages : 137
Gemmes d'Esprit : 229
Date d'inscription : 25/04/2017
Age : 23

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille
Couleur
Âge
Situation social

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/500  (0/500)

MessageSujet: Re: Petite hostilité deviendra grande... (PV Viel, Lyria) (Terminé)   Ven 1 Sep - 21:58

Les présentations étaient faite entre Lyria et Raven, tout semblait globalement bien se passer, bien que je trouvais Lyria assez froide dans son attitude, mais ce n'était pas très important. Elle n'était pas ici pour jouer ou faire la parlotte après tout. En soit, je n'avais pas à m'inquiéter que la discutions se déroulait mal malgré les caractères différents de mon ami et de la princesse. Je préférais les laisser discuter entre eux, j'étais d'avantage préoccuper par ce qui se dérouler à l'extérieur. On aurait beau négocier, si on se faisait attaquer par les villageois ou des résistants ça serait très agaçant. En parlant de cela, mon ami avait parlé des résistants et Lyria avait répondu à cela. Je ne savais quoi penser de sa réponse, je voyais bien une tentative de Lyria pour dissuader mon ami de rejoindre la résistance. D'un autre coté, je ne pouvais la juger pour cela.

- Eh bien, vous ne devriez pas laisser ces Résistants vous influencer. Oh, ne vous méprenez pas. Ces villageois ont fuit la guerre, et c'est leur droit. Je veux dire simplement que vous devez vivre comme vous l'entendez, quoi qu'il arrive, et que personne n'a le droit de décision sur vous, et les villageois d'ici. Je vous le répète : je ne viens pas pour me bagarrer, mais pour le commerce. Comme tout marchand honorable qui se respecte. Alors, si vous n'y voyez pas d'objections, j'aimerais revenir sur le motif de ma présence ici.

Mon ami était un peu gêner, il ne s'attendait probablement pas à ce que la princesse des ténèbres elle même lui donnait des conseils, mais il répondit.

"Ce n'est pas si simple, ils sont capable de faire pression, dans leur esprit, si on est pas avec eux, on est forcement contre eux car ça reviendrait à soutenir Malefor et l'empire par l'inaction. Mais vous avez raison, je ne suis ici que pour le commerce."

Suite à cela ils se mirent à parler affaire et Lyria demandait des tissus qui pourraient résister aux flammes. A cela je ne répondis rien.

- Comme vous vous en doutez... je ne me déplace pas en personne pour des broutilles. Je me tourne vers vous pour la simple et bonne raison qu'on ne tarie pas d'éloges sur vous, et sur votre réputation. Voyez-vous, je suis actuellement en train de changer la décoration de la forteresse. Par ailleurs, je recherche un tissu qui ressortirait sur une surface plutôt sombre, mais sans pour autant être tape-à-l'oeil. Auriez-vous des suggestions, à ce sujet ? Par ailleurs, savez-vous s'il existe un type de tissu inflammable ? Pardonnez ma franchise, mais je crois qu'en cas d'incendie, le tissu est le plus susceptible d'être touché en premier, si je ne m'abuse.


Lyria savait très bien ce dont elle avait besoin en terme de tissu après tout. Le marchand ne réfléchissait qu'un bref instant avant de répondre.

"Oui , il existe des tissu ignifuge, a cela on a deux options , soit on ils sont naturellement résistants à la chaleur, soit ils sont enchantés pour. Pour ce qui est de la couleur du tissu, on peut très facilement teindre le tissu pour l'adapter au bâtiment."

Suite à cela pour une raison que j'ignorais, Lyria s'intéressait au vase de mon ami. Ce n'était pas vraiment le moment de parler de ça quand je voyais les gardes du village. J'aurais été seul , j'aurais été nullement inquiet, j'aurais probablement pu me débrouiller, mais j'avais l'impression que l'on me faisait pas assez confiance pour cela.

- Serait-ce une réplique du légendaire vase de Soissons ?

"Oh ! Oui c'est ça. Un client fortune de longue date qui m'a offert cette merveille, malheureusement peu de monde prenne le temps de reconnaître ce vase, même si ce n'est qu'une réplique."

J'étais très calme, beaucoup trop concentré sur l'extérieur. Lyria ne semblait pas réagir à mon regard. Je ne pouvais pas savoir que celle-ci avait envoyé Nessie à l'extérieur afin de voir ce qui se passer. Elle pourrait mieux savoir ce qui se tramer à l'extérieur alors que moi , je ne pouvais qu'observer.

Dans le village, des gardes étaient réunis devant ce qui semblait être leur chef. On pouvait facilement chiffré uen quinzaine de garde. Ce chef en question était en pleine discutions avec ce qui semblait être la mairesse du village.

"Je vous l'assure Madame la Maire, la grande faucheuse est ici dans ce village. Nous pouvons l'arrêté dès aujourd'hui et prendre l'avantage sur cette guerre ! "

"Non, hors de question ! J'ai fais appel à vous pour que vous protégiez le village , rien de plus ! Ce village c'est toujours tenue à l'écart de cette guerre et..."

"Comment osez vous refuser?! La résistance vous protéger sans rien demander en retour je vous rappel !  Si vous refusez , je dirais à la résistance que vous collaborer avec l'empire et on vous fera arrêter ! D'ailleurs, elle appartient à qui cette maison"

La mairesse était déstabilisée, elle ne pouvait physiquement empêché d'agir ce qui semblait être une petite troupe de résistant. Celle-ci répondit.

""C'est le tisserand du village."

"Et sans doute un traite... Soldat ! Regroupez vous ! Vous savez ce qu'il vous reste à faire, en position !"

""Attendez vous n'allez pas?!

"Silence ! Où je vous fais enfermer ! "

Les soldats se regroupèrent ensuite devant la maison du tisserand laissant comprendre qu'ils allaient vouloir rentrer de force dans le bâtiment et qu'ils allaient probablement charger.
Je pouvais voir les gardes se placer à l'extérieur, j'avais parfaitement compris ce qu'ils allaient faire, je refusais que Raven soit mêler à cette histoire et soit aperçu avec nous.

"Raven ! Mets toi à l'abri si te plais, maintenant ! "

"Quoi?! Que ce passe t-il !"

Je me retournais et vers lui et je répondis d'un ton autoritaire.

"Tout de suite ! "

Raven partit ensuite à la cave, me laissant seul avec Lyria et ses gardes. Je me reculais tranquillement de la fenêtre et j'ajoutais ensuite une fois mon ami parti.

"Des gardes, ils se sont regrouper devant la maison, ils semblent vouloir attaquer."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reine Lyria

avatar

Copyright : Lyria
Messages : 257
Gemmes d'Esprit : 729
Date d'inscription : 16/07/2017
Localisation : Dans mon château de cristal (au Freezer de Dante)

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille50 mètres
CouleurNoire et bleu. Paillettes d'argent sur les écailles bleues. Bracelets en alexandrite changent toujours de couleurs et sont dépareillés.
Âge30 ans
Situation socialReine des Ombres. En couple avec Nessie <3. Alchimiste, artiste, et Maîtresse des Eléments.

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/600  (0/600)

MessageSujet: Re: Petite hostilité deviendra grande... (PV Viel, Lyria) (Terminé)   Sam 2 Sep - 16:27

"Ce n'est pas si simple, ils sont capable de faire pression, dans leur esprit, si on est pas avec eux, on est forcement contre eux car ça reviendrait à soutenir Malefor et l'empire par l'inaction. Mais vous avez raison, je ne suis ici que pour le commerce."


Lyria soupira d'un air excédée.


- Vous avez bien des gardes, ici, pourtant ? C'est leur fonction, si je ne m'abuse. Commerçant ou pas, tant que vous avez de quoi vous défendre, vous ne devriez pas les craindre.


Une lueur d'intérêt s'alluma dans les yeux de Lyria suite aux propos du marchand.


"Oui , il existe des tissu ignifuge, a cela on a deux options , soit on ils sont naturellement résistants à la chaleur, soit ils sont enchantés pour. Pour ce qui est de la couleur du tissu, on peut très facilement teindre le tissu pour l'adapter au bâtiment."
- Hum... du tissu ignifuge... à tout hasard, auriez-vous des modèles de ce fameux tissu ? J'aimerais en voir un ou deux, si vous me le permettez.


Héhéhé... ça peut sembler idiot de s'intéresser à un vase. Mais celui-là est le sosie d'un objet d'une valeur historique. Au fond, tout ceci n'était qu'une ruse. Juste le temps qui faut à Lyria et Nessie pour échafauder un plan. Raven semblait enchanté de la remarque de Lyria.


"Oh ! Oui c'est ça. Un client fortune de longue date qui m'a offert cette merveille, malheureusement peu de monde prenne le temps de reconnaître ce vase, même si ce n'est qu'une réplique."
- Je ne suis pas une érudite de l'Art, et pourtant j'ai toujours eu... une certaine fascination pour des objets historiques et mystérieux...


Ensuite, Nessie revint pour faire son rapport. Lyria passa un message télépathique aux gardes. Discrètement, les gardes posèrent une patte sur leurs fourreaux, au cas où. Elle attendit tranquillement. Même quand elle vit les gardes par la fenêtre. Savait-elle ce qu'elle faisait ? Le pauvre Raven était le seul à n'être au courant de rien, visiblement.


"Raven ! Mets toi à l'abri si te plais, maintenant ! "
"Quoi?! Que ce passe t-il !"
"Tout de suite ! "


La dragonne noire le regarda disparaître sous une trappe. Tant que Raven ne bougeait pas, ça devrait aller pour lui.


"Des gardes, ils se sont regrouper devant la maison, ils semblent vouloir attaquer."
- En effet, Viel. Et j'ai bien peur qu'ils en aient après moi. Tu m'en vois navrée, mais je n'ai d'autres choix que de passer à l'offensive. Soldats. En position.


Sans un bruit, les soldats sortirent leurs épées et, passant par la cuisine, attendirent la princesse devant la porte de derrière. Lyria se retourna un bref instant vers Viel avant de partir.


- Viel... peut-être serait-il préférable que tu ailles avec Raven dans la cave. Je ne veux pas que tu te sentes obligé de te battre. D'autant plus que tu m'as clairement fait entendre que tu ne le voulais pas.


Sur ses mots, elle disparut dans un nuage noir. Silencieuse, elle se déplaça jusqu'à un garde et lui toucha l'épaule. Il fit un signe de tête. Sans bruit, ils se glissèrent dehors. Lyria, invisible, chargea les gardes adversaires, les renversant comme des quilles. S'ensuivit un véritable ballet aérien, avec des cris de panique. Personne ne comprenait ce qui se passait. De sa lame tranchante, elle transperça la chair et les os, mutilant sans aucune pitié. Avec un cri de guerre, les gardes de Lyria se joignirent à la mêlée, fendant la chair de leurs épées tranchantes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Viel

avatar

Messages : 137
Gemmes d'Esprit : 229
Date d'inscription : 25/04/2017
Age : 23

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille
Couleur
Âge
Situation social

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/500  (0/500)

MessageSujet: Re: Petite hostilité deviendra grande... (PV Viel, Lyria) (Terminé)   Lun 4 Sep - 0:29

- Vous avez bien des gardes, ici, pourtant ? C'est leur fonction, si je ne m'abuse. Commerçant ou pas, tant que vous avez de quoi vous défendre, vous ne devriez pas les craindre.

Quand Lyria parla des gardes, Raven détourna légèrement le regard laissant penser que ce n'était pas aussi simple que cela pouvait paraître. J'étais bien trop préoccupé pour observer cela en revanche. Mon ami était hésitant, comme si quelque chose le déranger dans les propos de Lyria, malgré tout il répondit à la princesse calmement

"Et bien... oui les gardes, j'imagine qu'ils sont là pour nous protéger oui... C'est leur rôle avant tout chose."

La conversation dériva ensuite  assez rapidement parler afin de s'occuper de la raison principal de cette rencontre qui était la vente de tissus. Je ne me faisais aucun soucis à ce sujet, si Lyria n'avait pas ce qu'elle voulait dans l'immédiat Raven sera malgré tout capable de lui fournir tôt ou tard quoi qu'il en soit.

"Oh ! Oui , oui bien sûr, je vais vous montrer différents exemplaires de tissus, attendez quelques minutes"

Le commerçant partit dans une pièce voisine, visiblement à la recherche des différents tissus qu'ils proposaient, mais pouvait toujours néanmoins communiqué avec Lyria. Pendant que celui-ci cherchait, ils parlèrent de se fameux vase, je ne comprenais toujours pas au passage la raison de cette dérive, mais peu importe.

- Je ne suis pas une érudite de l'Art, et pourtant j'ai toujours eu... une certaine fascination pour des objets historiques et mystérieux...

"Oh intéressant..."

Mon amie revenu ensuite avec les fameux tissus, bien que malheureusement, j'exigeai ensuite de lui qu'il se met à l'abri pour sa sécurité. Je préférais qu'il ne lui arrive rien. Je ne pouvais pas lui cacher ce qu'il allait se produire à l'avenir, il était trop tard. J'avais fais preuve d'imprudence en laissant Lyria venir, d'un autre coté, je ne pouvais pas lui refuser sans donner l'impression de la rejeter. De plus sa présence me faisait quand même plaisir malgré cette situation délicate.

- En effet, Viel. Et j'ai bien peur qu'ils en aient après moi. Tu m'en vois navrée, mais je n'ai d'autres choix que de passer à l'offensive. Soldats. En position.

"Pas de soucis... Qu'ils payent pour leur belligérance..."

Tout ceci allait finir en bain de sang, cela ne m'enchanter guère, mais visiblement on avait pas le choix. Je voyais les soldats de Lyria se mettre en position et sortir leurs épées et sortir pour attaquer. Apparemment celle-ci d'agir de manière très offensive, beaucoup de personne pensait que la meilleur défense , c'était l'attaque. C'était très probablement le cas. Suite à cela, la princesse me recommanda de m'abrité avec Raven, toute fois aucune obligation à ceci. Mon instinct primaire me disait de fuir le combat, mais je me refusais de fuir. J'avais accepté de faire parti de l'empire et je devais assumé les conséquences. Lyria pensait probablement que j'étais incapable de me défendre, mais elle se trompait, j'étais capable de survivre et de rendre les coups sans soucis. Certes, je manquais probablement d'expérience, je n'avais jamais tuer personne, jamais je ne serais probablement près à tuer qui que ce soit dans ma vie, je pouvais au moins protéger et soigner les blessures.

- Viel... peut-être serait-il préférable que tu ailles avec Raven dans la cave. Je ne veux pas que tu te sentes obligé de te battre. D'autant plus que tu m'as clairement fait entendre que tu ne le voulais pas.

"Je reste, je peux très probablement vous soutenir."

Lyria disparu ensuite sous un nuage noire, elle ne m'avait probablement pas écouter ou entendu. Je n'attendis pas pour sortir à mon tour.

A l'extérieur, je pouvais observer les gardes du village en position de combat. Ils n'attendaient que l'ordre de leur chef.

"Ils sortent, de leurs cachettes , ne les laissés pas s'échapper ! Pour la résistance !"

Avant même que les gardes eurent le temps de charger, Lyria avait déjà frappé mettant à terre quelques dragons. Le chef de la garde prit du recule et se mit à hurler.

"Abattez les!!!!!!!"

Je restais impassible d'une tel scène, une telle violence ne me choquait plus, j'avais connu le siège de Warfang , ce que je voyais n'était rien par rapport à ce qui avait pu se passer.
Il était fort probable que je ne sois d'aucune utilité dans ce combat, d'un autre coté, Lyria m'avait recommandé de ne pas agir, et même de me cacher, mais je me refusais de me cacher.

Il était clair que Lyria et ses soldats avaient l'avantage.La princesse avait surement choisi des soldats d'élite qui   avaient plus d'expérience et étaient probablement mieux équiper que cette garde envoyé dans des terres paumés. Malgré tout les adversaires avaient un légère avantage du nombre, mais cela changerait très rapidement.

Tous les gardes résistants semblaient se battre avec ardeur, enfin les plus fort d'entre eux en tout cas , les plus faible étaient ceux qui étaient déjà mutiler ou mort. Je restais à l'arrière dans un premier temps, en soutien, je ne faisais qu'utiliser ma magie à distance afin de soigner d'éventuelle blessure que subiraient les soldats de l'empire. Cette magie se matérialiser sous forme de lumière assez vive et étincelante, celle-ci formait un rayon ou un lien vers la personne que je voulais soigner. Je n'étais pas très serin d'utiliser cette magie, elle était assez instable, je pouvais blessé au mieux de soigner, mais tant que je restais calme, je n'avais rien à craindre. Je me disais que peut-être que je serais pris pour cible si les gardes comprenaient ce que je faisais. En revanche ils seraient stupides de leur part de se focaliser sur moi, étant donner que les soldats faisaient barrage, les adversaires ne pouvaient pas se permettre de quitter leur mêler afin de m'attaquer sans prendre le risque de se faire descendre très rapidement.
Le chef des gardes résistants tant qu'à lui il comprit que la principal menace était Lyria, celle-ci se battait de manière agressive et faisaient le plus de ravage. Ce dragon en question chargea de la foudre dans ses pattes et semblaient viser Lyria depuis le sol. Celle-ci  malgré son efficacité dans l'agitation se rendait vulnérable à des attaques à distance depuis le sol.

Habituellement, j'aurais envoyé un cristal magique en guise de grenade afin de stopper l'action du chef voir même le blesser, je n'avais malheureusement pas mon matériel sur moi. Je pouvais tenté en revanche de blesser ce dragon en me concentrant. Je devais me concentrer sur quelque chose qui me mettait en colère ou qui me donnait la haine, tel était la contrainte de la magie que j'utilisais. Ce n'était pas tellement difficile, rien que voir ces faces de rats nous agresser de la sorte suffisaient. Je m'approchai pour ensuite chargeai une sphère d'énergie noire teinté d'une lueur violette afin de l'envoyer directement sur le flanc du dragon.  Bien que j'aurais préféré viser la tête, le principal était que la sphère s'impacte près de lui laissant une brume autour du chef de la garde. A mon grand regret , je n'avais pu empêcher le dragon de lancer ses attaques électriques en direction de Lyria qui devrait esquiver par elle-même tout en prenant en compte que cette foudre serait légèrement attirer car légèrement en altitude.
Suite à mon attaque , le chef de la garde sortit de la brume, bien que les yeux irrité et les écailles touchés légèrement noirci. Il s'était mit hors de porté pour mes attaques, mais je pensais que Lyria se ferait un plaisir de lui donner une mort infâme et expresse.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reine Lyria

avatar

Copyright : Lyria
Messages : 257
Gemmes d'Esprit : 729
Date d'inscription : 16/07/2017
Localisation : Dans mon château de cristal (au Freezer de Dante)

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille50 mètres
CouleurNoire et bleu. Paillettes d'argent sur les écailles bleues. Bracelets en alexandrite changent toujours de couleurs et sont dépareillés.
Âge30 ans
Situation socialReine des Ombres. En couple avec Nessie <3. Alchimiste, artiste, et Maîtresse des Eléments.

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/600  (0/600)

MessageSujet: Re: Petite hostilité deviendra grande... (PV Viel, Lyria) (Terminé)   Lun 4 Sep - 10:27

"Et bien... oui les gardes, j'imagine qu'ils sont là pour nous protéger oui... C'est leur rôle avant tout chose."


Lyria leva les yeux au ciel, mais préféra ne pas formuler sa pensée à voix haute, pour ne pas offenser Raven.


*"J'imagine qu'ils sont là pour nous protéger oui..." Wow, le génie ! Pff. Evidemment que c'est leur fonction, aux gardes ! Grosse patate... ils ne sont pas payer à rien foutre, quand même, nan ? Genre, ils ne servent à rien, à part faire les touristes dans le village ? Non, mais, dit comme ça... on croirait que tu sais même pas ce qu'est, un garde.*



Toutefois, la dragonne noire nota le malaise de Raven. Qu'est-ce qui pouvait le déranger à ce point ? Ce que Lyria lui disait de son point de vue ? Humpf. C'est clair que les choses n'étaient pas simples, à en juger à la façon dont il détourna le regard. La dragonne noire n'en avait rien à faire, au fond. Ca ne la regardait pas, et elle n'était pas là pour ça. Mieux valait ne pas insister. Elle s'accouda à la table, et croisa ses griffes entre elles, à la manière des hommes d'affaires.


- Bref. Passons.


Lyria lui exposa la raison de sa visite, à savoir la vente de tissus. Raven mentionna les tissus ignifuges, un tissu un peu spécial, puisque qu'il résistait à la chaleur naturellement. Ou alors, on pouvait l'ensorceler pour qu'il le soit. Elle lui demanda si elle pouvait les voir.


"Oh ! Oui , oui bien sûr, je vais vous montrer différents exemplaires de tissus, attendez quelques minutes"



Lyria attendit docilement, le regardant s'éloigner dans une autre pièce. On entendit un bruit de frottement. Sans doute farfouillait-il dans ses affaires. Quand Raven fut revenu, la dragonne noire en compta une dizaine, à première vue. Ce n'était que des échantillons, mais quand même. Il fallait choisir le bon, et ensuite se décider pour la couleur. Disposés sur la table, elle n'eut guère le temps de les examiner que des soldats encerclaient la maison. Etrangement, Lyria ne semblait pas surprise du tout. Par la suite, Viel ordonna à Raven de se mettre à l'abri. Lyria donna l'ordre à ses soldats de se préparer, disant à Viel qu'elle n'avait pas le choix.


"Pas de soucis... Qu'ils payent pour leur belligérance..."


Viel semblait très calme, malgré la situation. Toutefois, malgré les propos de Lyria, il voulait prendre part au combat.


"Je reste, je peux très probablement vous soutenir."



La dragonne noire avait déjà disparue. "Eh bien, c'est ce que nous allons voir.", pensa-t-elle. Elle redoutait que la magie instable de Viel ne lui pose problèmes, c'est pourquoi elle demanda à Nessie de garder un oeil sur lui, en cas de problèmes. Elle le sentit les suivre, mais ne dit rien, pour ne pas trahir sa présence, vis-à-vis des ennemis.

S'ensuivit un véritable massacre. Le chef, bien que prit légèrement au dépourvu par cette soudaine offensive, ne se laissa pas démonter.


"Abattez les!!!!!!!"



Ah, ils avaient quand même de la ressources, les petits bonhommes. Les plus costauds des gardes ripostaient avec autant de force qu'ils le pouvaient. Les soldats de Lyria finirent par prendre le dessus, bien que légèrement blessés. Nessie lui notifia que Viel les soignait, visiblement. La dragonne noire jeta un oeil par-dessus son épaule. Non, non... il utilisait sa magie. Est-ce qu'il sait ce qu'il fait, au moins ? Le peu qu'elle ait vu de sa magie lui semblait si instable, si fragile... Lyria n'eut guère le temps d'y penser. Elle sentit sa Cape des Ombres disparaître, cette dernière ayant un effet limité.

Lyria s'envola à tire-d'ailes, poursuivi par trois gardes, trop sûrs d'eux. La dragonne noire usa des lames de ses ailes et de sa queue comme des épées, redoutables et aiguisées. Elle bougeait aisément et vivement, comme si la gravité ne l'attirait pas. Epées et lames s'entrechoquaient avec violence. Parades, ripostes, feintes, coups bas... tout était permis. Lyria rusa en donnant un coup dans le vide. Les gardes se moquèrent, croyant qu'elle avait raté son coup. Ne jamais quitter Lyria des yeux. En plus de désarmer le garde devant elle, elle lui trancha la patte qui tenait son épée. Il hurla en tenant de sa patte valide son moignon sanglant. Puis le poignarda à plusieurs reprises et le balança sur les deux autres. L'un esquiva de justesse, l'autre se prit son copain en pleine tronche. Il tomba et traversa le toit d'une habitation, sous les cris horrifiés d'une petite dragonne.

Oui, les habitants s'étaient barricadés chez eux en voyant la scène. Heureusement. Eux, au moins, ont de la jugeote, apparemment. Le dernier se précipita sur Lyria sans réfléchir. Elle tourna très vite sur elle-même en s'enflammant, tel un tourbillon de flammes violettes. A peine l'eut-il touché qu'il fut froidement repoussé en arrière, gravement brûlé. Ses ailes étaient touchées, ce qui fait que... il subit le même sort que l'autre garde. En revanche, son coup d'épée avait touché Lyria. Une zébrure qui traversait son dos. Ca la laissa de marbre, car c'était peu profond. Au même moment, Nessie avertit Lyria. Le chef des gardes ? C'était lui, qui attaquait.



La dragonne noire riposta aux éclairs par un grand jet de flammes violettes, les stoppant net. Ils se heurtèrent avec fracas, puis explosèrent un bref instant plus tard. Elle prit de l'attitude pour éviter l'explosion, puis fouetta de la queue les quelques tuiles qui volèrent, soufflées par l'explosion. Elle fonça en piqué sur le chef des gardes, le percutant de plein fouet. Il finit sa course dans un mur plusieurs mètres plus loin, et il se fissura sous l'impact. Lyria le souleva sans effort par la taille, le broyant de ses pattes puissantes, et le plaqua contre le mur, ses yeux froids le fixant sans pitié. Puis lui trancha la tête aussi facilement que du beurre, et emporta sa tête avec elle, par pur plaisir morbide.

Elle survola les environs. Visiblement, pas d'autres gardes à l'horizon. Les soldats de Lyria achevaient les derniers, essuyant leurs épées sur les dépouilles. Lyria se posa devant eux, jouant avec la tête du chef des gardes d'un air nonchalent. Au moins une vingtaine de victimes... et encore, y'en avait sur les côtés de la maison. Ses soldats vinrent se placer devant elle, droits comme des i. La dragonne noire balança la tête qu'elle tenait au loin. Elle les compta, puis sa crête se hérissa, inquiète.


- Où est Viel ? VIEL ! VIEL ?!


Elle fouilla les alentours du regard. L'un des gardes prétendit qu'il était là il y a quelques minutes. Nessie avoua qu'elle avait perdue Viel suite à l'attaque surprise, avec les éclairs. Lyria soupira.


- Séparez-vous en groupe de trois, et fouillez les environs. Trouvez-le. Il ne peut pas être bien loin. Si vous le voyez, ou avez le moindre problèmes, prévenez-moi immédiatement par télépathie.


Ils acquiescèrent et se séparèrent, chacun de leurs côtés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Viel

avatar

Messages : 137
Gemmes d'Esprit : 229
Date d'inscription : 25/04/2017
Age : 23

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille
Couleur
Âge
Situation social

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/500  (0/500)

MessageSujet: Re: Petite hostilité deviendra grande... (PV Viel, Lyria) (Terminé)   Mar 5 Sep - 13:19

Cette petite bataille prenait une torture un peu trop expéditive, toute cette violence dont Lyria faisait preuve envers les adversaires qu'elle terrassait aurait du m’horrifier, me dégoûter d'elle et de l'empire. J'aurais du probablement lui en vouloir de sa présence ici car il était fort probable que sans elle, jamais ce combat n'aurait eu lieu. Seul, j'aurais probablement jamais attirer l'attention de qui que ce soit et même si cela avait été le cas, j'aurais parfaitement pu jouer les innocents sans jamais trahir mon appartenance de l'empire. Étrangement, je ne lui en voulais pas de tout ceci.

Toute fois, je me serais bien passer de ce combat, je me serais bien passé de tous ces cris d'agonies et de tout ce sang. Seulement quelques dizaines de mètres me séparer de la scène de combat, je pouvais tous voir. Malgré tout je gardais mon calme et je me concentrais dans un premier temps à maintenir en forme des soldats de l'empire. Je n'avais en revanche aucun moyen pour aider Lyria, elle était trop en altitude et était en constant mouvement. De toute manière, la princesse ne semblait nullement avoir besoin de moi, ma présence n'avait probablement aucune influence, mais je pouvais probablement empêché un des soldats de mourir.
A l'origine cette escorte était là pour moi , et aussi pour la princesse il ne fallait pas oublier. De plus cette guérilla n'aurait jamais eu lieu sans moi. Tout ça en voulant simplement obtenir du tissu, je me demandais bien qui était le plus stupide dans cette histoire. Probablement ceux qui avaient périt dans cette histoire.

Le chef de la garde avait un moment tenté d'abattre la princesse à coup d'éclair, celle-ci semblait contrecarrer les attaques.
Mes actions avaient fini par attirer l'attention d'un garde ennemi. Enfin quelqu'un qui comprenait ce que je faisais  et qui avait comprit que malgré tout il fallait peut-être s'occuper de moi. Avec un peu de chance, j'avais peut-être en face de moi le "génie" de cette bande d'idiot...
Je pouvais voir ce dragon volait vers moi à toute vitesse, je pouvais très bien l'esquiver , mais une esquive de ma part était trop attendu, il était armé d'une épée, techniquement sans arme de mon coté, un combat rapprocher n'était pas à mon avantage. Heureusement, j'avais quelques réserves pour survivre et me défendre en cas de coup violent. Il y avait que deux choses voir trois chose qui pouvait à première vue me blesser gravement dans cette charge. L'épée, les cornes, ou éventuellement de la magie. Ma priorité restait de désarmer cette adversaire.

Il lui fallu quelques secondes pour arriver à mon corps à corps. Je décidais d'utiliser un de mes atouts défensive pour prendre l'avantage d'entré de jeu, si j'échouais les complications commenceraient par la suite.
Très rapidement une fumée noir épaisse m'enveloppa, le garde pensait m'avoir percuté, sauf qu'il se rendit rapidement compte qu'il était seul dans cette fumée. Il frappa une ou deux fois avec son épée et se sortit de cette fumée qui certes n'était pas toxique, restait irritante pour les yeux. Pendant quelques secondes cette brume suivit le garde allant même plus vite que lui, sans se rendre compte, on s'était éloigné du combat principal. J'attendis quelques secondes, avant de réapparaître derrière le dragon et donnait un violent coup de queue dans la lame pour l'envoyer plus loin. Pendant que la brume se dissipait le dragon se retourna rapidement pour tenter de me griffer au visage, réaction assez prévisible, j'avais déjà pris mes distances et je cracha un puissant souffle d'ombre dans les yeux de mon adversaire. Je l'avais probablement pris à la déloyal, mais c'était comme ça...
Je pouvais entendre un hurlement de douleur de mon adversaire, j'eu un pincement de coeur pour lui en sachant que j'allais devoir l'achever, bien que c'était plus une simple pensé au fait que ce "brave être" ne faisait que son travail, je n'avais pas vraiment le choix, c'était lui ou moi. Aucun allié ne semblait intervenir, j'avais fais comprendre à Lyria que je pouvais me débrouiller seul après tout.
Je maintenue mon souffle pendant une bonne dizaine de seconde, il tentait de se protéger le visage avec ces pattes et ailes, cela n'empêcherait pas les effets secondaires de mon souffle d'agir. Ce souffle n'était pas toxique , mais rendait la victime plus vulnérable encore à la magie, cela entraîner un peu un cercle vertueux. Plus il se prenait le souffle , plus il devenait vulnérable, plus les effets du souffle devenait efficace. L'adversaire avait fini par de dégager du souffle et frappa le sol violemment. Un soulèvement de terre sous mes pieds me projeta quelques mètres en arrière. Je fus déstabilisé et contraint de me relever. Une forme de magie nuageuse et sombre sortit de ma gueule, c'était indépendant de ma volonté en revanche... c'était probablement lié au coté instable de ma magie encore...
L'adversaire remuait la tête et maintenue ces pattes sur son visage, il poussait des gémissements de douleur. Je pris le temps de me concentrer pour prendre le contrôle de la magie qui c'était échappé pour former une sphère. Je parvenais à réussir mon action assez facilement sans pour autant que ça soit parfait. Le dragon en face de moi retira ses pattes de son visage qui semblait ronger par les effets de mon souffle. Je lui envoya directement en pleine tête le visage la sphère qui celle-ci partait comme partirait une balle de fusil. Le son que provoqua mon sort était comparable à un tir d'arme a feu, bien que beaucoup plus lent. Fort, brutal comme le tonnerre. Lyria qui pendant ce temps me cherchait n'avait plus qu'à suivre le bruit pour me trouver.
Le dragon se prit la sphère en plein visage, une giclé de sang noirci par la magie sortit de son visage déjà ravagé. En temps normal cette sphère aurait probablement pour effet d'assommé , mais mon souffle rendu vulnérable mon adversaire à cette magie ce qui avait permis de provoqué de tel dégâts.

Je n'avais pas entendu l'appel de Lyria, les gardes eux aussi devaient probablement crier mon nom. Je supposais que le combat avait prit fin car je n'entendis plus rien après les cris d'agonies de ma victime.
J'ignorais comment la princesse réagirait en remarquant que je m'étais éloigné, elle pouvait potentiellement me réprimandé d'avoir pris des risques. Ma mort aurait comprit le tableau que je devais créer pour elle.
Je pris un bref instant pour observer le dragon mort, je ne savais pas quoi penser... Non, aucune idée, après avoir observer Lyria, je me disais que tuer n'était peut-être pas si terrible que cela pouvait paraître. Pourtant ce n'était pas dans ma nature de faire cela, à moins que j'ignorais tous de ma vrai nature, que sais-je.

Assez rapidement, je fus retrouver, je ne savais pas en revanche par qui, je n'avais toujours pas détourner le regard de ma victime. J'ignorais si c'était Lyria, ou ces gardes, j'étais perdu dans mes pensées. Debout à observer comme je pouvais observer un tableau fini à un détail près que c'était beaucoup plus macabre et malsain. Je me mis à commenter , un peu bêtement donnant presque l'impression d'être sur une "autre planète".

"J'sais pas si vous avez remarqué mais il avait pas cette tête là avant de m'avoir rencontré... Euh... oublions ce que je viens de dire."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reine Lyria

avatar

Copyright : Lyria
Messages : 257
Gemmes d'Esprit : 729
Date d'inscription : 16/07/2017
Localisation : Dans mon château de cristal (au Freezer de Dante)

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille50 mètres
CouleurNoire et bleu. Paillettes d'argent sur les écailles bleues. Bracelets en alexandrite changent toujours de couleurs et sont dépareillés.
Âge30 ans
Situation socialReine des Ombres. En couple avec Nessie <3. Alchimiste, artiste, et Maîtresse des Eléments.

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/600  (0/600)

MessageSujet: Re: Petite hostilité deviendra grande... (PV Viel, Lyria) (Terminé)   Mar 5 Sep - 17:05

La dragonne noire se figea sur place en entendant un coup de feu. Ses soldats dégainèrent leurs épées par réflexe. Le silence revint très vite. Lyria leur fit un signe de tête. Ils la suivirent dans les airs, volant à ses côtés.


- Restez sur vos gardes. Il n'est pas exclu qu'il en reste d'autres dans les parages.


Lyria prit de l'altitude pour survoler les habitations, se dirigeant en direction de l'endroit où elle avait entendu le bruit. Elle plissa les yeux en courbant son long coup, cherchant un signe de vie. Un soldat lui envoya un message télépathique, lui demandant de venir d'une voix pressante. Bien qu'un peu inquiète, elle garda son sang-froid. Un moment plus tard, elle arriva à l'endroit qu'il lui a indiqué. Pour une raison inconnue, ils étaient autour de Viel. Un nuage de poussière se souleva quand l'imposante dragonne noire foula la terre. D'un pas vif et silencieux, elle se dirigea vers eux. Ils levèrent les yeux vers elle, l'air grave.


- Eh bien ? Que se passe-t-il ? Vous l'avez retrouvé, il me semble ?


Lyria haussa les paupières, l'air interrogateur. Mais qu'est-ce qu'ils ont ? Pourquoi font-ils une tête pareille ? On aurait dit qu'ils assistaient à des funérailles... l'un d'eux pointa un corps devant Viel. Elle jeta un regard perplexe au garde, mais leur fit signe de reculer. Ils s'exécutèrent, dociles, jetant de temps à autre un coup d’œil aux environs. Elle se baissa pour mieux l'examiner en détail. Mmmm... beaucoup de dégâts sur les pattes et la poitrine, visiblement. Mais pas assez pour tuer. Elle sursauta en voyant le visage. Complètement défiguré. Les écailles étaient manquantes en partie, laissant voir une peau brûlée sur une grande surface du visage. Et un trou béant sur le front. L'impact du coup de feu ? Elle redressa la tête, et croisa par hasard le regard de Viel. Nessie confirma ses soupçons en sondant le corps. Lyria se releva de toute sa hauteur, le dévisageant avec intensité. Impassible, il était difficile de dire avec certitude ce à quoi elle pensait.


- A tout hasard, Viel... est-ce toi qui a fait ceci ? Et le coup de feu ?


Elle le laissa répondre, attendant en pianotant des griffes, comme si elle réfléchissait. Un moment plus tard, elle secoua la tête en soupirant. Comme si ce qu'elle redoutait le plus était arrivé.


- Viel. J'aimerais avoir un entretien en privé avec toi. Dès demain, à midi. A propos de tes pouvoirs.


Lyria se tourna vers ses soldats d'un air autoritaire.


- Nous retournons chez le tisserand. Il doit être mort d'inquiétude. Surtout pour toi, Viel.


S'envolant de nouveau, ils y parvinrent quelques instants plus tard. Toujours sur le qui-vive, Lyria laissa passer quelques gardes, puis s'engouffra à son tour par la porte. Hum. C'est désert. Raven devait être resté dans la cave... bien que Lyria redoutait sa réaction, il saurait ce qui s'est passé d'un moment à l'autre. Peut-être que le plus tôt sera le mieux. Elle frappa trois fois sur la trappe de la cave et l'appela, pour signaler leur présence. N'ayant rien d'autre à faire, elle retourna s'asseoir en face des échantillons de tissus, se penchant comme pour les contempler. Au moins, ça leur laissera le temps de se remettre de leurs émotions.

_________________
♪♫♪♫ Music speaks for the mind what the heart doesn't know how to say ♪♫♪♫

♪♫♪♫ What doesn't kill you make you stronger ♪♫♪♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Viel

avatar

Messages : 137
Gemmes d'Esprit : 229
Date d'inscription : 25/04/2017
Age : 23

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille
Couleur
Âge
Situation social

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/500  (0/500)

MessageSujet: Re: Petite hostilité deviendra grande... (PV Viel, Lyria) (Terminé)   Mer 6 Sep - 11:14

Le silence régna dans un premier temps. Aucun des gardes semblaient vouloir me demander ce qui c'était passé, si j'allais bien ou si je n'étais pas blessé. Qu'avaient-ils ? Je ne les avaient pas choqué quand même? Je pensais qu'ils avaient vu pire avec la guerre. A vrai dire je n'avais jamais vu entendu des soldats ici présent parler ou dire quoi que ce soit. A croire que ça l'air été interdit.
Très peu de temps fut nécessaire pour que la princesse arrivait sur les lieux. Je jetais un bref regard un Lyria, un regard assez neutre, difficile de savoir à quoi je pensais, moi-même j'ignorais quoi penser de cette histoire. Je n'étais pas alaise c'était sûr, je n'avais jamais tuer qui que ce soit. J'avais toujours craint ce jour où je serais forcer à ôter la vie, c'était un acte horrible mais devenue si... commun en cette sombre époque.

- Eh bien ? Que se passe-t-il ? Vous l'avez retrouvé, il me semble ?

Aucun des soldats présent ne répondit à cela, je me contentais d'observer sans rien répondre ou dire, j'étais légèrement perturber par tout ceci, j'ignorais quel réaction elle pourrait avoir en voyant que je m'étais mis en danger, quoi que dans l'immédiat c'était plus l'état du corps qui risquait de l'interloquer. Moi-même je n'étais pas certain de ce que j'avais fais pour causer autant de dégâts. Un seul petit projectile de la taille d'une grosse bille avait suffit à tuer ce dragon. Au passage, il y avait plus aucune trace du projectile magique. Il avait probablement disparu, ou il était dans le crane de ma victime, je l'ignorais et je ne comptais pas vérifié à vrai dire...
Je laissais Lyria examiné le corps, je restais sur place tandis que les soldats se décalèrent pour laisser la place à la princesse. Un bref instant la princesse me fixa, je gardais un air innocent, je ne savais pas vraiment ce qu'elle pensait de tout ceci.

- A tout hasard, Viel... est-ce toi qui a fait ceci ? Et le coup de feu ?

"Un coup de feu ? Moi? Je n'est pas d'arme sur moi, encore moins d'arme à feu... Heum... a vrai dire, je m'attendais à ce qu'il se face assommer , ou qu'il tombe inconscient , je connais très mal l’intensité de mes pouvoirs. Au final ça a transpercé... pour le bruit, je ne suis sûr de rien, ça peut-être aussi bien l'impulsion magique que j'ai donné au projectile, ou à l'évaporation de celui-ci, mais au gond je pense m'en être... bien sortie, non???"

Le "non???" que je prononçais été hésitant , mais insistant. Comme si j'espérais une réponse de Lyria qui allait dans mon sens. C'était la première fois que j'abattais quelqu'un, je craignais être prit pour immonde un assassin, même au final personne ici ne pouvait me juger pour cela. De toute manière , j'avais choisi de me battre et je devais en assumé les conséquences.

- Viel. J'aimerais avoir un entretien en privé avec toi. Dès demain, à midi. A propos de tes pouvoirs.

Elle voulait un entretien , pour parler de mes pouvoirs. Je n'étais pas vraiment rassuré. J'ignorais si elle trouvait mes pouvoirs intéressant ou trop dangereux, aucun moyen de savoir. Quoi qu'il en soit, j'étais frustré

"Quoi?! mais pourquoi? Il y a rien de si terrible pourtant... Bon j'imagine que j'ai pas le choix."

Elle se retourna ensuite vers les soldats pour ordonner de revenir chez mon ami.

- Nous retournons chez le tisserand. Il doit être mort d'inquiétude. Surtout pour toi, Viel.

"J'imagine que oui..."

Je ne commentais pas d'avantage, visiblement ce que je pouvais dire ne ferait de toute manière pas changer d'avis, au fond, elle voulait simplement comprendre des choses sur le fonctionnement de mes pouvoirs. Ma maîtrise incertaine d'une magie qui peut se relevait mortel ne la rassurait probablement pas. Je sentais que j'allais pas avoir fini d'entendre parler de cette histoire.

Je suivis Lyria, celle-ci c'était envolé, je fis de même bien que je laissais les gardes passer devant moi. Je restais pensive et je craignais surtout la réaction de Raven. Qu'allait t-il dire en voyant qu'un massacre eux lieu par ma faute. Malgré tout ceci, je n'avais pas de réel regret.

C'était légèrement tendu que je rentrais dans la maison. Je pouvais voir Lyria toquait à la trappe. Il fallu quelques secondes à Raven pour sortir de son abri. Il semblait à peine comprendre ce qui se passait, mais quand il vu les traces de sang sur les écailles de Lyria et de ses soldats, il comprit assez rapidement qu'un combat avait eu lieu.

"Qu'est ce que... Attendez... Les gardes ont attaqués c'est ça? Oh mon dieu qu'est ce vous avez fait ! "

Il semblait nerveux , il soupira un bon coup et tenta de reprendre son calme.

"Ils nous ont attaqués à vrai dire... On a fait que se défendre."

"Je ... je ne comprends pas pourquoi ils ont voulu faire cela..."

Je ne répondis pas à cela, les gardes avaient voulu probablement profité d'une occassion pour tuer Lyria, tant pi pour eux.

Pendant ce temps Lyria observait les différents tissus sur la table. On pouvait trouvé différent style de tissu. Certain échantillon simplement n'avoir rien de particulier, si ce n'était leur résistance au feu, d'autre avait un style bien particulier, bien que tous étaient assez sombre. On pouvait retrouvé un tissu couleur métal, un autre avait des motifs écailleux, un autre était multicolore , bien qu'il gardait une gamme de couleur sombre. Plusieurs tissus uni couleur, que ça soit noir, violet , rouge foncé ou même gris. On avait différent matériaux également. Je restais silencieux, je préférais laisser Lyria observer sans rien dire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reine Lyria

avatar

Copyright : Lyria
Messages : 257
Gemmes d'Esprit : 729
Date d'inscription : 16/07/2017
Localisation : Dans mon château de cristal (au Freezer de Dante)

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille50 mètres
CouleurNoire et bleu. Paillettes d'argent sur les écailles bleues. Bracelets en alexandrite changent toujours de couleurs et sont dépareillés.
Âge30 ans
Situation socialReine des Ombres. En couple avec Nessie <3. Alchimiste, artiste, et Maîtresse des Eléments.

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/600  (0/600)

MessageSujet: Re: Petite hostilité deviendra grande... (PV Viel, Lyria) (Terminé)   Mer 6 Sep - 14:25

"Un coup de feu ? Moi? Je n'est pas d'arme sur moi, encore moins d'arme à feu... Heum... a vrai dire, je m'attendais à ce qu'il se face assommer , ou qu'il tombe inconscient , je connais très mal l’intensité de mes pouvoirs. Au final ça a transpercé... pour le bruit, je ne suis sûr de rien, ça peut-être aussi bien l'impulsion magique que j'ai donné au projectile, ou à l'évaporation de celui-ci, mais au gond je pense m'en être... bien sortie, non???"
- Je vois...... mouais. On va dire ça comme ça. Tu as beau savoir comment te défendre, apparemment... je crois surtout que tu as eu beaucoup de chance. Si tu avais perdu le contrôle de tes pouvoirs, et qu'ils se soient retournés contre toi... couic.


Lyria passa une griffe sous sa gorge. Toutefois, elle était distraite, comme si ses pensées étaient ailleurs. Ce fut d'un ton autoritaire qu'elle demanda à avoir cet entretien, avec Viel... il en était plus frustré que surpris. Une aura glacée se répandit autour de Lyria alors que ses yeux brillaient d'un éclat violacé. Son visage se déforma par la colère. Les gardes eurent un léger sursaut, mais se tenaient prêts à intervenir, au moindre dérapage.


- VIEL, PAR PITIÉ... ARRÊTE DE PRENDRE LES CHOSES A LA LÉGÈRE ! BON SANG ! TU CROIS VRAIMENT QUE JE TE CONVOQUERAIS EN PERSONNE SI CE N’ÉTAIT PAS IMPORTANT !?


Elle se détourna en disant :


- Bref. Je n'en dirais pas plus. Tu verras par toi-même en tant et en heure. Un point, c'est tout.




Elle donna l'ordre à ses soldats de retourner chez le tisserand. La tension des soldats se relâcha quand ils virent que Lyria était redevenue normale. Bien qu'elle entendit la réponse de Viel, elle lui jeta à peine un regard. Il ne s'inquiétait donc pas de ses pouvoirs ? De ce qu'il pourrait faire, s'il n'arrivait plus à les contrôler ? Tss. Une fois sur place, Lyria frappa à la porte de la cave. Lorsque Raven sortit, la dragonne noire le dévisagea sans rien dire.


"Qu'est ce que... Attendez... Les gardes ont attaqués c'est ça? Oh mon dieu qu'est ce vous avez fait ! "


Lyria ne put s'empêcher de ricaner en voyant sa réaction. Encore plus quand il prenait de grands inspirations pour se calmer. Oui, il arrive que Lyria s'amuse d'un rien, parfois... elle partagea sa pensée avec Nessie, qui lui répondit par un rire narquois.


*Le pauvre chou. Il ferait une crise cardiaque s'il savait l'étendue de ce que J'AI fait. En tout cas, sa cave doit vraiment être très profonde. Pour ne pas avoir entendu tout ce raffut... faudrait limite être sourd.*


Elle reporta son attention sur les tissus quand Viel répondit à Raven, écoutant à peine ce qui se disait.


"Ils nous ont attaqués à vrai dire... On a fait que se défendre."
"Je ... je ne comprends pas pourquoi ils ont voulu faire cela..."


Lyria se grattait les écailles de la tête, pensive. Hum... sur une surface gris-noir... qu'est-ce qui ressortirait le mieux, sans être trop voyant ? ..... A vrai dire, celui qui semblait métallique pourrait coller. Elle le leva à hauteur d'yeux, le faisant tourner entre ses griffes. Intéressant. Il brillait, comme s'il reflétait la lumière. Telle une lame d'argent aiguisée. Et puis... avec l'orage permanent qui règne sur la forteresse, et les éclairs... ça créera une réflexion de ses derniers dans la forteresse. Ça fera de l'effet, peut-être... avec un sourire aimable, elle fit signe à Raven.


- J'aime beaucoup celui-ci. Serait-il possible d'incruster un motif, dessus ? En forme de dragon noir, peut-être ? Parce que si c'est le cas, j'en commande volontiers une trentaine. Mieux vaut en avoir trop que pas assez... Gnihihi.


Disons que le motif rappellerait le symbole de l'Empire, sans l'être pour autant. Ce qui serait lassant, à force.
[N'oublie pas que le symbole de l'empire représente un serpent noir ^^~ Le Chroniqueur]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Viel

avatar

Messages : 137
Gemmes d'Esprit : 229
Date d'inscription : 25/04/2017
Age : 23

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille
Couleur
Âge
Situation social

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/500  (0/500)

MessageSujet: Re: Petite hostilité deviendra grande... (PV Viel, Lyria) (Terminé)   Mer 6 Sep - 23:54

- Je vois...... mouais. On va dire ça comme ça. Tu as beau savoir comment te défendre, apparemment... je crois surtout que tu as eu beaucoup de chance. Si tu avais perdu le contrôle de tes pouvoirs, et qu'ils se soient retournés contre toi... couic.

Apparemment je n'avais pas vraiment convaincu Lyria. J'avais comme l'impression d'être légèrement sous-estimé, d'un autre coté mon manque d'expérience et de maîtrise ne jouait pas en ma faveur. De toute manière, ce n'était pas dans les haut-faits de bataille que je me devais de briller, mais en tant qu'artiste.

"Soit, ma maîtrise est encore incertaine , mais ce n'est pas vraiment une question de chance, et puis je n'est pas à craindre la mort."

Je pouvais remarquer le visage de la princesse se crisper sous la colère, visiblement lui tenir tête n'était vraiment pas la chose à faire. Je n'avais jamais aimé suivre bêtement les ordres d'autrui et quand j'étais en désaccord je le faisais clairement comprendre. Chose que je n'avais visiblement pas le droit de faire avec Lyria, elle était convaincu d'avoir raison, soit si elle le pensait. Suite à cela je me fis gronder, je me tus et j'écoutai la dragonne.

- VIEL, PAR PITIÉ... ARRÊTE DE PRENDRE LES CHOSES A LA LÉGÈRE ! BON SANG ! TU CROIS VRAIMENT QUE JE TE CONVOQUERAIS EN PERSONNE SI CE N’ÉTAIT PAS IMPORTANT !?

Bon, en vérité j'étais assez... insouciant par moment, mais je ne ressentais aucune raison de paniquer, si ce n'était que les nerfs de la princesse lâchés et que les gardes semblaient craindre quelque chose de Lyria, elle oserait vraiment m'agresser en cas de désaccord? Je me contentais de fixer du regard Lyria, bien que je lui répondis pas. J'étais troublé, que pensez-elle réellement de mes pouvoirs?  

- Bref. Je n'en dirais pas plus. Tu verras par toi-même en tant et en heure. Un point, c'est tout.

Je ne pu m'empêcher de penser que les choses n'allaient pas très bien se dérouler pour moi demain à midi. Et pourquoi à midi? Bien que cela pourrait paraître ridicule, c'était très souvent l'heure que les gens choisissaient pour déjeuner. Enfin, c'était très probablement ridicule et qu'elle avait dit simplement une heure qui l'arrangeait. C'était bien plus crédible que de penser qu'elle m'invitait à un repas. Quoi qu'il en soit , je n'allais pas la contredire et je n'avais pas de raison de ne pas faire confiance à Lyria. Malgré tout, je continuais à penser qu'elle s'inquiétait pour rien... Dans autre coté, c'était mieux ça, que de me laisser prendre des risques inutile.

Je resta silencieux pendant quelques temps, bien que je me dus d'expliquer à Raven la situation. Rapidement Lyria retourna à ses intérêts qui étaient le tissu laissé sur la table. Pendant ce temps là j'observais et je laissais le tisserand discuter avec la princesse des fameux tissus.

- J'aime beaucoup celui-ci. Serait-il possible d'incruster un motif, dessus ? En forme de dragon noir, peut-être ? Parce que si c'est le cas, j'en commande volontiers une trentaine. Mieux vaut en avoir trop que pas assez... Gnihihi.

Le tissu semblait réfléchir quelques instants avant de répondre. Le rire de Lyria semblait quand même le perturber, d'un autre coté je pouvais le comprendre.


"Bien sûr, il est possible de broder un motif. Un dragon noir en motif donc. Vous en voulez une trentaine , très bien, très bien. Je peux vous livrer dès que la commande préparer , seulement je préfère envoyé mon livreur à une ville neutre plutôt que directement vers les cieux concordant, Un second livreur qui prendra le relais de la marchandise vous délivra la marchandise comme convenue, cela permettra de rendre moins traçable l'échange. bien sur cette intermédiaire voudra sa part, mais ça ne fera aucun frais supplémentaire pour vue, c'est une bonne quantité que vous me demandez là après tout. Si cela ne vous dérange pas, on devrait discuté plus en détail des modalités et du prix si vous le voulez bien."

Je ne me sentais pas très alaise, j'en profitais pendant ce temps là pour sortir prendre l'air, bien que je ne m'aventurais pas très loin. Je laissais Lyria et le marchand à leurs affaires. La princesse m’appellerait si elle avait besoin de moi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reine Lyria

avatar

Copyright : Lyria
Messages : 257
Gemmes d'Esprit : 729
Date d'inscription : 16/07/2017
Localisation : Dans mon château de cristal (au Freezer de Dante)

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille50 mètres
CouleurNoire et bleu. Paillettes d'argent sur les écailles bleues. Bracelets en alexandrite changent toujours de couleurs et sont dépareillés.
Âge30 ans
Situation socialReine des Ombres. En couple avec Nessie <3. Alchimiste, artiste, et Maîtresse des Eléments.

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/600  (0/600)

MessageSujet: Re: Petite hostilité deviendra grande... (PV Viel, Lyria) (Terminé)   Jeu 7 Sep - 13:55

"Soit, ma maîtrise est encore incertaine , mais ce n'est pas vraiment une question de chance, et puis je n'est pas à craindre la mort."
- Puis-je savoir ce qui te rend si sûr de toi, mon cher Viel ? ... Parce que, dans ce cas, je serais très curieuse de te voir à l'oeuvre.


Elle pointa une pancarte en bois d'un magasin, à quelques mètres de lui.


- Alors ? Montre-moi donc ce que tu sais faire. Emploie le sort de toute à l'heure, sur la pancarte, là-bas.


Lyria lui laissa le temps de répondre, mais on sentait que sa patience était à bout. D'ailleurs, elle la lâcha complètement quand Viel laissa entendre que tout ceci n'était pas si grave, lorsqu'elle demanda un entretien privé avec lui. Le climat demeura très tendu entre eux. Même une fois arrivés chez le tisserand.

Non, Lyria ne cherche pas à tout prix à avoir raison. La dragonne noire n'a rien à y gagner. Elle reproche simplement à Viel son insouciance. C'est bien de faire en sorte que les choses soient moins terribles qu'elles ne le sont, car ça les adoucit. Mais parfois, se mesurer à elles, dans toute leur ampleur, est inévitable. Et ça fait encore plus mal quand la réalité vous revient en pleine figure...



Lyria mit un certain à se décider à choisir un tissu, en raison du large choix des échantillons présents. Puis elle choisit le tissu couleur métal, et demanda à mettre un dragon noir en guise de motif dessus. Elle en demanda une trentaine, soit une bonne quantité. Au fond, rien de surprenant, étant donné que la forteresse est assez grande... mieux vaut en avoir trop que pas assez, disait-elle.

Son rire n'était pas moqueur, simplement nerveux. En tout cas, il perturbait Raven. C'est pourquoi elle eut un peu de mal à retrouver un air impassible. Lyria hocha la tête quand à la proposition du tisserand. Oui, ce serait idiot de faire livrer directement à la forteresse. D'ailleurs, c'est bien la dernière chose à faire, compte tenu des événements. Bon. Tout semblait en ordre, pour l'instant. Il était temps de négocier. Hum... compte tenu de la qualité de la marchandise, et de la quantité, Raven risquait d'en demander beaucoup... on verra bien.


"Bien sûr, il est possible de broder un motif. Un dragon noir en motif donc. Vous en voulez une trentaine , très bien, très bien. Je peux vous livrer dès que la commande préparer , seulement je préfère envoyé mon livreur à une ville neutre plutôt que directement vers les cieux concordant, Un second livreur qui prendra le relais de la marchandise vous délivra la marchandise comme convenue, cela permettra de rendre moins traçable l'échange. bien sur cette intermédiaire voudra sa part, mais ça ne fera aucun frais supplémentaire pour vue, c'est une bonne quantité que vous me demandez là après tout. Si cela ne vous dérange pas, on devrait discuté plus en détail des modalités et du prix si vous le voulez bien."
- Entendu. Faites donc.


La dragonne noire vit Viel sortir du coin de l'oeil. Elle ne souffla mot. De toute manière, Nessie la préviendrait en cas de danger. Pour l'instant, mieux vallait le laisser tranquille. Lyria s'était montrée dure avec Viel... bon, Viel est comme il est, mais... un jour ou l'autre, il faut bien descendre de son petit nuage pour faire face à la réalité. Au fond, son problème avec ses pouvoirs n'est pas si différent de celui de Lyria. S'ils perdent le contrôle... ils deviennent un danger pour autrui, et eux-mêmes.

Mais comment le lui faire comprendre sans le blesser ? Lyria n'en a pas tenu compte sous l'effet de la colère, mais tous les dragons ont leur sensibilité. Peut-être aura-t-elle l'occasion de se rattraper... ce serait même mieux dans le sens où Lyria et Viel se côtoient souvent, pour le "travail", en somme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Viel

avatar

Messages : 137
Gemmes d'Esprit : 229
Date d'inscription : 25/04/2017
Age : 23

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille
Couleur
Âge
Situation social

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/500  (0/500)

MessageSujet: Re: Petite hostilité deviendra grande... (PV Viel, Lyria) (Terminé)   Ven 8 Sep - 13:28

- Puis-je savoir ce qui te rend si sûr de toi, mon cher Viel ? ... Parce que, dans ce cas, je serais très curieuse de te voir à l'oeuvre.

"Je n'ai aucune raison de douter, ma chère princesse. Le doute est pour moi mon pire ennemi en tout point. Il peut complètement anéantir mes performances ,que ça soit en magie, en survie, et c'est même valable en art. Bien sûr la prudence n'est pas à bannir. Vous voulez me voir à l'oeuvre vous dite ? Ce n'est pas un soucis.


Lyria me montra ensuite une pancarte en bois d'un magasin.

- Alors ? Montre-moi donc ce que tu sais faire. Emploie le sort de toute à l'heure, sur la pancarte, là-bas.


J'observais la pancarte en bois d'un magasin en question. Elle me demandait de réutiliser le sort de tout à l'heure. Elle parlait du projectile magique, cela ne m'arrangeait pas vraiment, mais ce n'était pas impossible, je ressentais encore assez la colère en moi pour y parvenir. Je l'aurais probablement fait si elle ne s'était pas énerver par la suite. Elle avait visiblement arrêté de m'écouter, dans tout les cas j'aurais probablement l’occasion de lui prouver demain. Dans l'immédiat nous avions d'autre chose à faire. Bien sûr, le fait de ne pas utiliser mon sort maintenant allait me décrédibiliser. Je me décidais de lui préciser par la suite.

"Je montrais mon sort demain si vous le voulez bien."

Je ne souhaitais plus parler de tout ceci pour aujourd'hui, cette tension me mettait mal alaise. Au fond, je me demandais si Lyria n'avait pas raison, j'étais peut-être plus dangereux que je le pensais avec mes pouvoirs et le fait que je sous évaluer les risques étaient imprudent de ma part. Un autre problème aussi , malgré le fait que je restais assez modeste j'avais quand même ma petite fierté. Je n'aimais pas décevoir et les doutes de Lyria ne me rassurer pas, mais bon j'allais devoir laisser de coté mon état d'esprit visiblement.

Je ne me manifestais plus après tout ceci, je laissais Raven et Lyria ensemble. Les détails commerciaux n'étaient pas vraiment ma tasse de thé. Raven expliqua plus en détails comment devrait se dérouler le transport, expliquant aussi le fait que le trajet ne sera pas direct. Il se leva ensuite afin de chercher différents papiers et fait une estimation du prix qui bien sûr devra être négocié avec Lyria. En y pensant, cette commande allait être assez onéreuse pour l'empire, d'un autre coté, je ne me faisais pas de soucis pour cela.
Pendant ce temps, je restais à l'extérieur, j'attendais tranquillement et pour patienter j'avais généré une sphère de magie pour jouer un peu avec, cette sphère était sombre, mais j'avais besoin d'évacuer un peu cette colère et ce stresse.

Il fallu une bonne trentaine de minute avant pour que l'accord soit mis afin de parler du prix , d'une date de livraison, des dimensions du motif à ajouter. Raven préféra éviter de faire un contrat de vente écrit comme il faisait habituellement et préféra faire une vente au noire, illégale certes, mais beaucoup plus sûre. J'espérais simplement que Lyria ne ferait pas trop de pression sur Raven pour baisser de manière abusive les prix, je ne pensais pas qu'elle le ferait, si la princesse savait se montrer honnête quand il le fallait.

Une fois tout terminé Raven remercia Lyria et la laissa partir. Je n'avais pas bouger d'emplacement, je n'avais fais qu'attendre pendant ce temps. J'observais la princesse, attendant le feu vert pour pouvoir partir d'ici et laisser derrière nous se massacre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reine Lyria

avatar

Copyright : Lyria
Messages : 257
Gemmes d'Esprit : 729
Date d'inscription : 16/07/2017
Localisation : Dans mon château de cristal (au Freezer de Dante)

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille50 mètres
CouleurNoire et bleu. Paillettes d'argent sur les écailles bleues. Bracelets en alexandrite changent toujours de couleurs et sont dépareillés.
Âge30 ans
Situation socialReine des Ombres. En couple avec Nessie <3. Alchimiste, artiste, et Maîtresse des Eléments.

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/600  (0/600)

MessageSujet: Re: Petite hostilité deviendra grande... (PV Viel, Lyria) (Terminé)   Sam 9 Sep - 15:34

"Je n'ai aucune raison de douter, ma chère princesse. Le doute est pour moi mon pire ennemi en tout point. Il peut complètement anéantir mes performances ,que ça soit en magie, en survie, et c'est même valable en art. Bien sûr la prudence n'est pas à bannir. Vous voulez me voir à l'oeuvre vous dite ? Ce n'est pas un soucis."
- Il est bon d'avoir confiance en soi, mais en avoir trop te conduira à ta perte. Car cela mène à l'arrogance, qui est un vice. Et ton ennemi, le doute... l'est-il réellement ? Remets-toi en question, de temps en temps, et réfléchit. Est-ce forcément une mauvaise chose de douter ? Alors que la précipitation te pousserait à faire de mauvais choix ? Le doute, lui, il te freine, certes, mais t'incite à réfléchir par ce biais. Comme quoi la confiance n'est pas toujours une vertu, mon petit.


Lyria afficha un horrible sourire sur ses paroles à énigmes. Est-ce qu'elle avait rêvé, ou Viel s'était montré un peu insolent, avec son petit air provocateur ? Ah, le petit jeune qui aime jouer au malin... on va voir s'il va le rester longtemps. Elle montra la fameuse pancarte. Ah, mais c'est sûr que s'il continue, il va prendre cher... Viel devrait garder en tête que Lyria n'est pas n'importe qui. Mine de rien, elle adorerait le voir sortir de ses gonds, juste pour rigoler. Toutefois, les choses dérivèrent suite à la colère de Lyria. Lui montrer demain, il disait.


"Je montrais mon sort demain si vous le voulez bien."
- Pour être honnête, j'ai l'impression que tu préfères surtout te dérober, mon petit dragon en sucre. Hum, laisse-moi réfléchir......... eh bien, je veux bien t'accorder un peu de temps. Dans mon extrême bonté. Mmhmmhmm... vivement demain. Histoire de voir de quelle façon "miraculeuse" tu vas t'y prendre, toi et ton "pistolet invisible".


Lyria s'éloigna avec un rire mauvais. Les gardes accompagnèrent son rire, se jetant des regards complices. Ils étaient habitués à son attitude, et c'est ça qu'ils appréciaient le plus en elle. Elle a beau savoir se montrer sympa, ce n'est pas dans sa nature non plus.




Oh, les détails "commerciaux"... un blabla incessant, mais routinier pour Lyria. Elle laissa Raven prendre la parole plus souvent, se contentant d'hocher la tête, car n'ayant rien de plus à ajouter. Lorsque Raven lui tendit un bloc de plusieurs papiers "administratifs", empilés les uns de les autres, la dragonne noire prit tout de même le temps de vérifier que tout était correct. Elle n'avait pas l'intention de revenir pour porter réclamation. Surtout pas après l'attaque des gardes. En résumé, c'est presque comme un accord, ce qu'elle faisait là avec Raven. Donc, il serait difficile de contre-dire les informations présentes sur les documents... si Lyria les a "validé" sans vérifier par inadvertance. Car Raven supposera qu'ils se seront mit d'accord à la fin des négociations.

Pfiou. Plus de trente minutes. Pour faire tout ça. Le prix, la date de livraison, les dimensions du motif, le lieu où atterrira la marchandise, les noms des livreurs et comment les reconnaître, etc. Eh bah. Ça en fait, des papiers. Humpf. L'estimation de la commande n'a pas été une mince affaire. Elle coûtait chère, selon Raven. Et Lyria n'avait franchement pas envie de se mettre tout l'Empire à dos en le ruinant. Elle dût négocier avec lui pendant dix bonnes minutes, en lui proposant elle-même un prix, avec arguments et contre-arguments.


Un petit exemple : un vendeur de tissus similaire, qui vend de la qualité, mais à des prix pas chers. Cela fera monter l'orgueil de Raven, car les marchands se concurrencent naturellement pour proposer la meilleure offre, et attirer une clientèle potentielle. Non seulement ça fait monter leur réputation, mais ça augmente le nombres de clients. Qui dit plus de clients, dit plus d'argent. Il faut bien vivre.

Ils finirent par se mettre d'accord et descendirent sur un prix plus abordable. Ainsi, Lyria paya la somme dû à Raven, et le quitta poliment. Pendant tout ce temps, Viel était resté dehors. Hum. Son teint était un peu pâle. Sans un mot, Lyria lui fit un signe de la patte et s'envola, suivit des gardes. A la tête du cortège aérien, elle prit de l'altitude, et son expression s'assombrit. Un bref instant, elle s'arrêta pour observer les alentours. Vus du ciel, les dégâts causés au village semblaient importants... ah, les habitants passent leur tête par les fenêtres. Sans doute se demandaient-ils ce qu'elle faisait. Bon. Mieux valait partir au plus vite, à présent. Ils n'avaient plus rien à faire ici. La dragonne noire reprit sa course dans les cieux, mais à une vitesse moyenne, pour éviter de les distancer. Autrement, ils auraient beaucoup de mal à la suivre... gnihihi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Petite hostilité deviendra grande... (PV Viel, Lyria) (Terminé)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Petite hostilité deviendra grande... (PV Viel, Lyria) (Terminé)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite fleur deviendra grande ♥
» petite collection deviendra grande
» Une petite victime qui passait par là. (Jann) (terminé)
» Lucille Oiselle — petite étoile deviendra grande !
» Quand petite boule qui pue deviendra grande dynamite qui fait gros boum [Yohru - Mission Nationale]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spyro's Generation :: Caverne Céleste :: La Bibliothèque du Chroniqueur :: Page Complété-
Sauter vers: