•Forum RPG Spyro basé sur les deux générations de Spyro
 
FAQCalendrierRechercherAccueilS'enregistrerConnexionMembresGroupes

Partagez | 
 

 Balade entre sœurs dans l'antre de la Sorcière (pv Lyria)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Reine Lyria

avatar

Copyright : Lyria
Messages : 256
Gemmes d'Esprit : 728
Date d'inscription : 16/07/2017
Localisation : Dans mon château de cristal secret (Freezer de Dante)

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille46 mètres
CouleurNoire et bleu. Paillettes d'argent sur les écailles bleues. Bracelets en alexandrite changent toujours de couleurs et sont dépareillés.
Âge30 ans
Situation socialReine des Ombres. En couple avec Nessie <3. Alchimiste, artiste, et Maîtresse des Eléments.

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/600  (0/600)

MessageSujet: Re: Balade entre sœurs dans l'antre de la Sorcière (pv Lyria)   Sam 7 Oct - 17:23

Les piniatas les plus moches du monde ? Ah, mais au moins, on peut toujours s'amuser à leur taper dessus, ou les rendre encore plus moches, au besoin. Pour une fois, ils serviront enfin à quelque chose.


- Purée, j'imagine trop des vieux papis accrochés la tête en bas... c'est vrai que ça ferait bizarre. Oh, à la limite, on n'aura qu'à arranger ce petit "détail" en leur balançant des tomates pourries... aussi pourries qu'eux, tu vois.


Lyria se contenta de rouler des yeux en soupirant. C'est à se demander si Ember sait diriger tout court. Ou si elle a vraiment reçu une "éducation". Sérieux. Qui lui a appris à se comporter comme une telle pétasse... ? C'est pas ses parents, quand même ? Ou alors, elle l'était déjà de naissance ? Ha ! Elle est déjà pas une beauté de base, alors un gros bébé tout rose... répugnant.


- Eh bien, si tu dis vrai, les Résistants ont du souci à se faire. Même la pire des princesses Disney saurait mieux diriger que cette grosse truie ambulante. Je ne sais pas qui est son conseiller à ce sujet, mais il doit être très mauvais. Franchement, pourquoi ils ont été foutre au pouvoir une garce aussi incompétente ? C'est à croire que le monde ne tourne pas rond, chez les Résistants. A tout hasard, elle n'aurait pas eu son titre de "Princesse" dans une pochette surprise ? ... Mon Dieu. J'espère qu'elle ne sait pas chanter. Parce que si c'est le cas, autant qu'on aille tous se planquer en se bouchant les oreilles. Car elle chanterait tellement faux que ce n'est pas de la pluie qu'elle ferait tomber, c'est une avalanche... bon, en tout cas, tu me rassures. C'est bien la dernière personne que je devrais craindre. Je m'arrangerais pour aller aux Rivages du Dragon avec toi, dans ce cas. Dès que possible, bien sûr.


Bah... les deux dragonnes ont beau savoir voler... ça ne garantie pas leur sécurité pour autant. Lyria afficha un sourire sinistre.


- Je veux pas être de mauvaise foi, mais si le château nous tombe dessus, pas sûr qu'on aura le temps de s'envoler...


Quand Lyria fit des remarques sur le fait que Saphira avait fait confiance trop vite, il fallait bien avouer que la vérité était encore plus radical car l'adolescente avait lâché tout ce qu'elle avait eu sur le cœur pendant des années, une vrai petite vielle qui a besoin de parler...euh non, on oublie cette comparaison. Elle souria au sujet d'une autobiographie sur Saphira même si il y aurait sans doute de quoi faire plusieurs bouquins pour en faire le tour mais bon pas sûr que cela ferait une saga a succès.


"Niveau solitude tu n'imagine pas a quel point et pourtant il y avait toujours du monde la ou j'allait mais je me sentait limite invisible a leurs yeux sauf bien sûr quand ils me fusillaient du regard. En tout cas je le confesse, j'avait vraiment besoin de quelqu'un a qui me confier comme cela est ton cas, c'est d'ailleurs un besoin que j'aurait toujours je croit mais n'oublie pas quand même que ce n'est pas une relation a sens unique, toi aussi tu peut me dire tout ce qui te tracasse ou même n'importe quoi donc tu a envie ou besoin de parler."
- Y'a beau y avoir plein de gens autour de toi, s'ils passent leur temps à te juger sans te connaître, c'est vrai qu'il y a rien à espérer de leur part. On leur a tellement bourré le crâne de préjugés que c'est juste pas possible de leur faire un lavage de cerveau... même si tu leur ouvrais la tête pour le mettre dans une machine à laver... euh, c'est de l'humour noir, t'inquiète. Hum... eh bien, si jamais j'ai quelque chose à te partager, à l'avenir, je te ferais signe.


La dragonne noire la toisa du regard, l'air malicieuse. Elle avait beau ne pas avoir l'esprit aussi mal placé que Saphira, les propos qu'elle lui tenaient lui mettait dans la tête des clichés un peu bizarre.


- Oh, je me disais simplement que la "matière plastique" n'aide pas beaucoup, dans le sens où elle est très bruyante, et glissante... même si je t'avouerais que j'aurais beaucoup rit si Inflath aurait eu la forme d'un ballon de foot. Bien que tu n'aurais sans doute pas apprécié que je joue au foot avec ton "jouet de plage".




Humpf. Au final, si Malicia aurait respecté un minimum ses pions, peut-être qu'elle n'en serait pas là...


- Ca, c'est sûr. Et même si Malicia aurait voulu "changer", je doute qu'ils auraient pu lui pardonner ça. De toute manière, je doute qu'elle le fasse. Malicia aime tellement ce qu'elle fait qu'elle ne voudra jamais s'arrêter...


Lyria baissa tristement la tête. Elle avait beau dire ce qu'elle voulait... Cynder aura quand même été une mère pour elle, l'espace d'un instant. Quel dommage de l'avoir perdue pour si peu...


- Je ne vois vraiment pas comment elle pourrait être heureuse en sachant qu'elle aura mentie àses propres filles, et ce, durant des années. D'autant plus qu'elle n'arrive déjà pas à assumer ses responsabilités de mère. Enfin, bon. J'ai au moins, et il ne m'en faut pas plus pour être heureuse.


Comprendre un psychopathe qui tue pour le plaisir ? Autant se mettre carrément dans leur peau, pendant qu'on y est...


- Je ne sais même pas si c'est seulement "faisable" de comprendre des dragons pareils... et franchement, je n'ai pas envie d'entrer dans leur tête pour vérifier...


Pff... Lyria avec une auréole. Ca part loin, là, quand même... quand elle vit ce que faisait Saphira, elle rejeta la tête en arrière, l'air espiègle.


"Attend laisse moi vérifier...Non, tu doit surement pas être assez sage pour mériter une auréole. Après ou est le mal de t'appeler Majesté? C'est bien toi qui est sur le trône a ce que je sache et puis les gens doivent surement t'appeler de toute les façons comme tout ce qui peut se rattacher au mot "Reine". Toutefois non je ne fait pas partie de ceux qui peuvent voir le futur et a vrai dire c'est tout aussi bien comme cela."
- Bah alors, la chauve-souris ? On a perdu quelque chose ? Huhuhu. Tu dis ça, mais elle est où, ton auréole à toi, hum ? Sur la planète Mars ? Ou bien, tu l'as perdue en route ? ... Tu te trompes. Les gens m'appellent "Princesse", le plus souvent. J'ai beau être sur le trône, je ne pourrais pas vraiment être considérée comme Impératrice tant que Cynder ne m'aura pas conféré ce titre. Ca peut sembler ridicule, mais ça ne marche pas comme ça.


Lyria se contenta de répondre par un nouveau soupir. Soupir rempli d'empathie, cette fois. Sweet Giggle... si elle avait un minimum de raison, elle aurait déjà été voir ailleurs depuis longtemps. Comme n'importe qui de censé. Difficile de dire si elle l'est, ou pas.




Ces contes sont-ils seulement écrits "pour des enfants" ? Rien qu'en les lisant, on est en droit de se poser la question.


"Je suis d'accord avec toi et oui tu a bien reconnu la référence sur l'histoire donc j'ai parler. N’empêche l'idée que ces histoires sont soit disant faites pour nous faire rêver, les enfants ont plus de chances de faire des cauchemars avec le contenu de certains contes et pour ce que je m'en rappelle, certains n'ont vraiment pas une fin heureuse."
- Je commence sérieusement à me demander si c'est vraiment des contes pour enfants... on nous dit qu'ils sont écrits pour nous faire rêver, mais ça serait pas plutôt l'inverse ? Tiens, je vais lire ça, parce que j'adore faire des cauchemars !


Elle avait dit cela d'un air amusé, même si elle se posait sérieusement la question. Quand Saphira lui dit qu'elle pouvait mettre le miroir dans sa chambre, elle éclata de rire.


- Mettre un truc pareil dans ma chambre ?! Tu rêves ! Avec un miroir pareil, je vais plus dormir la nuit... brrr.




Il est vrai que cela pourrait être une expérience très excitante pour Lyria que de découvrir ses vraies origines. Peut-être que la famille de Lyria deviendra également celle de Saphira, qui sait ? Enfin, si tout se passe bien... impossible de savoir leurs réactions à l'avance.


- ........ Encore faudraient-ils qu'on réussisse à les trouver. On n'en pas la moindre piste, et ma mémoire ne sera pas d'une grande aide. Je n'ai rien à perdre, c'est vrai. Mais j'espère que, si je les revois un jour, que ça se passera bien, et que la vérité ne me fera pas encore plus mal que quand mes souvenirs sont revenus. Eh bien, si on trouve mes parents, Saphira... je serais très heureuse que tu viennes avec moi. Merci.


Lyria s'essuya les yeux et se releva doucement, un peu tremblante. Bien qu'elle jeta un regard mauvais à son collier. Grrr... c'est pas aujourd'hui qu'elle en sera débarrassée, visiblement. Mieux valait laisser tomber l'idée de l'arracher... ça ne servait à rien, et Lyria finirait par se blesser, à force de tirer dessus. Elle réfléchit un instant à la proposition de Saphira.


"Eh bien si tu veux vraiment savoir, il semble que tu était un genre de professeur a l’époque et que visiblement cela avait l'air de te plaire alors...bah pourquoi tu retenterait pas le coup maintenant? D'ailleurs si j'ai bien compris que tu avait l’élément de la glace, j'aimerait bien que tu m'apprenne si jamais la maîtrise te revient."
- Si un jour j'ai été professeur, je ne vois pas pourquoi je n'arriverais plus à l'être aujourd'hui. Quand on enlèvera ce maudit collier, ma mémoire finira bien par me revenir, et mes autres pouvoirs aussi. Dans ce cas, je ferais de mon mieux, Saphira. Je te le promets.




Ah, bah, c'est sûr que la Sorcière aurait fini en hâchis parmentier, avec Lyria. Ou encore en poulet rôti. A supposer que cette horreur ait pu être "comestible". Quand Lyria pense à tous ces idiots qui osent encore la qualifier de "psychopathe sanguinaire sans coeur". Pourtant, elle sentait clairement le sien, qui battait doucement dans sa poitrine... comment pourrait-elle ne pas avoir de coeur ? Elle hocha la tête, avec un rire nerveux.


- Oui... j'ai bien compris que c'est une métaphore. Bah, j'ai envie de dire : heureusement que j'en ai un. Sinon, je ne serais pas mieux que ces dégénérés qui tuent pour leur seul plaisir. Sinon... on ne serait pas là ensemble, toi et moi.


Wow... c'est violent, quand même. Quoique, on peut difficilement imaginer une relation plus "chaotique" que celle de Saphira et Malicia.


- Eh bien, vous avez vraiment l'air d'avoir une relation très sympathique, dis-moi. C'est à se demander comment vous faites au quotidien.


Elle avait dit cela sur un ton amusé, bien qu'elle imaginait déjà la scène. Lyria était même étonnée que Malicia et Saphira ne se soient pas encore tapées dessus. Une lueur de curiosité s'alluma dans les yeux de la dragonne noire. Une idée pour condamner les issues ? Vraiment ? Et de quelle nature ?


"Bah en cherchant bien, on trouvera bien une ou plusieurs salles vides pour entreposer tout cela quand on sera de retour a la forteresse. Pour ce qui est de condamner les issus du château, j'ai ma petite idée mais je la mettrait en pratique avant de repartir chez nous."
- Peut-être dans le grenier ? Si je me souviens bien, il y en a un, au sommet de la tour nord. On n'aura qu'à faire un peu de place, au besoin. Hum... et comment tu comptes t'y prendre, pour boucher les entrées ? Le château est assez grand, et ça risque de prendre du temps...


Pfff... c'est même pratiquement sûr que la Sorcière n'a jamais tenu le moindre registre. Elle ne se serait pas donnée cette peine, alors qu'elle n'a pas hésité à sacrifier toutes ces vies innocentes pour son propre bénéfice. Avec toute la cruauté dont elle était capable.


"Pour le monument je tenterait de faire quelque chose a l'extérieur du château. Si au moins on pouvaient savoir qui furent les parents de ces malheureux, au moins ils auraient put faire leurs deuils mais j’espère qu'ils l'ont déjà fait et puis....je suis pas sûr qu'ils ont envie de savoir pourquoi leurs enfants sont morts."
- S'ils le savent, peut-être... même si ça a dû être terrible... encore plus pour l'accepter. Bon sang. Tu imagines, s'ils ne sont pas encore au courant, et qu'ils les cherchent toujours ? En espérant les revoir un jour ? Alors qu'ils sont déjà... les pauvres...


Lyria baissa la tête, n'osant dire le fond de sa pensée. Une autre la remplaça, terriblement horrible qu'elle fut parcourue d'un frisson.


- Saphira. Tu te souviens du "livre de cuisine", que j'avais trouvé ? Si ça se trouve, peut-être que la Sorcière les a... non, c'est trop horrible...


Elle glissa une patte dans sa besace, effleurant doucement les ailes, comme pour dissiper leurs tristesses. Même un coeur de glace n'aurait pû prétendre être insensible à ce qui arrivé à ces dragonneaux... n'ayant sans doute jamais fait le moindre mal, et ne demandant qu'à vivre. Lyria vint effleurer du museau le front de sa soeur, avec un doux sourire.


- Je n'aurais pas pu rêver d'une meilleure petite soeur... et je n'ai pas été aussi heureuse depuis des années. Franchement, si tu n'étais pas là... je ne sais pas ce que je ferais.





La jeunesse et la vie éternelle... il faut croire que cette quête insensée perdure à travers les âges. Insensée, car il est peut probable qu'elle se réalise un jour. Ce serait contraire aux lois de la nature... et aux principes de la vie en elle-même. De toute manière, qu'est-ce que ça peut bien apporter de plus ? Ne peut-on pas simplement essayer d'être heureux un minimum avec ce qu'on a déjà la chance d'avoir ? ... Il faut croire que certains dragons ne l'ont jamais compris. Lyria haussa les épaules, l'air dédaigneux.


- Qui sème le vent... récolte la tempête. Elle voulait la vie éternelle ? Dans un sens, elle l'a trouvé dans sa mort, en passant de l'autre côté. Et je ne suis pas sûre que ça lui profite vraiment.


Après avoir retiré la dernière attache du sceptre, elle prit l'oeuf rubis avec autant de précaution que s'il était un papillon. Il pesait étonnamment lourd, et était glacé. Elle le fit tourner lentement entre ses griffes, le fixant avec une certaine fascination. Cela faisait longtemps qu'elle n'en avait pas vu un et, mon dieu, il était de toute beauté, avec toutes ces nuances de rouge... si ce n'était pas un oeuf, on le prendrait pour une véritable pierre précieuse. L'inquiétude de Saphira la ramena à la réalité. Elle jeta un regard incertain à la jeune dragonne.


"Tu croit qu'il a encore une chance? On m'a dit une fois que les œufs de dragons perdent de leurs couleurs si leurs occupants meurent avant l'éclosion. Après je ne sais pas si un petit a l'intérieur peut survivre aussi longtemps sans éclore mais il est sans doute mieux qu'il n'ai pas éclot ici."
- ... Je n'imagine même pas le sort horrible qu'aurait subi ce malheureux à cause de la Sorcière. Mmmm... je ne peux rien affirmer, mais si la Sorcière aurait puisé trop de magie dans cet oeuf... le dragonneau serait mort, et son oeuf décoloré. Or, ça ne m'a pas l'air d'être le cas. A première vue, il ne m'a pas l'air en mauvais état, alors tout n'est pas encore perdu.


Lyria sortit une corde de sa besace, et attacha solidement l'oeuf sous son ventre. Hein... ? ........ Non, elle a dû rêver. Elle aurait juré avoir senti l'oeuf remuer... bah, on verra bien. Difficile de se prononcer, pour l'instant.


- Ne commence pas à me traiter de Mère Poule, s'il te plaît. J'essaie simplement de le sauver. Pour le moment, je vais le réchauffer avec ma chaleur corporelle. De retour à la forteresse, je bricolerais un système de lampe chauffante, comme dans un vivarium. On verra bien s'il éclot ou non. Ecoute... on ne va pas le laisser ici pour mort, alors qu'il a le droit d'avoir sa chance de vivre. Ce serait injuste. Cela dit... s'il éclot, j'espère qu'il lui restera suffisamment de magie dans le corps. Sans quoi, il risquerait de souffrir de séquelles physiques ou mentales... voire même une malformation. Et ça, ça sera difficile d'y remédier.


A la remarque de Saphira, la crête de la dragonne noire se hérissa, et elle déploya ses ailes à demi en enflammant ses lames. Sans remuer une écaille, elle jeta un oeil aux environs. Au fond, elle espérait se tromper, mais tout ceci lui faisait croire que c'était un piège pour une obscure raison.


- La théorie du jeune Malefor ayant descendu la Sorcière tombe à l'eau, alors. Puisqu'elle serait morte depuis des années, dans ce cas. Et l'oeuf de dragon également. Donc, je suppose que la Sorcière était peut-être encore en vie il y a encore quelques mois. Soit Malefor est venue la tuer pour une raison que j'ignore, soit quelqu'un d'autre s'en est chargé à sa place. Malgré tout... il y a un détail qui me dérange. On ne sait pas ce qui est arrivé à la Sorcière, une bagarre a soi-disant eu lieu... et pourtant, son squelette est là, tranquillement assis sur son trône. Tu ne crois pas que, si un combat avait vraiment eu lieu ici, la Sorcière ne devrait pas être dans une autre position ? ... Non. Ca m'a tout l'air d'être une mise en scène, Saphira. Pour quoi faire, et par qui, je n'en sais rien. Mais quelque chose me dit qu'on ne va pas tarder à le savoir. Reste sur tes gardes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saphira

avatar

Messages : 186
Gemmes d'Esprit : 786
Date d'inscription : 10/07/2017
Age : 29

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille1m83
CouleurNoir legerement bleuté
Âge18 ans
Situation socialInflath (relation amoureuse)

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/300  (0/300)

MessageSujet: Re: Balade entre sœurs dans l'antre de la Sorcière (pv Lyria)   Sam 7 Oct - 22:40

"Hum les tomates pourris sont assez clichés mais ca fait toujours son petit effet, quelques salades supplémentaires et il manquera plus que la vinaigrette....non je pense pas qu'a bouffer et surement pas eux, je veux pas être malade moi."
Ok, ce délire allait vraiment trop loin même pour Saphira mais le mieux serait quand même de mettre tout ces délires en action pour que ca en vaille vraiment la peine de s'en souvenir. En tout cas au cas ou la dragonne aurait eu encore des doutes, Lyria n'avait clairement pas une opinion favorable d'Ember et c'était même surprenant qu'elle n'ai pas fait une liste d'injures ou d'idées de tortures sur la princesse de Warfang. On pouvait même se dire que cette pauvre dragonne c'était bien fait avoir, les gardiens n'avaient même pas eu le courage de faire le boulot eux même et au final c'est une dragonne avec sans doute peu d'expériences qui se retrouve a devoir agir face a une crise plus que compliqué face a des adversaires trop nombreux pour y faire face sur tout les terrains. En fait Saphira se disait qu'Avalar ne reste un pays libre pour la simple raison que ni la horde, les singes ou l'empire ne s'y intéresse, dans le cas contraire ce territoire aurait été envahis en temps record.
"Les Résistants sont pour moi avant tout des gens qui ne veulent pas comprendre qu'ils ont déjà perdu la guerre avant de vouloir s'y opposer, ils voudraient que leurs petites vies redeviennent comme avant l’assaut de la ville par Malefor. Je ne leur reproche pas, moi aussi j'aurait bien voulu continuer ma vie a l'orphelinat avec ceux que j'aimait mais cela ne me les aurait pas ramenés pour autant. Je croit que avant que je te croise, j'était peut être une des rares personnes a accepter l'idée que la résistance avait déjà perdue et qu'il était dans l’intérêt de tous de se faire a l'idée que les choses changent. J'ai vécu dans une Warfang soumis a Malefor et j'ai put voir que seul ceux qui voulaient continuer la guerre ont finis par ce faire tuer en voulant se battre pour une cause perdue, les autres pouvant continuer leurs petites vies tranquilles. D'un autre coté et j'imagine qu'Ember n'est pas différente la dessus, les gens n'aiment pas se sentir envahis par des forces ennemis et même si cela se comprend, il faut parfois accepter l'idée que l'on a perdu la partie et que le changement est inévitable. Concernant une petite virée aux Rivages du dragon, je te promet que l'on se fera ca."
Hum concernant le fait que les dragonnes auraient bien des difficultés a prendre la voie des airs au cas ou le château leur tomberait dessus, encore un bon point pour la grande faucheuse.
"Oui, j'avoue que j'avait pas penser a ce "léger" soucis."
En tout cas elle partager les idées de Lyria, certaines personnes ont limites étaient éduqués avec des préjugés particulièrement odieux au point qu'il devient impossible de leur faire voir les choses autrement au point que même un lavage de cerveau serait inefficace et pourtant...certains ont dut quand même tenter le coup afin de disons reformater les récalcitrants.
"Oh des tentatives de lavage de cerveau, certains ne l'ont pas fait avec la méthode donc tu donne l'exemple mais certains dragons sont sans doute assez fous pour avoir quand même tentés le coup sur leurs "patients" les plus récalcitrants. Bref pour ceux donc le cerveau est déjà bien formaté par des préjugés, je craint qu'on ne puisse rien faire pour eux et cela même si on en a envie. Je me contente de les ignorer maintenant ou de leur arranger le portrait si ils cherchent les ennuis."
Même si elle n'avait pas connue ce genre d'expériences, des rumeurs affreuses avaient circuler a une époque sur des sois disant médecins qui électrocutaient les cerveaux de leurs "patients" afin que ces derniers finissent par suivre la vision que leur tortionnaires voulaient leur mettre dans le crâne, une résignation a leurs anciennes visions des choses qui était sans doute mis en application plus pour ne plus avoir a souffrir qu'autre chose et tant pis pour les malheureux pour lesquels les pratiques barbares avaient causés des dégâts irréparables.

En tout cas Lyria avait bien compris que Saphira n’apprécierait pas que l'on joue au ballon avec Inflath dans ce rôle mais bon il était peu probable que l'adolescente soit un jour capable de lever sa lame contre sa sœur, c'était même impossible a imaginer pour la jeune dragonne.
"Eh bien je commence a croire que je commence a corrompre ton esprit pour qu'il devienne limite aussi mal placé que le mien. Concernant Inflath, c'est sûr que je n'aimerait pas que l'on joue avec lui de cette manière mais pour ceux qui savent voir plus loin que ce que leurs yeux leurs montrent, Inflath est peut être un jouet de plage en apparence mais il est bien plus que cela."
Hum c'est certains que personne parmi les victimes de Malicia ne voudraient lui pardonner même si elle avait envie de changer et même si elle disait en personne qu'elle veut changer, il est probable que personne ne voudrait la croire en s'imaginant que cela puisse être une autre tentative de manipulation, Saphira elle même serait la première a le penser.
"Malheureusement pour elle, un jour sa vie va très mal finir si elle continue dans le choix de vie qu'elle a prise. De toute façon elle a tromper tellement de gens que même si elle disait vouloir changer, les gens ne voudront pas la croire en se disant que c'est une autre tentative de manipulation. Même si j'aimerait beaucoup qu'elle finisse par avoir ce qu'elle mérite, j'aurait quand même de la peine pour toi car cela voudra dire que tu a perdue une amie, une fausse amie peut être mais en qui tu a des sentiments malgré tout."
Eh oui, la disparition ou la mort toute simple de Malicia ne sera pas sans un prix a payer et le prix sera sans doute de voir une Lyria malheureuse ou dut moins pendant un temps si toutefois elle parvienne a aller mieux par la suite. Pour Cynder, même Lyria avait l'air de comprendre que Cynder ne peut pas être une dragonne heureuse de sa vie ou même ses tentatives de rédemption se sont soldés par des échecs et cela qu'elle en soit directement responsable ou pas.
"Eh bien comme moi, tu a fini par apprendre que pour être heureux, il suffit parfois de se contenter de ce qu'on a. Quand a Cynder je ne sais pas comment elle peut vivre avec tout ce qu'elle a fait mais son passage dans le monde des ténèbres...je commence a me demander si elle n'a pas penser que cela la ferait disparaître littéralement de notre monde, pas une mort a proprement parler mais presque au niveau résultat."
Comprendre des psychopathes, Saphira non plus n'était pas persuadée qu'il soit possible de le faire a moins d'en devenir un et autant attendre un miracle pour croire qu'il est possible de les "guérir" du mal qui existe en eux.
"Je crois que lorsqu'on veut comprendre un psychopathe quitte a leur ressembler, ce n'est que pour mieux les réduire a néant en les piégeant avec leurs propres méthodes. Ce ne sont pas des gens que l'on peut sauver d'eux même si ils ne veulent pas être sauvés."
La chauve souris? Es que c'était le nouveau surnom attribué a Saphira maintenant? Au moins il ne s'agit pas d'un nom d'oiseau. Bon il était clair que Saphira n'avait pas d'auréole non plus et pour cause, elle est bien trop rebelle et anti conformiste pour se voir embelli par une tel chose. Elle ne put cependant pas s’empêcher d'en rire pour autant.
"Oh je n'ai jamais était très sage et si j'ai eu une auréole dans le passé, j'ai dut la paumer depuis le temps. Tu n'est peut être pas Impératrice officiellement mais je croit que personne ne s'y opposerez a ce que tu te considère ainsi, tu est sans doute plus active pour l'empire en ce moment que Cynder ne le sera jamais. Les gens sont parfois des moutons mais ils suivent ceux qui semblent leur apporter un espoir et pour le moment, c'est toi qu'ils suivent. En ce qui me concerne, ce n'est pas une princesse que j'ai l'intention de suivre, c'est ma sœur."
Bon certains diront que cela revient a la même chose mais Saphira n'agissait clairement pas comme il le faudrait envers une princesse si on s'en tient aux clichés, Lyria étant avant tout sa sœur avant d'être sa princesse et en tant que tel, l'adolescente traitera sa sœur comme ce qu'elle est en priorité.

Pour les contes pour "enfants", les deux sœurs avaient l'air sur la même longueur d'ondes concernant ces écrits. Bien sûr certains contes on étaient revus différemment pour les rendre moins horribles pour certains mais il était clair que les auteurs voulaient inculquer des leçons de vie mais pas en tout cas dans le but d’épargner les esprits des lecteurs.
"Je ne sais pas non plus quel but les auteurs pouvaient bien avoir mais j'imagine que c'était leurs façons a eux de faire passer des messages a leurs lecteurs. Quoi qu'il en soit je me passerait bien de raconter ce genre d'histoires a des bébés dragons si j'ai un jour l'occasion de le faire. Je voudrait leur apporter le sourire, pas les faire pleurer."
Concernant le miroir, mhum pas sûr en effet que le placer dans la chambre de Lyria soit l'idée du siècle .
"Hum tu va plus dormir la nuit car il te fait peur ou parceque tu passera tes nuits a faire des concours d'insultes?"
Bon Lyria n'avait pas eu l'air d'avoir vraiment eu peur du miroir donc la deuxième option était plus plausible même si l'adolescente pouvait se tromper. Pour les parents de Lyria, il faudrait surtout rechercher des informations dans les souvenirs que Lyria venait de retrouver en partie mais il faudrait déjà se débarrasser de ce fichu collier.
"Disons que si on pouvait explorer tes souvenirs, on aurait des petites chances hors je ne suis pas télépathe et j'ignore si il est possible que tu puisse me permettre d’accéder a ton esprit. De toute façon c'est une quête de vérité que je ne te laisserait pas affronter seul au cas ou la vérité ne serait pas agréable. Concernant ton collier, peut être que je pourrait tenter de te le retiré. Il est possible que ce collier possède une sécurité qui fait que tu ne puisse pas le retirer toi même, ca me parait logique en tout cas."
En tout cas l'idée que Lyria redevienne professeur n'avait pas l'air d'être quelque chose que la dragonne avait l'air d'être contre, en tout cas elle n'avait pas dit non concernant un tel projet mais il faudra en effet attendre surement que ses souvenirs reviennent a la surface afin de repartir sur des bonnes bases.
"Bah tu a tout le temps d'y penser mais si cela te plaisait autrefois, ca pourrait te plaire a nouveau."
Bien sûr que Lyria n'était pas comme ces dégénérés qui tue les autres pour leurs simples plaisirs mais au moins Lyria en avait conscience et c'était bien le principal. Concernant le fait que Saphira n'ai pas encore étripée Malicia au fil de la lame de sa queue, disons juste qu'il ne s'agissait qu'une question de temps et aussi d'avoir une excellente excuse pour le faire.
"Facile, j'essaye d'éviter d'être dans la même pièce qu'elle et puis je ne veux pas en faire une martyre en l'assassinant dans un couloir sombre. En revanche si elle vient se pavaner devant moi en me faisant part de ses actes ou si elle tente quelque chose contre moi...eh bien disons que si elle désire ne plus voir un jour le soleil, son vœu sera exaucé mais sans doute pas comme elle l'aurait voulu. Je ne lui ai pas donner un avertissement dés le départ car j'hésiterait a la tué mais parceque je pourrait le faire sans hésitation."
C'était peut être cela le pire avec Saphira, ce n'était pas le fait d'être incapable de tuer le soucis de la jeune dragonne mais plutôt le fait qu'elle avait compris que c'est très facile de le faire dés le moment ou on n'aime pas la personne ciblée et pour une dragonne a qui on a appris que ce n'est pas bien de tuer, il n'y avait rien d'anormal au fait que la jeune dragonne puisse tenter d'avertir ses ennemis avant qu'elle ne soit vraiment tenté de leur arracher la vie. Quand a chercher un endroit pour entreposer ce musée des horreurs, le grenier en question d'une des tours de la forteresse pourrait surement faire l'affaire et cela quitte a rajouter des pièces si jamais il y a un manque de place.
"Eh bien au pire on les placera dans des pièces différentes si le grenier de la tour nord n'est pas assez vaste. Pour ce qui concerne le blocage des entrées du château, qui se rapproche le plus d'une furie niveau attaque me permet de congeler tout un secteur pour une durée indéterminée. Je ne l'ai fait néanmoins qu'une seule fois et suite a un bouleversement brutal dans mon esprit....le jour ou j'ai vu tout ceux de l'orphelinat mourir. Ce jour la j'ai congelé trois pâtée de maisons et il a fallu une trentaine de dragons contrôlant le feu pour décongeler le quartier."
C'était d'ailleurs la seule fois ou la dragonne avait perdue le contrôle de son élément lorsque son mental fut presque brisé sous le coup du chagrin et même si ce n'était plus arrivé, elle avait au moins eu la chance de ne pas avoir fait des victimes même si elle avait provoqué des lourds dégâts.

Quand au fait que les parents des malheureux n'étaient peut être pas au courant que leurs progénitures sont mortes, il est probable que beaucoup de parents se sont imaginés le pire et ont perdus espoir mais d'autres entretiennent peut être encore que leurs enfants ne sont pas morts tant qu'ils n'en auront pas la preuve physique et même la...eh bien peut être la vérité n'est peut être pas bonne a dire et cela même si c'est la réalité.
"Je croit que ton dernier exemple est sans doute le pire et de ces parents, c'est ceux qui mériteraient le plus de connaitre la vérité et cela même si elle est particulièrement horrible a entendre avec l'unique consolation de se dire que la responsable aura payer très cher la totalité de ses crimes."
Quand Lyria reparla du livre de cuisine, Saphira voyait bien ou elle voulait en venir mais tout comme sa sœur, elle préférait ne même pas savoir ce que les corps avaient put devenir.
"Je voit ou tu veux en venir en effet mais je préfère autant ne pas le savoir ou le vérifier. Tuer des bébés pour leurs ailes est déjà une abomination pour moi alors l'idée que la sorcière ai put...non je préfère l'ignorer si elle en a était capable ou pas."
La dragonne avait encore les yeux humides rien que d'y penser lorsque Lyria vint effleurer son front avec son museau et l'adolescente non plus ne regrettait pas d'avoir une sœur comme elle et cela qu'importe ce que les autres peuvent dire d'elle.
"Ce que tu ferait sans moi? Des bêtises j'imagine mais je mentirait en disant que ca ne serait pas aussi mon cas si tu n'était pas la et si tu n'était pas ma sœur. Tout comme toi je n'était pas une dragonne heureuse avant ta rencontre et si j'admet qu'il n'y a pas grand monde en qui j'ai vraiment confiance, tu fait partie des personnes que j'aime le plus et avec qui je peut être moi même sans craindre un jugement. Avec toi, je sais que je peut tout te dire sans aucune crainte."

Pour en revenir aux restes de la sorcière, dire qu'elle a fini par atteindre la vie éternelle n'était pas vraiment ce que Saphira pouvait avoir comme vision de l’éternité mais l'histoire de ce monstre en revanche restera gravé dans les mémoires de tout ceux qui en auront entendus parler ou en auront souffert.
"Il n'y a que sa mémoire qui aura atteint l’éternité mais elle même en revanche, il faut croire que cela ne lui pas été d'un grand secours face a celui qui lui a fait cela."
Concernant l'oeuf, il n'y avait aucune certitude en effet que son pensionnaire soit encore vivant ni même si il survivra a son éclosion et même si Lyria avait peut être raison de croire que le petit sera atteint de séquelles physiques ou mentales, c'est peut être mieux qu'il vive même avec la possibilité qu'il soit mal formé plutôt qu'il ai subi le même sort que les autres. En tout cas si le petit est encore vivant et si il survit a sa naissance, au moins Saphira avait la certitude qu'il sera bien traité. Quoi qu'il en soit Saphira n'avait pas l'intention de se moquer de ce que Lyria venait de faire avec l’œuf.
"Je ne me moquerait jamais de toi grande sœur, je ferait la même chose que toi si c'était moi qui tenait l’œuf. Il est vrai que le petit risque des séquelles ou une malformation si il n'a pas assez de magie en lui mais a coté de ce qu'il aurait subit, au moins il aura sa chance d'avoir la possibilité de vivre....les autres n'auront jamais eu la possibilité de vivre les leurs."
Laissant Lyria faire ce qu'elle voulait avec l’œuf, ayant totalement confiance en elle pour savoir qu'elle ne lui fera aucun mal, Saphira commençait aussi a se dire que la théorie du jeune Malefor ne tenait pas la route ou en tout cas dut moins pour la sorcière. Pourtant vu la disparition de Spyro qui commencent a dater, il était peu probable que ce dernier puisse en être le responsable et si le responsable de la mort n'était ni Spyro ou Malefor, un autre dragon violet ou un dragon pouvant utiliser le même élément que ces deux la semble en avoir était la cause de la mort de la sorcière.
"Tout comme toi, je commence a me dire que Malefor n'a peut être rien a voir dans la mort de la sorcière et Spyro n'a plus été vu depuis des mois donc je ne pense pas que ce soit lui non plus sans compter qu'il aurait pris l’œuf dans le cas contraire. Il se pourrait visiblement qu'il existe un autre dragon violet ou en tout cas un dragon qui maîtrise l'élément principal de cette race. J'avoue que cela casserait cette légende qui dit qu'il ne peut y avoir qu'un dragon violet par génération mais il se peut que cette légende soit fausse. Je doute que la sorcière soit morte subitement sur son trône sans réagir, son assassin a dut placer ses restes lui même sur le trône par la suite et si elle est vraiment morte sur son trône...dans ce cas soit elle n'a pas juger la menace comme elle aurait dut le faire ou alors le responsable a user d'une puissance qui a dut la tuer sur le coup et qu'elle n'a pas vu venir. Si le responsable est encore dans le coin, je pense qu'il est bon de se tenir prêt mais si il est aussi fort que cela et si il nous a vu venir, nous serions sans doute mortes depuis longtemps."
Même si elle avait peut être mal vu, la dragonne aurait jurer avoir vu quelque chose bouger dans l'ombre. Ce n'était peut être qu'une fausse alerte dut a l'ambiance morbide des lieux mais Saphira restait sur l'idée que l'inconnu aurait attaquer les deux sœurs depuis longtemps si il en avait eu l'intention.

(HRP: j'ai une petite idée derrière la tête, je t'en parlerait avec plaisir par mp ,facebook ou skype si tu a l'un des deux. J'avait déjà un peu parler d'un éventuel DC qui avait l'air de plaire a Luirio mais j'aimerait bien avoir ton avis ^^. On va dire que selon ce qui se passera dans ce rp avec lui en pnj, peut être que je me tenterait d'en faire quelque chose.)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reine Lyria

avatar

Copyright : Lyria
Messages : 256
Gemmes d'Esprit : 728
Date d'inscription : 16/07/2017
Localisation : Dans mon château de cristal secret (Freezer de Dante)

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille46 mètres
CouleurNoire et bleu. Paillettes d'argent sur les écailles bleues. Bracelets en alexandrite changent toujours de couleurs et sont dépareillés.
Âge30 ans
Situation socialReine des Ombres. En couple avec Nessie <3. Alchimiste, artiste, et Maîtresse des Eléments.

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/600  (0/600)

MessageSujet: Re: Balade entre sœurs dans l'antre de la Sorcière (pv Lyria)   Dim 8 Oct - 17:47

Lyria explosa de rire, se tenant les côtes. Après l'idée de faire des Gardiens des piniatas tout à fait grotesques, ça va finir par devenir un débat sur comment les cuisiner. Hors contexte, ce débat serait très étrange...


"Hum les tomates pourris sont assez clichés mais ca fait toujours son petit effet, quelques salades supplémentaires et il manquera plus que la vinaigrette....non je pense pas qu'a bouffer et surement pas eux, je veux pas être malade moi."
- QUI, dans ce bas monde, voudrait manger des papis, qui n'ont que la peau sur les os, et qui sont pourris de l'intérieur... ? Je crois que, même moi, je passerais mon tour...


Lyria les mettrait volontiers en application, tous ces délires... mais encore faudrait-il déjà réunir les preuves nécessaires. Bah... Ember aurait fini en descente de lit depuis longtemps si, comme toute Reine et Princesse, elle n'était pas aussi bien protégée. Et elle n'avait franchement pas envie de démolir une ville entière pour tuer seulement une personne. Ce serait aussi utile que d'insulter le bonbon rose toute la journée sans jamais lui parler en face. Maintenant, si Ember est Princesse, et qu'elle n'arrive pas à gérer sa ville, c'est son problème. Si elle a ce titre aujourd'hui, c'est que, quelque part, elle l'aura voulue. Dans ce sens, les Gardiens ne valent vraiment pas mieux. Après, si Avalar n'a pas encore été envahi par personne... peut-être qu'ils ne s'y intéressent tout bonnement pas, ou ne voient aucune raison de le faire. Toutefois, Lyria lança à Saphira un regard décontenancé.


- Ah... les gens, et le changement. Je peux comprendre que ce n'est facile pour personne, mais il faut bien se faire une raison, au bout d'un moment. Sauf si on est trop bête pour le faire, ou qu'on espère qu'un miracle va tomber du ciel, par la volonté du Saint Esprit. D'après ce que tu me dis, Malefor avait beau avoir soumis la ville, les habitants pouvaient poursuivre leur vie de façon à peu près normale ? Bah, c'est toujours mieux que d'être tué, je suppose. Euh... ce qui me dérange, c'est que... il est pas un peu trop "gentil", le Malefor ? Je l'aurais vu plutôt instaurer une dictature, et prendre la place d'Ember, ou un truc dans le genre.


Elle lui donna un petit coup de museau taquin, les yeux emplis de malice.


- Bah, si on est bien sages, ça devrait aller... euh ? J'aime bien, parce que quand j'ai dit "sages", j'ai pensé au Père Noël... je crois que j'ai un gros problème, moi.


Pff. Imposer son idéologie à des personnes qui n'ont rien demandé, et à qui on ne laisse pas le choix. Alors qu'ils savent très bien qu'il restera au moins une personne qui ne voudra pas suivre cette idéologie, car il lui reste encore sa volonté. Du pur génie.


"Oh des tentatives de lavage de cerveau, certains ne l'ont pas fait avec la méthode donc tu donne l'exemple mais certains dragons sont sans doute assez fous pour avoir quand même tentés le coup sur leurs "patients" les plus récalcitrants. Bref pour ceux donc le cerveau est déjà bien formaté par des préjugés, je craint qu'on ne puisse rien faire pour eux et cela même si on en a envie. Je me contente de les ignorer maintenant ou de leur arranger le portrait si ils cherchent les ennuis."
- Tu ne seras peut-être pas d'accord avec moi, mais ne soit pas trop dure envers eux. Quand tu as le crâne bourré de toutes ces âneries, ce n'est pas facile de se remettre en question. Même avec toute la volonté du monde. Et je ne parle pas des enfants qui ont grandi avec ça, car on les aura baigné et bassiné dedans toute leur vie. Enfin, je suis vraiment dégoûtée de ce genre de pratique... même si je vois d'ici l'utilité que les plus viles créatures de ce monde peuvent en faire...


C'est... assez perturbant, quand même. Une invasion de "sois disant médecins" qui se croient tous dans Frankenstein... blague à part, ça a dû être terrible, pour les "patients". Ils s'imaginent être dans le cabinet d'un vrai médecin, et pouf... chaise électrique, et autres atrocités en tout genre... les pauvres. Tout ça pour suivre une idéologie sans doute aussi grotesque et stupide que celui ou celle qui l'impose.




Ce qui est ironique, c'est que, pour une fois, c'est la petite soeur qui influence la grande soeur... même si ça concerne un sujet cocasse. De toute manière, Lyria doutait fort qu'Inflath apprécie le fait de servir de ballon de foot... pas du tout, même.


- Héhé. En même temps, c'est pas comme si tu le faisais pas "exprès" pour que je le devienne, avec toutes les "idées" que tu me suggère... bah. Pour une fois que c'est la petite soeur qui influence sa grande soeur... huhuhu. Enfin, du moment que tu ne me fais pas vomir encore une fois... Encore faudrait-il les trouver, ces personnes qui savent voir au-delà des apparences. Moi, je sais ce qu'il représente à tes yeux, mais d'un point de vue extérieur... tu sais ce qu'il en est. Les gens vous jugeront toujours, quoi que vous fassiez. J'espère juste que ça ne sera pas un trop gros problème, et que tout ira bien pour vous deux.


Oh, Malicia ne changera pas. C'est quasiment sûr. Elle ne serait plus du tout la même... et ce ne serait plus la Malicia que Lyria connait... elle détourna tristement les yeux.


- Elle ne voudra jamais changer, Saphira. Je la connais... et je ne vois pas trop ce qu'elle pourrait devenir, en dehors de ce qu'elle est actuellement. Je l'ai toujours connu ainsi... enfin, disons que son envie d'avoir le pouvoir n'était pas aussi forte, à l'époque. Malicia aime ce qu'elle fait à un point que tu ne peux même pas imaginer. Je t'ai déjà dit que je ne te ferais pas de reproches si... si ça arrivait, parce que tu es ma soeur... mais, je ne sais pas si... si j'arriverais à m'en remettre dans le cas où elle... c'est ma meilleure amie, tu comprends.......


Bien que Cynder ne soit pas vraiment une dragonne heureuse, il faudrait vraiment qu'elle soit suicidaire, ou complètement désespérée, pour vouloir disparaître dans un endroit pareil. Cynder pourrait très bien se tuer, et faire passer ça pour un accident... ouais, dit comme ça, c'est pas très gentil, mais pourquoi Lyria le serait envers elle, après ce que Cynder lui a fait ? Oh oui. Lyria ne paraît pas, mais elle peut être très rancunière.


"Eh bien comme moi, tu a fini par apprendre que pour être heureux, il suffit parfois de se contenter de ce qu'on a. Quand a Cynder je ne sais pas comment elle peut vivre avec tout ce qu'elle a fait mais son passage dans le monde des ténèbres...je commence a me demander si elle n'a pas penser que cela la ferait disparaître littéralement de notre monde, pas une mort a proprement parler mais presque au niveau résultat."
- Après, je pense qu'il en faut peu pour être heureux. Combien de dragons sont partis à leur perte en voulant plus, et toujours plus, que ce qu'ils ont déjà ? Hum. Je crois que si Cynder serait restée dans le monde des ténèbres pour de vrai, elle aurait fait pire que mieux. A un moment, elle a dit qu'elle pouvait voir et entendre tout ce qui se passait dans notre monde, mais qu'elle était incapable d'agir. Si elle aurait voulu disparaître, peut-être que Cynder s'en serait pris d'une autre façon, car là-bas, elle serait juste morte de chagrin, puisqu'elle ne pourrait plus vivre tout court.


Euh... est-ce que c'est seulement "possible" de guérir un psychopathe ? Lyria en doutait. En utilisant tous les moyens imaginables, la situation redeviendra toujours pareil. Puisque le psychopathe voudra continuer ses méfaits. Aussi longtemps qu'il vivre, ou aussi longtemps qu'il en a aura envie. Malheureusement pour ses futures victimes.


"Je crois que lorsqu'on veut comprendre un psychopathe quitte a leur ressembler, ce n'est que pour mieux les réduire a néant en les piégeant avec leurs propres méthodes. Ce ne sont pas des gens que l'on peut sauver d'eux même si ils ne veulent pas être sauvés."
- Tss. On croirait presque qu'ils veulent être "encouragés" dans cette voie. Tu as beau les enfermer en prison, certains pendant des années, et ça ne les freine pas pour autant. Ils recommencent, et ça continue, encore, encore. Je n'aurais jamais cru dire ça un jour, mais je ne pense pas que causer leur mort soit une solution. Parce que ça ne fera qu'alimenter la folie des uns, et le désir de vengeance des autres.


Ah, parce que "la chauve-souris", c'est pas assez bien pour Saphira ? C'est toujours mieux que "petite chauve-souris en sucre", ou encore "le bonhomme de neige"... huhuhu. La suite fit sourire Lyria. Dans ce cas, on est quand même en droit de se demander si Cynder conservera ses fonctions encore longtemps... normalement, c'est elle, l'Impératrice. Enfin, peut-être qu'il est temps de songer à sa retraite... mmmhmmhmm. La dragonne noire prit une pose théâtrale, tellement snob que c'en était limite ridicule.


"Oh je n'ai jamais était très sage et si j'ai eu une auréole dans le passé, j'ai dut la paumer depuis le temps. Tu n'est peut être pas Impératrice officiellement mais je croit que personne ne s'y opposerez a ce que tu te considère ainsi, tu est sans doute plus active pour l'empire en ce moment que Cynder ne le sera jamais. Les gens sont parfois des moutons mais ils suivent ceux qui semblent leur apporter un espoir et pour le moment, c'est toi qu'ils suivent. En ce qui me concerne, ce n'est pas une princesse que j'ai l'intention de suivre, c'est ma sœur."
- Je m'imagine déjà avec la grosse couronne dorée sur la tête et la longue cape sur le dos... venez voir Lyria, la MEEERRRVEILLEUSE Impératrice... celle qui vous fera tout plein de câlins, de gros bisous, et tout... en fait, je risque plus de casser une côte à quelqu'un si je le sers trop fort... mais, non, je rigole ! Je fais toujours attention, t'inquiète. Au final, c'est un peu ironique dans le sens où je leur apporte de l'espoir alors que je suis plus un "ange des ténèbres"...




Mais oui, c'est ça... leur inculquer des "leçons de vie" ? Eh bien, ces auteurs ont une façon assez "particulière" de voir, et faire les choses... humhum. Lyria imaginait trop les parents racontant ça à leurs enfants, d'un air sadique, limite satanique, et les enfants avec plusierus boîtes à mouchoirs à côté d'eux... hé, il faut pas se leurrer. Lyria secoua la tête d'un air décontenancé, mais son ton fut ironique.


- Wouah... ça a tellement pas marché que ça a eut complètement l'effet inverse. Les petits devaient tellement pleurer que je les aurais sûrement confondu avec une fontaine... tu sais quoi, Saphira ? Ecris tes propres contes. Ce sera toujours mieux que ces... comment on peut les qualifier ? Cinglés ? Mabouls ? Fous à lier ?


A part Lyria... il n'y aurait que Malicia pour mettre une horreur pareille dans sa chambre. A moins de vouloir absolument devenir paranoïaque...


"Hum tu va plus dormir la nuit car il te fait peur ou parceque tu passera tes nuits a faire des concours d'insultes?"
- Les deux. Si le miroir se casse par inadvertance, j'ai franchement pas envie de me faire agresser pendant mon sommeil. Et si ça arrivait, oh, tu ne m'as jamais vu en pétard, Saphira... ce ne sera pas beau à voir. Je dors déjà pas beaucoup... alors, si on m'en empêche... couic. Enfin, c'est sûr que je risque de faire des concours d'insultes, oui. Donc, ne t'étonne pas si je dis une série de gros mots, et que personne ne répond... remarque, je ne pense pas que, à part moi ou Malicia, quelqu'un voudrait mettre ça dans sa chambre... il faudrait être fou, ou inconscient. C'est à se demander pourquoi la Sorcière laissait ça dans son salon, d'ailleurs...


Oui, certes... à condition que les autres souvenirs de Lyria soient intacts. Une telle magie pourrait très bien les altérer, si le temps ne l'a pas déjà fait. Hum... par contre, si le collier est ensorcelé, ça risque d'être compliqué, de le retirer... peut-être que le sorcier qui l'a fabriqué à envisager cette possibilité, qui sait ?


- Eh bien, si déjà tu n'es pas télépathe, ou même à l'aise par rapport à ce qui touche au mental... il vaudrait mieux éviter. La moindre fausse manoeuvre, et tu me causes des dommages dans des proportions dont tu n'as pas la moindre idée... même si, au fond, ce serait un accident...... par contre, si tu pouvais essayer de me retirer ce collier, franchement, fais-le. C'est plus une gêne qu'autre chose, et, de toute façon, il ne servira plus à rien une fois que j'aurais récupéré mes souvenirs et mes capacités.


La Grande Faucheuse qui donne des cours... hahaha. Voilà qui risque d'être... intéressant. A condition que ses élèves n'aient pas peur de son joli "physique", ou de sa très charmante réputation... au point qu'ils partiraient en hurlant et en courant. Sans oublier que Lyria a aussi ses autres fonctions à assumer.


- Peut-être. Même si j'ai du mal à croire que beaucoup accepteront la Grande Faucheuse comme professeur... enfin, bon. On verra bien. Quoique, il faudra que je vois si j'aurais vraiment le temps de le faire, par contre. Comme tu le sais, je suis déjà très occupée en étant Impératrice, alors en devenant professeur... autant dire que j'aurais le double de mon travail actuel, voire le triple... ah là là. Le pire dans tout ça, c'est que tu ne vois jamais la "fin du tunnel"... à peine tu termines un truc, tu as à peine le temps de souffler qu'un autre t'atterrit sur la tronche... pff.


Oui, oui... mais bien sûr, Saphira... Lyria imaginait tellement Saphira tuer Malicia, et, faisant style de rien, affirmer que c'était juste un accident, qu'elle s'est tuée toute seule aussi, tiens... oui, Lyria fait souvent de l'humour noir. Après, si on s'amuse à tuer tous les connards qui passe, ou juste une personne qu'on aime pas, autant repeindre la forteresse en rouge, avec tout le sang qu'il y aura... Lyria afficha un sourire sinistre.


"Facile, j'essaye d'éviter d'être dans la même pièce qu'elle et puis je ne veux pas en faire une martyre en l'assassinant dans un couloir sombre. En revanche si elle vient se pavaner devant moi en me faisant part de ses actes ou si elle tente quelque chose contre moi...eh bien disons que si elle désire ne plus voir un jour le soleil, son vœu sera exaucé mais sans doute pas comme elle l'aurait voulu. Je ne lui ai pas donner un avertissement dés le départ car j'hésiterait a la tué mais parceque je pourrait le faire sans hésitation."
- Bon, ben... Malicia n'a plus qu'à se barricader quelque part, ou courir très vite, avant qu'une avalanche lui tombe dessus... parce que, là, si le "message" n'est pas clair, je ne comprends plus rien...


En tout cas, on peut d'ores et déjà dire que le petit problème de place n'en est plus un. Puisqu'elles savent déjà où tout mettre... oh. La Furie de Saphira... c'est sûr que surmonter une telle épreuve, et seule, a dû être terrible... l'esprit qui se brise, plus le gros choc émotionnel... c'est ça qui a dû rendre sa Furie si puissante, ce jour-là. Normalement, à l'âge qu'avait Saphira à cette époque, les pouvoirs et la Furie ne sont pas aussi puissants par la voie "normale". Ils sont plus en "voie de développement". D'ailleurs, mieux valait se lâcher un bon coup plutôt que de garder une telle douleur en soi... ça ne résoudrait rien. La dragonne noire posa sa patte sur l'épaule de Saphira.


- Tu y arriveras, petite soeur. Tu l'as déjà fait, alors tu sauras le refaire. N'oublie pas que tu n'es plus seule, et que j'ai confiance en toi.




Il aurait fallu savoir qui étaient les parents, pour le leur dire, malgré tout. C'étaient leurs enfants, quand même. Ces petits êtres, à qui on a donné la vie, avec tout l'amour du monde... et tout a fini aussi vite que ça a commencé. Quelle tragédie...


- ... Si je le pouvais, tu te doutes bien que j'irais voir leurs parents, et que je leur dirais la vérité. Même si ça aurait fait mal, ils auraient eu le droit de savoir. Malheureusement, on ignore qui ils sont, et on a pas le moindre indice à ce sujet. S'il restait des traces quelque part, j'ai peur que le temps les aie altérées, voire effacées...


Malheureusement, les deux soeurs ne devaient pas être si loin de la réalité, pour les corps des dragonneaux... quand on sait ce que la Sorcière peut faire, déjà de base... Saphira disait ne pas vouloir connaître la réponse, mais Lyria se doutait qu'elle la connaissait.


"Je voit ou tu veux en venir en effet mais je préfère autant ne pas le savoir ou le vérifier. Tuer des bébés pour leurs ailes est déjà une abomination pour moi alors l'idée que la sorcière ai put...non je préfère l'ignorer si elle en a était capable ou pas."
- ....... Je n'insisterais pas là-dessus, mais je crois que c'est déjà fait. Tu connais la réponse aussi bien que moi, Saphira...


Par la suite, Lyria eut un petit rire. Oh. Lyria qui ferait des bêtises ? Oui, et Saphira, à côté, n'en ferait jamais, parce que c'est un ange doré tout mimi... hahaha. Non, mais sérieux.


"Ce que tu ferait sans moi? Des bêtises j'imagine mais je mentirait en disant que ca ne serait pas aussi mon cas si tu n'était pas la et si tu n'était pas ma sœur. Tout comme toi je n'était pas une dragonne heureuse avant ta rencontre et si j'admet qu'il n'y a pas grand monde en qui j'ai vraiment confiance, tu fait partie des personnes que j'aime le plus et avec qui je peut être moi même sans craindre un jugement. Avec toi, je sais que je peut tout te dire sans aucune crainte."
- Comment ça, je ferais des bêtises ? Dit comme ça, on croirait que j'en fait tout le temps, huhuhu. J'aurais fait une bien piètre Impératrice... sans compter Cynder, qui passerait ses journées à me râler dessus... hum hum. Heureusement que ce n'est pas le cas. Quand elle gueule, tu l'entends à dix kilomètres... enfin, bref. Et, Saphira... ne t'empêche jamais d'être toi-même, ou de dire tout ce que tu penses, à cause des autres. Crois-moi, certains n'en valent même pas la peine. Ils sont tout juste bon à te servir de tapis, et se faire marcher dessus...




- Humpf. Si je croyais tout ce que je voyais, je dirais que la Sorcière aurait eu les mêmes réflexes qu'un escargot pour être morte de cette façon. Je me serais même demander comment elle aurait fait pour survivre aussi longtemps, avec une lenteur pareille. Franchement, si j'apprends qu'elle est morte comme ça, sur son trône, je rigole. Ce serait la mort la plus débile que j'aurais jamais vue.


La dragonne noire dévisageait le squelette d'un oeil mauvais. On aurait presque pu croire qu'il les narguait, celui-là. Si Lyria n'avait pas vu l'oeuf, elle y aurait mit le feu volontiers. Oh, remarque, elle pourrait toujours le faire en repartant. Du moment qu'elle ne met pas le feu à tout le château. Pour l'oeuf... oui, bien sûr que Lyria en prendra soin. Elle ne prendrait pas le risque de le garder elle-même, autrement. Mine de rien, c'est extrêmement fragile, un oeuf. Si on le fait tomber par mégarde, il casse. S'il subit un choc trop important, il se fracture. C'est chaud, quand même...


"Je ne me moquerait jamais de toi grande sœur, je ferait la même chose que toi si c'était moi qui tenait l’œuf. Il est vrai que le petit risque des séquelles ou une malformation si il n'a pas assez de magie en lui mais a coté de ce qu'il aurait subit, au moins il aura sa chance d'avoir la possibilité de vivre....les autres n'auront jamais eu la possibilité de vivre les leurs."
- Eh bien, je ne peux pas savoir à l'avance si je ferais une bonne maman, dans le cas où il, ou elle, serait en vie, mais... je te promets que j'en prendrais soin. Hum... même si il y a vraiment peu de chance pour qu'il y en ait d'autres, si tu vois d'autres oeufs de dragon, fais-moi signe. Je ne supporterais pas de les savoir ici, et de les laisser derrière moi.


Un autre dragon violet ? Ils sont tellement rares... quoi qu'il en soit, le ravisseur de la Sorcière devait être suffisamment puissant pour la descendre. Et la théorie du jeune Malefor est en train de tomber à l'eau. Ca, au moins, elles pouvaient en être sûr.


- Les dragons violets, ou même un dragon similaire, ça reste assez rare... c'est pas demain qu'on va en croiser un dans la rue, ou près de la forteresse, tu vois. Après, que la légende soit vraie, ou non, ce genre d'histoires a tendance à se déformer, avec le temps. Autant se faire sa propre opinion là-dessus, j'ai envie de dire. En revanche, si je me fie aux traces de lutte... soit, c'est une mise en scène, soit la Sorcière n'est pas morte sur son trône. Mais pourquoi se donnerait-on la peine de créer une telle mise en scène ? Humpf... quelles que soient les circonstances de sa mort, il y a forcément une explication. En tout cas, s'il est encore dans le coin, je te garantis que le responsable a tout intérêt à se tenir à carreaux. Parce que je n'hésiterais pas à le transpercer comme une passeoire s'il nous attaque.


Nessie se mit soudainement à gigoter. Quand Lyria la questionna, elle lui répondit que quelque chose approchait. Elle le sentait clairement. Lyria plaqua une patte sur la bouche de Saphira, et utilisa sa Cape des Ombres pour les rendre invisibles. L'entraînant dans un coin de la pièce, elle lui parla par télépathie.


- Chut, chut... garde ton calme, et ne fais aucun bruit. Cette fois, j'en suis sûre, il y a quelqu'un, ou... quelque chose. Ecoute... des bruits de pas... on va attendre, et voir quelles sont ses intentions. Si elles sont mauvaises... pas de quartier. Prépare-toi à toute éventualité... on ne sait pas ce qui nous attend...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saphira

avatar

Messages : 186
Gemmes d'Esprit : 786
Date d'inscription : 10/07/2017
Age : 29

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille1m83
CouleurNoir legerement bleuté
Âge18 ans
Situation socialInflath (relation amoureuse)

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/300  (0/300)

MessageSujet: Re: Balade entre sœurs dans l'antre de la Sorcière (pv Lyria)   Mer 18 Oct - 12:18

Tient Saphira venait de trouver un moyen de faire en sorte que Lyria se tienne les côtes a force de rire, serait ce la façon de faire au cas ou la dragonne péterait un jour les plombs? A croire que la meilleure arme de Saphira n'était pas sa lame ou la glace mais plutôt son humour et son sens de la répartie.
"Tu a raison, je suis même sûr que les faire cuire suffisamment en les bourrant d'épices arriveraient a les rendre plus intéressants. Bon parler de cuisine, ca c'est fait."
Il manquerait plus que les deux sœurs parlent des anciens en parlant météo...mais c'était une blague voyons, ne prenez pas exemple sur le délire du narrateur. Concernant le changement, bien entendu que ce n'est jamais facile mais lutter contre un changement qui est déja en action ne sert a rien, encore plus quand ce changement a des répercutions sur les vies de ceux qui ne veulent pas s'y habituer.
"Malefor a instaurer sa dictature, sans doute pense t'il que c'est la seul façon pour obliger les gens a se plier si il veut changer le système de la société et a vrai dire je ne suis pas certaine qu'il ai vraiment tord la dessus. Si il n'a pas pris la place d'Ember, c'est sans doute car il ne la trouve pas et cela n'a rien de surprenant. Warfang est immense et si on compte tout ceux qui ne veulent pas suivre le régime de Malefor, c'est autant de cachette ou Ember peut se planquer. Réduire la totalité de la ville en cendre serait sans doute efficace pour détruire Ember a coup sûr mais je ne croit pas que ce soit le résultat final qu'il souhaite mettre en application. Quoi qu'il en soit Malefor a laisser le choix au peuple d'abdiquer devant lui ou de mourir en voulant lui faire obstacle, ce n'est pas de sa faute si ils refusent l'offre qui leur a fait. Bon moi je n'était pas forcement du coté de Malefor mais je n'était pas du coté des résistants non plus et j'ai accepter l'idée que les choses avaient changer."

Lyria qui pensait au père noël en pensant au mot "sage"...ouais Lyria, il faut croire que tu a un gros soucis mais promis, on ne le dire a personne.
"Tu pense au père noël quand tu pense a ce mot? Je veux pas casser tes rêves mais tu est au courant qu'il existe pas, n'es pas?"
Elle avait bien sûr dit cela sur le ton de la plaisanterie mais bon elle même se doutait qu'une créature qui fait le tour des mondes du dragon en une nuit, il y a peu de chance qu'un tel être vivant existe même si l'idée de mettre des cadeaux pour faire rêver les plus jeunes était une chose que Saphira avait déjà fait par le passé, un vestige d'une tradition qu'elle avait pris l'habitude de faire avec les orphelins les plus jeunes. Lyria était donc maintenant entrain de lui dire que Saphira ne devrait pas être trop dure avec ceux qui ne cessent de colporter des fausses rumeurs ou des préjugés infâmes mais c'était pourtant parceque les gens sont trop gentils avec eux que les choses ne s'arrangent pas. C'était comme croire qu'un jardin va se nettoyer tout seul au bout d'un moment si on laisse les mauvaises herbes se propager dans l'espoir qu'elles en aient marre un jour ou l'autre.
"Je voit ce que tu veux dire mais pense tu que se montrer gentil avec eux soit une solution? A tu l'impression que les tolérer autant a fait changer les choses? le seul effet que cela aura eu, c'est de remplir nos rangs avec des dragons ou d'autres créatures qui en ont assez de la persécution sans compter ceux qui veulent se venger ou a qui il manque une case dans le cerveau. En revanche je n'accepte pas les pratiques horribles qu'on peut faire subir aux gens pour leur lobotomisé le cerveau."
Concernant Inflath et le fait que Saphira ai envie de vivre un jour avec lui, bien sûr que certains ne comprendront pas ou se montreront horribles avec eux mais dans ce dernier cas de figure, cela sera la dernière chose qu'ils auront eux l'occasion de faire dans leurs vies si ils osent se montrer horribles devant Saphira. Quoi qu'il en soit et c'étant sans doute le principal, Saphira n'avait aucune honte a dire qu'elle était amoureuse d'un dragon ayant corps ressemblant en tout point a un jouet de plage.
"Oh je sais que les gens jugeront ma relation avec Inflath a cause de ce qu'il est mais la vrai question sera de savoir si ils seront assez stupides pour prendre le risque de me mettre en colère. Inflath n'est peut être pas violent ou du genre a savoir se battre mais moi je n'ai pas ce genre de soucis quand il le faut."
Concernant Malicia, même Lyria avait l'air d'accord sur le fait que la nécromancienne ne changera jamais ou dut moins elle ne pourra changer qu'en étant encore pire que maintenant. Après Lyria disait qu'elle ne ferait pas de reproches a Saphira pour la simple raison qu'elle est sa sœur mais cela ne rendait pas les choses plus faciles car même si il ne devait pas y avoir des représailles, Saphira n'était vraiment pas sûr que sa grande sœur serait un jour capable de lui pardonner par la suite.
"J'imagine que la seul façon de faire en sorte qu'elle se calme serait de lui mettre une menace permanente au dessus de la tête tellement forte afin qu'elle ai trop peur de subir une terrible punition qu'elle même ne pourrait pas esquiver. Si jamais elle fait du tord a l'une de nous deux, je ne promet pas que je la laisserait vivre mais quoi qu'il arrive....eh bien j’espère que tu parviendra a me pardonner si je doit faire ce qu'il faut. Je comprend très bien que ce soit ton amie même si je crois qu'elle ne te mérite pas."
Il en faut peu pour être heureux...merci Lyria d'avoir rappeler a Saphira un délire d'enfance ou un ours se frotte a un arbre en chantant cette phrase. D'ailleurs l'adolescente ne put s’empêcher d'en siffler un peu l'air de la chanson avant de répondre mais il était clair aussi pour Saphira que Cynder n'aurait fait aucun bien si elle était rester dans le monde des ténèbres et a vrai dire elle ne s'en serait même pas fait a elle même.
"Je ne pense pas non plus que Cynder aurait fait le moindre bien en restant dans les ténèbres y compris a elle même mais cela prouve que ce n'est vraiment pas une personne a prendre en exemple. Quand aux gens qui veulent toujours plus que de qu'ils ont déjà, c'est le soucis de la majorité des gens. On veut toujours ce qu'on n'a pas tout en ne voyant même plus ce que l'on a. La différence en ce qui nous concernent est que nous n'avions déjà plus rien, on ne pouvaient qu’espérer avoir mieux même si nous ne recevions pas beaucoup par rapport a ce que l'on auraient voulus au départ."

Guérir un psychopathe, même un vœu serait inefficace et cela même si on trouvait un génie d'une lampe magique, c'est carrément une intervention plus que divine qu'il faudrait pour guérir de tel personnes. De toute façon Saphira était peut être trop radicale mais a quoi bon enfermer des psychopathes qui seront un jour libérer d'une façon ou d'une autre? Ces déchets de la société n'auront de toute façon rien appris de leurs isolements forcés.
"Je ne sais pas si la mort serait une solution contre eux, ils y aura bien sûr certains qui voudront se venger mais pour les plus lucides on va dire, la crainte de subir la même chose que leurs camarades sans même qu'ils soient avertis de la sentence a l'avance pourrait leur faire suffisamment peur en se disant que les prochains cadavres a souillé le caniveau pourraient être les leurs et qu'ils n'auraient aucun moyen de savoir quand la mort les frappera."

Lyria avec une grosse couronne doré sur la tête et une cape rouge sur les épaules, c'est vrai que la dirigeante de l'empire aurait la classe dans une tel tenue même si la couronne n'est peut être pas obligatoire, un véritable chef est celui qui sais se faire respecter et aimer sans avoir besoin de se déguiser avec tout ces symboles.
"Oh tu n'a pas besoin de tout ces trucs pour être reconnu impératrice même si tu aurait une certaine classe. Je croit que les meilleurs leaders sont ceux qui n'ont pas besoin de tout ces symboles pour se faire aimer et respecter. Tu est peut être un ange des ténèbres mais en acceptant les gens dans l'empire, tu leur apporte l'espoir que les choses changeront peut être un jour en plus de leur offrir un foyer, un espoir que les anciens n'auront pas étaient capables ou voulus leurs faire croire que cela pourrait arriver. Les résistants peuvent se plaindre qu'on leur mène la vie dur mais es que les "gentils" ne créent pas leurs propres "méchants" en fin de compte? L'empire n'existerait pas après tout si les gens n'étaient pas aussi intolérants."
Saphira qui se mettrait a inventer des contes pour les enfants, comme si la jeune dragonne avait que cela a faire de ses journées mais bon quitte a reprendre les contes d'origine, il vaut peut être mieux les adapter en quelque chose de plus agréable a entendre, les jeunes dragons auront tout le temps par la suite pour comprendre que le monde n'est pas aussi beau qu'ils pouvaient le croire, autant leur laisser leurs innocences d'enfants tranquille pour leurs années de jeunesse.
"Disons que quitte a reprendre les contes que l'on connait déjà, je pense qu'il sera toujours mieux de les adapter différemment pour les rendre moins traumatisants."

Quand au fait de n'avoir jamais vu Lyria en pétard, c'était sans doute vrai et Saphira n'avait pas forcement envie de la voir dans un tel état...sauf si c'est contre quelqu'un d'autre éventuellement. Quand au fait que la Sorcière ai accepter d'avoir un tel objet dans son salon, es vraiment étrange de la part d'une créature qui aura tué des enfants pour une raison égoïste?
"Vu comme cela, je ne peux que comprendre ton avis concernant l'habitant de ce miroir. Quand au fait que la Sorcière ai bien voulu exposer ce miroir, peut être qu'elle aimer exposer des objets remplis de magie noire ou dangereux de la même façon que ceux qui décorent leurs maisons avec divers breloques a la différence qu'elle ne savait pas se contenter d'une petite boule a neige en guise de décoration."

Mhum c'est vrai que risquer de causer des dommages a l'esprit de Lyria même par accident au risque peut être d'en faire un légume niveau mental, il valait sans doute mieux éviter de prendre ce genre de risque. Quand a retirer le collier, c'était déjà une mission peut être déjà moins dangereuse.
"Vu les risques, explorer ton esprit de moi même sans être télépathe serait sans doute dangereux a moins que tu sache m'apprendre. Quand a ton collier, je vais tenter de voir si je peux y faire quelque chose."
Passant sa lame doucement vers le cordon du collier, elle tenta de trancher le collier avec la partie tranchante de la lame de sa queue ou arrêterait si jamais cela ne sert a rien.
"Eh bien pour le boulot de professeur, c'est de toute façon un choix qui n'appartient qu'a toi et pour tes éventuels élèves, tant que tu ne tente pas de leur foutre la trouille dés le départ, cela devrait bien se passer et puis pour les enfants vivants dans l'empire, certains ne savent peut être pas que ta réputation n'est pas forcement fidèle a ce que tu est vraiment."
Quand au fait que Malicia ai intérêt a ne pas trop chercher les problèmes avec Saphira, cela ne dépendait qu'a la nécromancienne de faire attention si elle ne veut pas risquer d'avoir des soucis avec la jeune princesse mais si les avertissements qu'elle a déjà reçu n'ont pas d'effets, Saphira passera par un avertissement beaucoup plus marquant et douloureux afin que le message pénètre bien profondément.
"Eh bien si le message n'est pas assez clair pour elle, je lui renverrait un message beaucoup plus "marquant" si tu voit ce que je veux dire. Je croit qu'elle ne me trouve pas assez méchante a son goût pour faire partie de l'empire, peut être devrait je lui prouver dans un sens le contraire en agissant directement sur elle."
Saphira n'était pourtant pas une personne méchante mais elle pouvait être d'une cruauté et d'un sadisme énorme si on la pousse a bout jusqu'a ses derniers retranchements. Ainsi tout comme Lyria, il vaut mieux pour ses ennemis qu'ils ne la voient jamais en colère contre eux. Quand a réussir a nouveau ce que les gens appellent une Furie, Saphira aussi pensait pouvoir le refaire maintenant qu'elle avait compris comment la déclencher mais il serait sans doute mieux qu'elle apprenne a le faire sans avoir a subir un choc violent au niveau de ses sentiments. Concernant les parents des malheureux, Saphira savait très bien qu'il était impossible de les retrouver et puis comme elle l'avait dit, la vérité ne serait peut être pas bonne a dire alors si ces parents ont encore un peu d'espoir qui les fait tenir, il serait horrible de leur arracher même si c'est la vérité qui est dévoilé.
"Dans ce cas j'imagine qu'ils devront continuer a vivre avec ce faible d'espoir de revoir leurs enfants pour ceux qui y croient encore....pour ces derniers, c'est sans doute la dernière chose qui leur reste afin de tenir. C'est peut être mieux ainsi si ils n’apprennent jamais la vérité."
Quand au fait que la sorcière avait sans doute dévorer les cadavres des enfants, Lyria n'en disait peut être pas plus mais les deux sœurs comprenaient quand même que c’était ce qui avait fini par arriver aux malheureux.
"Oui bien sûr que je connait la réponse mais je préfère autant ne pas en avoir la confirmation."

L'adolescente eu pourtant un petit sourire amusé quand elle avait dit que Lyria ferait des bêtises si la jeune dragonne n'était pas la.
"Hum je sais pas si tu fait souvent des bêtises, toi tu en pense quoi? Je ne pourrait sans doute jamais savoir comment Cynder aura était au quotidien de la façon donc tu l'aura connue mais je te le promet, je ne laisserait personne changer ce que je suis. On me dit parfois que je n'ai pas la même mentalité que la majorité des membres de l'empire, sans doute car ils pensent que j'ai vraiment était du coté des résistants a une époque mais mais même si c'était vrai, es que ca serait une mauvaise chose? Au moins je ne suis pas un mouton qui suis les mentalités des autres."
Concernant la façon donc la sorcière serait morte sur son trône, on pouvait se demander comment elle avait survécu aussi longtemps mais après tout même si elle n'avait peut être pas était un professionnel de la vitesse, sa puissance magique avait peut être compensé ses lacunes.
"Eh bien elle n'était peut être pas taillé pour la vitesse mais elle avait visiblement assez de puissance magique pour compenser. Il faut croire pourtant qu'elle a fini par tomber sur un adversaire qui aura put se montrer plus fort qu'elle ou qui a sut exploiter ses faiblesses. Dans tout les cas, elle a perdu le combat."
Quand au fait que Lyria ne savait pas si elle ferait une bonne maman ou pas dans le cas ou le petit serait encore vivant, il était difficile de savoir a l'avance si les choses se passeront bien mais Saphira n'avait que peu de doutes sur le fait que Lyria saura tout de même quoi faire en temps voulu.
"Eh bien si tu était une mauvaise mère, tu le laisserait a son sort pour commencer. Tu n'est pas Cynder et même si tu te ne sera peut être pas une mère parfaite, au moins ce petit aura une mère quand même et tu peux me croire, c'est bien une des seuls choses donc il aura besoin si il survit a l’éclosion. Après si tu a des soucis pour t'en occuper, sa tante se fera un plaisir d'être avec lui. Si on en trouve d'autres, je te promet que je te le dirait."

Même si la théorie d'un autre dragon violet pouvait être difficile a croire, c'était pourtant la seul possibilité que Saphira pouvait croire a en juger par l'élément qui avait été utiliser lors du combat. Quand au fait que le cadavre de la Sorcière ai put être replacer sur son trône alors qu'il y avait peu de chance qu'elle soit vraiment morte comme cela, il était clair qu'il s'agissait d'une mise en scène mais peut être pas pour des mauvaises raisons.
"Eh bien si c'est une mise en scène, ce n'est pas stupide d'avoir fait cela quand on y réfléchit. Un squelette éparpillé au quatre coin de la salle n'aurait rien prouver sur son identité. J'aurait tendance a croire que son assassin voulait fait passer un message en voulant être sûr que les éventuels visiteurs sachent bien qu'il s'agit bien des restes de la sorcière. Si la personne a vu la même chose que nous, peut être s'agit il d'un avertissement envers tout ceux qui voudraient faire les mêmes horreurs qu'elle."
Étrangement, c'est peut être exactement ce que Saphira aurait fait dans la même situation mais bon au moins elle n'aura pas croiser ce monstre quand elle était encore vivante et l'adolescente espérait un peu que la sorcière n'avait pas eu droit a une mort rapide pour tout ce qu'elle a fait. Alors qu'elle avait crut voir une ombre, voila qu'elle avait l'impression que quelqu'un était entrain d'entrer dans sa tête. En vérité elle compris que c'était le cas lorsqu'elle entendit la voix de Lyria dans sa tête, ce phénomène ayant en fait débloquer quelque chose dans l'esprit de la jeune dragonne qui parvint a lui répondre de la même façon.
*Alors c'est ca l'effet que ca fait d'être télépathe? Ca fait bizarre mais c'est pas désagréable. Moi aussi j'entend des bruits mais je te le dit, on seraient déjà mortes ou bien amochés si il ou elle nous voudrait vraiment du mal.*

Les deux sœurs n'eurent pourtant pas a attendre longtemps car bientôt la silhouette s'avança vers le duo. En fait a part quelques légères différences, ce dragon en plus d'être violet ressemblait vraiment a Spyro a part les yeux qui étaient verts émeraudes, quelques rayures vers le bout de sa queue et un brassard noir et blanc a une patte. Saphira n'avait pas l'impression qu'il s'agissait du héro de Warfang mais il n'avait pas l'air agressif mais vrai dire plutôt...eh bien perdu pour l'impression que l'adolescente avait de lui pour le moment.
"Vous deux....c'était votre amie?"

Ryspo:
 
(Désolé, j'ai pas redimensionner l'image)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reine Lyria

avatar

Copyright : Lyria
Messages : 256
Gemmes d'Esprit : 728
Date d'inscription : 16/07/2017
Localisation : Dans mon château de cristal secret (Freezer de Dante)

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille46 mètres
CouleurNoire et bleu. Paillettes d'argent sur les écailles bleues. Bracelets en alexandrite changent toujours de couleurs et sont dépareillés.
Âge30 ans
Situation socialReine des Ombres. En couple avec Nessie <3. Alchimiste, artiste, et Maîtresse des Eléments.

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/600  (0/600)

MessageSujet: Re: Balade entre sœurs dans l'antre de la Sorcière (pv Lyria)   Mar 24 Oct - 8:49

Lyria lui lécha tendrement la joue, avec un regard amusé. Ouais, c'est clair, mieux valait clore me débat. Là, on était TRÈS loin du sujet principal. Elle n'arrivait même plus à se rappeler ce que c'était tellement elle était « perturbée » par le débat cuisine. Oui, bon… quand les choses changent, on ne peut pas faire grand-chose. A moins d'être un dragon d'influence, qui aurait suffisamment de pouvoir pour le faire. Il y avait aussi la rébellion, mais souvent, ça termine mal. Que ce soit par une attaque surprise, une trahison soudaine, un manque d'effectifs… il suffit d'un rien pour faire tourner la situation au vinaigre. D'un autre côté, si on acceptait tout, le monde irait droit à la catastrophe. Autant qu'on nous jette un sort pour tous nous changer en moutons, dans ce cas.


- Je veux bien le croire, mais si Malefor ne sait pas se faire aimer un minimum, il va se retrouver avec une révolution sous les pattes. C'est comme ça que se termine en grande partie les dictatures, d'ailleurs… hum. Tu dis qu'il ne trouve pas Ember parce que la ville est vaste… pourquoi n'emploie-t-il pas des moyens pour le savoir, dans ce cas ? Des espions un peu partout dans la ville, ou encore trouver un moyen de le faire avouer aux habitants… il doit bien y avoir quelqu'un qui le sait. Et je ne penses pas qu'Ember pourra se cacher éternellement. Elle finira bien par se montrer, et Malefor finira bien par la trouver, un jour ou l'autre. Ce n'est qu'une question de temps, à mon avis. Tu acceptes que les choses changent… ne me dis pas que tu acceptes quand même TOUT, Saphira ? Si je prenais une décision particulièrement injuste te concernant… tu ne l'accepteras pas, n'est-ce pas ?


Ah, bah d'accord. Saphira sait vendre du rêve, mais elle sait aussi casser du rêve… méchante Saphira, méchante ! Mais non, voyons. C'est pour rire. Physiquement, le Père Noël ne pouvait pas exister. Car faire le tour des mondes en une nuit, c'est juste pas possible. Il faudrait se déplacer à une vitesse supersonique, et même le corps d'une puissante créature ne supportera pas une telle vitesse. Si elle ne se fait désintégrer par la chaleur extrême qu'une telle vitesse engendre – comme une météorite, par exemple –, elle se fera juste déchiqueter par l'énorme pression de l'air que ça provoquera, ce qui est extrêmement douloureux, et pas joli joli à voir… Lyria ricana.


-Je sais qu'il existe pas. Tout simplement parce qu'il ne peut pas exister. Imagine un peu l'effet que ça te ferait si tu pouvais te déplacer à la vitesse de la lumière… je ne penses pas que tu tiendrais longtemps en un seul morceau. Mais la soi-disant histoire de l'existence du Père Noël en cache une autre, et c'est une très belle histoire. Tu vois, le fameux Père Noël est inspiré de l'histoire d'un petit dragon du nom de Nicolas, qui a réellement existé… peut-être que tu connais cette histoire, d'ailleurs, non ?


Lyria comprenait le point de vue de Saphira, mais c'est les responsables de ces « lavages de cerveaux » qu'il faut blâmer. Il ne faut pas oublier qu'il y a quand même des victimes, et là, on dirait qu'elle mettait tout le monde dans le même sac… à moins que ce soit une mauvaise impression de Lyria, bien entendu.


- J'ai jamais dit qu'il fallait tout tolérer, et être très gentils avec eux, non non. Je dis juste qu'il faut savoir différencier les victimes des vrais méchants… car il n'y a pas que des méchants, dans cette histoire. Pour ce qui est des dragons de l'Empire, ils sont venus vivre ici parce que c'est avant tout leurs choix, et je le respectes. J'en connu beaucoup qui savent très bien se défendre eux-mêmes. Ils auraient pu lever le petit doigt, et leur mettre un bon coup de pied au cul, à ceux qui les persécute. Mais non... ils trouvent que c'est tellement plus facile de venir me voir, pour mener sa petit vie tranquille et confortable, bien à l'abri des vilains pas beaux…


En admettant le fait que Saphira protège Inflath... comment ça fonctionnerait si, dans un malheureux concours de circonstances, Inflath se retrouvait seul, et donc incapable de se défendre... ? Inflath ne peut pas être "surveillé" 24 heures sur 24... et rien ne dit que Saphira pourra toujours se trouver à ses côtés. A un moment ou un autre, il risque d'être confronté aux autres. Il faudrait vraiment qu'Inflath ait un moyen de se défendre efficacement... bon, après, il y a le fameux "collier avec champ de force intégré" dont les sœurs avaient parlé, tout à l'heure, mais est-ce que ça sera vraiment suffisant ?


"Oh je sais que les gens jugeront ma relation avec Inflath a cause de ce qu'il est mais la vrai question sera de savoir si ils seront assez stupides pour prendre le risque de me mettre en colère. Inflath n'est peut être pas violent ou du genre a savoir se battre mais moi je n'ai pas ce genre de soucis quand il le faut."
- Hum... j'ai bien peur que oui, et que ça ne dérangera pas la plupart pour autant. Certains dragons sont tellement cons qu'ils pourraient très bien insulter Inflath, voire l'agresser... que tu sois là, ou pas. Que tu les aies prévenus, ou pas. Je veux bien fabriquer le "collier", dont on parlait tout à l'heure, mais... le jour où vous vivrez ensembles, il faudra que vous soyez prêts à parer toutes éventualités. D'autant plu que ça pourra arriver à n'importe quel moment... même où vous vous y attendrez le moins. Un peu comme la vipère qui attend le meilleur moment pour attaquer sa proie par surprise... dans le pire des cas, tu n'auras qu'à leur rendre leur monnaie de leur pièce en les humiliant un bon coup. Tu sais, comme les Atlawas qui ont bariolé de peinture ces dragons...


Elle lui fit un clin d’œil, l'air malicieuse. Ah, cette affaire de l'Empire, Lyria n'était pas prête de l'oublier. Quel instant drôle et mémorable... dommage que de tels "événements" ne se déroulent pas plus souvent. Ça apporterait un peu de "variétés" aux affaires de l'Empire à répétition... tss. Malicia... une petite larme coula sur la joue de la dragonne noire, l'air mélancolique. Est-ce que Lyria sera seulement capable d'accepter sa mort si elle l'apprenait... ? Et le vide que ça engendrerait en elle, et autour d'elle... ? Non... franchement, elle ne le pensait pas. Perdre sa meilleure amie, c'est aussi douloureux que perdre un proche. Car ce serait perdre une personne qu'on a aimé, avec qui on a passé des bons moments... et tout volerait en éclats, comme si rien n'avait jamais existé. C'est un peu comme si on vous montrait des photos de ces souvenirs avant, et après que la mort ne survienne. Le regard, les émotions et les pensées que ça fera ne seront plus les mêmes... comme si la vie aurait perdu toute sa saveur en un claquement de griffes.


- C'est bien là, le souci. A part moi - et Cynder, peut-être -, Malicia n'a personne, comme amie. Sans moi, j'ignore si elle serait restée vivre dans l'Empire, ou si elle l'aurait déserté depuis longtemps. Même si elle aime manipuler les autres, Malicia n'a jamais vraiment aimé la solitude... tu dis qu'elle ne me mérite pas, mais vers qui d'autre elle aurait pu se tourner... ? Je crois que tu sais déjà la réponse. Quoi qu'il en soit, je le pense aussi. Pas grand-chose ne peut arrêter ou effrayer Malicia... elle a beau avoir essuyé plusieurs échecs cuisants par le passé, elle n'a jamais renoncé à la tentation d'avoir le pouvoir un jour. Quand je l'ai rencontré, elle n'était pas aussi tentée par la tentation... certes, elle aimait faire des coups fourrés aux autres avec moi, mais elle restait douce, et adorable avec son petit côté malicieux. Bon, Malicia m'en parlait déjà, de son "projet", mais c'était plus de l'ordre du rêve, tu vois. On ignorait toutes les deux s'il allait se réaliser ou non... et si on en avait les moyens. Mais tu sais ce qu'on dit... il y a des gens qui restent les mêmes, quoi qu'il arrive... et il y a ceux qui change. Et Malicia a changé. Trop changé. C'est à peine si j'arrive encore à voir en elle la Malicia que j'ai connu, celle que j'aimais... et celle qui me manque le plus. J'espère seulement qu'elle n'osera jamais te faire du mal, et que tu n'auras pas à le faire...


Toutefois, un sourire revint sur les joues de Lyria. Oh, mais de rien, Saphira. C'est tout naturel, voyons. Le "rappel" de la chansonnette avec l'ours Balou était tout à fait gratuit... héhéhé. Mmm... c'est sûr que quand on a rien, ou plus rien, on espère naturellement avoir plus, car c'est plus pour partir vers une existence meilleure. Mais pour les personnes déjà "aisées", c'est comme ne jamais regarder devant soi, et foncer dans un mur. Complètement idiot, comme métaphore, mais qui comporte un fond de vérité.


- Chez certains, en vouloir plus, c'est carrément une obsession. Encore plus, j'en veux plus... et tu finis par perdre la notion de la valeur des choses. Tu méprises, ou tu rejettes carrément des personnes que tu connais... la famille, les amis... car ils sont moins riches que toi, ou pas "assez biens" pour te fréquenter. Bon, toi et moi, on a fini par trouver la famille qu'on voulait, mais si ça n'aurait jamais été le cas ? Toi, tu m'as dit que tu en aurais fini avec la vie si tu ne m'avais jamais rencontré. Moi... je crois que je serais devenue complètement folle, sans doute... j'aurais peut-être continué à tuer, afin de me venger de ce que la vie ne m'aura jamais donné... bien que la vengeance n'est pas une solution en soi, je l'admets. Dis-moi... pour toi, qu'est-ce qui est encore pire que l'avarice ?




Apprendre à un psychopathe comment ne plus être un psychopathe, euh... c'est un peu comme demander à Ember de ne plus être une pétasse. Pourquoi les enfermer, en sachant qu'ils n'en apprendront rien du tout. Eh bien, soit c'est pour les mettre de côté, en attendant de savoir quoi en faire. Soit, c'est pour les empêcher de causer encore plus de mal qu'ils n'en font déjà. Histoire de laisser les petits villageois respirer un peu. Même si ce dernier cas est un peu ridicule... parce que ce serait comme une histoire dont on n'a jamais écrit la fin, et qui ne cesse inlassablement de se répéter.


"Je ne sais pas si la mort serait une solution contre eux, ils y aura bien sûr certains qui voudront se venger mais pour les plus lucides on va dire, la crainte de subir la même chose que leurs camarades sans même qu'ils soient avertis de la sentence a l'avance pourrait leur faire suffisamment peur en se disant que les prochains cadavres a souillé le caniveau pourraient être les leurs et qu'ils n'auraient aucun moyen de savoir quand la mort les frappera."
- Oui, si on oublie les grands idiots qui n'ont PAS peur de la mort. Personnellement, je ne comprends absolument pas ce phénomène. Ils jouissent de tuer, et torturer des victimes. Par contre, quand tu veux leur tirer une balle dans la tête, ils se moquent de toi... limite ils en ont rien à foutre de la vie. Pourquoi ?! Ne devraient-ils pas justement craindre la mort, puisqu'ils ne pourront plus jamais accomplir leurs "plaisirs" ? Oh... à moins qu'ils se moquent, parce qu'ils pensent que quand tu les tues, tu deviens justement comme eux, non ? Tu t'abaisses à son niveau, et en tuant un monstre, c'est comme si tu devenais toi-même un monstre...


Lyria eut un petit rire. Faut-il vraiment s'encombrer d'accessoires pour être "classe" ? Elle en doutait... d'ailleurs, elle se trouvait déjà pas si mal naturellement, niveau "classitude"... ah, à ne pas confondre avec le narcissisme. Ce n'est pas la même chose. Il est bon de savoir se faire respecter et aimer par son peuple... mais encore faut-il ne pas faire de bêtises en le dirigeant. On peut aisément passer du coq à l'âne comme pour rire...


- C'était une blague, Saphira. Évidemment que je n'en ai besoin, de toutes ces babioles. Pourquoi crois-tu que je n'en porte jamais ? Ça, c'est sans doute le seul et meilleur conseil que Cynder m'aura apprit aux débuts de mes fonctions... au final, mieux vaut se faire aimer et respecter que de se faire craindre et haïr par tout son peuple. Car viendra toujours le moment où des révolutionnaires voudront récupérer leur liberté, en instaurant cette crainte à leur dirigeant... la suite, tu la connais. Au fond, je pense que tu as raison, Saphira. Trop de gentillesse tue la gentillesse. Donc, tu as toujours le "méchant dragon" qui s'en rend compte, en profite, et patatras. Le début de l'apocalypse. (soupir) Je crois que je vais devoir recueillir tous ces malheureux laissés de côté encore longtemps... et je persiste à me dire qu'il y a peu de chances que les choses évoluent dans le bon sens. Je dirais même que la plus grande faute des Résistants et des Anciens, c'est qu'ils sont incapables de nous accepter tels que nous sommes. Ils ne tolèrent pas le fait d'être différent tout court.


Rendre des contes pour enfants moins traumatisants... bah, il suffit juste d'enlever les éléments perturbateurs, et les remplacer par autres choses, quitte à les embellir un peu... enfin, sans que ça rende le compte trop débile. Les enfants sauront quand même se poser des questions si un détail leur paraît étrange ou complètement ridicule. Puis glisser une petite morale pas trop méchante pour qu'ils puissent retenir quelque chose de ses contes malgré eux, et remplacer les fins trop horribles par des happy-end... ça, ça plaît beaucoup aux enfants, de manière générale... et ce serait déjà un bon début. La dragonne noire afficha un sourire sinistre. Garder des objets dangereux chez soi... oui, et pourquoi pas des objets qui tuent au moindre contact ? Qui recèlent un démon pouvant posséder un autre vivant ? Ou un gaz indolore ? Lyria croirait presque que l'intelligence n'était pas le point fort de la Sorcière.


"Vu comme cela, je ne peux que comprendre ton avis concernant l'habitant de ce miroir. Quand au fait que la Sorcière ai bien voulu exposer ce miroir, peut être qu'elle aimer exposer des objets remplis de magie noire ou dangereux de la même façon que ceux qui décorent leurs maisons avec divers breloques a la différence qu'elle ne savait pas se contenter d'une petite boule a neige en guise de décoration."
- Vu comme cela, ça ressemble plus à de la vantardise qu'à une "satisfaction personnelle". Ça me paraît quand même dangereux d'exposer des objets de ce type dans son salon , en sachant qu'ils peuvent te tuer n'importe quand. A croire que la Sorcière s'en foutait royalement, ou qu'elle ne craignait simplement personne.




La dragonne noire secoua négativement la tête. Même avec des exercices simples, se déplacer dans l'esprit d'un autre demandait bien plus que quelques minutes pour l'apprendre... sans compter qu'il faudrait déjà que Saphira ait quelques connaissances théoriques avant de passer à la pratique sur des "cobayes". C'est une bonne idée à tester, mais pas ne sera pas pour aujourd'hui. Lyria s'efforça de ne pas bouger alors qu'elle sentait la lame froide de Saphira contre son collier. Pendant un instant, il ne se passa rien. Puis on entendit un déclic. Le cristal se mit à briller, et elle cria lorsqu'elle ressentit une violente décharge électrique à l'arrière du crâne. Lyria crut, pendant un instant, qu'elle avait perdu des souvenirs, mais non. Bien au contraire. Elle embrassa chaudement sa sœur sur le front.


- Je ne sais pas ce que tu as fais, mais tu as débloqué quelque chose. C'est pas grave si tu n'as pas pu enlever le collier, petite sœur. Parce que je crois que j'ai un indice sur l'endroit où ils sont. J'ai entendu les mots "tisseurs de rêves". Or, je crois qu'il existe un pays, quelque pas, où on appelle des dragons des "tisseurs de rêves"... ils enlèvent les cauchemars qui te tourmentent, et les remplacent par autres choses... mais ils peuvent aussi soigner certains problèmes de mémoire, si je me souviens bien. Lorsque j'en aurais le temps, j'aimerais bien y aller, juste pour voir comment ils font... tu pourras venir avec moi, si tu veux.


Effrayer les enfants ? C'est bien la dernière chose que Lyria se risquerait à faire. C'était bien enseigner, qu'elle voulait, pas les effrayer... pour être un bon prof, il va falloir changer de méthode, ça, c'est sûr.


- Leur foutre la trouille ? Bien sûr que non que je ne vais pas les effrayer dès le départ. Ce serait très sadique de ma part, de faire ça. J'espère juste que j'aurais le temps... avec les affaires de l'Empire, ça va être très compliqué pour moi. Après, ces enfants me connaissent à peine. Ils sortent rarement, tu sais... beaucoup ont perdu leurs parents jeunes, et quelques-uns les ont vu mourir, durant la guerre. Ça les a traumatisé. Je comprendrais qu'ils me rejettent car la Grande Faucheuse leur rappellerait des moments qu'ils préféreront sans doute oublier.


Lyria s'efforçait de ne pas imaginer ce que donnerait une confrontation entre Saphira et Malicia... bien qu'elle voyait très clairement une mare de sang dans sa tête... quelle qu'en soit l'issue, ça risquait de mal finir. Lyria espérait juste qu’elle n'aurait jamais à apprendre la mort de Malicia... car elle ne savait absolument pas comment elle réagirait.


"Eh bien si le message n'est pas assez clair pour elle, je lui renverrait un message beaucoup plus "marquant" si tu voit ce que je veux dire. Je croit qu'elle ne me trouve pas assez méchante a son goût pour faire partie de l'empire, peut être devrait je lui prouver dans un sens le contraire en agissant directement sur elle."
- Oh... est-ce que ce serait un message marquant du genre : "un bon coup de pied au cul avec ma lame", ou "je te congèle sur-le-champ si tu m'emmerdes" ? Héhé... je rigole. Après, peut-être que Malicia ne te fait pas confiance, sachant d'où tu viens... pendant un moment, je crois qu'elle t'a vraiment pris pour une espionne à la solde des Résistants.


Lyria se contenta d'hocher la tête d'un air compatissant. Saphira avait raison. Les ailes découpées et arrachées au reste du corps, les corps dévorés... le choc d'une telle nouvelle aurait pousser les parents au suicide plus qu'autre chose. Le désarroi, la détresse, une profonde douleur et tristesse... on peut difficilement imaginer ce qu'auraient ressenti les parents à l'annonce de la mort de leurs progénitures. Ce qui est sûr, c'est qu'ils ne s'en seraient sans doute jamais remis.




La dragonne noire eut un rire partagé entre l'amusement et la tristesse.


"Hum je sais pas si tu fait souvent des bêtises, toi tu en pense quoi? Je ne pourrait sans doute jamais savoir comment Cynder aura était au quotidien de la façon donc tu l'aura connue mais je te le promet, je ne laisserait personne changer ce que je suis. On me dit parfois que je n'ai pas la même mentalité que la majorité des membres de l'empire, sans doute car ils pensent que j'ai vraiment était du coté des résistants a une époque mais mais même si c'était vrai, es que ça serait une mauvaise chose? Au moins je ne suis pas un mouton qui suis les mentalités des autres."
- Eh bien... j'ai fait les quatre cents coups avec Malicia, durant mes jeunes années. Donc, oui, des bêtises, j'en ai fait beaucoup. Cynder était très sévère, voire dure quand elle me grondait, mais elle m'aimait........ enfin, c'était... c'était avant, il y a bien longtemps. Parfois, ça me manque, mais... il a bien fallu que je me fasse une raison, et... que je tourne la page.


Lyria détourna les yeux un instant, pour cacher la petite larme qui coulait sur sa joue. Puis elle reprit.


- S'ils s'étaient donné la peine de réfléchir un minimum, ils se seraient peut-être dit que les habitants de Warfang n’adhèrent pas forcément aux actes et à l'idéologie de Malefor, Ember, et même des Résistants. Tu sais... je me dis souvent que la différence est loin d'être une mauvaise chose. C'est elle qui permet de te démarquer des autres, de t'affirmer telle que tu es, de montrer au monde entier le "vrai toi". Dans le pire des cas, les autres, tu t'en fous. Tu vis ta vie, et tu ne t'occupes pas d'eux. S'ils sont incapables de voir la Saphira que je vois, c'est que vraiment, ils ne valent même pas la peine qu'on s'intéresse tant soit peu à eux. Le seul conseil que je peux te donner, c'est de garder auprès de toi les personnes qui t'apprécient... pas seulement parce qu'ils aiment ce que tu fais, mais parce qu'ils t'aiment pour ce que tu es. Les autres, ignore-les. Au besoin, remets-les à leur place à ta façon. Tu n'auras peut-être pas besoin de les frapper... parfois, des paroles bien placées suffisent pour rabattre le clapet de ces idiots. Franchement, pour moi, vouloir à tout prix qu'une personne soit comme les autres... c'est du n'importe quoi. On est tous uniques, tous différents, et je crois que si nous étions tous pareils... personne ne serait soi-même. Ta personnalité, tes goûts, tes capacités, et j'en passe... il n'en faut pas plus pour être unique en son genre. Toutefois... j'en suis encore à me poser la question du "pourquoi ils sont incapables d'accepter la différence, alors qu'on est TOUS différents" ? Est-ce que c'est la peur de quelque chose qu'ils ne connaissent pas ? Un manque de culture ? Un esprit trop étroit ? Ou alors, le refus de se différencier, et d'être "obligé" de tous être pareils ?


Lyria soupira. Le pire, c'est que cette mentalité est assez répandue. Elle commençait à en avoir assez, de toujours balancer ces crétins dans une poubelle. Sa couleur, ses pouvoirs, le fait qu'elle soit la Grande Faucheuse... même si on ne peut pas se faire accepter de tout le monde... est-ce que c'est vraiment trop demander de la laisser un peu tranquille ? C'est plus que pénible, cet harcèlement qui revient toujours. Oui, certes, la puissance de la Sorcière a probablement compensé le reste. Mais la puissance ne fait pas tout, et sa bêtise n'est sûrement pas un atout...


- Il faudrait vraiment que la Sorcière ait été idiote pour penser qu'elle était invulnérable parce qu'elle était puissante. Personne ne l'est. Y'a toujours plus fort que soi. Négliger un détail aussi important, peut-être que c'est ce qui lui a coûté la vie. Quoi qu'il en soit, ce n'est pas moi qui va la plaindre. La Sorcière n'a que ce qu'elle mérite.


La Grande Faucheuse qui va devenir maman... hahaha ! Qui l'eût cru... ? Lyria esquissa un sourire timide. Effectivement, un peu d'aide avec le petit serait le bienvenu. Entre être la maman d'un petit et être Princesse... chaud devant, les responsabilités.


- Je ne serais pas contre un coup de main, en effet. Et je crains d'avoir des absences à répétition, avec les affaires de l'Empire qui accaparent tout mon temps. Au moins, je serais rassurée de savoir que tu prendras soin autant soin de lui que moi. J'espère juste qu'on aura l'occasion de voir son visage, si le petit est encore en vie... hum ? C'est moi, ou il a bougé ? C'est dingue... ça fait la troisième fois que j'ai l'impression qu'il bouge...




L'élément Aether... à l'heure actuelle, on ignore beaucoup de choses là-dessus. Nul ne sait quelle est la source d'un pouvoir aussi grand... tout ce qu'on sait, c'est qu'il apparaît sous la forme d'un "laser foudroyant", qui cause énormément de dégâts... et qu'il peut également décupler la vitesse de son lanceur. L'assassin en aura bien profité pour tuer la Sorcière, bien que ça n'a pas été facile pour autant, si on se fit aux traces de lutte. Lyria frissonna de dégoût en songeant que le cadavre s'est décomposé et a pourri durant tout ce temps sur ce trône... en tout cas, c'est toujours mieux de trouver un squelette comme ça que... une tête plantée sur une pique... ou les restes d'un cadavre exposés à la vue de tous... brrr.


- Pas faux. Difficile d'être plus "clair", en matière de message. Même si ce serait beaucoup plus "efficace" si la Sorcière recevait beaucoup plus de visiteurs... ce qui est compliqué dans son état actuel.


Oui, bon... Lyria avait employé une sombre ironie pour exprimer le fond de sa pensée. Mais vu l'état du château, et l'intelligence de l'assassin, il devait se douter que quasiment personne ne venait ici. Ça lui paraissait tout de même étrange de se donner tant de peine en sachant cela... sans oublier que les visiteurs les plus trouillards auraient pris leurs pattes à leur cou depuis belle lurette, rien qu'en voyant les horreurs du château au rez-de-chaussée. D'ailleurs, pourquoi ne pas avoir tué la Sorcière beaucoup plus tôt, dans ce cas ? Cela aurait sauvé beaucoup plus de vies innocentes qu'on pourrait le croire... et empêcher que tant de mal soit fait alors qu'on pouvait l'éviter. Lyria esquissa un petit sourire devant l'étonnement de Saphira. A elle les joies de la télépathie, maintenant. Eh bien, ça fera encore une chose commune aux deux sœurs, vu sous un autre angle.


*Alors c'est ça l'effet que ça fait d'être télépathe? Ça fait bizarre mais c'est pas désagréable. Moi aussi j’entends des bruits mais je te le dit, on seraient déjà mortes ou bien amochés si il ou elle nous voudrait vraiment du mal.*
*Oh... tu apprends vite, à ce que je vois. Oui, ça fait bizarre, au début, mais à force, on s'y fait. Tu peux me parler comme ça autant de fois que tu le voudras, je t'entendrais toujours aussi clairement que si tu étais en face de moi. Un petit détail, cependant : la télépathie fonctionne mal au-delà d'une certaine distance, voire pas du tout si tu es vraiment trop loin. Certes, il existe des dragons qui arrivent à le faire sur de longues distances, mais ils ont des années et des années de pratique derrière eux, et sont très puissants... ça reste assez rare, et ce sont vraiment des cas exceptionnels.*


La dragonne noire n'ajouta rien de plus, les yeux rivés sur la porte. A peine un instant plus tard, sa crête se hérissa, et ses membres se raidirent en voyant une ombre qui s'approchait. En revanche, elle s'affaissa quelque peu en voyant un petit dragon violet, qui faisait presque la taille de Saphira. Bouche bée, elle le regardait avec des yeux aussi ronds que des soucoupes. Cela serait presque comique en d'autres circonstances, et pas dans un lieu aussi morbide. Incroyable. Un autre dragon violet, en chair en et os. A part Malefor, Lyria n'en avait jamais vu. Qu'est-ce qu'il était jeune... d'où pouvait-il bien venir ? Et que faisait-il dans un endroit pareil ? Remarque... est-ce qu'il n'aurait pas suivi et espionné Lyria et Saphira depuis un certain temps, sans qu'elles ne s'en rendent compte ? ... Hum... normalement, Nessie l'aurait sentie, dans ce cas. Cette dernière était aussi perplexe que Lyria.

Pourtant, elle affirmait qu'elle ne sentait pas d'autre présence. Parce qu'en plus, il est tout seul ? Le cœur de Lyria s'accéléra quelque peu quand il s'approcha ainsi des deux sœurs. Genre... il pouvait les voir... ? Lyria et Saphira étaient pourtant invisibles... et la Cape des Ombres étaient toujours active... humpf. Après tout, c'est bien d'un dragon violet dont on parle. Si c'est lui qui a tué la Sorcière avec l'élément Aether, peut-être qu'il possède également une habilité à voir l'invisible ? Dans ce cas, ce serait très intéressant... la curiosité naturelle de Lyria lui fit se demander quels autres éléments il pouvait bien posséder. Les légendes disaient des dragons violets qu'ils pouvaient posséder plus de quatre éléments... Malefor en est la preuve vivante. Lyria retira la Cape des Ombres, puisqu'elle était inutile, à présent, mais non sans méfiance. Elle le fixa avec intensité un instant, avant de lui répondre.


- Absolument pas. Et jamais nous n'aurions aimé avoir connu un monstre pareil... jamais de la vie. Sans vouloir être indiscrète... peut-on savoir qui tu es, et ce que tu viens faire ici ? Et, à tout hasard, est-ce que tu nous suivais ? Je croyais que ce château était désert, pourtant.


Lyria le dévisageait des pattes à la tête. Non. Il n'avait pas un fond mauvais. Du moins, à première vue... autrement, elle l'aurait vu dans ses yeux. Beaucoup de dragons maléfiques ont un regard mauvais, très intense, à la limite de l'agressivité. Certains donnent même l'impression qu'ils vous transpercent d'un simple coup d’œil. Qu'en est-il des "gentils" dragons ? Eh bien, la plupart auront un regard doux, chaleureux, et parfois très francs. Bien entendu, ce ne sont là que les impressions de Lyria. Les yeux étant le reflet de l'âme, le regard varie d'un individu à un autre selon sa personnalité, son ambition, et d'autres facteurs. En ce qui concerne le violet... Lyria pensait trop à un jeune ado, à peine sorti de l'enfance, et qui se serait perdu en terre inconnue, tellement il a l'air paumé......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saphira

avatar

Messages : 186
Gemmes d'Esprit : 786
Date d'inscription : 10/07/2017
Age : 29

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille1m83
CouleurNoir legerement bleuté
Âge18 ans
Situation socialInflath (relation amoureuse)

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/300  (0/300)

MessageSujet: Re: Balade entre sœurs dans l'antre de la Sorcière (pv Lyria)   Jeu 26 Oct - 11:03

Hum c'est certains que Malefor finira un jour avec une révolution sur les bras en imposant sa dictature mais au moins il avait l'avantage de savoir se défendre tout seul et puis il ne fallait pas oublier que le fait que le héro national ne soit jamais revenu de son affrontement contre le dragon violet n'avait pas arranger les choses. D'ailleurs c'était peut être la perte d'un tel symbole qui avait rendu la ville encore plus facile a prendre, il n'y a après tout rien de plus efficace que de démolir le morale des troupes adverses pour avoir l'avantage.
"Au moins lui sais se défendre en cas de révolutions et ca sera un bain de sang si cela arrive un jour. Quand a Ember et l'idée d'envoyer des espions...bah c'est justement le soucis avec les espions car comment tu sais si tu peux vraiment t'y fier? Après le faire avouer aux habitants même par la force ne marche pas car c'est comme si tu torture quelqu'un, oh la personne te dira tout ce que tu a envie qu'il dise même si ca sera surtout pour que la douleur s'arrête et cela tant pis si ce n'était pas la vérité. Après oui j'accepte le changement mais en effet si tu prenait une décision injuste qui me concerne, je ne serait pas d'accord ou en tout cas je ne l'accepterait pas...même si j'ai déjà dut mettre de côté mes principes quand j'ai dut tuer Luirio et même si cela changerait peut être maintenant, je n'ai eu aucun plaisir a le faire."
Ah ca oui, Saphira peut vendre du rêve comme elle peut en brisés du même coup. Bon au moins l'adolescente n'aurait pas besoin d'expliquer a Lyria le terrible secret derrières les cadeaux noël...mais non pas les enfants dragons qui construisent les jouets dans une cave froide et humide sous la contrainte, je parle des parents qui les fabriquent pour leurs enfants.
"Oui je connait cette histoire de ce petit dragon qui faisait des jouets pour les enfants de son village dans les débuts, j'aimait d'ailleurs beaucoup cette histoire au point qu'a l'orphelinat c'est aussi ce que moi et les plus vieux faisions pour les autres. En fait ca me plaisait bien de faire ca, je me demande si je vais pas le refaire pour les petits dragons qui vivent dans l'empire ou a la forteresse en tout cas."
Es que Saphira mettait tout le même sac en incorporant les laveurs de cerveaux et leurs victimes? Eh bien oui alors bon ce n'était pas très juste mais si il faut faire la différence en les gentils et les méchants, c'était en vérité aussi compliqué que vouloir séparer le bien et le mal en partant du principe que les résistants sont les gentils et l'empire sont les méchants.
"Je ne juge pas ceux qui veulent une vie bien tranquille, bon moi j'ai besoin de bouger et d'agir mais je comprend que ce n'est pas le cas de tout le monde. Néanmoins faire la différence entre les vrais méchants et leurs victimes n'est pas aussi simple car je part du principe que certaines "victimes" prennent plaisirs a mettre en application ce qu'on leur a "appris" si on peut dire. Du coup je traite ceux la de la même façon que leurs "professeurs"."
Bon après ce n'était peut être pas comme cela qu'il faut faire face aux "victimes" mais peut on encore parler de victimes quand ils en font eux mêmes des fois par la suite? Quand aux épreuves que le futur couple aura a surmonter ensemble, la facilité voudrait que l'adolescente cherche plutôt un compagnon a sa hauteur mais c'était aussi simple a dire que de demander a Luirio de mettre fin a sa romance avec Sweet Giggle, autant lui demander de s'arracher un bras lui même.
"Même si je crois que le collier sera une nécessité, sache que les avertissements a la mode Cynder...eh bien disons que je passe vite a la vitesse supérieur selon la personne si tu voit ce que je veux dire. Donner un avertissement uniquement verbalement, certains dragons n'ont pas l'air de prendre la menace au sérieux si tu leur donne pas un petit avant goût. Bon l'idée de les humilier en retour comme le coup des Atlawas, ca serait déjà plus mon style je doit dire."
Elle ne put que rire un peu en repensant a cette histoire mais bon les deux sœurs n'oublieront jamais cette histoire et le délire qui avait suivi entre elles. Concernant Malicia qui n'a pas d'autres amis a part Lyria même si ca avait l'air plus compliquer avec Cynder...Eh bien Saphira ne pouvait pas vraiment plaindre la nécromancienne qui n'avait pas l'air non plus de tout faire pour avoir des nouveaux amis, traiter les autres comme de la merde étant un très mauvais départ pour établir une bonne relation.
"Sauf que traiter les autres comme de la merde ou des traîtres potentiels n'ai pas vraiment une méthode efficace pour se faire des amis ou en tout cas se faire aimer un peu. Désolé ne ne pas pleurer sur le fait que Malicia n'a pas d'amis a part toi et peut être Cynder mais j'ai surtout l'impression qu'elle ne cherche pas trop a en avoir, j'aurait plus pitié d'elle si elle essayait vraiment de se faire des amis et surtout sans arrières pensées. Quand a ce projet si c'est bien celui qui consiste a faire disparaître ou cacher le soleil, je croit que même si il est possible de le faire, ca ne veut pas dire pour autant qu'il faut le faire. Je ne sais pas ce qu'il en est pour toi mais je croit que Malicia ne réfléchit jamais sur le long terme ou alors qu'elle ne veut pas accepter un jour de payer les conséquences. Sans le soleil, la vie va mourir dans beaucoup d'endroits et même si ce n'est pas le cas, ce ne sera pas juste les résistants qui se mettront en guerre contre nous mais tout les peuples des mondes du dragon et très franchement, je doute que l'empire tienne longtemps si tout le monde se met contre nous. Après et quoi que je pense d'elle, j’espère qu'elle ne me donnera jamais de raison de lui faire du mal en retour mais si elle tente quoi que ce soit contre moi, elle le prendra comme une victoire si je la laisse faire sans réagir."
Concernant ceux qui veulent toujours avoir toujours plus, Saphira était sur la même longueur d'ondes que sa sœur mais es qu'on peut en vouloir a ceux qui finissent par ne plus savoir ce qu'ils ont? Ils encaissent parfois mieux que d'autres quand ils perdent un proche ou un ami en se disant peut être qu'il pourra être remplacer. Bon perdre un ami ou un proche fait toujours mal quoi qu'on en dise mais souvent le choc est encore plus difficile a encaisser pour ceux qui n'ont déjà pas grand chose dés le départ.
"Je suis complètement d'accord avec tout ce que tu a dit mais pour savoir ce qu'il y a de pire que l'avarice, je dirait que l'hypocrisie est déjà pas mal car elle est visiblement contagieuse mais je croit que l’intolérance et les soifs de vengeances sont pas mal aussi dans le genre. Le pire en fait avec les soifs de vengeances est que même si on part du principe que c'est mal de se venger, il est extrêmement facile de s'y laisser entraîner sans compter qu'il ne faut souvent pas grand chose pour qu'on bascule tête la première dans la vengeance. Bon quand on se venge, c'est vrai que ca soulage sur le moment mais après...bah je sais qu'on fini par s'en vouloir quand on comprend que ca nous a rien apporter du tout comme bien."
Lyria qui ne comprend pas les fous qui jouissent en tuant et torturant leurs victimes, Saphira brûlait d'envie de faire remarquer que c'est limite ce que l'impératrice aime faire a Luirio car même si il fait le meilleur des punching ball, il reste une victime. La jeune dragonne se moqua donc un peu avant de redevenir sérieuse.
"En même temps tu torture bien Luirio mais je comprend ce que tu veux dire, moi non plus je ne comprend pas vraiment ce qui leur plait la dedans. Quand a ceux qui n'ont pas peur de la mort, peut être qui attende cette dernière. Ces dragons n'ont plus toutes leurs têtes et même si ils ont une intelligence, elle n'a sans doute plus rien a voir avec notre façon de voir les choses. Je ne pense pas qu'il soit possible de les comprendre."

Bien sûr que Saphira avait compris que Lyria était entrain de plaisanter pour l'histoire de la couronne, c'est juste que des fois elle oublier de répondre sur un ton amusé ou faussement sérieux.
"Eh bien a défaut d'avoir été une bonne mère, au moins Cynder t'aura donner des conseils qui auront fait leurs preuves et ne t'en fait pas, je sais très bien que tu plaisante, je faisait la même chose. Quoi qu'on en dise, la peur de la différence fera toujours d'énormes dégâts et je compte pas le fait que notre espèce aime bien parfois se cogner la gueule. Les mondes du dragon ont toujours eux des ennemis plus ou moins puissant, la Sorcière ou Malefor n'étant que des ennemis parmi tant d'autres et même si ces menaces n'ont pas tous étaient malveillantes...eh bien ils ont fait des cibles parfaites afin que les gens se fixent sur la menace en question et ne s'attaquent pas entre eux. A l'époque actuel c'est les dragons noirs, l'empire ou la horde qui sont les menaces aux yeux des gens mais qui sais, ce sera peut être Spyro le prochain si un jour il revient."
Saphira avait vraiment la conviction que les gens se créent souvent leurs propres ennemis suite a des mauvais choix, des incidents ou simplement que les sois disant "méchants" sont souvent victimes des conséquences de choix qu'ils pensaient peut être bien faire. Bon après comme la Sorcière, certains sont peut être pourris jusqu'a l'os. D'ailleurs en parlant de la Sorcière, c'est vrai qu'elle n'avait pas eu froid aux yeux au niveau de sa décoration disons unique en son genre. Saphira pensait que cette monstruosité avait sans doute surestimé sa vrai puissance si elle était tombé sur des adversaires plus faibles qu'elle, en gros oui la vantardise y était sans doute pour beaucoup mais quand on y réfléchit, une tel décoration est parfaite pour éloigner les intrus.
"La vantardise y fut sans doute pour beaucoup et je croit qu'elle se croyait assez puissante pour se défendre même face a ce démon, tu n'a après tout eu aucun soucis a te moquer ouvertement de lui. Après une tel décoration devait être utile face aux visiteurs indésirables, un simple coup d’œil au miroir ou même aux ailes de dragons auraient donner envie a beaucoup de gens de faire demi tour sur le champ si toutefois ils ne se pissaient pas dessus avant. La Sorcière n'avait a la limite besoin que de s'occuper de ceux qui avaient encore suffisamment de courage pour aller plus loin."

Bref passons a la coupe du cordon de ce collier, le plus dur étant de ne pas égorger Lyria par erreur et le moins qu'on puisse dire...est que cette saloperie avait bien une sécurité. L'adolescente n'avait en effet même pas touché la peau de sa sœur que cette dernière se mis a hurler comme si elle subissait une vive douleur, pas étonnant que la dragonne n'avait jamais réussi a retirer cette chose par le passé si il avait de tel réaction dés qu'on tente de l'enlever. Au final même Saphira ne put le retirer, a croire que c'est inutile de tenter de le retirer même par la force bien que Saphira ne croyait pas que l'objet puisse avoir une conscience propre. Mais voila que Lyria vint l'embrasser sur le front. L'impératrice était elle devenue masochiste au point d'embrasser quelqu'un dés qu'on lui fait mal? Bah non, inutile qu'elle ai besoin de consulter un psychologue. Si Saphira n'avait pourtant pas eu l'impression d'avoir fait grand chose, visiblement elle avait dans un sens suffisamment mis le collier a rude épreuve pour qu'il lâche des informations.
"Eh bien on est deux a ne pas savoir ce que j'ai réussi a faire. Les tisseurs de rêves me disent vaguement quelque chose mais tu a l'air d'en savoir plus que moi. Je suis désolé de pas avoir put te retirer le collier, il faut croire que son concepteur a bien fait son boulot mais si ces tisseurs peuvent t'aider, c'est déjà au moins un bon début de recherches. Je viendrait avec toi je pense, ca me tient a cœur de t'aider dans cette aventure et puis ils me rendent aussi assez curieuse."
Bon que Lyria ne veuille pas foutre la trouille a ses éventuels élèves, Saphira s'en était un peu douté tout de même mais c'est vrai que certains seront surement impressionnés que la grande faucheuse sois leur enseignante et cela sans compter les traumatismes qu'ils ont subis pour beaucoup d'entre eux.
"Je ne peux pas faire grand chose je pense pour le coté que cela puisse les impressionnés que ce soit la grande faucheuse qui soit l'enseignante. En revanche coté traumatisme de leurs passés, j'avait penser donné un coup de main a l'orphelinat de l'empire qui se trouve a la forteresse...ouais bon je sais que certains s'y intéressent même pas mais bon j'ai besoin de m'occuper quand je suis pas entrain de me balader dans les autres territoires. Peut être que ca peut leur faire du bien qu'on s’occupe un peu d'eux."
Bah oui, on pense bien sûr a ceux qui deviennent orphelins parmi les résistants mais on oublie souvent qu'il y a aussi des familles dans l'empire ou même la horde et que les conflits font aussi des orphelins dans leurs rangs, ces petits n'ayant jamais demander toutes ces atrocités liés a la guerre. Concernant le message marquant que Saphira pourrait envoyer a Malicia, Lyria était plutôt proche des intentions de l'adolescente même si la dragonne frapperait plus ou moins fort selon les agissement de la nécromancienne et aussi en fonction des paroles qu'elle osera lui dire même si les "accidents" peuvent arriver.
"Hum non, pas comme tu l'entend. Les simples avertissements de ce genre ne semble pas l’inquiéter plus que ca donc je risquerait littéralement de lui enfoncer ma lame dans le cul ou de vraiment jeter un froid entre elle et moi. Que Malicia ne me fasse pas confiance, bizarrement je l'avait compris mais si elle continue a me voir comme une espionne ou une traître, je vais vraiment finir par lui donner une bonne raison d'y croire si elle continue. Après il se peut aussi qu'elle soit jalouse, peut être qu'elle crois que je cherche a la remplacer auprès de toi. Ce qui m'inquiète est ce qu'elle prête a te faire ou a moi en conséquence car les règles de l'honneur et tout ces trucs, elle en a strictement a faire tant qu'elle gagne a la fin."
Remarque si on y réfléchit si on met un tricheur face a un personne qui respecte les règles, c'est souvent le tricheur qui l'emportera alors si on part du principe que la vie est un jeu, il faut peut être parfois savoir mettre de coté les règles afin de s'en sortir au risque de se faire écraser par les autres donc peut être que c'était cela que Saphira devait apprendre de Malicia en vivant dans l'empire.

Par contre elle senti qu'elle avait fait une bourde en parlant de ce qu'avait était Cynder dans le passé avant qu'elle devienne la "mère" de l'année. Visiblement Lyria et Malicia avait jouer les vilaines filles au même âge que Saphira. Elle ne put s’empêcher de plaisanter donc un peu au début pour redonner le sourire a sa grande sœur.
"Alors tu faisait la vilaine fille avec Malicia? On ne devait pas s'ennuyer avec vous deux mais ne t'en fait pas pour tes jeunes années, tu a encore beaucoup de bonnes années acceptables devant toi. Bon on devait pas rire tout les jours avec Cynder mais j'imagine que ca aide pas quand on a des grosses responsabilités."
Quand au fait qu'il était a prévoir que les habitants de Warfang n'allaient pas vraiment apprécier ou accepter la vision de Malefor ou de ses partisans, il n'y avait pas besoin d'être un génie pour l'avoir déjà compris mais Saphira croyait vraiment que Malefor avait peut être vraiment voulu que les choses changent radicalement dans le bon sens, reste a savoir si c'était encore le cas maintenant.
"Il est rare que les gens réagissent bien a l'oppression même si le coupable a de très bonnes intentions, moi même j'ai toujours un soucis avec l'autorité. Je suis ce que je suis et j’espère que personne ne ma changera contre ma volonté et concernant ceux que j'aime et qui m’apprécie, compte sur moi pour ne pas les lâcher d'une semelle. je vais leur coller au cul comme...euh je vais pas finir cette comparaison. Quand a remettre les autres a leurs places, je croit que je suis plutôt douée en la matière. Je partage le même point de vue que toi pour le reste mais pour le fait qu'ils n'acceptent pas les gens différents, c'est sans doute car les gens ont toujours peur de ce qu'ils ne connaissent pas et peuvent se montrer violents par la même occasion. Voila pourquoi je pense que la peur de l'autre est ce qu'il y a de plus dangereux vu les conséquences qui viennent avec."

Bien sûr que la Sorcière avait été idiote de se croire invulnérable et même si sa façon de vouloir devenir immortelle l'avait peut être rendu éternellement "jeune", pouvoir vivre longtemps ne veut pas dire qu'on ne puisse pas mourir quand même malgré le problème de la vieillesse qui puisse être écarter.
"Plus on est fort et plus on se croit invincible, étrangement ca me fait penser a une certaine nécromancienne en espérant que cette dernière ne connaisse pas le même destin. Quoi qu'il en soit la Sorcière a fini par payer ses actes au prix fort."
Lyria comprenait par contre que son rôle d'impératrice risquait de prendre beaucoup de son temps en plus de son prochain rôle de maman, un rôle qui risquait de venir plus vite qu'elle ne le croyait vu comment l’œuf était entrain de bouger mais au moins cela prouve que le petit a l'intérieur est loin d'être mort et qu'il a l'air de vouloir sortir.
"Je croit que nous allons voir son visage plus vite que prévu a en juger par les mouvements de son œuf et ne t'en fait pas pour les moments ou tu ne pourra pas être présente pour ton petit, je serait la meilleure des tantines...et je sent que tu va me charrier en me donnant ce genre du surnom. La famille est sacré avec moi donc ne t'en fait, il sera toujours entre des bonnes pattes avec moi. T'imagine remarque si il y en a deux? C'est très rare mais il parait que c'est déjà arrivé."
En tout cas Lyria avait l'air d'accord sur la conclusion que Saphira avait fait de cette mise en scène et même si il y a peu de visiteurs dans le coin, au moins le message est plus que clair si on prend la peine d'y réfléchir.
"Nous on est bien venus et voir une tel scène, avoue que ca fait réfléchir si l'envie de faire pareil que la Sorcière nous venaient a l'esprit. Personnellement je n'ai pas vraiment envie de subir les mêmes conséquences."

Si Saphira n'avait jamais usé de télépathie, il fallait croire qu'elle apprenait vite le principe même si il lui faudrait du temps pour parvenir a le refaire dés qu'elle en aura l'envie. Au moins comme ca, elle allait pouvoir discuter tranquillement avec Lyria en étant certaine que personne n'entendra leur conversation. Elle ne put que sourire a sa soeur avant de répondre.
*J'apprend vite car j'ai la meilleure des professeurs. Quoi qu'il en soit c'est bien pratique donc je croit que je vais travailler ma télépathie pour pouvoir m'en servir quand je veux, enfin si tu veux m'aider a m'amélioré bien sûr.*
Alors que les deux soeurs étaient censés être bien dissimulés par la cape des ombres, le fameux dragon violet semblait avoir compris qu'elles étaient deux. Ce dragon avait il vraiment la particularité de les voir? Si c'était le cas, il devait vraiment être un dragon qu'il ne vaut mieux pas prendre a la lègere.

Pourtant non, le dragon violet ne les voyaient pas dans le sens ou on le pense mais le fait d'être rester seul dans cet endroit l'avait rendu sensible a ressentir les odeurs...et aussi que les deux dragonnes n'avaient pas vraiment étés très silencieuses depuis leurs arrivées dans les lieux. Oui le jeune dragon avait espionné les deux sœurs dés qu'il avait compris qu'il n'était plus seul dans le coin. Il recula donc presque par réflexe en voyant Lyria et Saphira, ne sachant pas encore vraiment si elles étaient un danger pour lui ou pas. Bon au moins il comprenait qu'elles n'étaient pas des amis de la Sorcière et même si elles l'avaient étés, il se doutait qu'elles auraient déjà voulu vengé cette créature diabolique.
"Alors tant mieux. Pour te répondre je...on m'a appeler Ryspo. Depuis longtemps je rêve d'une dragonne verte qui semble avoir été proche de moi par le passé et on m'a dit qu'elle était peut être ici. A la place je suis tombé sur cette Sorcière et ce qu'elle a fait a tout ces petits dragons....cela m'a mis hors de moi et je l'ai attaqué de toute mes forces. Je suis rester pour voir si je trouvait cette dragonne mais je ne l'ai pas trouvé alors j'imagine qu'elle n'est plus ici depuis longtemps. En ce qui vous concerne, je vous ai entendu parler, je n'ai pas compris clairement de quoi vous parliez mais j'ai crut que la dragonne que je cherche était peut être l'une de vous deux, je comprend que ce n'est pas le cas."
Le pire étant que Ryspo se faisait manipuler depuis longtemps et même si cette dragonne n'est pas une invention de son esprit et qu'elle a bien existé, la pauvre dragonne est malheureusement morte dés la naissance de Ryspo. Les deux dragons ayant vécu dans le même œuf et donc ont établis un lien très tôt pendant cette période mais a la naissance, un seul des jeunes dragons resta en vie suite aux manipulations magiques infligés a l’œuf. En d'autres termes, le jeune dragon violet était entrain de courir après un fantôme sans même le savoir, ses souvenirs ayant pris un sacré coup même si ils ont essayés maladroitement de se reconstituer.
"Et vous? Qui êtes vous?"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reine Lyria

avatar

Copyright : Lyria
Messages : 256
Gemmes d'Esprit : 728
Date d'inscription : 16/07/2017
Localisation : Dans mon château de cristal secret (Freezer de Dante)

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille46 mètres
CouleurNoire et bleu. Paillettes d'argent sur les écailles bleues. Bracelets en alexandrite changent toujours de couleurs et sont dépareillés.
Âge30 ans
Situation socialReine des Ombres. En couple avec Nessie <3. Alchimiste, artiste, et Maîtresse des Eléments.

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/600  (0/600)

MessageSujet: Re: Balade entre sœurs dans l'antre de la Sorcière (pv Lyria)   Lun 30 Oct - 18:01

Lyria eut un rire sarcastique, mais ne dévoila pas le fond de sa pensée concernant Ember. Oui, Malefor sait se défendre. Et avec ses pouvoirs, sans doute ne craint-il pas grand monde. Mais quand est-il d'Ember ? Elle qui n'aura jamais été capable de protéger sa ville, et l'aura laissé entres les griffes de l'ennemi ? Si ça se trouve, cette grosse truie n'est même pas capable de se battre elle-même. Autrement, elle aurait essayé un minimum de se battre pour récupérer Warfang... ce qui n'a pas l'air d'être le cas. D'ailleurs, ce n'est pas aujourd'hui que Lyria éprouvera la moindre compassion pour cette pétasse... elle souriait d'un air sournois.


- Personnellement, si j'aurais été Malefor, j'aurais choisi l'un de mes plus fidèles serviteurs pour qu'il soit mon espion, quitte à lui graisser un peu la patte. Et, dans le cas où il oserait me trahir, voire refuser... peut-être qu'une "petite pression psychologique" s'impose. La perte de quelque chose qui lui tient vraiment à coeur devrait être suffisant pour le pousser à y réfléchir à deux fois. Ou alors, l'enfermer dans un cachot, en lui balançant à la figure ses pires craintes. Tu connais l'élément Peur ? Eh bien... héhéhé. Je te laisse deviner ce qui se passe lorsqu'un dragon de l'Empire l'utilise à des fins malveillantes, dans un sombre cachot, dont tu n'es pas sûr de ressortir... vivant. Alors, imagine que je procède ainsi avec un habitant. Tant que je n'aurais pas une preuve "concrète" qu'il me dit la vérité, quitte à vérifier par moi-même... je le laisserais tout simplement moisir, et mourir dans ce cachot. Je m'amuserais même à lui faire croire qu'un de ses proches est mort avec une "petite illusion"... le cadavre d'un dragon qui aurait pris ses traits, si tu vois ce que je veux dire. Oh oui, c'est possible, avec l'élément Ombre, Saphira. J'arrive bien à devenir invisible, avec. Tu trouves ça cruel... ? En matière de torture psychologique, je n'égale pas encore Cynder... tu n'imagines même pas tout ce qu'elle a fait par le passé...


Le sourire de la dragonne noire s'effaça tandis qu'elle était parcourue d'un frisson. Autant dire que Cynder était un petit "génie du Mal", du temps où elle gouvernait... brrr. Lyria en était encore à se demander où elle trouvait l'inspiration pour inventer toutes ces atrocités, les pires qui soit. Oh... c'est mignon, les cadeaux de Noël pour les plus petits. Est-ce qu'ils avaient des guirlandes, et un sapin dans un coin de l'orphelinat, du coup ? Elle lui donna une petite léchouille sur la joue, et ajouta d'un air espiègle.


- Est-ce que tu te déguisais en Mère Noël, pour l'occasion ? Tu serais tellement mignonne, avec ton petit bonnet sur la tête... hahahaha ! Enfin, j'imagine que tu n'as jamais monté sur le toit... tu serais restée coincé dans la cheminée durant tout le réveillon. Ce serait con. Dit comme ça, ça paraît tellement con, le truc du Père Noël qui descend par la cheminée... pour faire le tour du monde, euh... t'as juste pas le temps de faire ça... et une cheminée, c'est beaucoup trop étroit pour que même un petit dragon puisse y entrer. Quoi qu'il en soit, si j'étais toi, je le ferais. Ce serait vraiment un beau geste de redonner de la couleur, et de l'espoir dans la vie de ces enfants, alors que la guerre leur aura tout prix, ne laissant derrière elle que tant de souffrances et d'âmes brisées...


Y a-t-il seulement des "vrais méchants" et des "vrais gentils" dans toute cette histoire ? Là, on est quand même sur le méchant qui crée d'autres méchants. Sans oublier les soi-disant "gentils" petits microbes de la Résistance, qui ne le sont pas tant que ça. Et il en va de même pour l'Empire. Ne devraient-on pas viser et blâmer les tous premiers responsables... ? Là où tout a commencé... ? Ceux qui ont créé tout ceci, et l'ont volontairement propagé, tel un virus ?


"Je ne juge pas ceux qui veulent une vie bien tranquille, bon moi j'ai besoin de bouger et d'agir mais je comprend que ce n'est pas le cas de tout le monde. Néanmoins faire la différence entre les vrais méchants et leurs victimes n'est pas aussi simple car je part du principe que certaines "victimes" prennent plaisirs a mettre en application ce qu'on leur a "appris" si on peut dire. Du coup je traite ceux la de la même façon que leurs "professeurs"."
- Je dirais plutôt ces "victimes-là" ne le sont plus vraiment... puisqu'elles ont choisi de rester les psychopathes qu'elles sont devenues dans leurs têtes, et qu'elles deviennent eux-mêmes des "professeurs" en engendrant de nouveaux monstres à leurs tours. Pour moi, les "vraies victimes", ce sont plutôt celles qui en ont souffert, voire qui en ont traumatisé à vie... mais qui ont choisi de ne pas suivre leurs "professeurs" malgré tout. Toutefois, je suis quand même d'accord pour le fait que les trouver et les différencier... eh bien, autant chercher une aiguille dans une botte de foin.


La facilité n'est pas réponse à tout... il faut bien se creuser un peu la tête de temps en temps, sans quoi... le cerveau n'aurait plus grand chose à faire, et pourrait s'offrir des vacances définitives. Pourquoi diable Saphira irait-elle se chercher un autre compagnon, alors qu'elle l'a déjà auprès d'elle, et le porte très fort dans son coeur ? Hum... est-ce qu'on peut vraiment comparer la relation Luirio/Sweet Giggle avec celle de Saphira/Inflath ? Même si elles sont similaires... elles restent très différentes. Saphira, elle, au moins, sait défendre son compagnon, contrairement à une certaine personne... Lyria ne pu qu'approuver la suite des propos de Saphira en réprimant un nouveau fou rire à la pensée de ce qu'avaient fait les Atlawas jadis.


- La mode à la Cynder est un peu dépassée, maintenant. C'est à peine si elle est efficace, de nos jours. Tu connais la notion du dominant-dominé ? Eh bien, c'est le cas de la plupart des dragons. Tu en as qui n'ont jamais rencontré quelqu'un qui soit plus fort qu'eux. Forcément, ça se croit tout permit, y compris le fait de se sentir supérieur aux autres. Tu peux les insulter toute la journée qu'ils te regardent de haut comme une sous-merde. Tu as beau faire comme s'ils n'existaient pas, ça insiste encore et toujours. Mais le jour où tu renverses la situation... BAM ! Ca s'enfuit la queue entre les jambes, comme une grosse chochotte. Héhéhé... quitte à les ridiculiser en public, Saphira, montre-toi aussi "créative" que les Atlawas. Remarque... ça pourrait vraiment être marrant si Inflath savait le faire aussi. Il n'aurait pas à se battre, et l'humiliation qu'il infligera aux autres... n'en sera que plus grande, si tu vois ce que je veux dire...


Elle fit un clin d’œil complice à sa sœur d'un air amusé. En revanche, Lyria prit un air penaud durant la discussion autour de Malicia. La vraie question est : que ferait Malicia, si elle n'avait personne ? Que deviendrait-elle ? ... Est-ce qu'elle poursuivrait son projet en solo, ou chercherait à régner quelque part ?


- J'ai jamais trop aimé dire des saloperies sur le dos des autres, mais tu as quand même raison sur pas mal de points. Je ne me souviens pas avoir déjà vu une Malicia qui "voudrait vraiment" se faire apprécier, ou vouloir des amis. Pfff... je sais même pas si je devrais dire ça, mais je commence à avoir de sérieux doutes sur notre "relation". Est-ce qu'elle ne chercherait pas tout simplement à se rapprocher de personnes qui lui "ressemblent", sans chercher à entrer dans l'excès ? ... Par contre, ça, je le dirais franchement : Malicia exagère vraiment, par moment. Je ne lui ai jamais dit la vérité, parce que je ne veux pas la blesser. Mais notre projet commun, si je peux dire, ne... n'en est pas vraiment un. Cette idée vient de moi, et uniquement de moi. Je voulais jeter un sort aux Résistants, afin qu'une nuit éternelle tombe sur eux, où qu'ils aillent, et uniquement sur eux, afin de démolir leur moral. Je ne j'ai jamais dit de ma vie que je voudrais l'étendre au monde entier. Non. Je ne veux pas impliquer des innocents dans nos histoires... je crois qu'il doit même y avoir des peuples qui ignorent tout de tout ceci, qui vivent leurs existences bien tranquillement... et je ne veux pas la gâcher. Cela dit... même si on parvenait à éradiquer tous les Résistants par un quelconque miracle... j'ignore ce que je ferais après. Je ne me suis encore jamais la question...


Bah, justement. Les plus cupides ayant perdu la valeur des choses finissent par en vouloir toujours plus. L'argent agit comme un redoutable poison sur eux : il dévore l'âme et le coeur. En résumé... le poison ne laisse qu'une coquille vide derrière lui. Et certains penseront naturellement que l'argent comblera ce vide... parce qu'ils sont trop idiots pour voir que c'est ça qui les tuent à petit feu. Et à partir de là, ils développent une autre forme de cruauté pour s'enrichir, encore et toujours, comme voler aux pauvres. Ils leur prennent tout, et ne leur laissent rien. Ils se moquent complètement du malheur des autres, car ils se complaisent dans leurs existence pitoyable et stupide. Pfff... l'argent ne peut pas tout acheter, et ne pourra jamais remplacer une personne. Tous devraient le savoir. Par exemple, même si on prenait un sosie - ou un clone - de la personne décédée... hum hum. Dans notre tête, on se dit qu'il lui ressemble, mais que ce n'est pas lui. Jamais il n'aura les mêmes goûts, les mêmes habitudes, la même personnalité... il y aura toujours quelque chose qui nous fera faire "tilt" dans notre tête pour nous le rappeler... histoire de bien retourner le couteau dans la plaie.


"Je suis complètement d'accord avec tout ce que tu a dit mais pour savoir ce qu'il y a de pire que l'avarice, je dirait que l'hypocrisie est déjà pas mal car elle est visiblement contagieuse mais je croit que l’intolérance et les soifs de vengeances sont pas mal aussi dans le genre. Le pire en fait avec les soifs de vengeances est que même si on part du principe que c'est mal de se venger, il est extrêmement facile de s'y laisser entraîner sans compter qu'il ne faut souvent pas grand chose pour qu'on bascule tête la première dans la vengeance. Bon quand on se venge, c'est vrai que ca soulage sur le moment mais après...bah je sais qu'on fini par s'en vouloir quand on comprend que ca nous a rien apporter du tout comme bien."
- Oui, c'est sûr. Tu te focalises tellement sur ton désir de vengeance que... tu ne te demandes jamais ce que tu feras après. Ou qu'est-ce que tu auras de plus à le faire. Hum... ah, attends, je crois que j'en ai un. Qu'est-ce que tu penses du narcissisme ? Purée, ça me fait trop penser à l'histoire du mec qui se regardait tous les jours dans son miroir. Il se trouvait tellement beau qu'il est tombé amoureux de son reflet. Non, mais, allô, quoi. Son reflet ! C'est vraiment faisables de tomber amoureux d'une "image" ? Ou de soi-même ?


Lyria qui ne comprend pas les fous qui jouissent en tuant et torturant leurs victimes, Saphira brûlait d'envie de faire remarquer que c'est limite ce que l'impératrice aime faire a Luirio car même si il fait le meilleur des punching ball, il reste une victime. La jeune dragonne se moqua donc un peu avant de redevenir sérieuse.


"En même temps tu torture bien Luirio mais je comprend ce que tu veux dire, moi non plus je ne comprend pas vraiment ce qui leur plait la dedans. Quand a ceux qui n'ont pas peur de la mort, peut être qui attende cette dernière. Ces dragons n'ont plus toutes leurs têtes et même si ils ont une intelligence, elle n'a sans doute plus rien a voir avec notre façon de voir les choses. Je ne pense pas qu'il soit possible de les comprendre."
- Je tortures Luirio ? Oui. Parce qu'il ne sert à rien d'autre qu'être un "jouet de compagnie" à mes yeux. En revanche, j'arrive clairement à penser et réfléchir avant d'agir, contrairement aux autres tortionnaires qui ne se posent jamais la moindre question. Par contre, je comprends pas trop ce que tu veux dire par "attendre la mort". C'est une métaphore ? J'ose espérer qu'ils ne se laissent pas mourir pour de vrai... la vie n'aurait aucun sens, si on faisait tous ça. T'imagines le truc ? Pour moi, la mort ne vient uniquement que quand l'heure est venue... bien sûr, il y a des exceptions. Tu as un accident, tu te fais tuer... au final, c'est très vil, parce qu'elle arrive même à un moment où on ne s'y attend pas.




La dragonne noire roula des yeux d'un air exaspérée. Cynder par-ci, Cynder par-là... grumpf. Ce prénom la dégoûtait presque autant que celui d'Ember... pourtant, quelques larmes tombèrent le long de ses joues alors qu'elle poussait un profond soupir.


- Je sais, je sais... j'espère juste qu'elle n'essaiera pas de me tuer à nouveau si je la croisais dans un couloir... tu imagines si jamais je devais la... la tuer, pour me défendre ? Notre propre mère... même si je ne l'aime pas, je... je me le pardonnerais jamais....... hum ? Ah, oui... Spyro. Mouais... ouais, ouais. C'est vrai. S'il a un minimum de bon sens, il ne reviendra pas. Parce qu'il se fera sûrement lyncher sur-le-champ. Lui qui aura donné tant de faux espoirs aux Résistants... pour échouer lamentablement de la sorte. Peut-être qu'ils ont également le sentiment qu'il les a abandonné, et qu'il ne veut pas revenir.


Saphira avait vraiment la conviction que les gens se créent souvent leurs propres ennemis suite a des mauvais choix, des incidents ou simplement que les sois disant "méchants" sont souvent victimes des conséquences de choix qu'ils pensaient peut être bien faire. Bon après comme la Sorcière, certains sont peut être pourris jusqu'a l'os. D'ailleurs en parlant de la Sorcière, c'est vrai qu'elle n'avait pas eu froid aux yeux au niveau de sa décoration disons unique en son genre. Saphira pensait que cette monstruosité avait sans doute surestimé sa vrai puissance si elle était tombé sur des adversaires plus faibles qu'elle, en gros oui la vantardise y était sans doute pour beaucoup mais quand on y réfléchit, une tel décoration est parfaite pour éloigner les intrus.


"La vantardise y fut sans doute pour beaucoup et je croit qu'elle se croyait assez puissante pour se défendre même face a ce démon, tu n'a après tout eu aucun soucis a te moquer ouvertement de lui. Après une tel décoration devait être utile face aux visiteurs indésirables, un simple coup d’œil au miroir ou même aux ailes de dragons auraient donner envie a beaucoup de gens de faire demi tour sur le champ si toutefois ils ne se pissaient pas dessus avant. La Sorcière n'avait a la limite besoin que de s'occuper de ceux qui avaient encore suffisamment de courage pour aller plus loin."
- J'ignore si cette pourriture savait se défendre contre les démons, mais moi, je l'aie déjà fait. Je connais leurs points faibles, et je n'aurais pas pris ce risque si je ne savais pas comment m'en protéger. Je ne suis pas invulnérable, et j'en ai conscience. Toutefois, ce qui m'inquiète le plus, avec tous ces "objets", c'est... OU DIABLE cette Sorcière a trouvé des horreurs pareilles ?! Attends... un miroir qui contient un démon, un livre qui indique comment cuisiner des bébés dragons... ça doit bien venir de quelque part. Hum... je sais pas ce que tu en penses, mais elle devait être suffisamment snob pour ne pas se donner la peine de voyager pour les trouver. Quelqu'un les lui a peut-être fourni, mais qui... je ne suis pas sûre de vouloir le savoir.




Pardon ? Lyria, masochiste ? Depuis quand serait-elle devenue masochiste ? ... Parce qu'il existe vraiment des gens qui aiment qu'on les fassent souffrir ? ... Décidemment, il y a vraiment des cas uniques, dans ce bas monde. Elle éclata de rire en voyant la grimace de sa soeur. Ah, elle aime bien se moquer, mais pas qu'on soit trop "affectueux" avec elle, on dirait. Voyons... où est le mal là-dedans ? Lyria afficha un sourire ravi.


- J'en serais ravie, Saphira. Bon, écoute, on verra plus tard pour le collier. J'ignore qui en est le concepteur, mais je me souviens que c'était un sorcier... et je ne pense pas que ma famille m'aurait laissé aux pattes de n'importe qui. Pour avoir réussi à créer une telle chose, il devait être doué... rah, si j'avais son nom, je pourrais lui demander de me l'enlever... enfin. Mieux vaut commencer les recherches par ces fameux tisseurs de rêve. Les trouver ne devraient pas être trop difficile. Ce n'est pas un métier qui coure partout dans les rues, que je sache.


Saphira qui voudraient travailler dans l'orphelinat ? C'est une idée pour le moins originale, pour une future Princesse des Ténèbres. Lyria lui sourit avec bienveillance.


- T'en fais pas pour moi, va. Je finirais bien par trouver quelque chose pour apaiser leurs angoisses. Peut-être des petits jeux bien sympathique entre deux cours. Si tu cherches l'orphelinat, c'est la tour la plus au sud de la forteresse. C'est là que vivent tous les orphelins. Ils préfèrent vivre à l'écart des dragons de l'Empire, et je ne peux pas le leur reprocher. Je suis sûre que ça leur fera plaisir d'avoir une grande soeur... va, Saphira. Fais comme bon te semble. Tu n'as pas besoin d'autorisation pour y aller, de toute manière.


Lyria s'immobilisa un bref instant suite aux paroles de Saphira sur Malicia, puis reprit sa marche comme si de rien n'était. Donc... si jamais elle retrouve, par exemple, Malicia enfermé dans un glaçon... eh bien, ce ne sera pas une surprise. C'est clair que c'est souvent les tricheurs qui gagnent, aussi injuste soit-il. Hormis quand ils se font prendre, ou qu'ils tombent sur quelqu'un capable de démontrer qui triche, bien sûr - ce qui n'est pas facile non plus.


- ... Tu crois vraiment qu'elle pourrait être jalouse à ce point ? Malicia préfère de loin s'occuper de ses propres intérêts avant de s'occuper des autres - c'est-à-dire à coup de manipulation, et compagnie. Pour ce qui est de ce qu'elle pourrait nous faire, eh bien... moi, je ne m'inquiète pas trop, car je ne la vois pas me faire vraiment du mal. Elle n'y gagnerait rien de plus... c'est surtout pour toi que j'ai peur, Saphira. Toi, elle n'hésitera pas à le faire. Elle t'a bien forcé à tué Luirio pour entrer dans l'Empire... qui sait ce qu'elle fera, la prochaine fois ? Soit prudente, petite soeur...... hum. Cynder a beau lui avoir dit sorti tout son blabla, j'ai bien peur que ça ne suffise pas. Pour qu'elle ne puisse rien te faire... je suis d'accord sur le fait que de simples propos ne lui feront rien. Il faudrait vraiment quelque chose de fort... sans quoi, rien ne l'arrête. Je le sais, parce que je la connais.




S'il existait une émission pour élire la plus mauvais mère de l'année... il faut croire que Cynder l'aurait emporté haut la main. La dragonne noire lui donna un petit coup de museau taquin, avec un léger sourire. Puis elle fixa l'horizon, et son regard devint lointain, comme si elle replongeait dans ses souvenirs. Souvenirs d'une très joyeuse adolescence, il faut le dire. La fois préférée de Lyria, c'est quand elle a assommé des gardes pour les déguiser en zombies, et les enfermer dans un casier des vestiaires des gardes. Imaginez un peu la réaction du propriétaire du casier... nope, ce n'est pas une idée à elle, c'était celle de Malicia.


"Alors tu faisait la vilaine fille avec Malicia? On ne devait pas s'ennuyer avec vous deux mais ne t'en fait pas pour tes jeunes années, tu a encore beaucoup de bonnes années acceptables devant toi. Bon on devait pas rire tout les jours avec Cynder mais j'imagine que ca aide pas quand on a des grosses responsabilités."
- Parce que toi, t'a jamais fait de bêtises, peut-être ? ... Oh, tu sais, les joies de l'adolescence... quand je n'avais rien à faire, il fallait bien que je m'amuse un peu. Tu m'aurais vu à cette époque-là, Saphira, tu serais pliée en deux tellement tu aurais ri. Déjà que j'adorais sortir la nuit en douce pour faire mes bêtises... imagine un peu la douce voix de Cynder en guise de réveil-matin, quand elle se rend compte de ce que j'ai fait. C'était quand même un peu excitant, parce que je devais éviter de me faire attraper, et parce qu'avec Malicia, on cherchait les meilleures cachettes possibles... parfois même dans les recoins les plus insolites. Je te laisse imaginer nos fous rires quand Cynder passait juste devant nous... sans nous voir.


Les gens qui réagiraient bien à l'oppression ? Si ce serait le cas dans la vie de tous les jours, ils auraient un "petit" problème, alors. Enfin, quoi. Ca les concerne, eux, et la vie qui mène. Bien que la peur soit compréhensible pour qu'ils ne réagissent pas... Lyria n'était pas sûre qu'ils restent longtemps sans rien dire si on leur retirait leur liberté, par exemple. Héhéhé... Saphira douée pour remettre les autres à leur place... oh, Lyria n'en doutait pas. Déjà qu'elle possède le caractère d'une mère si honorable et dévouée... ah, si seulement ça pouvait être vrai. Les choses seraient tellement plus simples.


- ... Encore heureux qu'elles soient rares. Imagine tout un monde peuplé majoritairement par des moutons, et une minorité seulement serait capable d'agir et penser par eux-mêmes. Je crois que... soit, je serais remontée jusqu'aux dirigeants pour leur casser la gueule, soit, j'aurais déménagé depuis longtemps. J'ai toujours eu un gros souci avec l'autorité. Là-dessus, je suis très susceptible, et je ne supporte pas qu'on me donne des ordres. Je n'en ferais toujours qu'à ma tête, car je tiens à ma liberté, et mon indépendance. Hum. Malgré tout, j'ai encore du mal à comprendre. Je peux comprendre que les uns aient peur de nous à cause de nos différences, mais pourquoi les autres nous accepteraient-ils ? Est-ce qu'ils seraient plus "saints d'esprit", ou ils auraient tout bonnement capté qu'on est tous différents... ? Par "coupable", tu veux parler de Malefor ? Parce que j'ai du mal à me l'imaginer avec de "bonnes" intentions.




Vivre plus longtemps, au final, c'est presque comme une bombe à retardement. On a beau retardé le moment fatidique, ça finit par arriver, un jour ou l'autre. Sinon, ce serait contraire aux "lois de la vie", si on peut dire. En terme de se sentir invincible, on va pas se mentir. La comparaison avec Malicia est plutôt juste, bien qu'en matière de malveillance, elle était encore loin derrière la Sorcière.


"Plus on est fort et plus on se croit invincible, étrangement ca me fait penser a une certaine nécromancienne en espérant que cette dernière ne connaisse pas le même destin. Quoi qu'il en soit la Sorcière a fini par payer ses actes au prix fort."
- Mmmh... au final, la Sorcière voulait se faire une potion pour la rendre immortelle... eh bien, voilà la preuve qu'on n'a pas toujours ce qu'on veut dans la vie. A croire que ça n'aura pas abouti dans le sens où elle le voulait... tss. Bien fait pour elle. Elle l'a bien cherché.


Les écailles de Lyria blêmirent quelque peu quand Saphira énonça qu'il allait sûrement bientôt éclore. Intéressant. Le petit serait-il rassuré par la présence de Lyria et Saphira ? Peut-être pouvait-il déjà entendre ce qui ce disait... ?Oui, il paraît que c'est possible que le petit encore dans l'oeuf entende les voix de ses parents, quelques jours avant l'éclosion. Il sentait peut-être qu'on parlait de lui, qui sait. Bon sang. Manquerait plus qu'il y en aie deux, tiens. Ca signifierait double travail pour Lyria. Hourra. Elle semblait nerveuse.


- S'il y en a deux... eh bien, en plus de ma soeur, il aura toujours quelqu'un pour lui tenir compagnie, j'imagine....... euh, il va pas éclore ici, j'espère ? Ce serait terrible. Qu'est-ce que je lui dirais, le jour où il me demandera quels sont ses origines ? ... Il voudra remonter ici... et il n'a pas besoin de voir ça... si tu penses à ce que je penses.


Les Mondes Oubliés... ça parait louche aux yeux de Lyria. Des mondes tout entiers qui tombent dans l'oubli, et les habitants qui ne semblent pas avoir laissé de trace derrière eux... qu'est-ce qui a bien pu se passer ?


"Nous on est bien venus et voir une tel scène, avoue que ca fait réfléchir si l'envie de faire pareil que la Sorcière nous venaient a l'esprit. Personnellement je n'ai pas vraiment envie de subir les mêmes conséquences."
- On est surtout venues ici parce qu'on avait nos raisons, Saphira. Il y a relativement peu de chance pour que qui que ce soit d'autre vienne dans cet endroit, ou qu'il le découvre par hasard. Ce n'est pas pour rien que les Mondes Oubliés s'appellent ainsi. Mais, oui, j'admets. Ca donne matière à réfléchir. Pas grand chose ne m'effraie, mais quand je vois ça, j'ai tout de même des frissons.




La dragonne noire rougit légèrement suite au petit compliment de Saphira pour la télépathie. Disons qu'elle est un peu sensible à ça, pour la simple et bonne raison qu'elle en reçoit rarement. Au moins, ça fait toujours plaisir. Elle rendit tendrement son sourire à sa soeur.


*Tu me flattes, petite soeur. Je vais finir par attraper la grosse tête... héhéhé. Bien sûr que je t'aiderais pour la télépathie. Ce qui est vraiment génial, dans tout ça, c'est qu'il n'y a vraiment que la distance, comme restriction. Autrement, tu peux l'utiliser où tu veux, quand tu veux.*


Tandis que le jeune dragon violet parlait, Lyria passa en vision serpentine, poussée par sa curiosité naturelle. Oui... Lyria est une dragonne serpentine, alors elle possède des capacités communes avec les serpents. Et comme c'est la première fois qu'elle rencontre un dragon violet... qui ne résisterait pas à la tentation d'en savoir plus ? Sa vision se déforma, le paysage environnant étant anormalement distordu. Tout semblait flotter, comme dans une étrange galaxie. Et comme à chaque fois, ça lui donnait légèrement la nausée. De Ryspo, elle ne voyait qu'une silhouette colorée. Elle observa tranquillement son aura... ça alors. Autour de son aura blanche, il semblait y avoir une fumée violette, avec des éclairs noirs... une énergie maléfique s'en dégageait... on aurait dit de la magie noire. Qu'est-ce que de la magie noire faisait dans son aura ? Lui aurait-on jeté un sort... ?

... Non, ce n'était pas normal. Pas dans une aura. D'autant plus que son corps ne semblait dégager aucune odeur naturelle, alors que tous les dragons en ont une. Elle est dans un sens unique, et c'est une manière de se reconnaître mutuellement autre qu'en étant obligé de se retourner pour voir qui est là. Lyria sentait clairement sa propre odeur, et celle de Saphira. Alors, pourquoi ne sentait-elle rien chez Ryspo ? Impassible, elle l'écouta sans l'interrompre. Mmmh... et qu'est-ce qu'une dragonne verte viendrait faire dans un trou pareil ? Rien qu'en le regardant dans les yeux, Lyria sentait pourtant qu'il disait la vérité. Malgré tout, elle ressentit une légère appréhension quand Ryspo lui demanda qui elles étaient. Parce que... ils ne resteraient pas là éternellement à discuter. Voilà ce qu'elle redoutait. Après tout, comment il réagirait si elles déclinaient leurs véritables identités ? Quoi qu'il en soit, c'était donc lui qui a tué la Sorcière, finalement. Bon, Ryspo ne paraissait pas mauvais, c'est déjà ça. Et ensuite ? Elles n'allaient quand même pas faire confiance à un étranger... ? Lyria s'efforça de rester neutre, bien que son attitude était plutôt froide et distante.


- Je me nomme Lilith. Et voici ma soeur, Céleste. Rassure-toi, Ryspo : on n'est pas là pour causer du tort à qui que ce soit. La Sorcière n'a eu que ce qu'elle méritait, après tout. Hum hum. Pardonne-moi de ne pas pouvoir être plus claire à ce sujet, mais la raison de notre présence en ces lieux est top secrète. Ce n'est pas contre toi, hein, c'est juste qu'on m'a interdit d'en parler à qui que ce soit, et Céleste également. Donc... si tu pouvais juste garder ça pour toi, et faire comme si tu ne nous avais pas vues, ce serait vraiment super. J'ai vraiment pas envie que Céleste ou moi-même se fasse taper sur les doigts en rentrant, si tu vois ce que je veux dire....... bon, ben, on va pas te déranger plus longtemps, Ryspo. On ne va pas rester, et te gêner durant tes recherches, vu que cette dragonne semble vraiment importante à tes yeux. Alors... bon courage pour la suite. Tu viens, Céleste ?


Elle força ses lèvres à s'étirer en un sourire bienveillant, puis contourna calmement le jeune dragon, faisant mine de s'en aller. Pendant ce temps, elle envoyait un message télépathique à Saphira.


*Essaie de jouer le jeu, s'il te plaît. Je ne peux pas permettre qu'il sache qui on est vraiment, et pourquoi on est là. C'est trop dangereux. Attends... on parle de dragon violet, et comme par hasard, y'en a un qui se pointe au même endroit que nous, au même moment, alors qu'ils sont supposés être rares ? Tu trouves pas que ça fait beaucoup de coïncidences ? Et si c'était un piège ? ... Ecoute. Je vois bien qu'il n'est pas mauvais, mais ça me paraît bizarre, son histoire d'une soi-disant dragonne qui serait venue ici. Je sais pas pourquoi, mais il me donne l'impression de ne pas savoir pourquoi elle serait venue dans un endroit pareil...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saphira

avatar

Messages : 186
Gemmes d'Esprit : 786
Date d'inscription : 10/07/2017
Age : 29

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille1m83
CouleurNoir legerement bleuté
Âge18 ans
Situation socialInflath (relation amoureuse)

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/300  (0/300)

MessageSujet: Re: Balade entre sœurs dans l'antre de la Sorcière (pv Lyria)   Ven 19 Jan - 19:41

L'idée de Lyria n'était pas mauvaise quand au fait de choisir une personne de confiance si elle était a la place de Malefor mais il était aussi possible que le maitre noir ne faisait pas suffisamment confiance a qui que ce soit et contrairement a ce que pense Lyria, la peur n'est pas toujours efficace a 100% pour forcer quelqu'un a lui obéir, au contraire c'est le meilleur moyen de créer des traîtres et de se faire poignarder par eux dés qu'on s'y attend le moins.
"Tu a des idées grande soeur mais tu connait finalement bien mal les gens au final. Arrache a quelqu'un la personne a laquelle ta victime tient le plus et tu te retrouvera avec un ennemi plus que tenace a gérer. Il n'y a pas pire ennemi que celui qui n'a plus rien a perdre car a ce moment la même la douleur ou la peur ne servira a rien pour le maintenir sous contrôle. Tu croit franchement par exemple que j'aurait eu la moindre pitié a une époque si j'avait put savoir qui avait détruit ma première famille? Même aujourd'hui je préfère ne pas le savoir et pas car je doute réussir a le tué mais parceque je le ferait sans la moindre hésitation et cela qu'importe les conséquences."
C'était finalement le gros point faible de toutes les personnes qui croient pouvoir asseoir leurs dominations par la peur car tant que la méthode fonctionne, tout va bien mais que faire face a une personne qui n'a plus peur y compris de mourir? Eh bien on se retrouve avec une grave menace qui n'aura de cesse de vouloir avoir le dernier mot et cela même si cela doit prendre des années ou coûter la vie de la personne.

Concernant la question si Saphira se déguisait en mére noël pendant les périodes de noël, Lyria ne soupçonnait pas a quel point elle avait visé juste et pas que sur un point même si le coup de la cheminée, elle ne l'avait pas vraiment fait pour des questions de physique élémentaire.
"Tu plaisante mais je l'ai fait plus d'une fois et je montait sur le toit aussi, je faisait même passer un peu de glace dans la cheminée pour simuler que quelqu'un tenté d'y passer, ca laisser le temps aux adultes d'installer les cadeaux pendant que les plus jeunes avaient leurs attentions sur la cheminée. Quoi qu'il en soit j'ai l'intention de le refaire avec ceux du clan même si j'imagine que certains membres de l'empire trouveraient cela inutile, certains ont perdus depuis longtemps tout ce qui pouvait les rendre heureux dans le passé...enfin si toutefois ils l'ont étés un jour dans le passé."
Malicia par exemple trouverait ce genre d'attention sans intérêt comme tout ce qui ne lui rapporte rien et elle n'est surement pas un cas isolé dans ce genre de personne. Concernant le fait de discerner les vrais victimes et ceux qui sont tout aussi coupables que ceux qui les ont rendus ainsi, Lyria avait beau chercher des excuses mais elle admettait que trouver les vrais victimes est aussi facile que trouver une aiguille dans une botte de foin, autant dire quasiment impossible. Quand Lyria parla de la relation dominant-dominé, Saphira connaissait plus ou moins bien ce genre de chose mais cela revenait presque au même problème que ceux que l'on cherche a dominer par la peur.
"Sauf que le problème reste le même. Tu peux éventuellement perturber ce genre de personnes en te montrant plus fort qu'eux alors qu'ils avaient jamais trouver un adversaire vraiment a leur hauteur mais tu fait quoi pour ceux qui ne sont pas impressionner pour autant? Les gens te craignent par exemple et t'obéissent car ils te connaissent comme la grande faucheuse mais que ce passera t'il lorsque cette image qu'ils ont de toi ne fonctionnera plus ou que quelqu'un n'en aura pas peur? Le prend pas mal mais c'est le point de faible de tout ceux qui pensent qu'inspirer la peur ou la violence va servir longtemps a quelque chose car un jour ils peuvent tomber sur une personne envers qui ca n'aura pas le moindre effet."
Hors il n'y a rien de plus facile qu'atteindre une personne qui se croit invincible au moment ou il baisse sa garde car il aura crut pouvoir toujours avoir le dessus et c'était peut être bien une faiblesse commune a Lyria et Malicia, leurs assurances pouvant leur coûter très cher si elles tombent sur quelqu'un qui sais a quel moment frapper au lieu d'y aller comme un bourrin.

En tout cas Lyria avait visiblement des doutes sur Malicia mais c'était peut être le moment d'exposer sa vision des choses pour le coup car si Malicia avait l'air de tellement tenir a être auprès de Lyria, c'était sans doute parcequ'elle avait besoin d'une protection et tant pis si le "bouclier" est conscient de son rôle ou qu'il soit manipulé tant que la puissance est présente..
"Malicia se rapproche je pense surtout de ceux donc elle se dit qu'ils vont la protéger, ca signifie qu'elle va visé des personnes qu'elle pense plus puissantes qu'elle et cela qu'importe si elle veut faire croire a tout le monde qu'elle est capable de se défendre toute seul. Elle se dit peut être que tu serait une protection suffisante par exemple face a Cynder car cette dernière n'osera jamais te tuer de sang froid pour avoir la vie de Malicia. Seulement voila Malicia est fourbe et a sans doute des "qualités" mais c'est une imbécile car une personne intelligente saura contourner la protection et la frappera au moment ou elle se croira toute puissante. Elle a sans doute oublier ce que ca fait vraiment d'avoir peur et cela restera toujours sa plus grande faiblesse en plus de son arrogance car elle ne pensera jamais aux conséquences directs que cela aura sur elle. En tout cas tant mieux si toi au moins tu comprend les conséquences qu'auront l'objectif de Malicia si jamais il devait voir le jour."

Bon point pour Lyria concernant le narcissisme, en tout cas elle avait l'air d'avoir un avis commun avec Saphira sur le principe de la vengeance mais bon le problème est que même en ayant un avis parfait sur la question, il est souvent plus facile d'y succomber malgré tout plutôt que de toujours rester fidèle a ses convictions. Par contre Lyria ne semblait pas comprendre comment des gens peuvent attendre la mort car cela signifierait que la vie n'a plus aucun sens...hors c'est bien le problème de certaines personnes au point que certains finissent parfois de se suicider quand l'heure de la mort n'arrive pas assez vite pour eux.
"Non ce n'est pas une métaphore quand je dit que certains attendent la mort. Pourquoi tu pense que certains mettent volontairement fin a leurs jours? Ces gens pensent justement que leurs vies n'a plus le moindre sens ou pensent même que leurs vies ne leurs aura apportés que des mauvaises choses alors quand l'heure naturel de leurs morts n'arrive pas assez vite, on va dire qu'ils trichent pour que cela arrive plus vite."
Saphira non plus ne pensait pas que Cynder tuera un jour Lyria de façon volontaire, pas plus que cette dernière le fera dans le sens inverse et même si elle le fesait, le prix ne serait que d'un point de vue psychologique serait beaucoup trop important et détruirait sans doute Lyria peu a peu.
"Tu n'aime pas notre mère c'est un fait mais je ne pense pas non plus que tu serait apte a la tuer ou dut moins pas sans en payer largement le prix. Physiquement je pense que tu a tout ce qu'il faut pour la tué mais ton esprit ne survivrait pas a ce meurtre. Quand a Spyro, c'est marrant que tu fasse remarquer qu'il n'a peut être pas envie de revenir chez les résistants car c'est exactement ce que j'ai dit une fois a Luirio quand je lui ai fait remarquer que si les résistants ne sont pas prêts a lui porter secours même si ils savaient ou le trouver et avaient les moyens de le faire...eh bien pourquoi es que lui devrait faire des efforts pour eux en retour?"

Ah Lyria pouvait penser que la sorcière avait été vantarde de penser pouvoir gérer un démon mais elle ne se rendait pas compte a quel point elle l'est tout autant. Lyria avait peut être trouver le point faible des démons mais cela ne veut pas dire que ces derniers ne peuvent pas trouver le sien en retour si ils en ont le temps et a ce moment, le gagnant sera celui qui aura réussi a se montrer plus intelligent que l'autre.
"En fait le prend pas mal mais je croit que tu n'est peut être pas bien différente qu'elle sur ce point. Tu dit savoir te protéger des démons et peut être que sur une question de puissance c'est vrai mais il suffirait d'un seul qui soit suffisamment intelligent pour trouver tes failles et qu'il ai le temps de les exploiter pour te mettre hors jeu. Ce que j'ai trouver par exemple gênant avec ce démon en particulier ne fut pas son coté moqueur mais plutôt qu'il disait des choses qu'on ne voulaient pas entendre et pire encore si il voyait voyait la vérité en nous regardant. Quand au fait que La sorcière ai put obtenir tout ces objets, j'imagine qu'elle a chercher un peu partout dans les royaumes et puis après tout, c'est bien ainsi qu'on aient tomber sur ses "trésors" après tout. Quand a ceux qui sont a l'origines de tout cela, la sorcière n'est surement pas le premier monstre a avoir foulé cette terre et elle n'en sera surement pas la dernière."

Concernant son collier, Lyria disait se souvenir qu'un sorcier en était l'origine et autant dire que c'est plutôt vague comme information vu tout les adeptes de la magie qui existent un peu partout mais le fait de commencer par les tisseurs de rêves sera déja un bon début.
"Disons que chercher un sorcier donc on ignore le nom est aussi simple que de rechercher tout les adeptes de la magie a travers tout les territoires et royaumes. En revanche je pense qu'on aura un début d'information avec les tisseurs de rêves, eux au moins on sais ou les trouver."
Lyria lui indiqua plus tard ou se trouvent les orphelins de l'empire en expliquant qu'ils n'aiment pas être mêler aux dragons adultes du même clan, pas difficile de comprendre la raison quand Saphira pense a certains cas qui mériteraient régulièrement des baffes au point que la dragonne se disait qu'elle aussi allait peut être finir par s'installer avec les orphelins par la même occasion.
"Dommage que j'ai pas put récupérer le bateau en cale sèche ou je m'était installer a Warfang mais vu certains dragons de l'empire, je croit que moi aussi je vais peut être emménager dans la tour ou se trouve les orphelins tant qu'a faire."
Lyria a encore des doutes sur le fait que Malicia puisse être jalouse? Ca aura put se voir pourtant comme un immense furoncle sur le museau d'un dragon ne serait qu'au moment même ou Cynder avait laisser le trône a sa fille adoptive et pas a celle qui avait fait office de régente même si cette dernière c'était octroyé plus de pouvoirs qu'elle n'en avait vraiment le droit. Après Saphira voyait mal Malicia s'attaquer directement a Lyria, la nécromancienne étant beaucoup trop lâche pour cela ou tout simplement pas assez folle pour le faire mais elle pouvait piéger Lyria avec bien des façons différentes rien qu'en exploitant ses faiblesses. En revanche il était plus que probable qu'elle soit capable de s'en prendre directement a Saphira, sois car elle pensera qu'elle peut facilement avoir le dessus ou parcequ'elle ne parvient pas a en faire vraiment ce qu'elle veux.
"Ne le prend une fois de plus pas mal mais face a elle, tu serait surement plus vulnérable que moi. Elle sais surement que tu n'osera jamais la tué une bonne fois pour toute et exploitera cette faiblesse si elle a un jour besoin de te mettre hors jeu. Son problème avec moi est qu'elle ne parvient justement pas a trouver la façon de me manipuler alors oui elle a réussi a me convaincre de tuer Luirio juste pour une histoire d'intégration dans le clan mais c'est son arrogance qui lui coûtera cher un jour. Elle tentera surement ses méthodes habituels comme la peur pour tenter de me soumettre et se retrouvera avec une lame dans le corps au même moment. Elle pense surement que le fait que tu sois amie avec elle la protégera de moi quoi qu'il arrive...eh bien pardonne moi mais ca sera un plaisir de lui faire comprendre le contraire si elle cherche d'avantage les ennuis avec moi. Concernant le fait que Malicia puisse être capable d'être jalouse, elle l'a montrer dés mon arrivée, je tient a le faire remarquer."

Saphira qui n'a jamais fait de bêtises? Oh elle en avait surement fait des tonnes mais sans jamais des grosses conséquences en retour. Finalement Lyria pouvait se plaindre que Cynder avait été parfois pas toujours simple a vivre mais elle en avait quand même de très bon souvenirs malgré tout au point que Saphira aurait bien voulu être avec eux a cette période.
"Oh des bêtises, j'ai cessé d'en faire le compte vu le nombre mais ce que tu appelle les joies de l'adolescence, pour moi ce genre de joie ont pris fin quand j'avait 7 ans. Malgré tout ce que tu m'aura dit de Cynder concernant cette époque, j'aurait sans doute était prête a tuer si j'avait put être avec vous a cette époque. Ca devait quand même être bien sympa la vie avec vous."
Un peuple composé de moutons, on parle de ceux de Warfang en ce moment? Après tout quand on voit certains habitants, il ne manque limite plus que la laine pour faire illusion.
"De mon point de vue, il ne manque que la laine pour faire illusion que certains habitants de Warfang puissent être vu comme des moutons mais du coup tu comprend mieux pourquoi j'avait rien a y faire et qu'on ne me parle pas de déloyauté envers eux, il faudrait encore que j'ai été loyal avec eux dans le passé pour cela. Pour le coupable je parle bien de Malefor et même si tu l'imagine mal avoir des bonnes intentions...eh bien c'est pas con si il aurait envie de foutre en l'air tout ce qui solidifie leur système pourri afin de refaire les choses correctement si il voulait vraiment "bien" agir. La seul grande question dans ce genre de cas est de savoir si on est prêt a faire ce qu'il faut ou pas."

La sorcière qui avait voulu faire une potion pour se rendre immortelle, oh immortelle elle l'est devenu a cause des histoires a son sujet mais pour une sorcière, il est ironique qu'elle n'ai pas retenu la leçon qu'avec la magie, on n'obtient pas toujours ce qu'on voulait du point de vue que l'on voyait les choses au début.
"Elle souhaitait être immortelle mais peut être aurait elle dut spécifier dans quel sens elle voulait l'être. La magie a toujours un prix tout comme nos actes et pour une sorciere, visiblement c'est une règle qu'elle n'a pas retenu."
Lyria avait l'air de craindre une éclosion prochaine de l'oeuf, oui ca se voit PAS du tout que la futur maman est entrain de stresser. Quand a ce qu'il faudrait dire a ou aux enfants quand ils demanderont d'ou ils viennent, la réponse était pourtant simple.
"Si ton futur enfant te demande d'ou il vient a l'origine, dit lui simplement la vérité. Lui mentir marchera peut être un temps jusqu'au jour ou tu fera une bourde et a ce moment que tu le veuille ou pas, il fera ses propres recherches pour savoir d'ou il vient."
Par contrairement a Lyria qui craint les mondes oubliées, Saphira n'avait aucun problème avec cela en dehors des possessions de la sorcière et quand au fait que les habitants des lieux avaient disparus ou fait fermé l’accès a leurs mondes, ils avaient sans doute tous des bonnes raisons a moins que ce ne soit a cause d'un accident qui ne vient pas d'eux.

Toujours par télépathie, Saphira sourit en laissant ses pensées divaguer un peu et le "coup" parti tout seul.
*La grosse tête c'est déjà fait. J'ai en tout cas hâte de pouvoir m'en servir a loisir quand je veux*
Cependant contrairement a Lyria, la dragonne ne voyait pas vraiment ce qu'il y a de particulier chez le dragon violet a part qu'il est justement violet. En tout cas elle ne trouvait pas Ryspo dangereux ou en tout cas il n'avait pas l'air d'être une menace pour les deux sœurs, son histoire a propos d'une dragonne verte n'était d'ailleurs pas si idiote que cela et puis combien de dragons on dut disparaître en s'approchant trop près de la sorcière quand elle était vivante? En tout cas la ou Saphira aurait été honnête dés le départ, Lyria préféra la voie du mensonge pour réagir face au dragon violet, ouais on ne la changera visiblement pas celle la mais il ne restait plus qu'a esperer que Ryspo ne soit pas un detecteur de mensonge sur patte car dans ce cas la relation pacifique risquait de ne pas durer longtemps.

Le dragon violet n'avait en effet pas le pouvoir de savoir quand quelqu'un lui ment ou pas mais écouta les paroles de la dragonne avec attention. Pourtant si il devait être honnête avec lui même malgré le fait qu'il compris que les deux dragonnes n'étaient pas des amis de la sorcière, le fait que "Lilith" ai parler d'une mission top secrète n'arrangeait pas le fait que Ryspo pouvait se poser d'avantages de questions a leurs sujets.
"De toute façon je voit pas a qui je pourrait parler de vous. Ca me regarde pas ce que vous faites ici mais au moins vous n'êtes visiblement pas des amies de la Sorcière...cela m'a rendu fou de voir ce qu'elle a fait au point que j'ai laisser ma colère prendre le dessus sur elle jusqu'a ce qu'elle cesse de respirer."
En écoutant le message télépathique de Lyria, Saphira en revanche trouvait que le duo avait l'air plus suspect que le dragon violet en lui même. Lyria venait en effet quand même de lui mentir complètement depuis le début.
*Tu déconne? On a l'air surement encore plus louches que lui a lui parler de mission secrète et qu'il faut surtout pas qu'il parle de nous et puis qu'es que ca peut faire qu'il sache nos vrais identités? Il sais a quoi on ressemblent et comprendra bien vite la vérité si il décide de se renseigner un peu. Bon c'est un dragon violet, ca j'avoue qu'on peut pas rater ce détail mais qu'es que ca peut faire même si ces dragons sont rares? Quand au fait qu'il cherche une dragonne en particulier même dans cet endroit, la Sorcière a bien réussi a récupérer des oeufs a foison, des dragons ont surement dut disparaître quand elle était vivante alors je voit pas ce qu'il y a d'étonnant a ce qu'il ai put vouloir chercher ici et puis peut être que c'est quelqu'un d'autre qui lui a suggérer de chercher par ici.*

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reine Lyria

avatar

Copyright : Lyria
Messages : 256
Gemmes d'Esprit : 728
Date d'inscription : 16/07/2017
Localisation : Dans mon château de cristal secret (Freezer de Dante)

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille46 mètres
CouleurNoire et bleu. Paillettes d'argent sur les écailles bleues. Bracelets en alexandrite changent toujours de couleurs et sont dépareillés.
Âge30 ans
Situation socialReine des Ombres. En couple avec Nessie <3. Alchimiste, artiste, et Maîtresse des Eléments.

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/600  (0/600)

MessageSujet: Re: Balade entre sœurs dans l'antre de la Sorcière (pv Lyria)   Jeu 1 Fév - 14:17

Connaître ses ennemis, autrement dit... n'est-ce pas ce que font les membres de l'Empire... ? Qui a dit qu'ils employaient les mêmes "méthodes" pour chaque Résistants, hum ? C'est pourquoi Lyria ne se limite pas qu'à la peur... mmhmmhmm. Des "méthodes", il y en a tellement qu'il faudrait un rouleau de parchemin entier pour en dresser la liste. Hum... en soit, c'est pas faux. C'est vrai que ça dépend de la résistance qu'on a face à la peur. Ca ne marche pas sur tout le monde. Lyria le sait aussi... ce qui fait qu'elle cherche des nouveaux "moyens" de les faire plier... quand on cherche, on trouve... elle se pencha vers elle d'un air très sinistre.


- Je ne fais pas QUE tuer, petite soeur. La victime, je peux EVENTUELLEMENT la laisser en vie aussi longtemps qu'elle me sera UTILE. Et faire preuve de SADISME en faisant un faux marché avec toi. Je te montrerais que ton être cher n'a pas souffert, qu'il est toujours là. Me faire passer pour plus bienveillante que je ne le suis. Oh, je pourrais te manipuler, en te promettant de le libérer sans problème... et vous tuez tous les deux dès que vous me tournerez le dos. Oui, certes. Ca ne marchera pas toujours. La volonté, et parfois un courage insoupconné refont surface dans ces conditions... mmhmmhmm. En revanche, je serais curieuse de voir ce que tu peux faire contre des ILLUSIONS. Comment tu comptes lutter - si ce n'est "essayer" de détruire - quelque chose qui n'est pas REEL ? Tu n'imagines même pas les atrocités que je pourrais te montrer. Tu peux faire tout ce que tu veux... ces illusions te poursuivront aussi longtemps que je le voudrais. Des heures, des jours... ça dépend de mon "bon" vouloir. Si tu ne sombres pas dans la folie d'abord... mmhmmhmm. Et je ne parle pas d'une "petite" folie. Le genre de folie où tu ne sais plus ce que tu es, ce que tu fais... où tu es juste bon pour l'asile. Dans le pire des cas, je fais comme mes ennemis : j'apprends à le connaître, et j'exploite ses faiblesses. Sauf que moi, j'ai conscience des miennes, et j'évite de les montrer... contrairement à ces andouilles de Résistants. C'est toujours utile d'avoir quelques atouts dans ta poche... et un plan de secours. Ca peut te sauver la vie, crois-moi.


Lyria parlait de Nessie sans la mentionner, bien sûr. Mais c'est toujours utile d'avoir quelques plans de secours en réserve... que ce soit des alliés, ou... un peu d'astuce. Pour ça, lors de la prise de pouvoir de Lyria, Nessie avait prévue son coup de manière magistrale. Rien que pour faire tourner les choses à son avantage, déjà. La petite Saphira qui voulait une famille... l'attirer dans un piège, de la même façon que Cynder l'aura fait avec Spyro... un appât pour éloigner Malicia du trône... utiliser des statues et des mannequins, en guise de renfort, pour les détruire en même temps... au final, ça a presque marché, hormis quelques contre-temps. Comme pousser Saphira au meurtre de nouveau, avec Dark Luirio. Cynder qui débarque... oh, Nessie aurait trouvé une autre astuce contre elle... s'il n'y aurait pas eu la crise de Lyria, avec ses pouvoirs. Ce qui lui aura tout de même permis d'obtenir ce qu'elle voulait. Au final, tout ça, elles ne l'ont jamais su... à part Malicia. Ah là là... un contre-temps, ça peut ruiner tout un plan... ou pas, si on sait comment le tourner à son avantage.

Elle eut un rire léger. C'est pas un peu de la "manipulation", ça ? Les petits sont souvent influençables, mais quand même... malgré leurs âges, est-ce qu'ils ne se posaient pas des questions, à un moment ? Ils ont beau être petits, ils ne sont pas idiots pour autant.


- Juste par curiosité... tu leur aurais dit quoi s'ils t'auraient dit : "Il est où, le Père Nöel ? Je l'ai pas vu !" Parce qu'ils devaient bien s'attendre à le voir sortir, de cette cheminée. A la limite, les tous-petits, je peux comprendre qu'ils ne fassent pas attention, à cause des cadeaux juste après. Mais en étant un peu plus âgés ? Ils ne se sont pas douté de quelque chose ? ....... Sinon, pour les enfants de l'Empire, tu peux toujours essayer. Ils en auront bien besoin. En grandissant, ils se rendront compte dans quel monde nous vivons, ce qui fait qu'ils risqueraient d'avoir la même perception des choses que beaucoup de membres de l'Empire. Effectivement, la plupart n'ont pas eu une vie très heureuse, par le passé. J'ai déjà eu l'occasion de discuter avec certains d'entre eux, et... tu ne peux pas imaginer à quel point ils voient tout en noir. Leurs désirs de sang et de vengeance, je l'ai senti comme si on m'aurait mis une gifle. Je suis sûre qu'ils n'oublieront pas ton geste, Saphira. Un peu de bonheur, ça fait toujours plaisir. Même dans un monde aussi obscur.


Tiens, Lyria avait une impression de déjà-vu... encore une fois, on revient sur le même problème. Quelle est la réaction à avoir, face à quelqu'un qui ne craint pas son adversaire ? Il serait malvenu de donner la même réponse que tout à l'heure... peut-être faudrait-il procéder autrement. Ca n'avait pas effleuré Lyria, sur le coup... mais pourquoi ne pas employer une ruse plus vicieuse que la précédente ?


- Je crois que j'essaierais d'improviser, dans un premier temps, étant donné que je serais amenée à me défendre plusieurs fois. Et je m'amuserais à copier tout ce qu'il fait, ce qui finira par l'énerver. Soit, il ne réfléchira pas, me frappera comme un bourrin, et là, je pourrais lui tomber dessus. Soit, il comprendra la ruse, et tentera autre chose. L'improvisation, ça me connait. Je ferais tout pour le fatiguer. Si ça ne marche pas, je ferais semblant d'être moi-même fatiguée... voire inconsciente. Tu lui fais croire qu'il a gagné... et tu le tues au dernier moment. Ou alors, le combat reprend... jusqu'à ce que l'un des deux meurent. Que serait la vie si on ne prenait pas de risques ? ... Et toi, dis-moi. Que ferais-tu si ton adversaire ne te craignait pas ?


Qu'ils essaient de tuer Lyria. Qu'ils essaient toujours. Nessie sera là pour leur tomber dessus. Et ce sera encore pire si les deux agissent ensembles. Lyria n'est jamais seule... ce que Saphira ne ignore toujours. Ses faiblesses, Nessie les compense. Et Lyria fait de même pour la démone. Bien qu'elle ne semble craindre personne, elle ne le sous-estime par pour autant. Sauf le petit Luirio, peut-être... elle a été confronté au nain jaune plus d'une fois. Lyria le connaît suffisamment. Gros trouillard, lâche... que de défauts. Encore, s'il savait utiliser ses pouvoirs, ou se défendre un peu, ça irait mieux "d'un iota"... bah, non. Ni l'un, ni l'autre. Même aidée de sa poupée gonflable et de sa magie blanche, il réussit à se faire massacrer. Tss. Est-ce que "ça", ça peut vraiment devenir une "menace" ? Lyria lui aurait rit au nez.

Elle hochait vaguement la tête, perdue dans ses pensées. Que vaudrait-il mieux faire au sujet de Malicia... ? S'éloigner d'elle ? Difficile à faire. Lyria tenait encore à Malicia. Pas autant qu'avant, maintenant qu'elle a la "vérité" en tête, mais encore un peu. C'est sa meilleure amie... un tel lien ne se brise pas aussi facilement, et laisse toujours des traces. Continuer à la fréquenter ne serait pas la meilleure option non plus. Malicia s'accrochait à Lyria comme une sangsue.


- Je dirais même qu'elle me voit bien plus qu'un simple bouclier. Ca lui plaît déjà d'être proche d'une dragonne de ma carrure, mais encore plus à cause de notre "projet commun". Malicia me donne l'impression désagréable de se servir de moi pour obtenir le pouvoir qu'elle convoite tant. On dirait presque un serpent. Elle vient me sursurrer des propos mieilleux à l'oreille, pour me persuader à tout prix de faire ça ensemble. J'imagine d'ici tout ce qu'elle pourra faire avec le pouvoir en sa possession... Malicia n'a pas peur, parce qu'elle sait que je ne laisserais personne la toucher. Ca, je ne peux pas le nier. Je tiens encore à elle malgré moi, et je ne supporterais pas de la voir souffrir. Toutefois, il faut admettre que tu as raison. Elle est bien trop "optimiste" par rapport à moi en guise de "protection". J'ai mes faiblesses, et Malicia semble l'avoir oublié. Par contre, pour Cynder, j'ai des doutes. Me tuer, elle a déjà essayer de le faire. Oui, c'était sur un coup de colère. Mais qu'est-ce qui me garantit qu'elle ne le fera pas à nouveau ? Si jamais mon coeur me pousse à protéger Malicia contre elle ? Qu'est-ce que tu crois que Cynder fera après ? Ce n'est plus la mère que j'ai connu, Saphira. Cynder n'était pas aussi froide, distante, et aussi... imprévisible. Bien au contraire. Elle était douce, affectueuse, compréhensible... un véritable ange au coeur d'or. Si tu l'aurais connue avant, tu l'aurais sans doute aimée autant que j'ai pu l'aimer jadis...


Elle essuya ses yeux d'un revers de patte, mais ne dit rien. Une simple pensée fait déjà tellement mal... alors le dire et revivre ces instants perdus... c'est pire que tout.




Attendre la mort... c'est clair qu'ils peuvent attendre TRES longtemps. La mort "naturelle" ne vient prendre la vie que quand ça lui chante. N'importe où, n'importe comment, n'importe quand. En revanche, pour se suicider de la sorte, faut vraiment être déséspéré. Ou ne rien avoir compris à la vie. N'empêche, s'ils se ratent, ils seront bien embêtés...


- Parce que ça leur rapporte quelque chose en faisant ça ? Ils veulent mourir, alors qu'ils ne savent rien de la mort. Une fois que tu passes de l'autre côté, c'est pour toujours. J'ignore ce qu'ils deviennent là-bas, mais je ne suis pas sûre qu'ils seront davantage heureux en étant morts que de leurs vivants. Et ceux qui se ratent, dans tout ça ? Si jamais ils se ratent, ils peuvent être handicapés à vie. La situation sera encore pire qu'elle ne l'était déjà. Et ils n'auront plus que les yeux pour pleurer. C'est facile à dire, je sais, mais si tu trouves que la vie n'a plus aucun sens, c'est à toi de lui en donner un. Personne ne le fera à ta place. Ta vie t'appartient, tu en fais ce que tu veux... mais personne ne peut décider pour toi.


Tuer sa propre mère... même avec une volonté suprême, Lyria sait qu'elle ne pourrait pas. Pas même de sang-froid. Sa conscience l'en empêcherait. Tout cet amour perdu, tous ces souvenis envolés... elle n'a jamais pu l'oublier. Et elle ne peut pas. Un amour maternel qui a été aussi fort... ce n'est pas quelque chose qu'on peut oublier. Peu importe le temps, la distance, et d'autres facteurs. Ses souvenirs sont restés intacts, malgré tout. Lyria remuait la queue avec irritation.


- Non, en effet. La tuer... même si je ne l'aime plus, je ne saurais pas m'y résoudre. Déjà qu'au début, c'était un fiasco de devoir vivre loin d'elle, alors que je savais pertinemment qu'elle était là, quelque part... même si je me suis faite à cette idée depuis, c'est pas pour autant que je veux avoir sa mort sur la conscience. Qu'elle me laisse seulement tranquille, bon sang. J'en ai marre de devoir toujours l'éviter. La forteresse est immense... non. Il faut toujours qu'on se croise dans un couloir. Je me demande si elle le ferait pas exprès, des fois... rien que pour faire chier son monde, elle en est capable. Qu'elle arrête de faire ça, merde. C'est pénible, à la fin. Elle a voulu vivre seule... qu'elle l'assume, maintenant. C'est son problème, pas le mien. Elle a eu ce qu'elle voulait, et elle l'a bien cherché. Trop tard pour revenir en arrière.


Lyria prit une profonde inspiration. Elle rageait intérieurement contre cette maudite Cynder. Si Madame veut rétablir un contact, c'est même pas la peine. Lyria ne veut même pas en entendre parler. Parce que tout ce qu'elle aura en guise de réponse, c'est une grosse claque dans sa figure... si ce n'est un millier de claques.


- Concernant Spyro, je suis entièrement d'accord avec toi. Faudrait limite que Spyro soit vraiment naïf, si ce n'est complètement idiot, pour accepter de les aider. Aider des gens tellement lâches et égocentriques, qui ne lèveraient pas une griffe pour toi en retour... je serais lui, je les enverrais balader direct. Quand une personne te rends un service, je crois que la moindre des choses, c'est de la remercier. Question de respect. Est-ce qu'ils l'auraient fait ? Non. Le fait qu'ils soient déjà même pas fichu de chercher après lui, ça en dit long. Leur égocentrisme est légendaire, au comble de l'absurdité. De toute manière, que crois-tu que ces débiles feraient si c'était Spyro qui aurait eu besoin d'eux ? Rien. Ils le laisseraient dans la merde. Vu ce que tu m'en a dis, c'est pratiquement sûr. Tout ce que Spyro aura pu faire pour eux, ça n'aura servi à rien, en fin de compte. Alors, je crois qu'il aurait bien raison de refuser. Au fond, rien ne l'oblige à le faire. Si ça se trouve, peut-être qu'il est parti quelque part, loin d'ici, et qu'il vit sa vie, comme tout le monde. Là-dessus, je crois pas qu'on puisse le lui reprocher.


Bah, quoi ? Spyro a beau être un "héros"... est-ce qu'on lui a laissé le choix, au moins une fois dans sa vie ? Le peu que Lyria en sache ne lui en donnait pas l'impression. On aurait dit que c'est les gens qui lui ont imposé ce "rôle" d'office. Pourquoi lui, et pas quelqu'un d'autre, dans ce cas ? Pour faire d'un dragon un martyr, on n'a que l'embarras du choix. Spyro n'a-t-il pas le droit d'avoir une vie, au même prix qu'un autre dragon ?

Le démon disant des choses qu'on ne voudrait pas entendre... Lyria aurait plutôt dit un secret qu'elle ne veut pas dévoiler. Voilà qu'elle et Nessie étaient confrontés à un démon pour la deuxième fois. Ca ne pouvait pas être une coïncidence. Ils s'intéressent à Nessie à cause de ses différences avec les autres démons... Lyria n'osait même pas imaginer ce qu'ils pourraient lui faire s'ils mettaient leurs sales griffes sur elle... non, ça ne doit pas arriver. Jamais. Lyria se mit à gronder.


- Si tu pouvais juste éviter de me comparer à ce monstre... ce n'est pas moi qui ait massacré des innocents pour mon bénéfice personnel, que je sache. Les démons et la Sorcière, ils se croyaient au-dessus de tout - un peu comme moi, tu diras. Sauf que moi, je ne suis pas aveuglée par la puissance autant qu'ils le sont. Je vois mes points faibles, et je les assume pleinement. Or, pour moi, les assumer, c'est s'en libérer. Les effacer, pour renforcer ses propres points forts. C'est ça qui fait toute la différence entre eux et moi. J'espère juste qu'on ne tombera pas de sitôt sur d'autres "monstres". Parce que je serais "tentée" de leur faire leur fête.


Oh, Lyria aurait aimé dire qu'elle n'est pas seule... pas seule dans sa tête. Argh... pourquoi est-ce que c'est aussi difficile... ? La crainte et la tristesse. Elle était partagée entre ces deux sentiments. Nessie ronronnait, frottant doucement sa tête contre celle de Lyria. Elle était aussi compréhensive que Saphira, mais la réaction de cette dernière était imprévisible. Combien de temps pourront-elles encore faire semblant, et mentir ainsi, en long et en large... ? Un secret ne survit pas éternellement. Ouais, bon... pour le sorcier, c'est déjà pas si mal d'avoir une indication. Même si ça ne les avance pas non plus. Bon sang... il aurait suffit d'un simple nom... ou même son visage... rien ne lui revenait en mémoire. Maudit collier.

Lyria ricana. Elle voyait le nom de "Malicia" arriver à vitesse grand V. En soit, l'idée de Saphira n'était pas mauvaise. Cela créera peut-être un lien plus profond avec les orphelins... qui sait.


- Même si tu en aurais eu les moyens, ça aurait prit des semaines. Pour le transporter, il aurait fallu le démonter dans son intégralité, ne serait-ce que pour le transporter. Et je ne suis pas certaine que les dragons de l'Empire en auraient pris soin, avec Malicia dans le secteur. Bon, je peux pas t'empêcher d'aller vivre là-bas... si ça peut te rapprocher de ces orphelins... mais ce serait dommage que tu y sois contrainte seulement à cause de Malicia. Elle n'y verra qu'une "confirmation" qu'elle a "gagné" en ruinant ta vie, en te forçant limite à partir... ça ne la poussera que davantage à tenter de prendre le dessus sur toi.




Aie. Admettre le fait que Lyria puisse être vulnérable, c'est comme lui demander d'admettre sa trop grande assurance. Plus facile à dire qu'à faire... après, elle se rassure facilement en se disant qu'elle a Nessie, mais... et si Nessie ne voyait rien venir non plus... ? Bam. Par contre, s'il est évident que Malicia puisse manipuler Lyria, elle qui voudrait la tuer, ça paraît un peu surréaliste. Elle tenait bien trop à sa "protection", et à tout le pouvoir qu'elle lui procurait. Sans Lyria, elle serait vulnérable, et Malicia en a sans doute conscience. La dragonne noire la voyait mal se chercher une autre "protection", alors qu'elle en a une à portée de main. De toute manière, Malicia serait folle de tenter quoi que ce soit, après la menace non dissimulée que Cynder et Saphira lui ont adressé. Sans compter que la manipulateur... peut devenir le manipulé.


- Je la vois mal me tuer, alors que je suis "sa protection"... sans moi, elle serait aussi vulnérable que je peux l'être. Ca me tue de le dire, mais elle tient bien trop à moi, "sa protection", pour me laisser glisser entre ses griffes. Avec toute la prétendue "sécurité", et tout le pouvoir que je lui offre. Et je ne la vois pas perdre son temps à chercher une autre "protection", alors qu'elle en a déjà une à proximité. Oui, je ne peux pas la protéger de tout. Mais la connaissant, elle trouvera moyen d'y remédier. Tu ne la crains, c'est un fait. Sauf qu'elle ne reculera devant rien pour te faire te soumettre, justement. Tu la sous-estimes trop. Malicia peut être vicieuse à un point que tu ne peux même pas imaginer... si elle n'y arrive pas elle-même, elle usera sûrement d'un intermédiaire... ça peut être moi, comme ça peut être quelqu'un d'autre... voire même pire, comme un objet ensorcelé. Pour ce qui est d'être jalouse, euh... c'est pas faux. Maintenant que j'y pense, c'est vrai que quand tu es arrivée, elle te regardait avec insistance... elle devait se douter du lien qui naissait déjà entre nous deux à ce moment-là. Ca aurait été encore pire si elle aurait su, dès le début, que tu es ma soeur adoptive.


Ah, les bons souvenirs... mémorables et heureux un jour, tragiques et douloureux un autre jour. Lyria en avait bien plus qu'elle le laissait penser. Heureusement qu'il y en avait, d'ailleurs. Lyria haïrait Cynder bien plus encore si ça n'aurait pas été le cas. Cynder aura au moins eu le mérite d'avoir rendu Lyria heureuse pour une fois dans sa vie... elle passa successivement de la nostalgie au rire, et de la tristesse à la rancoeur. C'est fou, tous les sentiments que peuvent provoquer de simples souvenirs.


- Oh, ça l'était. Je ne m'ennuyais jamais avec Cynder. Même quand je faisais moi-même des bêtises. Comme la fois où je lui ai dessiné une moustache au marqueur indélébile alors qu'elle dormait. Le pire, c'est qu'elle l'a vu que le lendemain soir. Elle est restée toute la journée comme ça, et elle ne comprenait pas ce qui me faisait tout le temps rire. J'aimais bien aussi échanger de place des objets dans la salle du trône. Ca la rendait folle... qu'est-ce que j'ai pu rigoler à ce moment-là. C'est sûr que ça aurait été bien mieux si tu aurais été là... dire que j'ai vécu toutes ces années auprès d'elle, en toute insouciance... sans me douter que tu existais... et que tu étais là, quelque part... m'avoir menti de la sorte, ça, je ne pourrais sans douter jamais le lui pardonner.


Warfang ? Oui, on peut prendre les habitants de cette ville pour illustrer l'exemple typique du mouton "tout beau, tout gentil, bien obéissant". Bref, LE mouton par excellence, défini selon certaines "normes" de la société. Qui sont aussi stupides et ridicules que ne l'ont sans doute été ses inventeurs. Sans quoi, qui, à part l'idiot du village, aurait eu l'idée de débiter de telles âneries ? Et encore, "âneries", pour rester calme et respectueux un minimum... devant le flot immense de bêtise qui submerge cette magnifique société que sont ces moutons idiots.


- Rien que dans leur comportement, ce sont déjà des moutons. Incapables de penser par eux-mêmes. Soumis dans tous les sens du terme par leurs dirigeants. Et ils sont bien trop lâches pour oser se révolter. Déjà qu'ils ne se rendent pas compte eux-mêmes qu'ils sont des moutons, et qu'on en a rien à foutre de leurs sorts... alors que toi, tu sais être honnête envers toi-même. La déloyauté n'a rien à voir là-dedans. C'est la divergence des points de vue qu'ils leur posaient problème. Disons qu'ils leur manquent des "outils" dans leurs cerveaux, et qu'ils ne fonctionnent pas suffisamment bien pour comprendre ta façon de penser. Quoique, même s'ils auraient pu, je ne pense pas qu'ils l'auraient fait, vu qu'ils étaient suffisamment idiots pour te rabaisser juste à cause de ta couleur. Tss... eux, et leur idéologie merdique, qui inclut le racisme... ha, je me demande si ça viendrait pas d'Ember... ça m'étonnerait que ça vienne de Malefor. Hum... même si ses motivations actuelles me sont inconnues, je suis un peu perplexe à son sujet. C'est vrai qu'il pourrait renverser tout ça, et faire les choses à sa façon. Il a bien instauré sa dictature dans toute la ville... pourtant, j'ai pas l'impression qu'il s'en soucie plus que ça. On dirait qu'asseoir sa domination sur les habitants, c'est tout ce qui l'intéresse. J'entends souvent dire qu'il passe beaucoup de temps à rechercher Ember. Non seulement parce que la faire tomber, cela signifierait faire tomber la dirigeante des Résistants, qui seront bien embêtés sans elle. Mais aussi parce que toute la ville n'appartient pas pleinement à Malefor. Ember aurait pu récupérer le pouvoir, étant la princesse légitime de la ville... seulement, je ne l'en crois pas du tout capable. Elle n'a pas ce qui faut pour. Et Malefor n'en ferait qu'une bouchée à coup sûr.


Dans sa quête de l'immortalité, la Sorcière n'aura jamais réalisé que ce qu'elle recherchait n'était qu'une utopie. La recherche d'une perfection qu'elle n'a jamais atteinte, parce qu'elle n'existe pas. Rien n'est jamais parfait. Même en cherchant à y parvenir. C'est aussi le cas dans la magie. Elle pensait qu'elle obtiendrait un résultat parfait avec sa potion... que la magie pouvait résoudre tous ses problèmes... elle aura apprit à ses dépens à quel point elle se trompait.


- Elle ne devait pas s'attendre non plus à ce que sa propre magie puisse se retourner contre elle. Pourtant, ça peut aisément se produire à la moindre erreur. Ca va vite... une mauvaise dose d'ingrédients dans sa potion... une incantation mal prononcée... et boum. Il y a toujours ce risque, même chez les plus compétents d'entre nous. Manifestement, sa folie et sa trop grande ambition le lui ont fait oublié.


Lyria était quelque peu dubitative. Dire la vérité à ce ou ces enfants, c'est une chose. L'accepter, c'est tout autre. Ce qu'elle redoutait le plus, c'était sa réaction. Est-ce qu'il sera triste, en colère... ? Il voudra peut-être aussi retrouver sa famille... à supposer qu'elle soit encore en vie... Lyria se sentait de plus en plus anxieuse. L'oeuf s'agitait un peu sans éclore pour autant. Comme s'il attendait la meilleure occasion pour ce faire. Peut-être que le petit était capable de sentir l'anxiété de sa future mère...


- Dans ce cas, j'attendrais qu'il soit en âge de le comprendre, et de l'accepter. Autrement, je crains que ça ne soit trop dur pour lui de l'encaisser, et qu'il puisse partir sur un coup de tête à la recherche de ses parents biologiques. Je ne voudrais pas non plus lui donner de faux espoirs en lui disant qu'il doit avoir une famille quelque part, alors que je l'ignore moi-même.


Comment ça, la grosse tête ? Lyria était certes d'une trop grande assurance, mais elle ne se souvenait s'en être vantée pour autant. Elle se renfrogna, ne sachant trop comment elle devait le prendre. Ah, sa susceptilité niveau XXL... on ne peut rien faire contre son "magnifique tempérament de feu". Hormis quand elle décide de déclencher des incendies volontairement sur le coup de la colère... Lyria lui donna un petit coup d'épaule d'un air narquois.


*Oh, pardon. J'ai pas fait exprès. Tout comme tu ne fais pas "exprès" de m'embêter. Ha... depuis qu'on est ici, j'ai l'impression qu'on a fait que ça... des bêtises. Entre moi qui casse tout dans le château, et toi qui me taquine là-dessus... niveau discrétion, on est zéro.*




Saphira ne semblait pas s'inquiéter quand au fait que Rypso soit violet... était-il possible qu'elle ne soit pas au courant... ? Lyria le savait, parce que Cynder le lui a dit une fois, en parlant de Malefor. En revanche, il est possible que l'information ait été étouffée chez les Résistants, et que Saphira ne l'ait jamais su du temps où elle résidait à Warfang. Ce qui n'était pas pour rassurer Lyria. Ryspo n'avait pas l'air instable, à première vue, mais son aura imprégnée de magie noire... ce n'est pas naturel. Quelqu'un a dû la "trafiquer", et manifestement, il n'a pas l'air de le savoir. Bon, au moins, ses intentions sont claires. Il a un prétexte pour être là, et il n'a pas l'air agressif. C'est déjà ça. La vraie question, c'était de se sortir de là. Et avec Saphira qui ne voulait apparemment pas bouger, c'était pas gagné. Lyria dit d'une voix douce.


- Quoi de plus normal... tu étais sous le coup de l'émotion. Tu ne supportais pas de savoir ce que la Sorcière a fait à ses malheureux. La voir en vie n'a fait que raviver en toi cette rage qui t'a poussé à la tuer.


Qu'est-ce que Lyria pouvait dire d'autre, de toute façon... ? Un autre mensonge, pour empirer encore la situation ? Compatir au sort d'une inconnue, que cet inconnu recherche avec tant d'ardeur ? Ce qui ironique, c'est qu'elle parlait de gérer ses émotions, alors qu'elle commençait à s'énerver intérieurement.


*Mais bien sûr. Dis-lui que tu es la Princesse des Ténèbres, et moi la Grande Faucheuse. Rien qu'à entendre ça, je ne suis pas sûr qu'il nous verra encore très longtemps comme des "gentilles". Il fera plutôt un rapprochement entre nous et la Sorcière. Et, à ce que je vois, tu ne sais rien des dragons violets... si tu le saurais, tu ne serais pas aussi calme, bien au contraire. Je te dirais volontiers tout ce que je sais... sauf ce n'est ni le lieu, ni le moment pour en discuter. Encore moins devant lui. Prétexte, ou pas prétexte, ça me paraît gros qu'il soit là le même jour que nous, à la même heure, au même endroit. J'ai aucune confiance en lui. Alors, par contre, toi qui disais qu'on a l'air encore plus louches à cause de mon mensonge, je te signale qu'on l'est davantage en parlant devant lui par télépathie. Je n'ai pas l'impression qu'il sache lire nos échanges, et c'est tant mieux, mais il finira bien par se douter de quelque chose.*


Et Nessie songea que c'était le meilleur moment pour se manifester, et s'en mêler. Elle avait observé la scène sans rien dire depuis tout ce temps, très calme. Elle souffla quelques mots à l'oreille de Lyria, qui désapprouvait son idée, anxieuse.


*Non, non, non, Nessie. C'est pas une bonne idée. Et j'ai pas du tout envie d'avoir d'autres problèmes sur le dos.*
*As-tu une meilleure idée pour te sortir de là, Lyria ? ...... Non, évidemment. Sache que tu ne t'en tireras pas par une pirouette, cette fois. Tu ne fais que t'enfoncer dans tes propres mensonges. Je sens la méfiance de Ryspo. Il ne dit rien, mais je ne doute pas qu'il le pense. Il vous trouve louches toutes les deux. Je dirais même louches, avec un L majuscule.*
*Très bien... et j'aurais dû faire quoi, selon toi ? Dire la vérité ? En sachant que je suis la Grande Faucheuse, Ryspo pourrait très bien trouver un rapprochement entre moi et la Sorcière...*
*Peut-être que tu devrais commencer par te calmer, et changer d'angle d'approche... fais preuve d'une plus grande ruse, de plus d'astuce. Fais voler en éclats les doutes de Ryspo. Trouve une façon de gagner sa confiance. Crois-moi : une fois que tu l'auras mis dans ta poche, il ne risquera plus de s'en prendre à vous deux. Puisqu'il n'aura plus de doutes sur votre gentillesse.*
*Comment tu veux que je fasse ? Pour maintenant ? Je ne peux pas revenir en arrière, et effacer le passé. Toi non plus, Nessie.*
*Lyria, si tu me laissais un peu faire, de temps en temps, ça m'arrangerait. Je m'ennuie, là.*
*Tu es folle... qu'est-ce que tu feras s'ils te voient ?*
*Ils ne me verront pas. Je n'ai pas besoin de bouger pour le faire.*
*Ne fais pas ça. Ils vont penser que cet endroit est hanté. Ou qu'il y a quelqu'un d'autre.*
*Fais-moi confiance...*


La dragonne noire sursauta en entendant les fenêtres s'ouvrirent d'un coup en claquant. Elles s'ouvraient et se refermaient toutes seules. Un vent fort et soudain s'était levé. On entendait également d'autres fenêtres claquer à l'étage. Puis il y eut un fracas assourdissant au-dessus d'eux. Lyria se figea sur place un instant, puis leur fit signe de ne pas bouger. Bouillonnante de colère, elle grimpa un escalier, suivant un couloir vers la direction qu'indiquait Nessie. En ouvrant la porte, elle se retrouva dans ce qui aurait pu être un bureau. Les bibliothèques renversées, des bocaux de verre fracassés au sol, la tapisserie déchirée. Elle fit mine d'examiner les dégâts, alors qu'elle se disputait dans son esprit avec Nessie.

Gagner la confiance de Ryspo, qu'elle disait... la démone avait une drôle de façon de se faire des "amis". Ah, bah, d'accord. Une diversion. C'est tout ce qu'elle trouve à dire. Une diversion... pour leur occuper l'esprit... et leur faire oublier en même temps tout ce que Lyria a pu dire... voilà ce à quoi Nessie pensait. Depuis le début. Franchement, elle aurait pu s'y prendre autrement... il faut dire qu'en matière de saccager les lieux, la démone n'y a pas été de la main morte.

_________________
♪♫♪♫ Music speaks for the mind what the heart doesn't know how to say ♪♫♪♫

♪♫♪♫ What doesn't kill you make you stronger ♪♫♪♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saphira

avatar

Messages : 186
Gemmes d'Esprit : 786
Date d'inscription : 10/07/2017
Age : 29

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille1m83
CouleurNoir legerement bleuté
Âge18 ans
Situation socialInflath (relation amoureuse)

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/300  (0/300)

MessageSujet: Re: Balade entre sœurs dans l'antre de la Sorcière (pv Lyria)   Jeu 1 Fév - 20:39

Saphira savait très bien que Lyria savait faire autre chose que de tuer ses ennemis. La grande faucheuse est bien connu pour garder ses victimes vivantes jusqu'au moment ou elle n'en aura plus besoin. Quand a se montrer sadique en faisant des faux marché peut être très dangereux dans certaines circonstances d'autant que la cible n'est pas forcement trop idiote pour comprendre qu'il y a une arnaque. L'usage d'illusion est cela dit très pratique pendant le temps que cela dure mais en admettant que Lyria puisse rendre quelqu'un bon pour l'asile, un fou ne sert strictement a rien  et cela se transforme en une perte de temps et d'énergie.
"Je comprend bien tes méthodes et même si je n'ai pas les mêmes que toi, je ne peux m’empêcher de penser qu'une faille est toujours possible. Quand a rendre une personne complètement folle avec des illusions, je ne voit pas a quoi cela sert a moins d'y avoir un plaisir coupable. Cela dit je suis d'accord qu'il faut avoir quelques atouts dans sa poche ainsi qu'un plan de secours même si je part du principe qu'un plan même très bien orchestré peut foirer au moindre petit imprévu."
Comment ca Saphira avait manipuler les orphelins pendant les fêtes de Noël? Bon ok c'est peut être un peu le cas mais il y a une différence entre manipuler quelqu'un dans le but au final de lui faire du tord ou pour obtenir quelque chose de sa victime et agir ainsi pour ne pas avoir a dévoiler une pénible vérité.
"Je disait que le dragon de noël utilisé la magie pour éviter que les enfants ne le voient et puis si on partait de la croyance qu'il s'agissait d'un dragon qui pouvait faire le tour de notre monde en une nuit, c'était crédible en comparaison. Par ailleurs, aucun des orphelins n'aura put vivre suffisamment longtemps pour comprendre, dit toi que lorsqu'ils sont morts j'avait 7 ans et j'était la dragonne la plus âgé d'entre eux. Je tenterait en tout cas avec ceux de la forteresse mais tu sais Lyria, on ne leur faisait pas croire au dragon de Noël juste pour prolonger leurs âmes d'enfants, on voulaient leur donner l'espoir qu'il y avait au moins quelque part quelqu'un a part nous qui en avait quelque chose a faire d'eux et surtout sans arrière pensée. Tu dit que tu a rencontré les orphelins de la forteresse et qu'ils ont une soif de sang et de vengeance mais comment pourrait il en être autrement? Même en partant du principe que certains n'ont pas connus leurs parents comme ce fut mon cas, d'autres ont eu cette chance et sont forcement en colère après ceux qui les ont tués. Partons aussi du principe qu'ils ont peut être compris ou pensent que certains dragons de l'empire ne les voient que comme des pions a sacrifiés dés qu'ils seront en âge de se battre et qu'a part cela personne en a rien a faire d'eux. J'ai moi même vécu avec une vision noire des choses et a vrai dire je ne suis pas certaine que ce ne soit pas encore le cas. J'ai sans doute même maintenant bien plus de choses en commun avec eux que je ne veux bien l'admettre."

Ah l'improvisation face a quelqu'un qui a réussi a ne pas être toucher par toutes les autres méthodes, c'est sans doute la meilleure des méthodes quand on y réfléchit mais encore faut il être capable d'improviser, un don incompatible avec ceux qui se fatiguent a vouloir orchestrer des plans sois disant parfait qui peuvent voler en éclats au moindre soucis qui n'aura pas été anticiper a l'avance.
"Hum face a un ennemi qui ne me craindrait pas, je profiterait justement de son assurance contre lui. Une personne qui se croit en position de force aura toujours la mauvaise habitude de baisser complètement sa garde et a ce moment je le poignarde a mort avant qu'il ai eu le temps de comprendre ce qui lui arrive."
Ah cette Malicia, elle sais visiblement se faire des amis quand elle le veux, dommage qu'elle soit trop bête pour ne pas tenter la même chose avec Saphira car même un faux lien d'amitié est toujours mieux que d'avoir un ennemi déclaré. Cela dit oui Malicia n'a plus peur car elle sais que Lyria ne laissera personne lui faire du mal, dut moins en sa présence bien entendu car si Malicia veut jouer la maligne a vouloir provoquer les autres sans son bouclier, la nécromancienne ne pourra s'en prendre qu'a elle même si il lui arrive malheur.
"Le pouvoir a souvent tendance a corrompre même les coeurs les plus purs et a empirer ceux qui ont déjà le coeur noir. Cynder a compris cela venant de Malicia et je croit qu'elle préférer que ce soit toi qui règne même avec moins d’expérience plutôt que de confier les rennes a Malicia. De toute façon on dit souvent que ceux qui gèrent mieux le pouvoir sont ceux qui ne l'ont jamais voulus. Je te croit quand tu dit que Cynder n'était pas aussi froide et distante qu'avant, je suis même certaine qu'elle était tout le contraire autrefois. En fait j'ai tendance a croire que c'est peut être en voulant se protéger elle même de l'influence de Malicia qu'elle est devenu comme elle est en ce moment, on ne change pas de personnalité sans raison. Le pire dans tout ca est que j'ai vraiment crut qu'elle serait enfin une mère pour moi tout comme elle l'a été pour toi mais quand je la voit dans l'état ou elle est....j'ai l'impression d'être toujours l'orpheline que j'ai toujours été dans le passé. Cela dit vu ce que tu m'en a dit de comment elle était avant, j'ai la sensation qu'elle ne m'a pas mis dans un orphelinat de gaieté de coeur mais pour me protéger....bon d'accord elle m'a dit une fois qu'elle a fait cela car elle ne voulait pas que je me fasse embobiner par Malicia, je suis persuadé même maintenant qu'elle aurait vraiment voulu que tu me connaisse bien plus tôt si il n'y avait pas eu cette crainte que je me fasse avoir par Malicia et si on y réfléchit elle n'a peut être pas eu tord de le croire."
En fait après ce que Lyria avait dit de comment Cynder était dans le passé, la jeune dragonne était vraiment prête a croire sur parole ce que sa mère lui aura expliquer et même si on part du principe qu'elle n'a pas fait que des bons choix ou n'a pas sut réagir comme il le faut, Saphira avait envie de croire que Cynder a encore en elle ce qu'elle fut autrefois mais si la présence de Malicia est en cause, Saphira ne pouvait pas lui en vouloir de vouloir se montrer sur ses gardes en permanence car avoir une manipulatrice de ce genre dans son propre domaine, il y a de quoi rendre paranoïaque au bout d'un moment.

Sur le sujet du suicide, Saphira ne pense pas que mourir apporte vraiment quelque chose a ces gens et même dans l'idée que les âmes existent, on ne sais pas vraiment ce qu'il y a après ou même si il y a un paradis mais dans le cas ou il existe peut être un enfer, certaine personne comme Malicia y sont sans doute destinés a y finir a coup sûr car la ou la justice des mortels n'est pas forcement impartial, il est peu probable que le choix de savoir ou on va finir ne le sois pas pour autant.
"Il y a toujours des risques quand on tentent de se tuer mais d'un autre côté je peux les comprendre. Quand on est vraiment convaincu que la vie est pourri et que rien ne changera, on peut espérer justement que ce qu'il y a peut être après la mort sera toujours mieux en imaginant qu'il y ai un paradis même si on sais déjà que certaines de nos connaissances finiront en enfer vu que ce qu'ils font y compris a leurs alliés. D'un autre côté Malicia nous a prouvé par la nécromancie que l'ont peut revenir chez les vivants...encore faut il avoir retenu quelques leçons de la mort elle même."

Lyria venait en tout cas de confirmer qu'elle ne serait jamais capable de tuer Cynder un jour et cela même malgré le fait qu'elle dise qu'elle ne l'aime plus...et c'était peut être bien un mensonge auquel Lyria voulait croire peut être dans le but de se protéger. Le fait que Lyria puisse pleurer en repensant a son passé avec elle ne faisait que confirmer a Saphira que l'impératrice des ténèbres a encore une importance majeur dans le coeur de Lyria et cela qu'importe ce que cette dernière peut en dire.
"Je m'attend a ce que tu nie en bloc ce que je vais te dire mais je croit en vérité que tu te ment a toi même. Tu dit que tu ne l'aime plus mais je voit dans quel état tu est a chaque fois qu'on en parle. Je croit en vérité que tu l'aime toujours et malgré ce que tu essaye de te dire, je croit qu'au fond de toi tu voudrait qu'elle revienne a nouveau vers toi comme elle l'était avant. Dans un sens c'est horrible a dire mais je croit qu'a des niveaux différents, nous sommes semblables tout les trois. Nous avons toutes la crainte de nous faire des espoirs ou l'ont seras a nouveau heureux et de se dire qu'on peut tout perdre d'un seul coup. Tout comme elle avons nous, je croit qu'on a peur de souffrir a nouveau."

Ah ce Spyro, visiblement Lyria avait le même avis que Saphira a son sujet. Dans l'optique ou Spyro est encore vivant et peut être libre, il était facilement envisageable qu'il n'a pas fait sa réapparition chez les résistants pour la simple raison qu'il n'en a pas l'envie. Les résistants sont bien sûr du genre a vouloir encore attendre qu'un héro fasse le sale boulot a leurs place pour qu'ils puissent vivre leurs petites vies mais le héro avait peut être appris quelque chose de son échec face a Malefor hors quand certains pensent que l'on est mort, c'est la meilleure occasion de refaire sa vie si l'on sait que l'on ne va pas nous chercher.
"Je me suis renseigné sur le passé de Spyro et je croit qu'il fait partie de ceux qui aurait tout a gagner si on ne le retrouve pas. Spyro est autant un orphelin que moi mais il a eu une famille adoptive lui aussi qu'il aura perdu car les autres attendaient de lui qu'il soit un héro et cela même si il devait laisser ceux qu'il aime derrière lui. Aujourd'hui Malefor le croit sans doute mort après la défaite qu'il lui a causé et on peut imaginer que Spyro ai saisi cette occasion pour refaire sa vie, peut être même qu'il a trouvé une compagne et qu'il passe sa vie dans un coin bien peinard ou personne ne pensera a le chercher. A sa place, c'est ce que je ferait."
Certains diraient que Spyro est égoïste si c'est vraiment le cas mais après tout pourquoi n'aurait il pas le droit de l'être un peu si personne ne pense a son bonheur en contrepartie? Le dragon violet a déjà subit un échec cuisant face a un ennemi trop puissant pour lui alors pourquoi prendre le risque de vraiment se faire tuer comme un martyr quand on peut vivre sa propre vie sans avoir a se préoccuper d'autres égoïstes en puissance?

Quand au fait que Saphira avait comparer Lyria a la Sorcière, c'était vraiment exagérer de le dire ainsi car Lyria n'a jamais massacré des innocents pour son propre bénéfice personnel, dut moins pour ce que la dragonne noire bleutée en sais a ce jour. Pourtant croire qu'assumer ses faiblesses revient a s'en libérer est l'un des plus gros mensonges que les gens peuvent se faire car on n'efface pas ses faiblesses et justement en pensant ne plus en avoir que l'on ce fait piéger par quelqu'un qui aura sut les détecter.
"Accepter tes points faibles ne t'en libérera pas pour autant. Tu peux faire genre de vouloir les effacer mais un adversaire qui les aura quand même trouvés te brisera si tu croyait en être débarrassé. J'accepte moi même mes faiblesses mais je n'en suis pas pas pour autant "libérée délivrée" et c'est en ne les oubliant pas que je reste forte car je sais a quoi je doit faire attention. Cela dit j'avoue que c'était exagérer de te comparé a la Sorcière, tu fait partie de ceux qui ne pourront jamais lui ressembler....je l'espère en tout cas."
Quand au navire qui se trouve toujours en cale sèche a Warfang, Saphira savait très bien que cela lui prendrait un temps considérable a le ramener a la forteresse même si elle avait déjà réfléchi a la manière de le faire bien qu'elle n'avait pas trouvé de façon de le sortir de Warfang sans que cela ne se remarque. Pourtant Lyria se trompait en pensant que Saphira voudrait vivre avec les orphelins afin de s’éloigner de Malicia même si au moins la dragonne des glaces serait moins tenter de la tué au coin d'un couloir.
"N'oublie pas ce que je t'ai dit grande soeur, quiconque pensera un peu vite qu'il a gagné contre moi rigolera beaucoup moins au moment ou ma lame se retrouvera figé dans son coeur et n'imagine pas que je ne suis pas capable de faire le coup a Malicia. On ne tente pas de ruiner ma vie sans en payer les conséquences et c'est une chose que Malicia aura fini par oublier en même temps que la peur. Qu'elle s'amuse a vouloir avoir le dessus sur moi et elle se retrouvera a la morgue tout aussi vite. Si je vais vivre avec les orphelins, ce n'est pas dans le but de la fuir mais pour les protégés contre elle."
Saphira non plus ne voyait pas Malicia capable de tuer Lyria, pas tant qu'elle estimera que la grande faucheuse reste plus puissante qu'elle. Cela dit Malicia a aussi le soucis qu'elle ne réfléchit pas sur le long terme et dans le cas ou elle voudrait se servir de Lyria pour l'atteindre, qui empêchera Saphira de se venger de la manière la plus vicelarde et perverse qui existe?
"Si elle tente de t'utiliser pour m'atteindre et cela quel qu'en soit la manière, elle peut se considérer comme morte dés le moment ou elle aura penser a cela. Elle est vicieuse mais elle n'a pas la moindre idée a quel point je peut l'être si on s'en prend a moi. Si elle décide un jour de vouloir me soumettre, il vaut mieux pour elle que je soit morte car dans le cas contraire, aucune magie ne lui permettra de revenir de la ou je l'enverrait. Comme on dit, provoque quelqu'un qui est dos au mur et tu en subira les conséquences bien plus tôt que prévu et puis on dit bien que les créatures blessés sont celle qui peuvent se montrer encore plus dangereuse que les autres."
Pour reparler de Cynder ou dut moins du temps que Lyria avait passer avec elle, il fallait vraiment croire que la vie avec Cynder avait été plutôt cool a l'époque et si Saphira était contente pour sa soeur, ce genre d'information ne faisait que rappeler a Saphira ce qu'elle avait louper en étant a l'orphelinat jusqu'a ce que le responsable de la destruction de sa famille d'adoption ai visiblement juger qu'elle n'en avait pas bavé suffisamment.
"Je te l'ai dit, je pense qu'elle t'aurait tout dit sur moi depuis longtemps si il n'y avait pas eu Malicia. Même si il me serait facile de lui mettre toutes les fautes sur cette dernière, je ne juge pas Cynder pour ce qu'elle a fait et pour ce que tu m'en dit, je croit que Cynder a dut avoir le coeur brisé quand elle a fait ce choix difficile me concernant. Même si je me dit que j'ai louper plein de choses avec toi a cause de cette décision, j'essaye de ne pas lui en vouloir pour cela."

Ah les moutons de Warfang, tout aura était dit a leurs sujets mais elle n'imaginait pas non plus que Malefor que le racisme soit dut a sa présence ou ses actes, cette partie de l'idéologie de Warfang existe surement une époque antérieur a Malefor lui même et n'a pas évoluée avec les années.
"Le racisme a toujours exister a Warfang et sans doute déjà avant Malefor. Les résistants disent qu'il faut être égaux par exemple avec les autres races mais a tu déjà entendu parler d'une taupe qui soit nommé dirigeant de Warfang alors que ce sont leurs semblables qui ont construits la ville? L'égalité n'existe pas a Warfang et n'a jamais existé même dans le passé, c'est juste une illusion pour que les différentes races ne se rendent pas compte de l'arnaque. Quand a Malefor, je pense qu'il ne sais plus trop quoi faire de ce qu'il a en ce moment et si il imaginait que sa dictature aurait l’équivalent d'un grand coup de pied au cul pour que ces "moutons" réagissent enfin, il a dut être profondément déçu. Quand au fait que j'avait une divergence d'opinion par rapport a eux, n'oublie pas que j'était....non que je suis comme les orphelins de la forteresse. J'était et suis toujours en colère contre ceux ou celui qui a tué mes proches mais j'était aussi furieuse que les orphelins de la forteresse car je pensait que personne dans ce monde n'en avait rien a foutre de moi."

Concernant la Sorcière, il était clair que l'usage de la magie n'avait pas eu l'effet qu'elle avait désiré et comme le faisait remarquer Lyria, il ne faut pas grand chose pour qu'un sort ou une potion dérape complètement si on se trompe même sur un détail le plus infime qui soit. Il se peut aussi que la magie a ses limites et que l'on ne peut pas les transgresser même si on a tout tenté pour y parvenir.
"Tu serait surprise de savoir que beaucoup de gens se font avoir avec la magie, le taux de chance de se faire prendre a son propre jeu augmente au fur et a mesure que la magie utilisée est puissante. Les dragons eux même l'ont oubliés a force que la magie fait partie de leurs quotidiens mais la magie a toujours un prix et même si on s'efforce d’échapper a cette règle, on paye quand même d'une façon ou d'une autre."
Concernant le ou les petits de Lyria a venir, Saphira pouvait comprendre que la futur maman ne veut pas dire a sa "descendance" la vérité sur leurs origines tant qu'il ne sera pas en âge mais de toute façon il n'y a pas d'âge pour apprendre la vérité sans risquer que cela se passe mal.
"Tu va trouver cela peut être horrible mais nous on ne cachaient rien aux enfants concernant leurs origines tant qu'ils étaient capables de comprendre, même moi je savait qu'on m'avait abandonné et que je ne devait pas m'attendre a voir mes parents franchir un jour la porte d'une seconde a l'autre. Es que ce sera facile pour lui ou eux d'apprendre que tu n'est pas leur mère biologique, sans doute pas mais tout comme toi avec Cynder ou moi avec celle que j'ai considérer comme ma mère, il ou eux sauront aimer la mère qu'ils auront devant eux. De toute façon il y a des chances que des personnes comme Malicia vendent la mèche par inadvertance ou juste dans le but de faire mal. Autant que ton futur enfant apprenne la vérité de toi ou de moi plutôt que de quelqu'un d'autre qui n'en aura rien a faire de lui. Cependant tant que ne saura pas si il a une famille ou pas, fait lui comprendre ce jour la que personne a par toi ou moi niveau famille ne viendra le chercher, ca ne serait pas lui rendre service."

Oh mais c'est quoi ce petit coup d’épaule vengeur? Ah Lyria qui croit que Saphira ne fait pas exprès d’embêter sa sœur, elle ne fait que rattraper le temps perdu.
*J'avoue que pour la discrétion, on repassera je croit.*
Es que Saphira n'était pas inquiète quand au fait que Ryspo soit un dragon violet? Pas le moins du monde et puis elle avait vécu le racisme suffisamment longtemps pour ne pas soumettre quelqu'un d'autre a cela, surtout pour une histoire de couleur. Ryspo n'avait après tout pas choisi d'être violet, pas plus que Saphira n'avait choisi d'être noire et pourtant c'est le cas et tout deux devront vivre avec. En tout cas si elle devait savoir quelque chose sur les dragons violets qui devrait inciter Saphira a faire attention, on ne lui en avait pas parler en tout cas.
Concernant Ryspo justement, lui même n'avait pas l'air d'être rassurer par ce qu'il avait fait a la sorcière, il avait tout simplement perdu le contrôle de ses pouvoirs face a tant d'atrocités et avait lâcher sa colère contre celle qui en était responsable.
"Avant elle, j'avait jamais fait de mal a personne....je savait même pas ce qu'était la colère avant que je la croise..."
Contrairement a ce qu'on peut penser, tuer n'est jamais simple a moins d'en tirer du plaisir et Ryspo n'en avait eu aucun en tuant la sorcière, il avait simplement voulu rendre justice pour tout ceux qu'elle avait tué.
Saphira ne tarda pas a entendre a nouveau la voix de Lyria dans sa tête et visiblement elle n'avait pas l'air d'accord de dire la vérité a Ryspo. Bon bien sûr qu'il vaut mieux éviter de dire a Ryspo qu'il est en présence de la princesse des ténèbres et grande faucheuse a ses heures perdus mais faudrait il encore que Ryspo connaisse Lyria pour le savoir et autant dire que cette dernière a un visage que l'on n'oublie pas.
*Je dit pas que tu doit lui donner ce genre de détails mais ca ne se voit pas sur ta tronche que tu est la princesse des ténèbres, dit lui simplement ton nom pour commencer et avec la chance qu'on a, il ne saura peut être même pas qui tu est. J'en sais pas des masses en effet sur les dragons violets mais je reconnait un ennemi quand j'en voit un au moins et devine quoi, je voit rien en lui qui me permet de dire que c'est un ennemi. Ce que je sais par contre est que c'est ce genre de préjugés qui fait que les dragons noirs sont traités comme des pestiférés donc il faut pas s'approcher car ils peuvent être dangereux. Je jugerait jamais ce dragon pour la simple raison qu'il n'a pas une couleur ordinaire. Cela dit j'avoue que parlait de façon télépathique devant lui va peut être lui paraître étrange au bout d'un moment, au moins tu voit ce que ca me faisait quand tu parlait télépathiquement avec Malicia.*
En revanche pendant un moment, elle eu vraiment l'impression d'entendre une autre voix mais donc elle ne comprenait pas les paroles, comme si il y avait disons de la friture sur la ligne....Ouais si Saphira commence a entendre des voix qui ne viennent pas de ceux avec qui elle communique, on est mal barrer. Le fait en tout cas que les fenêtres ai commencés a claquer fit sursauter Saphira qui gela en partie le sol sous ses pattes avant de se calmer. En fait il manquerait plus que le fantôme de la Sorcière fasse son apparition tant qu'on y est. Quoi qu'il en soit Lyria demanda a Saphira et Ryspo de rester ici pendant qu'elle allait faire je ne sais quoi et la dragonne des glaces n'avait pas forcement envie de poser des questions tant qu'elle ne sera pas revenu.
"Qu'es qu'elle va allait faire ton amie?"
"Franchement Ryspo...j'en ai pas la moindre idée."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reine Lyria

avatar

Copyright : Lyria
Messages : 256
Gemmes d'Esprit : 728
Date d'inscription : 16/07/2017
Localisation : Dans mon château de cristal secret (Freezer de Dante)

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille46 mètres
CouleurNoire et bleu. Paillettes d'argent sur les écailles bleues. Bracelets en alexandrite changent toujours de couleurs et sont dépareillés.
Âge30 ans
Situation socialReine des Ombres. En couple avec Nessie <3. Alchimiste, artiste, et Maîtresse des Eléments.

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/600  (0/600)

MessageSujet: Re: Balade entre sœurs dans l'antre de la Sorcière (pv Lyria)   Sam 10 Fév - 15:29

Si la victime n'est pas idiote, dans ce cas, autant rebondir et changer de tactique. Ce serait trop "simple" si l'autre méthode fonctionnait toujours. Et bien moins intéressant pour Lyria... mmhmmhmmhmm. Elle finirait par s'en lasser, à force. Nessie lui fit remarquer que ça irait quand même beaucoup plus vite en lui mettant un coup de couteau dans le dos, ce qui lui fit esquisser un sourire mauvais. Voyons... les coups fourrés, c'est trop facile. La dragonne noire adorerait régler tous ses "problèmes" de la sorte, mais ça ne marche pas comme ça. Sur un idiot bas de gamme, elle se dit qu'elle peut le faire à volonté - voire en abuser, s'il la cherche, ou si elle a envie d'un punching-ball -, mais pas sur un être doué d'intelligence. Oh non, pas du tout. A vrai dire, c'est ceux-là qui l'intéressent le plus. Ils pourraient utiliser n'importe quoi pour lui résister. Etrangement, ça lui plaisait, qu'on lui résiste. Nessie prit un air ironique.


*Attention, Lyria. Tu as trop d'assurance. Il ne faut surtout pas que tu baisses ta garde face à l'ennemi. Ou tu vas te faire tuer direct.*
*Nessie... c'est pas bien de se moquer de ma soeur. Elle ne pense pas à mal.*
*Non, mais... on dirait que tu tombes dans un guet-apens toutes les cinq minutes... c'est trop l'impression qu'elle me donne.*
*Elle tient à moi, que veux-tu. C'est sans doute une forme d'instinct protecteur... comme la mère qui protège ses petits. Par contre, c'est pas pour être méchante, mais... c'est pas aujourd'hui qu'on va m'apprendre la vie, Nessie. J'ai vécu suffisamment pour savoir ce que je dois faire, non ? ....... Là, on est en train de passer en revue toutes mes méthodes, pour les démonter une à une... c'est génial.*
*Et pourquoi, d'après toi ? Parce qu'elles ne sont pas sans failles, et que tu l'oublies souvent. Cela dit, je serais toi, j'en profiterais plutôt pour prendre des notes, plutôt que d'aller lui gronder dessus.*
*Ouah... merci pour vos précieux conseils, "professeur". C'est pas comme si je n'étais pas déjà en train de le faire, rien qu'en écoutant ce qu'elle me dit. Et encore une fois, je suis assez grande pour savoir me débrouiller...*
*Ah là là... toi, et ta susceptibilité... qu'est-ce qui faut pas faire pour te raisonner... une vraie tête de mule.......*
*Parce que Madame la démone est mieux, peut-être ? Attends, je t'imite : "Oh, mon Dieu ! Une remarque ! Allez, salut, je vais bouder dans mon coin..."*
*(soupir) Quoi qu'il en soit, je sais que tu trouves toujours une faille chez un ennemi quand tu la cherches. Fais juste attention qu'il n'aie pas cette idee avant toi.*
*Ou avant que je le tue.*
*Arrête d'y aller en bourreau, Lyria... bourriner ne marche pas toujours.*


Lyria lui donna un coup d'épaule, d'un air de dire : *non, sans blague ?*. Nessie plissa les lèvres en grommelant. Lyria riait. Pour ce qui est de rendre un dragon cinglé... ça, ça dépend aussi de lui. S'il parlait, il souffrirait déjà moins... et ça lui éviterait d'avoir le cerveau détraqué. Oh, après, s'il donne des fausses informations... on peut facilement aller vérifier avant sa "libération"... même si la mort n'est pas une vraie délivrance en soi, mmhmmhmmhm. Ah, ces prisonniers, on pourrait leur faire croire n'importe quoi. C'est triste.


- Bien sûr qu'il y a toujours une faille. Le tout, c'est de savoir rebondir, et anticiper... enfin, encore faut-il y penser. En pleine action, ou quand ton esprit est occupé à autre chose, c'est compliqué. Pour ce qui est de rendre une personne folle... je le fais surtout chez nos très chers ennemis. Voir l'un des leurs réduit à un idiot complètement fou... je te laisse imaginer l'effet que ça leur fait......... ça leur fait tellement peur que peu d'entre eux osent riposter. Et quand ils le font, je les accueille avec un immense plaisir. Bref. La majeure partie du temps, on se sert de la "torture psychologique" pour leur soutirer des informations. Elle est bien plus efficace que la rorture psychique. Soit, il te dit n'importe pour que ça s'arrête. Soit, il est mort avant qu'on en aie fini avec lui. Or, quand un dragon entre dans ta tête... essaie de lui mentir... ça peut se vérifier facilement. Le pire, c'est qu'on peut s'y mettre à plusieurs, pour te faire cracher le morceau... et prendre le relais, le temps qu'il faudra... parce que tu ne sais jamais quand ça va s'arrêter. Ou alors, on enchaîne, cobayes après cobayes........... pour ça, c'est vraiment horrible, la torture psychologique.


Lyria baissa silencieusement la tête. De tels moments heureux... ça devait tellement être adorable à voir. Les yeux pétillants de tous ces enfants... leur profonde insouciance... l'émerveillement de la magie de Noël... leur enthousiasme en déballant les cadeaux... et surtout, le bonheur d'être ensembles. Un bonheur si beau, et qui a connu une fin si tragique... ils étaient si jeunes... Lyria ne pourra jamais qu'imaginer à quel point ça a du être douloureux. Ses propres souvenirs d'orpheline lui revinrent en tête avec la force d'un coup de poing. Tout ça, elle ne le connaissait pas, auparavant... Noël... la famille... les amis... l'amour... tout. Absolument tout. Elle n'a connu que la haine, la peur, le dégoût, le mépris, la solitude, la tristesse... ainsi que les ténèbres de son coeur, qui l'ont poussé à tuer, tant elles étaient fortes. Si ça se trouve, Lyria n'aurait pas eu autant de problèmes avec ses pouvoirs si... pfff. Tout ça juste à cause de sa couleur... vraiment, quelle vie de chien. Quel drôle d'effet ça fait, quand on découvre quelque chose qu'on ne connait pas. Et qu'est-ce que ça fait mal quand on se rend compte qu'on est passé à côté de tout ça, durant toutes ces années...

Nessie vint poser ses pattes sur ses épaules avec douceur, et posa sa tête sur son front. Lyria vint se blottir contre elle, la gorge nouée. Même si Lyria appréciait les câlins de Nessie... elle ne saurait dire pourquoi, mais son coeur s'accélérait à son contact... et Nessie qui devenait de plus en plus affectueuse... elle ne lui dit rien, bien qu'elle était perplexe. Nessie l'avait sûrement sentie, car elle lui dit doucement à l'oreille qu'elle aurait quelque chose à lui dire... lorsqu'elles seront seule à seule. Lyria la fixa sans comprendre. Qu'est-ce qui la dérangeait, au juste... ? Pourquoi ne pas le dire maintenant... ? Elle se contenta de sourire, en posant un doigt sur ses lèvres. Lyria haussa les épaules d'un air décontenancée. Nessie eut un petit rire, ce qui la fit rougir étrangement... bref. Revenons-en à nos moutons.


- ......... Voir tout en noir. Ouais, je confirme. Ayant été moi-même une orpheline, je te rejoins là-dessus. A part en ayant un peu d'espoir et de bonheur en soi, ce serait juste pas possbile de voir le monde et sa société de façon "positive". Ils sont tellement pourris, l'un comme l'autre, qu'ils t'en font baver de toutes les couleurs... aujourd'hui, c'est limite survivre, qu'on doit faire. Si t'en as pas la force, t'es mort. Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai l'impression que, malgré tout ce qu'ils ont pu enduré... il y a toujours de la bonté en eux. Ils ne le montraient pas clairement devant moi - chose que je peux comprendre -, et pourtant, il y a des signes qui ne trompent pas. La façon dont ils se parlent, se regardent... ils sont soudés entre eux, et ils s'aiment, je le sens. Je ne leur reprocherais jamais d'avoir de tels sentiments, vu qu'ils sont plus que justifiables. J'espère juste qu'ils sauront rester eux-mêmes, quoi qu'il arrive. Et quand ils seront suffisamment âgées, je ferais en sorte qu'ils puissent choisir eux-mêmes leur propre vie. Personne ne choisira à leur place. Je refuse qu'on puisse se servir d'eux comme des pions... ils ont assez souffert comme ça. Certes, rien ne pourra effacer toutes ces souffrances, ni leurs passés... mais j'aimerais au moins qu'ils aient une chance de reconstruire leurs vies comme ils l'entendent. Ils en ont tout à fait le droit, et j'ajoute qu'ils le méritent autant que nous. Même plus. On leur a tout prit, alors que leurs vies commencent à peine. La moindre des choses, je crois, c'est de les laisser en paix. Qu'ils soient libres, pour que peut-être, un jour, ils puissent sourire à nouveau. Je le leur souhaite de tout coeur.




Euh... se contenter de poignarder à mort ? Ca marche quand l'ennemi est seul, et suffisamment idiot pour baisser sa garde... mais que se passe-t-il quand on se retrouve seul, face à plusieurs adversaires ? Les tuer un par un serait une bien piètre solution.


- Oui... et s'il est suffisamment vicieux pour te "faire croire" qu'il a baissé sa garde ? Tu te jetterais dans son piège, et d'autres dragons en profiteront sûrement pour te tomber dessus. Oh, bien sûr, tu peux t'éclater à les tuer un par un, si tu veux... je te jugerais pas. Seulement, se contenter de poignarder, ça revient à donner des coups dans le vide. En revanche, si tu sais "analyser la situation", tu auras déjà plus de chances de t'en sortir.


Saphira, être "amie" avec Malicia ? Ce serait le monde à l'envers... autant mettre ensemble la peste et le choléra. Malicia ne serait que tenter d'intimider Saphira, dès le moment où elle aura le dos tourné... mauvaise idée. Hum... remarque, il faudrait vraiment que Malicia soit aussi con qu'un balai pour provoquer les autres sans protection. Elle y perdrait l'estime que Lyria a encore pour elle... même s'il en reste peu, maintenant que tout lui apparaît clairement. En revanche, la dragonne noire fut quelque peu "refroidie" d'entendre que "ceux qui gèrent mieux le pouvoir sont ceux qui ne l'ont jamais voulus". Le souci, c'est qu'elle l'a toujours voulu, justement. Elle l'a toujours réclamé à Cynder, et pourtant, elle arrive à diriger. Finalement, il suffit peut-être d'avoir un coeur assez fort pour ce faire... sûrement que Cynder a dû voir quelque chose dans le coeur de Lyria, que celui de Malicia n'a pas, pour lui avoir "fait confiance", soi-disant... la dragonne noire n'y croyait pas. Elle plissa les yeux d'un air désapprobateur. Sa température corporelle montait, au point qu'une légère odeur de brûlé était perceptible sur ses écailles.


- Euh... je crois que j'ai mal entendu. Cynder, me faire confiance ? Tu plaisantes, j'espère ? Ca fait des années que je veux diriger, que je me sens apte à le faire, que je m'acharne à le dire... mais non, Madame ! Comme elle m'en croit incapable, elle met Malicia pour m'apprendre les ficelles du métier. Je n'ai fait que réapprendre ce que je savais déjà, Saphira. Si elle ne s'était pas rendue compte de ce qu'à fait Malicia durant son absence... je serais sûrement encore en train de poireauter, pour encore des années. Jusqu'au jour où je me serais retournée contre elle, parce que j'en aurais eu marre, et que j'aurais fait un coup d'Etat ! ... Malicia m'a aussi montré SA façon de diriger. Et je la côtoie tous les jours. Donc, qu'est-ce qui lui fait penser que je ne deviendrais pas comme elle ? Elle arrive déjà à se servir de moi en guise de bouclier... bientôt, elle essaiera sûrement de me corrompre, afin de me forger à son image. Qu'est-ce qu'elle fera, si je ne vois rien venir, et que je me fais avoir ? Comme je l'empêcherais sûrement aussi de toucher Malicia malgré moi... je serais curieuse de savoir ce qu'elle pourra y faire. Peut-être se battre contre moi ? Tenter de me tuer encore une fois, peut-être ? ... Je te garantie que si elle touche une seule de mes écailles, je lui fais la peau........ je la hais. D'accord, elle est devenue comme ça à cause de Malicia, parce qu'elle craignait qu'elle fasse de toi une psychopathe... enfin, quelqu'un qui lui ressemble. Nous, on se parle plus, c'est normal. Mais toi, dans tout ça ? Est-ce que ça justifie qu'elle ait la même attitude avec sa fille ? Qu'elle s'empêche d'être proche de toi à cause de Malicia ? ... Je ne vois rien qu'elle puisse te reprocher, la "magnifique" Cynder...


Là, franchement, ce serait le comble. Lyria ne le disait pas, pour éviter de blesser sa soeur, mais Cynder l'a tout de même abandonnée dans un orphelinat, et fait comme si elle n'existait pas depuis tout ce temps. Tu parles d'une mère... elle aurait vraiment tenue à Saphira, elle ne l'aurait jamais laissée tomber. Elle aurait luttée de toutes ses forces pour protéger sa fille. Elle l'aurait élevée elle-même. Et peut-être que si elle aurait mit Saphira en garde contre Malicia depuis le début, la jeune dragonne l'aurait écouté. Or, la Miss Monde n'a rien fait de tout ça depuis l'arrivée de Saphira. Au final, on croirait presque qu'elle recommence... en faisant comme si SES DEUX FILLES n'existaient pas. Bon sang... qu'est-ce que Lyria ne donnerait pas pour lui mettre une bonne paire de claques... non, dix. Plutôt vingt. Bah... autant qu'il faudra. Hum... en fait, elle reproche peut-être à Saphira d'être "revenue", en suivant Lyria, ce soir-là... ? Parce qu'elle lui rappelle les erreurs qu'elle a faite en temps que mère... ? Même si c'était vrai, Saphira n'y peut rien, et n'a rien à se reprocher. Faudrait déjà que Cynder soit capable d'assumer ses erreurs... là, on arriverait peut-être quelque part.




En dehors des croyances, que sait-on vraiment de la mort... ? Pas grand-chose, au final. A supposer que ce que les religieux disent soit vrai. Ils croient en quelque chose qu'ils n'ont jamais vu de leur vie, et l'ont encore moins vécus. Les sectes endoctrinent des innocents pour les "recruter", en leur racontant possiblement n'importe quoi. Sans des preuves tangibles - qu'ils ne pourront jamais fournir -, difficile de savoir qui croire. A commencer par démêler le vrai du faux. Si ça se trouve, la religion en elle-même est un mensonge... mensonge auquel les dragons croient dur comme fer, pour avoir un peu d'espoir, et fuir la réalité du monde... en sachant comment est ce dernier, Lyria ne pouvait pas leur en vouloir.


- Oui, bien sûr... se jeter à pattes jointes dans quelque chose que tu ne connais pas, à supposer qu'il existe. C'est comme se jeter de plein gré dans un gouffre sans fond........ ouais... faut vraiment être désespéré, c'est clair. Ah, bah, Malicia, par contre... je sais pas trop où ils vont la mettre. Je suis pas sûr qu'il existe une section en enfer spécial "mytho-manipulateur-psychopathe". Bon... si je me retouve en enfer un jour, je saurais pourquoi. Pour eux, ça doit pas être "légal" de prendre du plaisir à torturer, et tuer des dragons, comme je le fais. Remarque, toi, tu auras peut-être le droit de me rendre visite. Je te verrais bien avec une auréole, et des ailes à plume... sérieusement, j'ai toujours du mal à croire qu'il soit possible de "revenir" de la mort. Le peu que j'en sache me pousse à penser que ça ne se fait pas en un claquement de doigts. Même avec la nécromancie, il faut certaines "conditions" pour le faire. Déjà que quand tu reviens, tu n'es plus le même... ha. Je doute qu'une certaine personne changerait beaucoup en revenant de là-bas, par contre.


De la fumée noire s'échappait des naseaux de Lyria. Elle ricana avec mépris. Pas vis-à-vis de Saphira, mais de sa soi-disante "affection" pour Cynder. Est-ce que "aimer quelqu'un" est synonyme de "avoir des envies de meurtres à chaque fois que je te vois" dans le dictionnaire ? On peut l'appliquer à la relation Saphira-Malicia, alors. Elle pleurait surtout parce qu'elle avait l'impression de revivre son passé... et perdre sa famille encore une fois en l'assassinant. Chose qui a failli arriver le soir où Saphira est arrivée. La lame de la queue de Lyria se mit à rougeoyer, comme chauffée à vif. Elle la leva en grognant, suite aux flammes naissantes. Le métal avait laissé une empreinte noirâtre sur le marbre, d'où s'élevait une légère fumée. La lame siffla quand elle remua la queue pour l'éteindre.


*Mais, putain... ça pue le crâmé. Bravo, Lyria. Continue comme ça. C'est génial.*
*Allons... t'énerve pas. Ca arrive.*
*Ouais, bah, moins souvent, ça m'arrangerait. Ah, ça m'énerve... je déteste quand ça fait ça... grrrrrrrr.*
*Ca le fait parce que tu te laisses trop aller, Lyria. D'habitude, tu n'as pas ce problème-là, vu que tu empêches tes pouvoirs d'avoir le dessus. Là, c'est l'inverse. Tu utilises tes pouvoirs pour "te libérer" de tout. Tu ne connais pas d'autres moyens d'exprimer ta haine, ta colère, ta tristesse, tes souffrances... alors tu t'en remets à tes pouvoirs naturellement.*


Lyria roula des yeux. Oui... comme la fois où elle a explosé la moitié de la forteresse ? C'est une très bonne façon de "s'exprimer", ma foi. Cette fois, elle eut du mal à regarder Saphira dans les yeux.


- Au début, évidemment que je voulais qu'elle revienne. Seulement, j'ai attendu, attendu... tout est parti. Tu sais, avec le temps, les sentiments que tu as pour une autre personne, ils peuvent s'en aller. Peut-être que je l'aurais encore aimé aujourd'hui si elle n'avait pas essayé de me tuer. Elle a peur de souffrir, mais n'a pas peur de me faire souffrir, par contre. Je lui ai jamais fait le moindre mal, je l'ai aimé comme une vraie mère... et c'est comme ça qu'elle me remercie. Je pleure parce que je supporte plus de vivre avec une personne que je sais avoir autant aimé un jour. Et je suis triste, parce que j'aurais préféré que les choses ne se passent pas ainsi. Je t'avais promis une famille, et j'ai le sentiment d'avoir failli à ma promesse........ qu'elle redevienne comme avant ou pas, je m'en moque éperdument. Parce que je sais qu'elle ne reviendra pas. Elle veut que je m'en aille, Saphira. Je ne te cache pas que je l'ai sérieusement envisagé, pendant un moment. Mais je ne peux pas. Je ne peux pas abandonner l'Empire, après avoir souhaité le diriger depuis tout ce temps... tout comme je ne peux pas t'abandonner toi. Ca ne me rassure déjà pas de savoir Cynder dans les parages... j'ai toujours peur qu'elle te fasse la même chose qu'à moi.




En même temps, qui aurait envie d'être le bouc-émissaire de ces perdants de Résistants ? Spyro aurait bien raison de vouloir vivre sa propre vie. Est-ce qu'on lui a laissé ce choix, d'ailleurs ? Pas sûr. C'est juste une étiquette qu'on lui a collé sur le front, rien de plus. Et Spyro les a sans doute cru parce qu'ils lui ont fait mangé toutes ces salades... le "héros" qui restaurerait la paix... le "héros" vénéré par les prophéties l'annonçant, et qui auraient la sainte protection des Ancêtres... Lyria avait quelques doutes quant à "l'efficacité" de cette protection. A sa place, elle n'aurait pas été rassurée du tout. Spyro aurait été au courant depuis le début, jamais il n'aurait dû subir tout ça. Sûrement qu'ils se seraient aussi retourner contre eux.


- Plus j'y pense, plus je trouve absurde la façon dont ils choississent leur "héros", les Résistants. En clair, il parait que Spyro a été "choisi", par des soi-disants "Ancêtres", qui annonçaient son arrivée par des "prophéties"... parce qu'il est violet. C'est complètement con. Limite, c'est : "je vais couper ce sapin-là, parce qu'il est moche". Ou encore : "on va tirer un dragon au loto... alors, ce sera celui-là, parce qu'il est violet". Mais où suis-je, Saphira ? Où sommes-nous ? Ces gens nous traitent de "folles", et ils le sont encore plus que nous....... la logique, elle existe pas, en fait ? Sérieusement. J'accorde aucun crédit à ces prophéties merdiques. Dis-moi qu'est-ce que ça lui a seulement apporté à Spyro, de faire tout ça ? Rien. Ce qui est sûr, c'est qu'il a tout perdu. Même si je le connais pas, je le plains sincèrement. Envoyer un petit dragon, tout jeune, sans aucune expérience, contre Malefor, qui était bien trop fort plus lui, c'était du suicide... il n'avait aucune chance. Le pire, c'est qu'ils en trouveront d'autres, des "héros", qui seront en vérité des bouc-émissaires, autant ques des bonnes à tout faire... malheureusement. C'est tout ce que ces andouilles savent faire, de toute façon : se fabriquer des "toutous-esclaves".


Libérée, délivrée....... ah, non ! Pas cette chanson ! C'est le genre de musique qui tourne en boucle dans ta tête pendant des heures, comme un clou qu'on viserait dans un crâne. On ira s'en débarrasser, après, tiens........ oh, peut-être que Lyria aurait dû préciser qu'elle se libérait d'un poids dans le sens où on peut justement nous rappeler nos points faibles pour nous affaiblir. Et qu'en ne les acceptant pas, qu'on ne ferait que s'affaiblir encore davantage. Les accepter, c'est comme s'accepter soi-même, en soi. Qu'on aie des qualités, des défauts, voire les deux, personne n'est parfait. Lyria haussa vaguement les épaules.


- Tu dis savoir rester forte en faisant attention... un moment d'innatention est vite arrivé. Le moindre peut être fatal. Je sais que tu m'as dit de ne pas baisser ma garde, mais... ça reviendrait à avoir les yeux partout, à rester en permanence sur ses gardes. Or, je ne suis pas sûre que d'être paranoïaque te rendra plus fort pour autant. C'est comme un état de stress permanent... à force, tu t'affaiblis. Il n'est pas exclus non plus qu'un ennemi, si jamais il ne parvient pas à casser tes défenses, qu'il retourne tes propres forces contre toi. Tu sais surveiller tes avants... mais n'oublie pas de surveiller tes arrières, hein. Concernant la Sorcière, je ne deviendrais pas comme elle. Je ne me le permettrais pas, et je me le pardonnerais jamais.


Ouh... et c'est Lyria qu'on traite de "non-pacifique"... ah, la blague. Arrête de me saoûler, méchant, ou je t'assassine ! Hum... certains diront que la violence n'est pas la meilleure des solutions, jusqu'au moment où on leur mettra une claque. Haha. Ce serait paradoxal de dire qu'ils sont contre la violence, s'ils le sont verbalement après cette claque...


- Oh, je n'en doute pas. Au contraire. Je suis même étonnée que tu n'es pas encore fait le coup à Malicia. A force de supporter l'autre, les tensions s'accumulent, et vient toujours le moment où ça éclate. Tss. Y'a des jours, elle me fait vraiment marrer. "J'aime instaurer la peur, mais je ne la connais pas, cette peur". Je crois que c'est "la base", justement... la connaître pour l'affronter. Amuse-toi à faire peur, jusqu'au jour où les rôles s'inverseront. Là, elle rira moins. Hum... protéger les orphelins, c'est bien, mais pour combien de temps ? Le jour où ils partiront, ils seront confrontés à Malicia... tu devrais leur apprendre à se défendre par eux-mêmes. Vu ce qui les attend à l'avenir, ils en auront bien besoin.


Malicia qui deviendrait plus puissante que Lyria... ça, c'est un autre débat. Elle n'est pas au courant de son petit "secret" avec Saphira... comme quoi tous les dragons peuvent apprendre plus d'un élément. Elle sauterait sur l'occasion à coup sûr pour instaurer la peur, et s'approprier le pouvoir. Lyria avait promis à Cynder qu'elle ne confierait ce secret uniquement qu'à un dragon en qui elle a toute confiance... malgré leurs différents, elle aura tenu sa promesse. Cela dit, malicieuse comme elle est, Malicia trouvera peut-être un autre moyen d'y parvenir... elle sait déjà maîtriser la magie noire comme personne... mieux vallait garder un oeil sur elle. Oh, pour ce qui est de se venger d'elle... à part Lyria - malgré elle -, cette dernière ne pensait pas que grand nombre y aurait une objection. Ils détestent Malicia pratiquement tous, et ne seraient que trop heureux qu'elle s'en aille. En se voilant la face, Malicia ne l'a jamais remarqué, et ne l'aurait jamais comprit, de toute manière.


- Forcément, elle ne le sait pas, à quel point tu peux l'être. Parce qu'elle te connaît mal, et parce qu'elle te sous-estime trop. L'erreur qu'elle fait trop souvent, c'est de se faire des illusions. Comme celle où elle pense que je la protégerais contre toi... je t'ai déjà dit que je ne te ferais pas de reproches. Si un jour tu devais la tuer, tu ne l'auras pas fait sans raison. C'est que, vraiment, elle aura été trop loin. Toi, et Cynder, vous avez eu la "gentilesse" de la prévenir de ce qui lui arriverait, si elle recommençait un autre tour tordu. Si elle n'écoute pas, ce sera entièrement de sa faute. Elle ne pourra s'en prendre qu'à elle-même.


Malicia, Malicia, toujours Malicia... depuis le début, on ne fait que rejeter tout le malheur du monde sur le dos de la nécromancienne. Au point qu'on a fait d'elle un vrai bouc-émissaire. En même temps, ce n'est pas comme si elle ne l'avait pas un peu cherché, on dira. Sauf que ça ne sert strictement à rien de s'acharner sur quelqu'un. S'intéresser à lui équivaut à l'encourager à se faire remarquer. Alors qu'en l'ignorant, il tombera dans l'oubli. Après tout, la meilleure des défenses, c'est le mépris. En revanche, Lyria se mordit les lèvres. Elle était partie dans ses souvenirs, en oubliant qu'elle pouvait vexer sa petite soeur... merde, la boulette. Elle réfléchit quelques instants, en fronçant les naseaux d'un air pensif.


- Je me dis souvent que la vérité est encore plus terrible quand tu la découvres par toi-même, en te rendant compte au passage combien on t'a menti. Il est parfois préférable de dire cette vérité, même si c'est douloureux. Autrement, tu ne serais pas honnête envers toi-même, et tu perdrais la confiance d'un être cher....... pendant un moment, je l'ai ressenti très fort, ce sentiment d'avoir été trahie par Cynder. Bien que je puisse "comprendre" ses raisons, n'empêche que ça reste un choix égocentrique. Dire que j'aurais pu passer ma vie entière, sans jamais te connaître... je ne peux pas pardonner ça, Saphira. Jamais. Et maintenant que j'y pense, j'ai l'impression qu'elle ne nous a pas tout dit. Elle a clairement affirmé que tu étais sa fille biologique... là-dessus, c'est "crédible". En revanche... elle ne nous a jamais parlé de notre père, Saphira. On ne sait rien de lui. Si ça se trouve, on a peut-être des cousines et des tantes, quelque part... et elle ne nous l'a jamais dit. J'ose espérer qu'elle ne nous cache pas d'autres secrets énormes de ce genre... là, j'aurais deux mots à lui dire.




Alors, comme ça, le racisme existerait depuis si longtemps dans cette ville... ? Pas étonnant, quand on y réfléchit. C'est vrai qu'ils sont beaux et intelligents, les Résistants. Tu prends des nuggets pour le corps, du piment pour l'absurdité des propos, des carottes râpées pour le cerveau... et voilà. Tu sais cuisiner un Résistant bien frais. Blague à part... l'égalité des races ? Comment peut-on parler "d'égalité" entre les races, si déjà on reste focalisé sur le racisme ? Non, mais, la vie, c'est le racisme, dans cette ville. C'est obligé. Il est au centre de tout. Au centre de la société, au centre de leurs coeurs, au centre de leurs idéologies... Lyria ricana en songeant que, dans leurs croyances, leurs divinités étaient peut-être racistes aussi. Et pourquoi pas ? Ils sont tellement bêtes... au point qu'ils se noient dans leur propre bêtise. Lyria dut réprimer son fou rire, quand elle entendit Nessie parler comme dans une publicité : "Le racisme, un savoir mondial. Hautement approuvé par les Divinités de l'Absurdité, et les Grands Crétins, de la société Légendairement Cons Et Fiers de l'Être. A transmettre de génération en génération."


- Non, jamais. Les Résistants ne devraient pas parler "d'égalité des races", alors qu'ils sont focalisés sur le racisme à ce point. C'est contradictoire. Un dragon ne peut pas dire à une taupe qu'elle est égale à lui en la méprisant également à cause de sa race, puisqu'il la rabaisse en la méprisant ainsi. Pour parler d'égalité un minimum, il aurait fallu supprimer le racisme de leurs idéologies. Chose qu'ils ne feront jamais, je me doute bien. Les Résistants sont bien trop "moutons", dans leur petit confort totalement illusoire, qu'ils ne voudront jamais voir leur système changer. La preuve avec l'arrivée de Malefor. A ce que tu m'en dis, rien ou peu de choses à changer depuis qu'il a instauré sa dictature. Puisque les Résistants ne lui sont d'aucune utilité, je me demande s'il ne garderait pas Warfang simplement comme un endroit stratégique. Pour faire pression à Ember, et dissoudre la Résistance. Depuis son QG, il peut surveiller tout ce qui se trame dans la ville, et tranquillement donner ses ordres, tout en pouvant aller et venir entre Warfang et ses propres terres, comme bon lui semble. Ses sbires ne se gênent d'ailleurs pas pour se balader dans la ville à leur convenance. Toutefois, c'est sûr qu'il doit bien s'ennuyer, en ayant autant de moutons dans les pattes, à ne plus savoir qu'en faire.


Pour ce qui est des orphelins, Lyria lui répondit en frottant doucement son museau sur son front. Les orphelins sont ainsi parce qu'ils ne voient jamais personne, hormis les leurs. Personne d'autre ne leur parle, personne d'autre ne les regarde, personne d'autre ne remarque leur existence. Les choses auraient tournés différemment sans une telle attitute de la part des autres. Avoir un peu d'attention, un peu d'amour, ce n'est pas grand chose, et pourtant, personne ne s'est donné la peine de leur donner. Qu'elle se considère toujours orpheline ou non, Saphira n'est plus aussi seule qu'elle l'a été lorsqu'elle vivait à Warfang. Le jour où elle voudra s'occuper des orphelins, ils seront sûrement ravis d'avoir une grande soeur à aimer. Quelqu'un qui les comprenne. Quelqu'un qui passerait volontiers du temps avec eux. Qui leur donnerait un peu d'espoir, un peu de bonheur. Et qui leur montrerait que tout n'est pas si noir. Avoir une famille qui t'écoute, qui t'accepte tel que tu es, qui t'aime très fort... n'est-ce pas le plus important ? N'est-ce pas ce qui désire plus que tout au monde un orphelin, qui n'a plus rien, et qui croit n'être rien... ?

La magie a toujours été puissante et dangereuse... ceci depuis des temps immémoriaux. Il faut toujours la manipuler avec prudence et méfiance, tant elle est imprévisible. Bien qu'elle puisse avoir des limites, Lyria supposait qu'elles dépendaient aussi des limites de son utilisateur. Que ce soient ses limites physiques, spirituelles, ou sa propre expérience en la matière, un dragon ne parviendra pas à gérer une magie trop puissante pour lui, sans avoir au préalable de quoi couvrir ses arrières... surtout s'il ignore comment contrôler cette magie, et les effets secondaires qu'elle engendre. Il ne vaudrait pas mieux qu'un débutant inexpérimenté qui se serait trompé de sortilège, et en paierait les conséquences.


- C'est pourquoi je me dis qu'il faut se fixer soi-même des limites, contrairement à une certaine Sorcière, qui ne l'aura jamais fait. Tu vois, même en ayant des années d'expériences derrière toi, tu peux quand même te faire avoir par ta propre magie. Personne n'est à l'abri. Certaines magies sont mêmes pires que d'autres, compte tenu de leur puissance et de leur dangerosité. La pire de toutes, je dirais que c'est la magie noire. Tu connais la loi du triple retour ? Par exemple, si tu l'utilises parce que tu veux la mort de quelqu'un... elle le fera, dans un premier temps. Le problème, c'est que, dans un second temps, elle reviendra vers toi... et prendra la vie d'un être qui t'es cher, en guise de "paiement". Comme si tu faisais un pacte avec le Diable, et qu'il venait réclamer son dû, après t'avoir donné ce que tu désirais. Certes, c'est tentant chez les coeurs les plus noirs, parce que c'est "donnant-donnant"... mais à quel prix ? Même un dragon n'ayant plus rien à perdre ne sera pas épargné. Sans exception. Là-dessus, on peut rien y faire. Tu l'utilises, parce que c'est ton choix, mais c'est toi qui sera en tort quand elle reviendra te faucher.


Il saura aimer sa mère ? Ca reste à voir. Lorsqu'ils ou eux sera suffisamment grand pour comprendre que Lyria tue tout le temps... dans quel monde il vivra... il se posera des questions. Et Lyria craignait qu'il ou eux emprunte la mauvaise voie, en tuant des innocents, en croyant que c'est bien parce que leur mère le fait. Nessie la rassura en lui disant qu'elle n'aurait qu'à l'élever de la même façon que Cynder l'a fait, avec autant d'amour. Il ne prendra pas le mauvais chemin, si Lyria lui montre la bonne voie. Du moins, il s'en souviendra le jour où il fera ses propres choix. Elle hocha la tête en soupirant avant de répondre.


- Encaisser un coup dur n'est jamais facile. Même quand ça vient de sa propre famille... bon, très bien... je lui dirais dès que je pourrais, alors. J'espère juste qu'il rejettera pas "sa mère" plus tard, sous prétexte que c'est une vraie psychopathe, et une tueuse en série... là-dessus, je pourrais difficilement le lui reprocher. Ce que je crains encore plus, c'est qu'il me prenne justement pour exemple, et qu'il tue des innocents, en pensant faire comme moi. Et je suis pas la dragonne la mieux placée pour lui faire comprendre ce qui est bien ou mal... si tu vois de quoi je parle. En tout cas, sois certaine que Malicia se prendra une grosse claque si elle ose lui en parler dans mon dos. C'est toi, moi, et l'enfant que ça regarde. "Amie" ou pas, elle n'a pas à le faire, point barre. J'ai mes problèmes, elle a les siens..... je suis tolérante, mais j'ai mes limites aussi.




Nessie jeta un regard appuyé à une Lyria qui se mordait les lèvres, tant elle rongeait son frein, de plus en plus mal à l'aise. Bon sang, non. Le problème n'avait rien à voir avec le racisme. Comment le lui dire, si elle n'en sait rien, et surtout, devant Ryspo... ? Lui non plus n'avait pas l'air de connaître le sort qui l'attend, le pauvre... le pire, c'est que le processus avait déjà commencé, alors qu'il est si jeune... pour le moment, il n'est pas instable, mais pour combien de temps ? Même Ryspo semblait inquiet de ce qu'il a fait. La tournure que prenait les événements sentait le roussi.


*Lyria. Qu'est-ce qui te tracasse à ce point ?*
*Je ne peux rien dire. Pas devant eux.*
*Je vois bien à quoi tu penses... ça ne te ressemble pas. Dis-le au moins à Saphira. C'est ta soeur, Lyria.*
*Nessie... tu ne comprends pas.*
*Oh, si, au contraire. Tu as peur pour Ryspo. Tu sais ce qu'il risque de devenir, comme tant d'autres avant lui. Et c'est en ne disant rien, justement, qu'il tombera. Je sais que tu le connais pas, mais tu lui ôterais une belle épine du pied en lui disant, tant que tu le peux encore.*
*C'est impossible... y'a aucun moyen ou... aucun remède, qui puisse le sauver. Du moins, rien qui soit connu à ce jour.*
*Tu t'es découvert un talent pour l'alchimie, non ? Tu pourrais tenter quelque chose...*
*Et pourquoi je le ferais ?*
*... Tu dis que tu ne blesses jamais des innocents. Pourtant, tu es en train de blesser Saphira, comme Ryspo s'il découvre la vérité. Si tu n'arrives pas à le dire toi-même... fais-le au moins vis-à-vis de Saphira. Elle saura trouver les mots.*


Lyria remuait nerveusement la queue. Ne risquait-il pas de devenir justement un monstre, s'il savait ? ......... La naissance des dragons violets n'est pas naturelle. Elle est artificielle. Par le passé, des dragons maléfiques aux intentions douteuses ont arraché des oeufs à leurs parents. Afin d'assurer leur descendance, et d'avoir quelqu'un, à qui transmettre leur savoir maléfique. Pour que le petit soit aussi ambitieux, aussi puissant, aussi fou qu'eux... les dragons maléfiques ont usé de magie noire sur les oeufs. Elle les modifiait alors de A à Z, selon la convenance des dragons et, sous cette mauvaise influence, la magie noire leur donnait cette couleur violette. Magie noire qui ne s'est jamais dissipée, et qui est toujours resté dans leurs corps. Ce qui empêchait le nouveau-né de grandir "normalement" physiquement, et mentalement... alors que ses pouvoirs, eux, étaient surdéveloppés.

Le problème, c'est que la magie noire n'en reste pas là. Elle s'en prend également au coeur du dragon. Au début, les dragons violets sont bons et généreux... jusqu'au jour où la magie noire détruit leur personnalité. Plus le temps, plus ça empire. Le dragon devient alors instable, allant jusqu'à perdre le contrôle de lui-même. Voilà ce que Lyria redoutait. Voilà pourquoi les naissances de ces dragons sont "contrôlées", quand ce n'est pas l'oeuf qui est détruit. Et voilà ce qui est arrivé à tous les dragons violets avant lui. L'exemple le plus tristement connu étant Malefor. Lyria parut quelque peu surprise d'apprendre que Ryspo ne "connaissait pas" la colère. Curieux. Il n'en a jamais ressenti, au moins une fois dans sa vie ?


- Tu ne... tu ne connaissais pas la colère ? Eh bien... la colère. La colère, c'est quoi ? De mon point de vue, c'est un sentiment très fort, qui est synonyme d'une certaine vérité, quand on y réfléchi. Elle te permet d'exprimer haut et fort ce que tu penses, ressortir ce qui peut être enfoui au plus profond de toi.... en bref, tout ce que tu peux avoir sur le coeur. Et je crois que c'est ce qui s'est passé avec la Sorcière. Tu as réagi ainsi, et c'est normal. Tu as vu des atrocités qui n'ont pas lieu d'être. Tu as alors voulu rendre justice à ces malheureuses victimes malgré toi. Ce que n'importe qui d'autre aurait fait, je pense. Cela dit, avec la colère, il faut quand même faire attention. Tu peux t'emporter pour rien... tu peux dire des choses que tu ne penses pas forcément, et blesser l'autre, voire te blesser toi-même... ça reste assez vicieux, comme sentiment.


La dragonne noire grommela en entendant les propos de Saphira. Nessie hocha la tête. Lyria leva les yeux au ciel. Finalement, elle accepta. Elle en avait assez, de devoir inventer mensonges après mensonges. Elle envoya des images directement dans la tête de sa soeur... maintenant, elle saurait la vérité sur les dragons violets. Elle ne se gêna pas non plus pour lui gronder dessus.


*T'es contente, maintenant ? C'est bon ? ..... Le problème ne vient pas de sa couleur. J'ai jamais été raciste, parce que j'en ai été moi-même victime. Depuis bien plus longtemps que toi. Alors, arrête de faire comme si je l'étais. Je n'ai pas peur de ce qu'il est, mais de sa réaction s'il apprend la vérité. Il est instable, et il n'a pas l'air de le savoir. Il ne comprend même pas ce qui lui arrive. Tu dis que ce n'est pas un ennemi, mais qu'est-ce que t'en sais ? Ah, c'est vrai, qu'il est tout gentil. Mais qu'est-ce qui te garantit qu'il va le rester ? Tu n'en sais rien, Saphira. Oh, mais je t'en prie... vas-y, dis-lui la vérité. On n'aura plus qu'à croiser les pattes, et espérer qu'il ne veuille pas nous tuer. Et je te signale au passage que je parlais avec Malicia pour essayer d'arranger les choses. Autrement, vous en seriez venu aux mains, comme des gamines, et elle aurait pris ça comme prétexte valable pour te jeter aux cachots. Je ne dirais pas la vérité à ce Ryspo. C'est pour son bien, et de toute manière, je ne le connais pas.*




Dans le "bureau" de la Sorcière, Nessie et Lyria se disputaient, indifférentes au temps qui passait. Nessie décida soudain de verrouiller la porte, afin qu'elles ne soient pas dérangées. Puis elle sortit du corps de Lyria. La dragonne noire arrivait à peine à garder contenance.


- Alors, c'est ça que tu appelles une "petite diversion" ? Tu te moques de moi ? Fais apparaître des fantômes, pendant que tu y es. Franchement, Nessie. Tu crois vraiment que c'est une "petite diversion", qui leur fera oublier ce que j'ai pu dire... ? C'est ridicule. Alors... ? Sinon, on va faire quoi, maintenant, le génie ?
- Oh, ne t'en fais pas pour ça, Madame la Grincheuse. J'ai une idée. Mais ce ne sera pas pour tout de suite.
- Ah non ?
- Non. C'est parce que... j'ai... euh... quelque chose à te dire. C'est... important.
- Bon, d'accord. Je t'écoute.
- Euh... eh bien... tu sais que les démons peuvent prendre plusieurs apparences ? Sache que... les démons... ils la dévoilent rarement, leur vraie apparence. Et j'aimerais... que tu vois la mienne.
- Ah ? ... Pourquoi ? Qu'est-ce que........


Nessie posa un doigt sur ses lèvres, puis se changea sous ses yeux. Lyria écarquilla les yeux, ne croyant pas ce qu'elle voyait. Elle toucha le visage de Nessie, comme pour vérifier qu'elle ne rêvait pas. Le rire de Nessie était cristallin, et tinta agréablement aux oreilles de Lyria. Son coeur s'emballa. Un coup de foudre était passé entre elles. La démone avait prit l'apparence d'une adorable dragonne blanche, aux cornes et griffes en or. Ses yeux couleur ambre étaient soulignés par de longs cils noirs. Une lueur pétillait dans son regard, tant elle était heureuse. Son sourire était tendre et doux. Une crinière d'argent soyeuse descendait jusqu'à son cou, long et fin. Lorsqu'elle bougeait la tête, elle suivait souplement ses mouvements, avec la légèreté d'un voile soulevé par le vent. Flattée par le regard de Lyria, elle remua gracieusement ses ailes à plumes. Etrangement, Nessie regardait Lyria de la même façon... comme la plus belle chose au monde.


- Nessie......... tu es magnifique... on dirait... un ange, tombé du ciel.
- Merci. A mes yeux, tu l'es tout autant. Je suis heureuse que ça te plaise. Parce que je veux rester comme ça.
- Vraiment ?
- Vraiment.
- ... Tu as autre chose à me dire ? Je le vois dans tes yeux.
- Oui. Ca fait même trop longtemps que je voulais te le dire. Oh, Lyria... si tu savais...


Nessie prit tendrement ses pattes dans les siennes, caressant ses doigts. Les écailles de Nessie étaient douces comme de la soie. Lyria sentit le rouge lui monter aux joues. Elle eut un rire nerveux, embarrassée. Elle ne pouvait résister à l'attraction de la sublime dragonne blanche. Leurs visages se rapprochaient irrésistiblement l'une de l'autre. Les mots "je t'aime" se glissèrent entre elles... et elles s'embrassèrent longuement. Des étincelles jaillirent des pattes de Lyria, et éclatèrent en petits feux d'artifice, en forme de coeurs. Elles s'enflammèrent de l'intérieur, un désir ardent naissant en elles. Lyria l'enlaça de ses ailes saphirs, et se laissa lentement tomber sur le côté, l'entraînant avec elle. Nessie eut un petit cri de surprise. Un cri très... mignon. Lyria échangea un regard avec elle, puis elle rit. Le rire de Nessie se mêla au sien. Elle lui rendit son étreinte, en l'enveloppant aussi de ses ailes à plumes. Posant sa tête contre sa poitrine, Nessie souriait tendrement, des larmes de joie coulant sur ses joues. Lyria sècha ses larmes en lui lèchant la joue, tandis que Nessie caressait doucement la crête violacée de la dragonne noire. Elles ronronnaient comme des félins. Heureuses, comme elles ne l'avaient encore jamais été.

Lyria ne saurait dire combien de temps elles restèrent enlacés ainsi. Le nouveau couple se résigna enfin à se relever. Saphira et Ryspo...... ils devaient être inquiets. Peut-être qu'ils cherchaient Lyria, en ce moment même. Elle regarda Nessie, inquiète. La dragonne blanche secoua la tête. Non, elle ne se cacherait pas. Et puis... qui soupçonnerait une dragonne blanche d'être une démone ? Elle déverrouilla la porte, et prit une patte de Lyria, l'entraînant doucement hors du bureau. Lyria résista un peu, hésitante, puis se laissa mener volontiers. Même si Nessie sentait que Lyria allait encore mentir, elle ne lui en voulait pas. Elle n'aura qu'à dire la vérité sur l'identité de Nessie que le jour où elle se sentira prête. Lyria glissa une aile sur le dos de Nessie, cheminant paisiblement à côté d'elle. La façon dont Lyria et Nessie se tenaient la patte en disait long sur leur relation. Sans se lâcher, elles rejoignirent Saphira et Ryspo.


- Désolée d'avoir été si longue. J'ai eu... un imprévu. J'ai entendu des bruits bizarres à l'étage. Alors, je suis montée, et je suis tombée sur... sur Nessie. Une vieille amie d'enfance. Enfin... c'était.
- Disons que quand j'ai vu Lyria... et qu'elle m'a vu... j'ai eu...
- NOUS avons eu. Le coup de foudre.
- Je sais que ça peut... être difficile à croire pour vous deux, mais..... c'est vrai.


Lyria déposa un baiser sur la joue de Nessie, sans aucune gêne. Pour une fois, elle disait "presque" la vérité. Nessie eut un rire léger, et la taquina en lui donnant un petit coup d'aile. Lyria lui répondit d'un petit coup d'épaule. Nessie la regardait d'un air amusé, non sans une certaine tendresse. Lyria leva les yeux au ciel. Nessie riait. Ah, Nessie... on ne la changera jamais, celle-là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saphira

avatar

Messages : 186
Gemmes d'Esprit : 786
Date d'inscription : 10/07/2017
Age : 29

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille1m83
CouleurNoir legerement bleuté
Âge18 ans
Situation socialInflath (relation amoureuse)

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/300  (0/300)

MessageSujet: Re: Balade entre sœurs dans l'antre de la Sorcière (pv Lyria)   Lun 19 Fév - 11:04

Comme le disait si bien, il faut savoir rebondir quand ce qu'on tente ne marche pas mais faut il encore en être capable et comme Lyria venait de le souligner, c'est encore plus compliqué pendant un combat mais c'est justement la subtilité car on ne demande pas de réfléchir dans un combat mais de réagir avant toute chose donc celui qui aura l'esprit occupé a autre chose se retrouvera avec un sévère handicap. Quand a l'efficacité de la torture psychologique, Saphira n'était vraiment pas persuadée qu'elle soit plus efficace que la torture physique car certes les deux types de tortures sont aussi insoutenable l'une que l'autre mais le résultat n'est jamais fiable voir parfois inexistant sur certaines personnes.
"La torture psychologique est tellement efficace que l'on a toujours pas réussi a faire parler luirio au sujet des résistants en attendant et pourtant je me doute que tu a dut tenter toutes les tortures possible avec lui. Bon ok il est pitoyable dans son genre mais en dehors d'être devenu un sujet de blague, il est aussi une preuve que la torture ne marche pas toujours sur tout le monde."
Ok elle venait de donner le pire exemple en matière de dragon mais ce dragon en particulier aura quand même réussi a balayer l'idée que la torture qu'importe comment on la pratique puisse vraiment avoir une utilité fiable pour obtenir des réponses d'une personne.

En repensant a tout ces souvenirs heureux, la dragonne avait pourtant la sensation d'avoir une boule dans la gorge rien qu'a l'idée qu'elle avait perdue tout cela en quelques secondes. Concernant les jeunes dragons de l'orphelinat de la forteresse, bien entendu qu'ils sont soudés entre eux vu qu'être ensemble est la dernière chose qu'ils leurs restent.
"Bien entendu qu'ils sont soudés entre eux et qu'ils s'aiment car le groupe qu'ils forment est tout ce qui se rapproche d'une famille pour eux. Cela dit je pense comme toi qu'on doit leur donner la chance de reconstruire leurs vies et quand on y pense, on leurs doit bien cela en tant que leaders du royaume. Oh bien sûr la guerre aura fait que leurs parents se sont fait tués par des résistants mais c'est aussi une guerre que certains entretiennent et je ne parle pas juste de Malicia pour le coup. La conquête de notre monde a comme prix d'avoir de nombreuses vies perdus avec les innocents qui suivent derrière....dire que certains me font limite la moral car je n'encourage pas les conflits qui n'ont pas lieu d'être."

Lyria qui faisait remarquer que poignarder une cible revient a donner un coup dans le vide, tout dépend quel endroit on vise car un bon coup de lame dans le cœur et s'en est fini de la victime. Quand au soucis que d'autres dragons nous tombent dessus, c'est encore une autre partie d'un plan sur lesquel réfléchir.
"Si tu n'arrive pas tuer ta victime dés le moment ou tu la poignarde une première fois, il vaut mieux réfléchir a autre chose car ta cible ne se fera pas avoir deux fois de suite. Sache que j'analyse toujours la situation avant d'agir, tu apprend cela très vite quand tu doit survivre dans les rues sans devoir t'attendre a une aide extérieur."
En revanche Lyria avait dut mal a croire que Cynder ai put lui faire confiance. Bon c'est vrai que visiblement Cynder ne l'avait pas montrer beaucoup du point de vue de quelqu'un qui voit les choses...eh bien comme elles devraient l'être mais Saphira avait bien compris depuis son arrivée dans le clan que beaucoup de choses qu'elle avait pris pour acquise devaient être réappris d'une autre façon pour comprendre certains membres du clan.
"Bah tu connait les parents, ils nous trouvent souvent plus de défauts que l'ont aimeraient le voir. Depuis que je suis dans le clan, je me suis vite rendu compte que j'avait beaucoup a apprendre pour comprendre ceux du clan alors que je croyait les choses beaucoup moins compliqués. Cynder attendait peut être tout simplement que tu prenne le pouvoir par toi même et pas attendre qu'on t'en donne la permission sur un plateau d'argent. D'ailleurs je ne pense pas que Cynder a demander l'approbation de qui que ce soit pour garder les rennes du clan pendant des années, elle aura pris le trône tout comme toi même tu l'a fait car elle le voulait tout s'en donnant les moyens et Malicia est juste dégoûté qu'on ne lui ai pas donner le pouvoir sans qu'elle l'ai mériter. Quand au fait qu'elle ne se montre pas spécialement proche de moi, je ne peux l'expliquer mais il est possible qu'elle se dise qu'elle ne me mérite pas après ce qu'elle a fait mais bon...peut être qu'un jour elle se déridera un peu si j'ose dire."
Quand au fait que Cynder ai put la laisser dans un orphelinat plutôt que de la garder, les parents biologiques de Lyria non plus n'auront pas étaient exemplaires en lui occultant ses souvenirs et au final en l'abandonnant aussi.

Concernant encore le sujet de la mort, c'était visiblement un sujet que même Lyria avait dut mal a comprendre que certains puissent volontairement en finir mais bon voila, tout les dragons ne se ressemblent pas et certains ont une vision des choses qui est parfois plus que radical. Quand a l'endroit ou Malicia pourrait bien finir un jour, Saphira la caserait bien dans le pire endroit des enfers, peut être que la bas elle retiendrait enfin quelque chose même si elle n'aura pas était capable de retenir la moindre leçon de son vivant.
"Hum non je croit pas qu'ils trouvent légal de prendre plaisir a torturer les autres ou les tués, je suis quasiment sûr que ce n'est pas recommander si on veut avoir une place confortable une fois passer de l'autre côté du miroir. Cela dit j'imagine qu'on peut rattraper ses fautes tant qu'on est encore vivant donc ton cas n'est peut être pas désespérer. Quand a m'imaginait avec une auréole et des ailes de plumes, je doute vraiment être suffisamment pur pour cela, j'ai déjà l'esprit mal placé pour cela je croit. Quand a revenir de la mort, visiblement c'est possible par la nécromancie mais je voit cela comme jouer au loto, tu n'est jamais sûr que ce qui va revenir est vraiment ce que tu voulait ramener."

Bon a en juger par l'odeur de cochon brûlé de la part de Lyria, émettre l'idée que Lyria puisse aimer encore Cynder était peut être pas vraiment ce qu'il fallait dire. Lyria disait avoir l'impression d'avoir échouer dans le but de donner a Saphira une famille mais pourtant elle avait réussi son coup malgré tout.
"Tu trouve que tu a échouer a me donner une famille mais tu est la que sache, j'en demande pas plus. Je comprend bien tout ce que tu ressent mais je remarque que pour quelqu'un qui n'aime plus sa mère, tu n'a pas tenter de la tué depuis et la question que je me pose...eh bien serait tu plus heureuse si c'est elle qui devait partir?"
Concernant le sujet des résistants qui ont une façon bien absurde de choisir leurs héros mais d'un autre côté dans le monde, qui n'a pas eu un jour l'envie de devenir un héro? Le soucis est que ceux qui acceptent de devenir des héros d'une nation n'en connaissent rarement le prix avant d'en arriver au moment ou il faut payer le prix, ce dernier étant souvent la mort pour la majorité.
"Tu serait surprise du nombre de gens qui voudraient être vus comme des héros quitte a devoir être séduits par des belles promesses. Seulement la majorité de ces gens ne se rendent compte du prix a payer qu'au moment ou ils doivent le payer justement...la mort étant souvent le prix final. Quand au fait qu'ils aient envoyer un jeune dragon avec peu d'expériences face a un adversaire donc il n'avait aucune chance....eh bien qui te dit qu'ils s'attendaient a ce qu'il revienne vivant de l'affrontement? Les martyrs ont toujours le don d'inspirer les gens a suivrent l'exemple et plus le martyr ai aimé, mieux ca marche et c'est comme ca qu'ils gardent leurs fidèles auprès d'eux. Il m'a fallu quelques temps pour le comprendre et si par contre le martyr s'en sort et revient en comprenant qu'il c'est fait avoir, tu en fait un ennemi. On connait tous l'identité du dernier en date qui ce sera retrouvé a cette place."

Oui c'est sûr qu'être paranoïaque ne rend pas plus fort et concernant être dans un stress permanent, c'est certains que cela fini par être épuisant mais le secret parfois est de ne pas montrer son stress en espérant que cela découragera la personne en face de vouloir en profiter, un talent pas toujours facile a développer mais qui peut s'apprendre avec le temps.
"Bah tu sais Lyria, ca m'arrive parfois d'être souvent stresser surtout face a certaine personnes mais j'ai appris a la dissimuler pour découragé ceux en face de moi qui voudraient me briser en profitant de mon stress et jusqu'a présent, ca marche plutôt bien mais bon j'ai mis du temps a développer ma propre méthode."
Dans le cas de Saphira, user de l'humour pour se moquer de ses adversaires, de blagues de merdes ou même de se montrer cynique ce sera révéler efficace avec les années et quand elle arrive a énerver ses ennemis qui veulent s'en prendre a elle...eh bien il n'y a pas mieux pour vaincre un adversaire qui se laisse aveugler par la colère au point de ne même plus pouvoir se concentrer sur ce qu'il fait.

Quand au fait qu'elle n'ai pas encore poignarder Malicia au cœur, ce n'était pourtant pas l'envie qui manque mais elle ne voulait pas faire de Malicia une martyr car cela lui donnerait encore plus d'importance qu'elle n'en a déjà.
"Je veux pas faire le plaisir a Malicia d'en faire une martyr mais bon, il vaut mieux pour elle qu'elle ne me tente pas trop car un "accident" peut si vite arriver. Quand a apprendre aux orphelins a se défendre, qui te dit que ce n'est pas mon intention? Mon but ne sera pas d'en faire des guerriers mais juste qu'ils soient capables de se défendre de façon efficace, l'usage qu'ils fairont de mon enseignement ne regardera qu'eux par la suite."
Quand au fait que Malicia ne sais pas a quel point Saphira peut être dangereuse et pervers pour la simple raison qu'elle ne la connait pas, c'était bien le soucis de la nécromancienne et c'est une grave erreur de vouloir chercher les problèmes avec un adversaire donc on ne sais rien.
"Tout comme Cynder, j'ai prévenu Malicia qu'il n'y aura plus d'autres avertissements donc la prochaine fois qu'elle me cherche des problèmes, je frappe directement. La douleur et la peur étant visiblement les seuls choses qu'elle comprenne. Comme tu l'a dit, j'ai été disons "gentille" avec elle jusqu'a maintenant...eh bien j'en ai marre d'être gentille."
Pour ce que Cynder avait fait en cachant Saphira a Lyria, la dragonne ne pourrait jamais en vouloir a Lyria de ne pas vouloir pardonner un tel choix mais de toute façon c'est le passé et a moins de pouvoir voyager dans le temps, personne ne pourra rien y changer. Cela dit il y avait la question du père et a vrai dire même si il est logique de croire qu'il y a bien fallu qu'un dragon se colle a cette tâche, Saphira n'avait jamais entendu qui que ce soit parler d'un compagnon que Cynder aurait put avoir même si l'ancienne impératrice ne l'avait sans doute pas crier sur tout les toits non plus. Cela dit on pouvait très bien imaginer que c'est un couple qui n'a pas durer pour plusieurs raisons possibles ou bien que Saphira est issus d'un coup d'un soir...bah oui la création d'un enfant n'est pas toujours aussi glamour qu'on veux le croire.
"Étrangement je me suis jamais trop posé de question au sujet de mon père et je n'ai pas l'impression que Cynder l'ai crier sur les toits qu'elle ai put avoir une relation amoureuse. Cela dit comme je ne sais pas si la réponse me plairait, j'évite de me poser la question."

A l'égalité des races, une bonne blague de la part des résistants mais c'est encore plus drôle quand on sait qu'ils y croient en plus a leurs mensonges avec le temps et puis il faudrait déjà qu'il accepte l'égalité entre les différentes espèces de dragons avant de prôner la même chose pour toutes les autres créatures.
"Bah pour Malefor outre que l'emplacement de Warfang est parfait d'un point de vue stratégique, je croit qu'il tient a garder la ville juste pour faire chier les résistants ainsi qu'Ember. Il reste une menace qu'ils ne parviennent pas a se débarrasser donc pour lui...eh bien ils sont comme des souris qu'un chat se mettrait a les taquiner jusqu'a ce qu'il en choppe une de temps en temps. C'est vicelard de sa part si c'est le cas mais j'avoue que ca peut être tentant quand on en a les moyens vu la mentalité des résistants."
Concernant la magie, Lyria avait l'air d'accord qu'il faut se fixer soi-même des limites mais faut il encore connaitre ses propres limites et c'est visiblement quelque chose que la sorcière fut incapable de faire a force de croître en puissance et cela jusqu'a ce qu'une personne extérieur ai fini par la vaincre alors qu'elle devait se croire toute puissante.
"La sorcière ne connaissait peut être plus ses limites a force de les repousser toujours plus loin et en effet un jour ca lui sera revenu dans la figure. Quand au danger de la magie noire comme tu me l'explique, moi on me l'a fait voir sur un exemple un peu plus imagé. En clair on m'a dit de comparer la magie noire a un grand banquet ou l'on goûte tout les plats que l'on trouve délicieux...sauf que si on part de l'idée que la magie noire est comme une entité, elle aussi nous aura goûter et même si on pensera qu'on a l'avantage dessus en pouvant en faire usage, au final on fini par se faire avoir, quitte a être détruit par elle. C'est un pacte avec le diable comme tu le dit toi même, un pacte donc on ne comprend le prix a payer qu'au moment ou il l'heure de payer."

Quand au futur enfant de Lyria si toutefois il n'y en a qu'un, Saphira ne voyait pas pourquoi ca se passerait mal tant que Lyria ne refait pas les mêmes conneries qu'elle reproche a Cynder d'avoir fait pour elle. Quand a la crainte que l'enfant veuille prendre exemple sur sa mère sur en tout cas les mauvais côtés, c'était dans ce cas une bonne chose que Saphira soit la pour tempérer les ardeurs de la futur maman et de l'enfant.
"Je comprend tes craintes pour ce qui est qu'il voudra peut être prendre l'exemple de sa mère y compris sur les aspects les plus sombres de sa personnalité mais promis, je continuerait a endosser le manteau de la tante chieuse et rabats joie de service si ca peut éviter qu'il ou elle ne devienne un futur psychopathe. Tu ne sera pas seul dans cet épreuve."

Regardant toujours Ryspo, Saphira ne savait toujours rien de ce qui pouvait bien se tramer dans l'esprit de Lyria. En revanche elle était surprise que le dragon violet n'ai jamais connu la colère avant de croiser la sorcière, bon remarque tant mieux pour lui si c'est le cas car peu de monde peuvent en dire autant. Ryspo était en tout cas particulièrement attentif a ce que lui expliquait Lyria même si cela faisait pas mal d'informations a retenir mais il avait au moins le don d'apprendre assez vite.
"Bah en tout cas je croit que j'ai jamais eu une colère de ce genre avant de croiser ce monstre. J'ai senti comme une énergie puissante qui venait visiblement de moi ressortir de moi et d'un coup je l'ai attaquer avec toute la puissance donc j'était capable. Je comprend en effet que c'est dangereux de laisser la colère se libérer...j'imagine même pas ce qui se serait passer si j'avait pas put gérer mon pouvoir mais maintenant que je l'ai vu, peut être que quelqu'un un jour voudra bien m'apprendre a ce que je fasse pas du mal avec sans le vouloir."
C'était pourtant maintenant a Saphira de se faire engueuler et oui on pouvait dire que le mot n'était pas mal choisi.
*La vérité sur quoi? Qu'il appartient a une espèce de dragon extrêmement rare? Je pense qu'il s'en sera rendu compte si il a déjà croiser d'autres dragons avant nous. J'en sais rien si il restera toujours gentil mais tant qu'il ne donnera pas de signe qui puisse me prouver qu'il deviendra une menace, je ne le jugerait pas. Tu dit qu'il ne comprend pas qu'il est instable mais tu croit que j'ai pas flipper la première fois que j'ai déclencher ma furie quand j'avait 7 ans? Je te garantie que j'ai eu la trouille de ce que j'était capable de faire et cette crainte n'est pas entièrement partie. Quand au fait que tu discutait avec Malicia, j'ai fait aucun commentaire la dessus donc pas la peine de monter sur tes grands chevaux. Je le connait pas non plus ce Ryspo mais a l'heure actuel j'ai aucune raison de me méfier de lui comme de la peste....c'est quand je connait un peu la personne que je le fait par contre.*
Ce fut pourtant quand elle reçu les images de ce que sont vraiment les dragons violets que Saphira compris la méfiance de Lyria. D'un autre côté ce n'était plus de la méfiance que la dragonne pouvait avoir pour Ryspo mais plutôt une profonde pitié. A vrai dire elle ignorait que des dragons maléfiques peuvent modifier complètement un dragon pour en faire un dragon violet. Bref si on suis ce raisonnement, Ryspo est comme une arme de guerre qui ne se rend pas compte de la puissance qui l'habite même si visiblement il avait fini par s'en rendre compte tout seul face a la sorcière.
*Je savait pas qu'on pouvait faire une tel chose a un dragonnet, j'ai toujours penser que les dragons violets étaient juste les membres d'une race peu commune mais jamais qu'ils sont artificiels. Cela dit je part quand même du principe que même si la magie noir a posé son empreinte sur ces dragons, ca n'influence pas forcement leurs actes. Ryspo a une grande puissance, c'est un fait mais tant qu'on le traitera avec respect et non pas comme une bombe a retardement donc on ne sais pas quoi faire, ca ne sert a rien de se faire peur a imaginer le pire. Les gardiens ont traités a la fin Malefor comme un monstre et forcement il a fini par agir comme tel. Par ailleurs nos connaissances communes devrait te prouver qu'il n'y a pas que les dragons violets qui peuvent mal tourner, tu en côtoie une tout les jours a la forteresse et pourtant tu l'aime quand même. Je m'en fout que Ryspo soit issu de la magie noire et quand on sais que je connait même pas mon père si toutefois il existe, je ne peux m’empêcher de penser que je ne vaut peut être pas mieux que Ryspo non plus car va savoir comment j'ai vu le jour.*
Maintenant que Saphira savait qu'il est possible de "créer" artificiellement des dragons, rien d’étonnant que Saphira puisse envisager qu'elle n'était peut être pas une chanceuse non plus sur l'idée d'avoir vu le jour de façon tout ce qu'il y a de plus naturel et il était peu probable que Cynder balance un jour qu'elle a usé de magie pour avoir une fille bien a elle car si c'est le cas, elle ne doit vraiment pas être fier d'elle avec le recul.

Ayant laisser Lyria partir faire un tour visiblement, la dragonne expliqua a Ryspo la vérité. Oui ce n'était peut être pas prudent mais il avait le droit de savoir la vérité et puis ce n'est qu'en ayant la réponse qu'il pourra passer a autre chose. Contrairement a ce qu'elle croyait, Ryspo avait l'air de prendre la nouvelle plus ou moins bien mais toujours mieux que prévu pour quelqu'un qui apprend que des tarés l'ont modifiés pour qu'il soit comme ils voulaient qu'il devienne une fois éclos. Bref quand Lyria revint avec visiblement une amie en sa compagnie, Saphira était encore entrain de discuter avec le dragon violet quand elle remarqua la dragonne blanche mais répondit a Lyria en priorité tout en souriant.
"Eh bien pour un imprévu, tu a l'air plus que ravie que ce soit arrivé en la personne de ton amie. Enchantée de te connaitre Nessie, j'imagine que ma gro...grande sœur t'aura limite tout dit a mon sujet."
Ainsi les deux dragonnes étaient amoureuses ou disons simplement lesbienne, voila une nouvelle qui ferait gueuler les dragons qui sont contre le mariage pour tous mais cela pouvait expliquer pourquoi Lyria avait l'air souvent gêné lorsqu'on parle de relation amoureuse. Il était après tout possible que Lyria avait craint que ce genre de relation ne dérange Saphira mais cette dernière n'avait rien dire vu son propre compagnon.
"Ah non du tout Nessie, j'ai aucune difficulté a comprendre ce genre de relation et puis j'ai moi même pas une relation amoureuse très commune non plus. Par ailleurs tant que vous êtes heureuses toutes les deux, personne n'a le droit de vous juger la dessus. J'ai en tout cas hâte de connaitre ma nouvelle belle soeur."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reine Lyria

avatar

Copyright : Lyria
Messages : 256
Gemmes d'Esprit : 728
Date d'inscription : 16/07/2017
Localisation : Dans mon château de cristal secret (Freezer de Dante)

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille46 mètres
CouleurNoire et bleu. Paillettes d'argent sur les écailles bleues. Bracelets en alexandrite changent toujours de couleurs et sont dépareillés.
Âge30 ans
Situation socialReine des Ombres. En couple avec Nessie <3. Alchimiste, artiste, et Maîtresse des Eléments.

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/600  (0/600)

MessageSujet: Re: Balade entre sœurs dans l'antre de la Sorcière (pv Lyria)   Mer 7 Mar - 11:31

Lyria serait bien tentée de dire que l'improvisation, ça s'apprend, mais... si t'es pas doué avec, ou si tu t'en sens pas capable... c'est mal barré. Tu sais pas comment réagir ? Tu seras mort avant même d'avoir commencé... un ennemi se fout complètement que l'autre aie de l'expérience ou pas. Il le blesse, voire le tue sans hésiter. L'autre a du bol... ou n'en a pas. Aucune pitié, et aucune exception. Dans un combat, soit c'est la loi du plus fort qui l'emporte, soit c'est celle du plus rusé. Quand à la torture, c'est vrai que ça ne fonctionnera pas sur tout le monde... c'est pourquoi les membres de l'Empire recherchent des méthodes "nouvelles" pour s'adapter aux victimes en question. Et qui sont loin d'être pacifiques... au contraire. Les dernières en date sont tellement épouvantables que même Lyria ne trouve pas les mots pour décrire ce qui attend les dragons qui en seront victimes... car ils se pourraient bien qu'ils ne s'en relèvent jamais. Ils ne renonceront jamais à faire parler les Résistants, par tous les moyens. Ce qui finira bien par arriver, tôt ou tard. Comme pour Luirio. Saphira l'a oublié... mais il a déjà parlé. Deux fois. Lyria avait un air grave.


- Prend pas mal ce que je vais te dire, mais tu as vite oublié ce qu'il a fait. Luirio ne parle pas pour l'instant, mais... il l'a déjà fait. Deux fois. La première, c'est pour nous avoir donné des noms de Résistants. Tous ont été emprisonnés, torturés et exécutés. La deuxième... c'est la nuit où je t'ai rencontré. Sous la torture, Luirio a parlé d'une place de marché, où les brigands et autres font leur commerce de nuit. Et il arrivait que, dans leur hâte, ils laissent un carnet, avec leurs chiffres d'affaires dedans. Malicia m'a envoyé en trouver un, afin de le lui ramener. Parce qu'il contiendrait d'autres noms. Et je t'ai rencontré pendant mes recherches. C'est ça que je cherchais, ce soir-là... sauf que... quand tu m'as dit ton nom, et que j'ai regardé dans le carnet... ton nom était dedans. Sans le savoir lui-même, Luirio t'a vendu, Saphira.


Les souvenirs heureux sont parfois les plus douloureux. Lyria en savait quelque chose... ah, les membres de l'Empire. Par où commencer ? Sans donner une définition du genre "être très abruti dénué de conscience, qui se laisse facilement manipulé par son désir de sang et de vengeance... ce qui peut le changer en vrai psychopathe sanguinaire quand il le veut... même s'il reste toujours aussi con". On peut pas faire plus explicite pour le point de vue de Lyria. Ah oui, mais une Reine ne devrait pas avoir une telle opinion sur ses sujets, blablabla... eh bien, si. Parce qu'elle a le droit, et qu'elle s'en fout, du reste. Liberté d'expression, très cher. Ca existe encore.


- Tu ne les encourage pas, car tu n'es pas d'accord, et c'est ton droit. Je t'avouerais que je ne suis pas toujours d'accord avec eux non plus. Tu sais, j'ai beau être habituée à torturer... je ne le fait jamais dans la joie et la bonne humeur. Il y a des jours où je suis triste, car je me dis que c'est injuste de faire du mal à tant d'innocents. Qui, eux, n'ont pas l'air de vouloir du mal aux membres de l'Empire, malgré le fait qu'ils restent des Résistants. Garde ça pour toi, mais j'ai déjà eu l'occasion de parler à quelques-uns d'entre eux en secret. Et je crois qu'on fait d'un cas une généralité. J'ai vu des gens biens parmi eux, qui ne devraient pas être enfermés. Je sais pas si tu connais les parents de Viel ? Eh bien, même s'ils savaient qui j'étais... ils m'ont juste fait des reproches... et rien d'autre. Je me suis pas fait attaquée, comme avec d'autres Résistants. Le problème, c'est qu'ils soient des Résistants, justement. A cause des lois, que je dois mettre constamment en application... je ne peux rien faire pour eux. Tu te rends compte... à part les laisser mourir, je ne peux rien faire. J'en fais des cauchemars, tellement... ça me hante. Dire qu'en dehors de notre guerre, il y a tout un monde qui vit en paix. Je l'ai vu de mes propres yeux durant mes voyages diplomatiques. Et c'est très différent de notre monde à nous, je peux te le dire. Limite, j'avais l'impression d'être sur une autre planète. Oh, vivre sans être dans une guerre constante, ce serait sûrement possible... si certains crétins n'alimentaient pas les conflits.


Parce qu'en terme de crétins, y'en a aussi, de l'autre côté. Ember, les Gardiens... même Malefor et Cynder. On envoie une pique d'un côté, et elle revient avec autant de force. A quoi ça rime, de faire perdurer cette guerre ? Qu'est-ce que ça leur apporte ? Ne voient-ils donc pas le chaos et la douleur qu'elle engendre ? Oh, remarque... Cynder et Malefor s'en foutent sûrement. Ils sont tellement sadiques et obnipulés par le pouvoir que plus rien n'existe autour d'eux. Autant le dire franchement. Ils ne font rien pour le cacher. Ca se voit autant que le sang sur la neige. Intéressant... parler stratégie, de la sorte. Les divergences de points de vue en font tout un débat. A croire qu'on peut faire de n'importe quoi un débat... notamment un certain débat sur comment cuisiner les Gardiens...


- Euh... je pense pas que t'aura le temps de réfléchir à autre chose. Parce que tu baisseras ta garde en réfléchissant. Certes, même si tu as tes intentions de base durant un combat, le reste repose beaucoup sur l'improvisation et le hasard. Le combat, en soi, ce n'est pas quelque chose qu'on peut contrôler. Après, je parle beaucoup d'attaque et d'improvisation, mais tu as d'autres critères qui jouent aussi : la défense, l'esquive, la vitesse... même en ne sous-estimant pas l'autre, il peut te prendre par surprise, avec un avantage sur toi que tu ne soupçonnerais pas... tu as déjà eu le tour ?




Tsss... est-ce qu'il existe une seule personne en qui Cynder a confiance, au moins ? J'ai pas confiance en Lyria, puis en Saphira, puis en Malicia... bientôt, je ferais plus confiance aux cuisiniers, aux femmes de ménage... et pourquoi pas mes serviteurs, parce que je vous aime pas. Oui, c'est exagéré. Mais c'est l'idée. Limite, Cynder ressemble à un de ces aristocrates un peu snob... c'est comme ça, et pas autrement ! Je veux ça, et pas autre chose ! Parce que je suis le chef, et vous, vous êtes des merdes ! Oh, elle en serait capable. Cynder est tellement prétentieuse, parce qu'elle est "belle et puissante". La connaissant, la faire descendre de son piédestal ne servira pas à grand chose...


- Roh, les parents... ils trouvent toujours quelque chose à critiquer. Sinon, y'a critique, et critique. Certains te critiquent dans le bon sens, pour t'apporter quelque chose, parce qu'ils t'aiment. Alors que d'autres le font par pure méchanceté gratuite. Parce qu'ils préfèrent un enfant à un autre ou... n'en n'ont juste rien à faire. Tu as des parents qui éduquent mal... parce que leurs propres parents les ont mal éduqués. Que veux-tu. En revanche, les membres du clan... je me demande s'ils ne feraient pas exprès de rendre les choses si compliquées. J'ai l'impression qu'ils dissimulent leurs vraies intentions, et qu'ils seraient capables de comploter en douce des attentats contre les Résistants... rien que pour le plaisir du sang et de la vengeance. Les sermonner ne servira pas à grand-chose, je suppose. Personne ne peut changer ce qu'ils sont. Et je peux pas leur reprocher de vouloir se venger. Je suis pas la mieux placée pour les critiquer, parce que je ressens la même chose vis-à-vis d'Ember. Tsss... pour en revenir à la fa-buleuse Cyn-der... eh bien, si ce sont ses vraies intentions, on peut dire que c'est réussi. Sauf qu'elle, je sais pas si elle vraiment "voulu" le trône. J'ai cru comprendre que c'est en partie à cause de Malefor qu'elle en est arrivée là. Monsieur Violet devait avoir besoin de son bras droit pour gérer l'autre moitié de l'Empire... punaise. Je dis ça, alors que ça va être moi, maintenant... tsss. J'espère pas qu'il s'attend à ce que je lui obéisse comme un gentil mouton... là-dessus, il ira se faire foutre. Pour le reste, est-ce que Cynder n'a pas tout simplement voulu un héritier "digne d'elle" ? Bien qu'elle aime sûrement Malicia... j'ai pas l'impression qu'elle l'aie jugée méritante. On croirait qu'elle ne lui fait plus confiance. Au fond, je crois qu'elle m'a "préféré", parce que je lui ressemble. Du moins, physiquement. Tu penses qu'elle va se dérider... j'en doute un peu. Elle est tellement... égocentrique, et fière de sa puissance... au point que ça en inspire le dégoût et le mépris.


C'est vrai, pour les parents de Lyria... n'empêche qu'eux, au moins, ils l'auront fait par amour, parce qu'ils souhaitaient le meilleur pour leur fille. De façon vague, Lyria s'en souvient, maintenant. Ils l'aimaient, plus que tout au monde. Pour Cynder, c'est difficile à dire. On n'a jamais vraiment su si elle dit la vérité ou non. Ca peut aussi bien être un mensonge, afin de ne pas blesser Saphira. Ah, le domaine de la mort... un sujet aussi complexe que mystérieux. Mettre Malicia dans le pire endroit des enfers ? Oui. A supposer qu'un tel endroit existe. Et qu'il reste une place pour elle. Y'a tellement de criminels dans le monde que ça doit souvent être bondé...


- Après, les "gens" qui sont là-bas, ça dépend comment ils te jugent. Je peux rattraper mes fautes, mais je ne peux pas changer le passé. Est-ce qu'ils écouteront seulement tout ce que je pourrais leur dire ? Ou est-ce qu'ils se basent sur autre chose que tes actes ? Comme ton esprit ? Ou ton coeur ? ... On en sait rien. Oh, on peut demander à quelqu'un qui serait revenu de la mort - si on en trouve un, déjà, de une -, mais est-ce qu'on sera prêtes à entendre ce qu'il a à nous dire ? Je ne suis pas sûre de vouloir le savoir. J'ai pas peur d'endroit inconnu, d'habitude, parce que je peux me documenter sur le sujet, afin de savoir à quoi m'attendre. Sauf que la mort... c'est différent. On a rien sur le sujet. Rien, hormis des spéculations sans queue ni tête. Malgré tout, je suppose que leur monde est très différent du nôtre. Ils n'ont plus de corps, et les sensations qu'il nous offre. Seulement leur âme. Comment vivre en étant seulement une âme, en sachant qu'on a perdu ces sensations, et notre ancienne vie, ainsi que nos proches... ? Je me demanderais toujours comment ils font. Pour la nécromancie, oui, c'est ça. J'en ai déjà parlé avec Malicia et d'autres nécromanciens... et on peut pas dire que leurs expériences précédentes ont toutes été couronnées de succès. Une fois, ils ont voulu communiquer avec l'au-delà, sur la demande de l'un d'eux. A la place, ils ont carrément amené un poltergeist. Il a semé la zizanie dans le château pendant une bonne partie de la journée...


Résumer une famille à une seule personne... bah, question de point de vue. C'est comme prétendre qu'on est un groupe à soi tout seul.


- Ce que tu me dis, ça me touche beaucoup... j'aurais juste aimé pouvoir t'offrir un peu plus. Pas forcément une soeur. Peut-être un cousin, une tante... avec qui on pourrait parler, se balader, faire des choses ensembles... pas seulement que nous deux. On aurait tellement plus à se raconter et à partager... limite, peut-être que ce serait possible si je retrouvais ma famille biologique. Qu'on soit lié par le sang ou pas, ils t'auraient sûrement accepté dans la famille de bon coeur. Je me souviens d'eux comme des gens vraiment bons et généreux... ouais, je devais sûrement les apprécier aussi, à cette époque... pff. Fichu cristal. Si seulement je pouvais l'enlever, ou le casser... ah, ça m'énerve. Pour Cynder, ni l'un, ni l'autre, je dirais. Même si je l'aime pas, je me sens vraiment pas capable de la tuer. Et je ne pense pas non plus que "me venger" arrangera les choses. Sur le coup, tu en tires une certaine satisfaction... mais on pense rarement à l'après. Je n'ai pas retrouvé une famille... pour la perdre à nouveau.


Ah là là. Les gens qui veulent être des héros, et qui finissent plutôt par devenir des zéros. Tristesse. C'est clair qu'ils ne s'en rendent pas compte, tant on a tendance à embellir l'image du héros. En même temps, on peut pas dire que la plupart font l'effort d'aller plus loin qu'une étiquette qu'on te colle sur la tronche.


- Oh, je crois surtout qu'ils ont pas trop réfléchi à la question. Je dirais qu'il y a un autre prix à payer : devoir choisir entre ta vie quotidienne, et ce que les gens jugent être tes "responsabilités de héros". Il faut être disponible tout le temps pour eux, et tu ne dois pas t'attendre à recevoir quoi que ce soit en retour. Oh, ils te remercient avec leur reconnaissance et "avec les honneurs", mais ça ne va pas plus loin. Parce qu'ils s'en foutent de la vie que tu as à côté. Parce qu'ils s'en foutent des proches que tu perdras, car les gens t'accaparent tout le temps pour leurs propres besoins. Et les héros sombrent bien trop souvent dans l'oubli une fois qu'ils sont morts. Tu le sais comme je le sais. Rien que de voir comment les "héros" précédents ont fini, c'est tellement clair qu'il n'y a pas à chercher plus loin. Spyro, c'est la référence en la matière. Mais on oublie Malefor aussi. J'ai pas les détails de tête, mais il a apparemment été un héros très apprécié en son temps... jusqu'au jour où il a découvert "la vérité" que tu résumes si bien. Pourtant, contrairement à Spyro, je trouve pas que Malefor soit un martyr. Parce qu'il a montré qu'il est "un battant", et qu'il ne se laisserait pas faire. Il a su se relever, et leur rendre leur monnaie de leur pièce en pleine tronche. Chose que Spyro n'a pas fait. Non, honnêtement. En envoyant Spyro au combat, c'est limite s'ils ne s'en sont pas débarrassé... en l'envoyant limite se suicider.


Bien sûr qu'on peut apprendre à ne pas montrer son stress. Ceci dit, ça demande une certaine maîtrise de soi, d'une certaine façon. Là-dessus, des exercies de respiration, de confiance en soi, ou même le yoga, ça aide tout en faisant du bien à soi. Même si, manifestement, les autres membres de l'Empire n'en ont juste rien à faire, avec leur délire "mort et vengeance à tout prix, car y'a que ça comme but dans la vie"... Lyria eut pourtant un petit rire en songeant à une certaine personne.


- Des personnes comme qui ? Malicia ? Non... je te vois tellement pas stresser face à elle. Elle essaie surtout de t'intimider, mais elle se doute que tu ne te laisseras pas faire. A force, elle finira bien par se désintéresser de toi, va.


Simple... mais radicale, et efficace, comme méthode. Hi hi. On reconnaît bien là le style de la petite Saphira... celui de Lyria, par contre... hum hum. Je me fous complètement de ta gueule, je te méprise, ou je t'ignore complètement... c'est pas la meilleure méthode, certes. Mais après que l'autre se soit pris une bonne raclée, là, il se calme un peu...




Donner de l'importance à Malicia... mais elle en a déjà, voyons. Elle sait si bien se faire remarquer en faisant sa "fausse victime"...


- J'aime pas dire du mal d'elle, mais... c'est pas déjà une martyr, en soi ? Elle nous a fait tout un cinéma quand elle a perdu le trône... Malicia savait très bien qu'elle n'était qu'une "reine par intérim" aux yeux de Cynder, car c'est elle-même qui le lui a demandé. A quoi elle s'attendait ? A le garder éternellement pour elle ? De toute façon, même si ça n'aurait pas été moi, Cynder l'aurait repris par la suite. Comme si ça ne suffisait pas, Malicia se fait passer pour la victime... alors qu'elle en fait de l'autre côté, des victimes. Alors, on serait "injuste" à son égard, mais elle, elle l'est tout à fait, par contre... la logique. Pour les orphelins, c'est bien d'y avoir pensé. Si tu as besoin d'un coup de main, je t'aiderais, si tu veux.


Hum... on peut pas dire que donner des avertissements oraux à Malicia soit très efficace, effectivement. Peut-être que la pratique marchera mieux... ouais, méchanceté gratuite. Mais pourquoi s'en priver, quand on sait que c'est exactement ce qu'elle fait avec ses propres victimes ? Un jour ou l'autre, ça lui retombera dessus, et Malicia ne l'a toujours pas compris.


- En même temps, donner des avertissements à Malicia, je crois que c'est aussi efficace que de raisonner une tête de mule. Infliger la peur et la douleur aux autres, c'est son "plaisir", si on peut appeler ça comme ça. Quand au fait d'être "gentille" avec elle, j'ai pas l'impression que ça t'a apporté grand chose... je verrais bien Malicia croire que c'est une "faiblesse" venant de toi, et se prendre un rateau en comprenant à la dernière seconde que ça ne l'est pas. Pourquoi lui avoir laissé "une chance", dans ce cas ? Tu penses qu'elle peut "changer" ? Là-dessus, j'ai des doutes.


Oh, non. Ce serait utopique de penser que tous les enfants naissent et grandissent dans un monde tout beau tout rose... s'il s'avérait que ce serait le cas de Saphira, eh bien, au moins, elle ne serait pas la seule dans ce cas. Juste en sachant combien de dragonnes se font violées en une année par des pervers ou des détraqués sexuels... les chiffres sont alarmants au point que ça en fasse peur. Le pire, c'est le jour où l'enfant posera des questions sur ses parents... en sachant qu'il vivra avec ce poids sur les épaules toute sa vie. Certes, il peut toujours essayer de passer au-dessus, en faisant comme si de rien n'était... mais ça ne pourra jamais changer ses parents ou ses origines, ancrés en lui.


- Hum... non. Je n'ai jamais entendu parler de Cynder en couple avec quelqu'un. Ca a dû être une relation courte, ou simplement une relation secrète. Enfin, bon. D'un autre côté, je ne vois pas Cynder étaler sa vi privée devant les autres. Elle cache beaucoup ses intentions, à vrai dire... à part elle, ça m'étonnerait que d'autres personnes soit au courant. Oui, peut-être qu'il vaut mieux ne pas savoir.


Et encore, le racisme entre les races n'est qu'un exemple. On peut aussi parler de la hiérarchie sociale. Ou l'inégalité des sexes. Ca existe partout, mais Warfang est championne du monde du sans-filtre là-dessus. Je t'aime pas, je te le montre volontiers, de la façon la plus rabaissante et humiliante et blessante possible. Décidément, la définition de "l'égalité" est bien étrange, chez les Résistants. C'est un délire entre eux, de faire l'inverse de ce qu'ils disent ? Ah, parce que ça pourrait être marrant, de retourner ça contre eux. Tout va bien dans le meilleur des mondes... on se respecte mutuellement... alors qu'on pense tout le contraire et on te poignarde dans le dos quand tu t'y attend pas. Saloperies de Résistants merdiques abrutis. Et leur idéologie pourrie. Encore plus flagrant quand c'est toute une cité qui se noie dans sa propre merde. Reformater son cerveau et les rééduquer serait une piste éventuelle à envisager. Le mieux étant que ce soit quelqu'un en dehors de cette cité qui le fasse, en leur forçant un peu la main... en souhaitant bon courage à cette personne, qui aura trop d'espoir de le faire... parce qu'ils ne voudront pas le faire à l'intérieur, oh non.


- Il a beau être en position de force, je trouve que Malefor s'expose beaucoup, en résidant ainsi chez ses propres ennemis. Puissant ou pas, ça ne le rend pas plus mortel et vulnérable face à une attaque surprise. La majorité des Résistants sont peut-être des trouillards, mais certains ont assez de "cran" - ou de bêtise - pour s'attaquer à plus fort qu'eux. Et si ce n'est pas les Résistants qui l'attaque... j'ai des soupçons vis-à-vis de Cynder. Son obsession pour le pouvoir ne cesse de grandir... en plus de ça, les autres membres du clan n'ont pas l'air d'apprécié Malefor plus qu'elle... je ne serais même pas surprise d'apprendre qu'ils lui feront un coup fourré.


Se fixer des limites... ? Ouais, c'est vrai que c'est facile à dire. Quand on ne se connait pas soi-même suffisamment, c'est normal de vouloir les connaître. Sauf que les plus téméraires repoussent sans cesse leurs limites, pour se dépasser eux-même... et c'est là où ça devient dangereux. Dans ce sens, on peut pas faire plus explicite que l'exemple de la Sorcière. Ah, pour ça, une personne qui se croit toute puissante... cela ressemble étrangement à une certaine personne, avec qui Saphira s'entend très bien... non, sans rire. Elle et la Sorcière ont très bien pu être des soeurs dans une autre vie, vu comment elles se ressemblent. Plus haut tu voles, plus dure est la chute... quelle tragédie que de voir qu'on l'apprend toujours à ses dépens, et à la dernière minute. Ceci dit, à quoi bon donner un avertissement à un mur qui n'écoute pas, et qui n'en a rien à faire ? Inutile, oui. A moins de le priver de sa magie... ce qui le rendrait fou, et n'arrangerait rien... non, y'a pas l'air d'avoir de solution miracle pour soigner la bêtise des tout-puissants, qui elle aussi n'a pas l'air d'avoir de limites.


- C'est bien là tout le problème. En repoussant autant ses limites, on se met soi-même en danger. Que ce soit dans la magie, ou dans un autre domaine, les plus téméraires comme elle le font de façon très extrême. Il paraît que c'est pour devenir "plus fort", "plus fort"... ou "vivre des sensations fortes". Qu'ils disent. Il existe des façons moins périlleuses d'obtenir tout ça, que je sache. Même si je verrais plus la Sorcière faire ça pour se donner un genre d'être "très puissante", plutôt que de vouloir simplement frimer. Et je commence à croire qu'elle ne l'était peut-être pas tant que ça, puisqu'elle est tombée sur plus puissante qu'elle. En ce qui concerne la magie noire, ma foi, c'est bien clair et explicite. Pour le coup, c'est bien de l'aborder sous cet angle, de façon pragmatique. Surtout vu comment on a tendance à "dramatiser à l'extrême pour faire peur". Ce n'est pas la meilleure solution, bien qu'elle aie un fond de vérité. Du coup, cette façon imagée d'en parler, je suppose que c'était un moyen pour t'y sensibiliser ? Non, mais, je te demande ça, parce que je me dis que tu feras sûrement pareil pour les orphelins. Et pas que pour une certaine personne.


Elle lui fit un clin d'oeil, l'air espiègle. Faudrait vraiment que Lyria soit stupide pour faire les bêtises qu'elle reproche justement à Cynder si souvent. Non, non, elle l'a très bien compris. De toute façon, elle n'est pas seule, et ce n'est pas de refus. C'est toujours plus simple d'élever un enfant à deux. Surtout quand l'un d'eux sait mieux que l'autre comment s'y prendre.


- Merci, petite soeur. Je suis vraiment pas contre un coup de main. Là-dessus, tu t'y connais plus que moi. Etre maman, c'est quelque chose qui m'est totalement étranger... et je n'aurais jamais cru que ça arriverait un jour... si tu vois à quoi je fais référence. Sinon, je ne m'en fais pas. J'ai confiance en toi, et l'enfant le sera sûrement aussi en le voyant. En lui montrant le bon exemple, il deviendra quelqu'un de bien... que tu sois "stricte" ou non avec lui, il finira par comprendre qu'on le fait pour lui, et que ce n'est pas pour lui faire du mal.




Oui. Tant mieux s'il n'a jamais connu la colère. Ceci dit, c'est peu commun. La colère est un sentiment naturel, qu'on ressent au moins une fois dans sa vie, au même titre que la joie ou la peur. Ca ne faisait qu'accroître la curiosité - et la méfiance - de Lyria vis-à-vis de Ryspo. Pourtant, bien qu'il puisse être instable, elle admet qu'il n'a pas l'air d'avoir un mauvais fond. Au pire, s'il jamais il perdait le contrôle de lui-même, il y aura toujours moyen de ramener Ryspo à la raison. Bien que Lyria se doutait que ça ne serait pas vraiment sa faute, elle restait sur le qui-vive... au cas où il faudrait intervenir. Non, pas d'inquiétude. Elle ne lui fera pas de mal. Juste l'immobiliser le temps qu'il faut pour le calmer. Après avoir gueuler un bon coup, on a plus de chance de mieux écouter l'autre après. Hum... Ryspo ne semblait pas inquiet pour ce que lui apprenait Lyria. Juste curieux. Normal. Il découvre quelque chose qu'il ne connaît pas... par contre, pour trouver "quelqu'un" pour lui "apprendre" à se contrôler, Lyria n'était pas la mieux placée pour... elle ne savait toujours pas s'il venait des Résistants ou non - bien qu'il n'en a pas l'air -, mais ce serait prendre de gros risques en l'emmenant chez Cynder ou Malefor. S'il appartenait à l'Empire ou à la Horde, ils auraient pu accepter de lui apprendre... mais ils pourraient aussi bien le tuer s'il s'avérait n'être ni l'un ni l'autre. Peut-être qu'en employant un peu de subtilité...


- Alors, ça aussi, c'est normal, Ryspo. Ca dépend des gens, mais j'en connais dont les pouvoirs réagissent aux émotions. C'est pas toujours simple à gérer, mais c'est pas impossible non plus. Avec du temps et de la pratique, tu y arriveras. Par contre, oui, vu que c'est ta première fois, ne t'entraîne pas tout seul. Il faudrait vraiment que tu vois avec quelqu'un qui s'y connaisse, et qui aie de l'expérience, dans ce domaine. Il pourra te conseiller de façon plus approfondi, et te soutenir, si jamais tu sens que tu vas perdre le contrôle. Est-ce que tu as déjà regardé s'il n'y aurait pas des professeurs, près de chez toi ? Ou quelqu'un de ton entourage pour t'aider ?


C'était pourtant maintenant a Saphira de se faire engueuler et oui on pouvait dire que le mot n'était pas mal choisi.


*Sans vouloir être méchante... tu fais un peu vite confiance aux étrangers. Tu ne sais rien de lui, et tu serais prête à faire confiance au premier venu... ? Qui te dit qu'il est seulement digne de confiance... ? Que sa gentilesse apparente n'est pas un masque... ? Tsss. Je sais pas comment tu fais, mais moi, je ne lui fais pas confiance. Je ne le fais plus depuis des années... depuis que j'ai appris à mes dépens qu'on ne peut pas avoir confiance en tous les étrangers qu'on croise... il pourrait t'attirer dans un piège, et te tuer comme pour rire. On m'a fait le tour, alors que je n'étais encore qu'une jeune dragonne... et j'ai bien failli y rester. La prochaine fois, ce serait bien que tu sois plus méfiante, et que tu ne "déballes pas ton sac" d'un coup. En ce qui concerne ce Ryspo... s'il le sait qu'il est rare, tant mieux pour lui, alors. Même si j'ai pas trop l'impression que ça soit le cas. Les dragons en question, qui sont au courant pour la plupart, n'ont visiblement pas jugé bon de le lui dire. Et je peux difficilement les en blâmer. Je peux comprendre ton point de vue... mais ça m'inquiète vraiment qu'il ne sache même pas ce qu'est la colère. Et tu parles de tes pouvoirs, comme si tu avais des problèmes avec... c'est MOI qui ai des problèmes avec. Et pourtant, moi, je ne suis pas instable, parce que j'apprend à les contrôler. Personne avant Ryspo n'y a pensé, apparemment ? Ce qui fait qu'il l'a découvert à ses dépens... il a eu de la chance d'en ressortir indemne. Humpf. Si je lâchais ma Furie là maintenant, ce sera de la rigolade, comparée à la tienne ce jour-là de tes 7 ans. Même celle de Ryspo est sûrement pire que la tienne, ma petite soeur en sucre...... tu comptes quand même chercher à le connaître, malgré tout ? Dans ce cas, laisse-moi te montrer ce qu'il est vraiment...*


C'est à ce moment-là que Lyria projeta ces images horribles dans la tête de Saphira. Enfin, elle comprenait... ? Bon. Saphira n'a pas l'air de savoir tout ce que les dragons maléfiques seraient capables de faire, rien que pour assouvir leurs envies... pourtant, elle devrait s'en douter un peu, à force de voir agir Cynder, Malicia, et tous les autres, non... ?


*Eh bien, maintenant, tu sais. Personnellement, moi aussi, ça m'avait beaucoup surprise d'apprendre qu'ils étaient artificiels. Sauf qu'on cache ces détails volontairement, afin que les dragons violets ne succitent pas de crainte, de haine ou de mépris. Ce qui n'a pas "marché" si bien que ça, car d'autres personnes sont au courant. Ce n'est pas pour rien que les Résistants haissent autant Malefor. Tu connais leur mentalité... alors imagine leurs réactions en apprenant la nouvelle... tout ne fait qu'empirer. Mais tu sais mieux que moi que c'est possible... ton Inflath est bien vivant malgré son côté "jouet de plage"... et il n'est pas un cas isolé, quand tu sais que Sweet Giggle l'est aussi. Toutefois, là, je suis d'accord avec toi sur la magie noire. C'est comme si je disais que les dragons noirs sont nécessairement maléfiques, à cause de leurs pouvoirs. Oui, c'est ridicule. Peut-être que Ryspo a un bon fond, peut-être pas, peu m'importe. Ca ne m'empêchera pas de garder un oeil sur lui, au cas où il perdrait le contrôle de lui-même. Je lui ferais pas de mal tout de suite, mais s'il nous en fait, là je serais moins gentille. Même si j'espère au fond qu'il ne deviendra pas justement un monstre comme Malefor. Il est encore jeune, et rien ne dit qu'il aura la force de s'en relever si on se mettait à le traiter comme tel. C'est pour ça que je ne lui dirais rien. J'ai assez de problèmes comme ça. J'imagine que c'est peut-être le cas pour toi aussi ? Bon, en tout cas, pour Malicia, je t'ai déjà dit que j'allais réfléchir à la question, alors inutile de revenir là-dessus. Hum... tu dis que tu ne vaux peut-être pas mieux que Ryspo ? Tu n'en sais rien non plus. Mais au fond, est-ce que ses origines ou les tiennes ont vraiment de l'importance ? Tu dis que tu t'en fiches, mais tu en parles encore...*


Lorsqu'elle revint enfin, Lyria ignorait tout de ce qu'à pu dire Saphira à Ryspo. Elle ne prêta pas attention aux bribes qu'elle entendit vaguement. Manifestement ravie de la présence de Nessie, elle ne répondit pas à la remarque de Saphira, rougissant et souriant étrangement. Une lueur enthousiaste s'alluma dans les yeux de Nessie. Elle lâcha Lyria et s'approcha de Saphira avec un doux sourire.


- Alors, c'est elle, ta petite soeur, Lyria ? Mais elle est trop mignonne <3 ... Ah, mais j'oublie les bonnes manières, moi. Oui, en effet, je te connais, petite Saphira. On peut se tutoyer, j'imagine ? ... En tout cas, je suis ravie de te rencontrer. Moi, je suis Nessie. Son amie d'enfance.
- Euh... oui. Enfin... c'était, plutôt. Comment dire... c'est une longue d'histoire.
- Tu préfères que je le leur dise, c'est ça ?
- Eh bien... pourquoi pas, si... si ça ne te dérange pas...
- Pas du tout, voyons ! Lyria... ne soit pas si timide. C'est ta soeur, après tout.


Très posée, Nessie le leur expliqua de façon pragmatique. Elle ne semblait pas craindre leur réaction autant que Lyria. Parce qu'elle serait là pour soutenir sa chérie si ça tournait mal. Tout simplement. Et au diable les dragons homophobes. Lesbienne, hétéro, bisexuel... où est le mal ? Il n'y a rien de répugnant de voir deux êtres qui s'aiment, au point de vouloir vivre ensembles pour toujours... et puis, c'est une orientation sexuelle comme une autre. C'est sûrement l'idée de deux sexes identiques qui dérange... tsss. Les mentalités d'aujourd'hui. Lyria soupira de soulagement en entendant Saphira le prendre aussi bien. Oui, pendant un instant, elle avait eu peur de sa réaction. Malgré son ouverture d'esprit pour sa relation avec Inflath... ça ne voulait pas dire qu'elle le serait tout autant pour les autres types de relations. On peut accepter l'un sans accepter nécessairement l'autre. La dragonne noire s'approcha et hocha la tête sans rien dire. Nessie avait fait le tour, et elle ne trouvait rien à ajouter. Elle passa une aile au-dessus de cette dernière, ce qui la fit sourire. Nessie lui rendit la pareille, bien qu'elle semblait beaucoup s'intéresser à Saphira.


- Dans ce cas, je me permets de te faire la bise, parce que c'est très gentil, ce que tu viens de dire. Et très sensé. Tout le monde ne nous accepte pas... et même si je m'en fous, ça reste très blessant quand on te met une claque dans la gueule. Mais toi, tu es là, et des dragonnes comme toi, il en faut. Merci beaucoup, ma soeur. Je te souhaite de tout coeur d'être aussi heureuse avec ce cher Inflath. Vous avez du courage tous les deux, et c'est beau. Alors, si jamais vous avez un problème, tu peux compter sur moi pour te soutenir. Et sur Lyria, bien entendu. Tu sais quoi ? Moi aussi, j'ai hâte d'en savoir plus sur toi. Que dirais-tu d'en discuter avec nous sur la route ? On va avoir beaucoup de choses à se raconter... oh, à moins que vous ayiez encore à faire ici, bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Balade entre sœurs dans l'antre de la Sorcière (pv Lyria)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Balade entre sœurs dans l'antre de la Sorcière (pv Lyria)
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spyro's Generation :: Zone Role Play :: Les mondes oubliés :: Montagnes de minuit-
Sauter vers: