•Forum RPG Spyro basé sur les deux générations de Spyro
 
FAQCalendrierRechercherAccueilS'enregistrerConnexionMembresGroupes

Partagez | 
 

 Le Cauchemars sanglant (PV moi, Lyria et Saphira)

Aller en bas 
AuteurMessage
Luirio Goldenscale

avatar

Messages : 172
Gemmes d'Esprit : 1194
Date d'inscription : 26/01/2016

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille1m20
CouleurDoré
Âge13 ans (âge humain)
Situation socialPetit ami de Sweet Giggle.

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
120/200  (120/200)

MessageSujet: Le Cauchemars sanglant (PV moi, Lyria et Saphira)   Mar 17 Oct - 22:18

Voila déjà 3 nuits que Luirio et Sweet Giggle avaient été enfermé chacun dans une cellule différente et Luirio commençait à croire qu'ils ne sortiraient jamais de ces donjons. Il craignait même une confrontation avec Lyria et Saphira.

C'est alors que la dragonne ballon s'avança vers son ami et lui dit tout bas.

-Je sais ce que tu pense...ne crois pas ça Rio...je garde espoir que quelqu'un acceptera de nous libérés...

Le dragon jaune restait perplexe par rapport à ce que la dragonne avait dit.

-Qui? Pas Lyria en tout cas elle prendrait plaisir à nous terrifié avec sa lame...alors que Saphira...elle préfère me voir souffrir que m'aider...je regrette ce que j'ai dit à son sujet...si seulement elle n'était pas aussi têtu...

-Elle a choisi sa voie Luirio...même moi cela ne me plait pas qu'elle ait choisi les ténèbres par rapport à la résistance...surtout vu le fait que l'empire est responsable de la destruction de l'orphelinat...

C'est alors qu'un serpent fondit sur les deux dragons en sifflant très fort avant de plonger ses yeux dans ceux des deux dragons.

-Allez vous vous la ffffffermé vous deux? sssss...

Les deux dragons cessèrent de discuter alors qu'une porte s'ouvrit dans l'obscurité du donjon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reine Lyria

avatar

Copyright : Lyria
Messages : 256
Gemmes d'Esprit : 728
Date d'inscription : 16/07/2017
Localisation : Dans mon château de cristal secret (Freezer de Dante)

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille46 mètres
CouleurNoire et bleu. Paillettes d'argent sur les écailles bleues. Bracelets en alexandrite changent toujours de couleurs et sont dépareillés.
Âge30 ans
Situation socialReine des Ombres. En couple avec Nessie <3. Alchimiste, artiste, et Maîtresse des Eléments.

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/600  (0/600)

MessageSujet: Re: Le Cauchemars sanglant (PV moi, Lyria et Saphira)   Mer 18 Oct - 16:36

Ce fut un long corps noir et serpentin qui pénétra dans les cachots. On dirait bien Lyria mais... version sataniste. La potion de folie de Malicia l'avait rendue encore pire qu'avant... les yeux devenus d'un rouge flamboyant, avec une petite nuance de dorée, étaient traversés par une démence démesurée et une profonde malveillance. A faire froid dans le dos. Hum... était-ce une illusion, ou Lyria avait grandi ? En tout cas, pour une raison mystérieuse, ses cornes et ses griffes s'étaient allongées... donnant l'impression que Lyria est armée jusqu'aux dents. Un sourire mauvais étira ses lèvres à la vue du serpent, qui semblait quelque peu contrarié.


- Naos, Naos... hahaha. Voyons... tu sais très bien qu'ils ne sont pas bons à manger. Surtout pas le ballon en plastique... mwahahahaha. J'ai bien mieux à te proposer... et de bien plus... appétissant. Régale-toi.


Lyria prit quelque chose sur son dos et le balança devant le serpent. Le cadavre d'un dragon éventré. Dont le sang était encore frais. Elle se détourna du serpent et regarda tour à tour les deux tourtereaux en ricanant.


- Voilà ce qui arrive... quand on est un Résistant. Trop bêtes pour se cacher ou courir... afin de sauver sa peau. Trop naïfs pour croire... qu'ils abattront un jour l'Empire. Il est temps de vous montrer quelle est la différence entre le rêve... et la réalité. Mwahaha. Luciole, je me suis bien marrée avec toi, mais tu es beaucoup trop faible pour me servir de jouet. Peut-être que ta copine sera un peu plus... résistante.


Lyria ouvrit doucement la grille de la prison de Sweet Giggle en la menaçant de ses lames enflammées, dans le cas où elle serait bêtement tentée de s'enfuir, puis la referma derrière elle. Elle bondit soudainement sur la pauvre dragonne rose... la tordant et la tirant à l'excès dans tous les sens... Lyria essaya même de faire un noeud avec les pattes de plastique pour l'empêcher de bouger. Elle la jeta en l'air, puis s'amusa à la faire rebondir sur son museau en riant. Comme si Sweet Giggle n'était rien de plus qu'un ballon de foot...


- Hé, le Schtroumpf Pissenlit ! Si elle s'empale sur mes cornes, est-ce qu'elle va exploser en faisant un gros "boom" ? Car je serais très curieuse de voir ça... BWAHAHAHAHA !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saphira

avatar

Messages : 186
Gemmes d'Esprit : 786
Date d'inscription : 10/07/2017
Age : 29

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille1m83
CouleurNoir legerement bleuté
Âge18 ans
Situation socialInflath (relation amoureuse)

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/300  (0/300)

MessageSujet: Re: Le Cauchemars sanglant (PV moi, Lyria et Saphira)   Mer 18 Oct - 17:43

Cela faisait a peine quelques jours que Saphira avait disons eu un "léger" soucis avec Malicia...oui bon elle avait littéralement failli la tuer en lui enfonçant sa lame dans la poitrine en manquant son cœur de très prés. Il y avait eu aussi cette histoire de collier ensorcelé que Malicia c'était retrouvé affubler et donc sous la menace d'une mort plus que violente au cas ou Cynder ou même Saphira elle même voudraient en finir avec la nécromancienne. Ayant appris aussi que les deux dragonnes étaient les seuls a pouvoir ôter le collier de son porteur a cause de la magie du sang qui avait été utiliser, Saphira n'avait pourtant pas voulu permettre a la nécromancienne de pouvoir retrouver toute sa liberté afin de lui faire payer toutes ses fautes au point que la mort aurait surement était plus charitable que le châtiment que la nécromancienne était entrain de vivre.

Enfin bref l'adolescente venait de rejoindre les cachots ou se trouvaient Sweet Giggle et Luirio. Bon mis a part la la première, elle n'était vraiment pas intéresser par Luirio mais le fait est qu'on l'entendait se plaindre un peu trop souvent au point qu'on avait limite demander aux princesses de se déplacer même si les gardes avaient l'air d'éviter Lyria depuis quelques temps. Une fois sur place, la jeune dragonne compris assez rapidement la raison, Lyria semblait avoir en effet changer autant physiquement que mentalement. Malicia n'avait donc pas menti sur cette histoire de potion, une histoire qui lui avait valu de se faire poignarder froidement par l'adolescente qui n'avait même pas pris soin de guérir la nécromancienne totalement, ayant préférer au final la laisser souffrir au quotidien pour qu'elle n'oublie jamais le prix que cela coûte. Regardant Lyria entrain de jouer avec Sweet Giggle, elle rompis un peu le silence en s'adressant a sa sœur.
"Ne la casse pas tout de suite, j'ai pas encore eu le temps d'en profiter. Il y a quelque chose de changer chez toi grande sœur, tu a modifier quelque chose?"
C'était plus une remarque qu'une véritable question et Saphira ne savait pas si Lyria était au courant de ce que Malicia avait révéler a l'adolescente, encore moins si elle savait que la jeune dragonne avait failli tuer la nécromancienne.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luirio Goldenscale

avatar

Messages : 172
Gemmes d'Esprit : 1194
Date d'inscription : 26/01/2016

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille1m20
CouleurDoré
Âge13 ans (âge humain)
Situation socialPetit ami de Sweet Giggle.

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
120/200  (120/200)

MessageSujet: Re: Le Cauchemars sanglant (PV moi, Lyria et Saphira)   Mer 18 Oct - 18:45

Le serpent défia les deux dragons d'un regard très mauvais et noir pret à les mordres à la première occasion quand la Princesse Lyria fît éruption dans les donjons ce qui détourna l'attention du serpent pour regardé sa princesse.

- Naos, Naos... hahaha. Voyons... tu sais très bien qu'ils ne sont pas bons à manger. Surtout pas le ballon en plastique... mwahahahaha. J'ai bien mieux à te proposer... et de bien plus... appétissant. Régale-toi.

Naos vit le corps inerte d'un dragon être balancer dans sa direction. Il attrappa la carcasse avant de partir dans l'ombre.

-Consssssidérez-vous chancccceux...mais sssssachez que Naossssss n'est jamais loin...ssssss

La serpent lança un dernier regard noir aux deux jeune prisonnier avant de partir déguster sa nourriture.

Luirio regardait Lyria avec un visage qui en disait long sur la peur qu'il ressentait...celle-ci semblait d'ailleurs beaucoup plus sombre...limite folle...mais c'est quand elle bondi sur la petite amie de Luirio...petite amie qui avait vu son bâton magique se faire confisqué. Quand Lyria lui bondit dessus et la maltraita comme un enfant cherchant à faire éclater son ballon de baudruche, la dragonne hurla de douleur alors que ses 4 pattes, sa queue et son cou étaient tous attaché ensemble tel un ballon clown.

Mais le pire, c'est l'arrivé de Saphira...comme si Cynder n'était pas assez méchante, elle a penser bon envoyé les princesses les torturés...elle et lui...car en torturant sa bien aimer, Luirio se sentait mal psychologiquement.

-Laissez-la tranquille! C'est moi que vous voulez pas elle!

Luirio avait beau être le petit ami de Sweet Giggle, cela ne semblait pas pour autant fonctionner. C'est alors qu'il attrappa une pierre et tenta de la lancer sur Lyria afin d'attiré son attention.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reine Lyria

avatar

Copyright : Lyria
Messages : 256
Gemmes d'Esprit : 728
Date d'inscription : 16/07/2017
Localisation : Dans mon château de cristal secret (Freezer de Dante)

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille46 mètres
CouleurNoire et bleu. Paillettes d'argent sur les écailles bleues. Bracelets en alexandrite changent toujours de couleurs et sont dépareillés.
Âge30 ans
Situation socialReine des Ombres. En couple avec Nessie <3. Alchimiste, artiste, et Maîtresse des Eléments.

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/600  (0/600)

MessageSujet: Re: Le Cauchemars sanglant (PV moi, Lyria et Saphira)   Jeu 19 Oct - 13:20

En entendant la voix de Saphira, Lyria laissa malicieusement tomber Sweet Giggle et la plaqua au sol d'une seule patte, l'écrasant au passage sans pitié. Elle se tourna vers Saphira et pencha son long cou vers elle en souriant de toutes ses dents pointues... vu d'aussi près, elle était vraiment très grande et massive... enfin, plus qu'avant, visiblement.



- Ca répond à ta question, ma petite soeur adorée ? Hahaha. Allons... inutile de faire l'innocente. Tu le sais déjà... je le vois dans tes yeux. Parce que je te connais presque aussi bien que tu me connais, n'est-ce pas ? Mwahaha. Tu voulais quoi, déjà... ? Que je te prête mon jouet ? MON jouet ? BWAHAHA !!! Mais tu as déjà le tien, ma petite. Regarde le pauvre Luirio... il t'attend bien sagement depuis tout à l'heure... parce qu'il n'attend plus que toi, hein, Luciole ? Fais-lui plaisir, et va donc un peu t'amuser avec lui. Pendant que je "teste" la "résistance" de son amie... MWAHAHAHA !


Avec un rire mauvais, la dragonne noire ramassa Sweet Giggle et s'amusa à la lancer contre un mur, la regardant rebondir comme un ballon de basket. Elle la frappait de plus en plus fort. Peu lui importait qu'elle éclate ou non. Ce n'est qu'un jouet. Ah, bah finalement, la dragonne de plastique ressent la douleur... comment cela est-il juste possible ? Pas d'organes, pas de cerveaux, rien dans le corps. Le néant. Lyria entendit le cri de Luirio, et n'eut même pas le temps de tourner la tête qu'un caillou rebondit sur une de ses pattes. Elle eut un rire nerveux.



- Hihihi... ça chatouille. Vas-y, frappe-moi, Luciole. Tu ne me feras jamais mal. Parce que tu en es incapable. Je ne veux même plus de toi tellement tu es un gros naze. Héhéhé. Mate un peu ça, Saphira. Ca va te plaire.


Lyria s'approcha des barreaux, et, passant son museau entre deux, utilisa son Torrent des Neiges. Oui, un nouvel élément... enfin, l'un de ceux qui avait été "bloqué" chez Lyria. Une fontaine de flocons jaillit des lèvres de Lyria en direction de Luirio. C'était une très belle magie... mais pas aussi innocente qu'elle en a l'air. Car cette neige gèle au contact... sans compter que les flocons sont un peu tranchants... gnihihi. Elle regarda Luirio de haut, le toisant du regard avec un rictus méprisant.


- Bah alors, Luciole ? T'en a tellement marre de la vie que t'as décidé de te réincarner en bonhomme de neige ? Enfin, tu ressembles plutôt à un glaçon, là. Un glaçon tout à fait inutile... BWAHAHAHA ! La prochaine fois, tu pourras te changer en un cerf bien dodu, peut-être ? Pour que je puisse te dévorer ? Là, tu serviras vraiment à quelque chose.


Et elle reprit Sweet Giggle, la tordant bien pour la déformer à loisir, et la mettre dans des postures sans doute très éprouvantes pour la jeune dragonne.


Dernière édition par Lyria le Sam 21 Oct - 15:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saphira

avatar

Messages : 186
Gemmes d'Esprit : 786
Date d'inscription : 10/07/2017
Age : 29

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille1m83
CouleurNoir legerement bleuté
Âge18 ans
Situation socialInflath (relation amoureuse)

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/300  (0/300)

MessageSujet: Re: Le Cauchemars sanglant (PV moi, Lyria et Saphira)   Jeu 19 Oct - 16:40

Oh les jolies quenottes de l'impératrice mais bon avec une amie et sœur qui semblait avoir "légèrement" perdue l'esprit, plus besoin d'avoir des ennemis. Lyria ou ce qu'il en reste venait de balancer qu'il était inutile que Saphira joue l'innocente qui n'est au courant de rien, soit Lyria était toujours une bonne observatrice pour voir que Saphira faisait mine de ne pas savoir pour ce changement plus que brutal ou alors Malicia était venue se plaindre de la "méchante" Saphira qui l'avait poignarder quasiment a mort lors que la nécromancienne venait lui avancer la "bonne" nouvelle.
"Oh quels jolies dent que voila. Malicia est venu se vanter devant moi de la petite boisson qu'elle t'a donner et si tu ne l'a pas encore revu depuis, je lui ai laissé un souvenir marquant de ma part en guise de "remerciement" mais bon tu verra, on le remarque tout de suite et presque aussi vite que son nouveau bijou. Quand a Luirio, j'ai passer l'âge des jouets qui couinent ou que tu a déjà cassé et puis depuis le temps que j'entend parler de cette Sweet Giggle, il faut bien que j'ai un petit moment tranquille avec elle. En morceaux elle me servira plus a rien."
Reléguer Luirio en parlant de lui comme un jouet qui couine, oui je sais c'était vraiment pas sympa de la part de l'adolescente mais le fait est qu'elle n'avait aucune compassion pour Luirio ni même la moindre once de respect alors que Sweet Giggle avait réussi cet exploit en fichant une méchante branlée a cette foutue nécromancienne qui avait pris l'habitude de ne pas se prendre pour n'importe qui et qui maintenant se retrouve très bas dans l’échelle sociale en tombant du même coup du piédestal sur lequel elle avait voulue rester.

Malgré le fait que Luirio venait de jeter l'arme la plus dangereuse de l'univers sous la forme d'un petit caillou en direction de Lyria, Saphira n'aurait pas sur dire si il s'agissait d'une preuve de courage ou d'une tentative de suicide. A vrai dire la dragonne n'avait même pas envie de chercher le moindre plaisir a torturer Luirio physiquement, non pas a cause du fait qu'elle n'aime pas la torture mais tout simplement car le dragon jaune ne valait pas la peine que la dragonne s'y intéresse.
"Si tu avait un minimum de courage pour au moins te servir de tes pouvoirs pour te défendre, Sweet Giggle n'aurait pas eu besoin de se mettre en danger. Vu comment c'est parti, elle va mourir ici pour la simple raison que tu n'est pas capable de la protéger. Je peux même parier que tu ne serait pas capable de la défendre même si je t'ouvrait la porte de ta cage."
Tient, en voila une bonne idée et vu le dragon...eh bien il y avait peu de chances que Saphira prenne un gros risque même si il essaye de fuir et si il le fait, il ne fera que prouver sa grande lâcheté et son incapacité a défendre qui que ce soit. Le petit tour de Lyria était en effet plutôt intéressant en plus d'être une nouveauté, l'impératrice ayant visiblement débloquer l’élément de la glace et même si son attaque avait l'air inoffensive, les apparences étaient plus que trompeuses mais au moins c'était une façon de se venger du coup de la pierre.
"Ah pour le coup elle est vraiment nouvelle cette technique, tu a débloqué l’élément de la glace finalement? Je te propose d’équilibrer les choses grandes sœur....enfin si toutefois c'est possible."
Lançant un pique de glace contre le verrou de la porte de la cage, la dragonne voulait tester Luirio pour savoir ce qu'il vaut quand sa compagne est en danger de mort sans aucun moyen connu de la faire revenir a la vie.
"Allez Luirio! Fait moi voir si il y encore quelque chose a tirer de toi. Voyons quel choix tu va faire mais autant te le faire remarquer si ce n'était pas clair, supplier Lyria ne servira plus a grand chose maintenant. Même si elle ne s'en sortira pas, il est temps de montrer a ta compagne si tu est trop lâche pour la sauvé ou si tu la mérite un peu en essayant de l'aider."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luirio Goldenscale

avatar

Messages : 172
Gemmes d'Esprit : 1194
Date d'inscription : 26/01/2016

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille1m20
CouleurDoré
Âge13 ans (âge humain)
Situation socialPetit ami de Sweet Giggle.

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
120/200  (120/200)

MessageSujet: Re: Le Cauchemars sanglant (PV moi, Lyria et Saphira)   Ven 20 Oct - 7:16

- Hihihi... ça chatouille. Vas-y, frappe-moi, Luciole. Tu ne me feras jamais mal. Parce que tu en es incapable. Je ne veux même plus de toi tellement tu es un gros naze. Héhéhé. Mate un peu ça, Saphira. Ca va te plaire.

La voix de Lyria n'avait rien de rassurante alors que Luirio pouvait bien voir la langue fourchu de la dragonne serpentine sortir sur le côté l'air complètement folle alors qu'elle passa son museau entre deux barreaux pour être bien près du jeune dragon, elle n'avait plus cette haleine fétide qui laissait supposé qu'elle voulait l'élément poison...non son haleine était plus...glaciale...c'est alors qu'elle envoya son nouvel élément à bout portant sur le jeune dragon qui était complètement gelé par la suite.

- Bah alors, Luciole ? T'en a tellement marre de la vie que t'as décidé de te réincarner en bonhomme de neige ? Enfin, tu ressembles plutôt à un glaçon, là. Un glaçon tout à fait inutile... BWAHAHAHA ! La prochaine fois, tu pourras te changer en un cerf bien dodu, peut-être ? Pour que je puisse te dévorer ? Là, tu serviras vraiment à quelque chose.

Sweet n'était pas à son meilleur non plus...si Lyrix continuait à la malmener, elle allait la faire exploser et ça elle ne le voulait pas.

Mais le plus étonnant dans tout cela, c'est que Saphira venait de briser la porte de la cellule du dragon jaune pour le libéré...Luirio ne savait pas trop comment le prendre...il essaya de lire dans les yeux de la jeune princesse des ténèbres mais tout ce qu'il pouvait voir, c'était un regard noir et glacial...quelque chose ne tournait pas rond.

"Allez Luirio! Fait moi voir si il y encore quelque chose a tirer de toi. Voyons quel choix tu va faire mais autant te le faire remarquer si ce n'était pas clair, supplier Lyria ne servira plus a grand chose maintenant. Même si elle ne s'en sortira pas, il est temps de montrer a ta compagne si tu est trop lâche pour la sauvé ou si tu la mérite un peu en essayant de l'aider."

En effet...sans son artéfact, il n'était pas de taille contre Lyria...il posa un premier pas en dehors de la cellule, s'attendant à une attaque surprise de la fille de Cynder...puis il parti à toute patte pour sortir du donjon...en faite il laissait penser qu'il abandonnais Sweet afin de les prendres tout deux par surprise à son retour. Il savait où se trouvais la cache des prisonniers car ayant déjà été dans les même donjon dans le passé.

Sweet elle suppliait Lyria d'arrêté et demanda même à Saphira de faire quelque chose si elle avait encore une once de bonté en elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reine Lyria

avatar

Copyright : Lyria
Messages : 256
Gemmes d'Esprit : 728
Date d'inscription : 16/07/2017
Localisation : Dans mon château de cristal secret (Freezer de Dante)

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille46 mètres
CouleurNoire et bleu. Paillettes d'argent sur les écailles bleues. Bracelets en alexandrite changent toujours de couleurs et sont dépareillés.
Âge30 ans
Situation socialReine des Ombres. En couple avec Nessie <3. Alchimiste, artiste, et Maîtresse des Eléments.

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/600  (0/600)

MessageSujet: Re: Le Cauchemars sanglant (PV moi, Lyria et Saphira)   Ven 20 Oct - 16:08

Lyria lui donna un petit coup de museau en ricanant.


- Ah, donc tu es au courant... voilà qui simplifie grandement les choses. Mwahaha... il y a bien plus que mes "dents" qui ont changé, trésor. Ne me dis pas que tu n'as rien remarqué. Ca se voit clair comme de l'eau de roche, si j'en crois la réaction des autres membres de l'Empire... charmante réaction, d'ailleurs. Gnihihi. Ils pourraient se planquer et se barricader dans leurs chambres, ils le feraient. Oh, tu sais, je ne suis même pas surprise d'apprendre ce que tu as fait à Malicia... toi qui m'a si aimablement "prévenue" à l'avance... eh bien maintenant, c'est chose faite. Mais pourquoi l'avoir laissée en vie, toi qui la déteste tant ? Tu n'es pas du genre à éprouver de la compassion à son égard, que je sache.


La dragonne noire reporta son attention sur Sweet Giggle avec un sourire narquois. Visiblement, elle n'avait pas très envie de "prêter" son jouet. Après tout, elle commençait seulement à jouer avec. Chacun son tour.


"Ah pour le coup elle est vraiment nouvelle cette technique, tu a débloqué l’élément de la glace finalement? Je te propose d’équilibrer les choses grandes sœur....enfin si toutefois c'est possible."
- Ca n'a pas été simple, mais oui, j'y suis parvenue. Etrangement, je n'ai eu aucun problème à le contrôler. Il faut croire que je n'en n'ai jamais perdu la maîtrise, finalement. Mwahaha.


Elle avait observé attentivement la scène de la "libération" de Luirio. Bien que Lyria parut quelque peu décontenancée, elle se contenta d'attendre, remuant doucement la queue. Saphira voulait le tester, en sachant comment il est est, l'idiot du village ? Il faut croire que oui. En voyant Luirio s'enfuir, Lyria explosa d'un rire tonitruant, qui se répercuta en écho dans les cachots.


- A quoi tu t'attendais, Saphira ? Qu'il lui pousse des ailes supplémentaires ? Que l'amour puisse sauver un cas aussi désespéré ? BWAHAHA !!! On ne fait pas d'une andouille un brave soldat... humpf. De toute manière, je ne m'inquiète pas pour ce clochard. Dans le pire des cas, les gardes ou les serpents de la forteresse se chargeront de le descendre eux-mêmes. Oh, remarque... il ne risque pas d'aller bien loin sans sa précieuse princesse. Je suis curieuse de savoir s'il va vraiment la laisser mourir ici ou non... bon. Je ne sais pas si tu comptes le suivre ou non, mais si c'est le cas... je te souhaite bien du plaisir, petite soeur.


Alors qu'elle tordait la dragonne rose, Lyria entendit Sweet Giggle s'adresser à elle. Elle la suppliait. Non... elle ne va pas se mettre à faire comme Luirio, quand même ? Pff. Pitoyable. Et voilà qu'elle parle aussi à Saphira. Ha ! Elle est bien bonne, celle-là. Quelle andouille. Lyria serra Sweet Giggle entre ses serres, ses griffes s'enfonçant dangereusement dans le corps de plastique.


- Puisque la situation n'est pas assez claire pour ta minuscule cervelle, eh bien, si tu en as une... je vais éclairer ta lanterne avec un immense plaisir. Personne ne peut te sauver, et personne ne le fera. Même le mec que tu aimais t'a largué comme une grosse merde. Oui, larguée. Comme une vieille chaussette. A croire que sa vie est plus importante que la tienne... c'est beau, l'amour. Mwahaha. Allez... je veux voir l'espoir te quitter... la lueur de la vie s'éteindre dans tes yeux... parce que tu vas mourir ici dans de longues et affreuses souffrances... enfin, le jour où je me déciderais à t'achever. MWAHAHAHAHAHAHA !!!


La dragonne noire prit de l'élan, puis la lança à la façon d'une boule de bowling. Sweet Giggle rebondissait contre le mur à chaque fois... inlassablement, Lyria recommençait avec des cris de joie. Oui, la petite lui plaisait bien. Peut-être vivra-t-elle quelques jours, si elle a un peu de chance. Gnihihi.

_________________
♪♫♪♫ Music speaks for the mind what the heart doesn't know how to say ♪♫♪♫

♪♫♪♫ What doesn't kill you make you stronger ♪♫♪♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saphira

avatar

Messages : 186
Gemmes d'Esprit : 786
Date d'inscription : 10/07/2017
Age : 29

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille1m83
CouleurNoir legerement bleuté
Âge18 ans
Situation socialInflath (relation amoureuse)

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/300  (0/300)

MessageSujet: Re: Le Cauchemars sanglant (PV moi, Lyria et Saphira)   Ven 20 Oct - 19:14

Intéressant, Lyria n'avait pas l'air du tout d'être ne serait qu'un peu énervée de savoir en tout cas ce que Saphira avait fait a Malicia ou même que la nécromancienne ai dévoilé cette histoire avec la potion mais bon pour cette information, disons que le secret n'aurait pas tarder a ne plus en être un bien longtemps. Concernant ce qui était arrivé avec Malicia, Saphira ne savait pas si elle était au courant depuis le début ou si elle l'avait juste compris en écoutant les paroles de l'adolescente mais en tout cas elle n'avait pas l'air de lui en vouloir et a vrai dire, c’était limite si Saphira ne pensait pas que Lyria n'en avait quasiment rien a faire du sort de la nécromancienne.
"Disons que Malicia avait l'air trop heureuse de me dire toute la vérité sur l'histoire avec la potion, je n'ai même pas eu besoin de lui tirer les vers du nez mais j'imagine qu'elle pensait qu'elle allait pouvoir m'atteindre a travers toi et a vrai dire elle a réussi mais je ne lui ai pas laissé l'occasion de savourer ce moment comme elle l'avait peut être prévu. Quand au fait que je l'ai laisser en vie, ce n'est nullement par compassion pour elle et tu a raison, je ne l'aime pas et je ne croit pas que j'aurait la moindre sympathie pour elle. Le fait est que ce que tu m'a dit concernant le fait que tu n'était pas sûr de t'en remettre si Malicia devait mourir m'est revenu a l'esprit au moment ou j'allait l'achever alors je l'ai laisser vivre pour la simple raison que je ne voulait pas voir ma sœur entrain d'être triste a chaque fois que je croiserait son regard....si toutefois la sœur que j'ai connu est encore la quelque part."
Même si elle ne le disait pas et ne savait pas vraiment comment le dire, l'ancienne Lyria même avec son petit côté ténébreux était vraiment entrain de lui manquer en ce moment. L'adolescente avait beau savoir que c'était toujours sa sœur qu'elle avait devant elle mais la voir aussi différente, c'était comme si Malicia et sa foutue potion avaient tué la grande sœur quel avait rencontrer a Warfang et avec qui elle avait partagé il n'y a pas si longtemps une aventure plus que mémorable aux montagnes de minuit. Le pire étant que maintenant a part Inflath, elle ne savait même plus si elle pouvait encore se confier a la Lyria qu'elle avait devant elle en ce moment. Elle répondit tout de même a Lyria au sujet de l'élément de la glace que l'impératrice n'avait finalement pas perdue tout compte fait.
"Eh bien pour ce que tu m'avait expliquer, tu n'avait pas de soucis de maîtrise a l'époque, le plus difficile était de le débloquer a nouveau."

Concernant Luirio, Saphira avait en effet voulu le tester et a vrai dire elle avait presque crut que Luirio aurait au moins suffisamment d'amour si ce n'est de courage pour ne pas laisser tombé sa belle...eh bien non. Même si Lyria n'avait peut être plus toute sa tête en prononçant les paroles qu'elle venait de dire en éclatant de rire, il fallait croire que même l'amour ne donnera jamais le moindre courage a Luirio. En fait Saphira se fichait pas mal de savoir que Luirio était entrain de galoper dans les couloirs car comme Lyria venait de le dire, il y avait peu de chance qu'il aille bien loin avant de se faire capturer a nouveau. Pourtant en revanche, elle avait vraiment de la peine pour Sweet Giggle qui devait sans doute avoir le cœur brisé en ce moment si toutefois elle en avait un.
"Franchement? Oui un peu. Je croyait qu'il tiendrait suffisamment a sa compagne pour tenter au moins de la sauver même si il n'aurait aucune chance contre toi mais il faut croire que c'est un lâche pur et dure. Je compte pas perdre mon temps a lui courir aux fesses...il me dégoutte."
D'un autre coté, elle ne voulait pas trop laisser Lyria seul avec Sweet Giggle même si elle se faisait plus de soucis pour cette dernière que pour Lyria. Écoutant Lyria qui avait l'air de vouloir briser le moral de la dragonne, Saphira n'avait guère de doute sur le fait que le mal était fait et peut être même pas a cause de Lyria en particulier, peut être même que la pauvre dragonne en était peut être au point de vouloir en finir malgré sa façon de supplier.
"Je croit pas que tu a besoin de clarifier la situation, je pense qu'elle a tout compris même sans cerveau. L'espoir elle l'a perdue et ironiquement ce n'est pas de toi que ca vient. Elle vient de voir l'amour de sa vie la laisser en plan alors que tu est entrain de la torturer. Crois moi, elle doit être brisée en ce moment."
Laissant Lyria faire ce qu'elle voulait avec le corps de Sweet, Saphira eu pourtant un moment le réflexe de rester prés de la dragonne en ballon de baudruche en profitant d'un moment ou l'impératrice ne l'avait pas encore rattraper pour recommencer.
"Désolé Sweet, même moi j'aurait voulu que ton compagnon ai un peu de courage au moins pour toi mais je croit qu'il ne t'aime pas autant que toi tu l'aime. Maintenant c'est moi qui vais passer du temps avec toi....n'es pas grande sœur?"
De la façon ou elle le disait, la question n'en était pas vraiment une mais il faut voir les choses en face. Saphira pouvait être pleine de malice mais atteinte de folie, ce n'était pas du tout le cas et la torture ne faisait pas partie de ses passes temps. A la rigueur si Sweet devait mourir, elle voulait au moins pouvoir lui parler un peu tant que la dragonne de latex en est encore capable.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luirio Goldenscale

avatar

Messages : 172
Gemmes d'Esprit : 1194
Date d'inscription : 26/01/2016

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille1m20
CouleurDoré
Âge13 ans (âge humain)
Situation socialPetit ami de Sweet Giggle.

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
120/200  (120/200)

MessageSujet: Re: Le Cauchemars sanglant (PV moi, Lyria et Saphira)   Mar 24 Oct - 15:28

Luirio était certes peureux tout seul mais il trouvais son courage dans la princesse qu'il devait sauver. Et c'était justement ce qu'il avait: du courage.

Malheureusement, en arrivant à la cache des prisonniers, il ne retrouva ni son pendentif ni le bâton de Sweet Giggle.

-Non...non ce n'est pas possible! Où sont ils?

Le jeune dragon chercha sans arrêt alors que Sweet Giggle, de son côté, était malmené par Lyria. Mais quand Saphira lui murmura les sombres paroles concernant son Luirio, celle-ci commença à pleurer mais cessa aussi vite en se disant que Luirio n'aurait jamais fait cela.

-Je connais mon Luirio...il est peu brave mais quand c'est moi qui est en danger, il montre tout son potentiel! J'ai encore confiance en lui chose qui visiblement t'a lâcher Saphira!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reine Lyria

avatar

Copyright : Lyria
Messages : 256
Gemmes d'Esprit : 728
Date d'inscription : 16/07/2017
Localisation : Dans mon château de cristal secret (Freezer de Dante)

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille46 mètres
CouleurNoire et bleu. Paillettes d'argent sur les écailles bleues. Bracelets en alexandrite changent toujours de couleurs et sont dépareillés.
Âge30 ans
Situation socialReine des Ombres. En couple avec Nessie <3. Alchimiste, artiste, et Maîtresse des Eléments.

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/600  (0/600)

MessageSujet: Re: Le Cauchemars sanglant (PV moi, Lyria et Saphira)   Mar 24 Oct - 18:23

Lyria regardait Saphira, comme si elle n'en croyait pas ses oreilles. Elle plissa les yeux, la fusillant du regard... on aurait dit qu'elle était à deux doigts d'exploser.


- J'en ai suffisamment entendu. Je le lis clairement dans tes yeux... tu penses que je ne suis plus ta soeur, parce que j'ai changé, n'est-ce pas ? Et en quoi cela change-t-il le lien qui nous unit, à supposer qu'il existe encore ? Tu arrivais à m'accepter avant, et maintenant, on dirait bien que tu n'y arrives plus. C'est à cause de Malicia ? Essaie de l'oublier, cinq minutes, et imagine que ça soit arriver naturellement... tu ne m'aurais plus accepter non plus, j'imagine ? Alors, est-ce que tu vas te mettre à faire comme tout le monde ? S'enfuir, m'éviter, me rejeter, me mépriser ? Le tout en étant incapable d'accepter le fait que j'ai changé, que c'est irréversible, et que ça fait partie de moi, désormais ? Pourtant, tu es censée être ma soeur, et normalement la mieux placée pour le comprendre. De toute manière, à moins que tu ne connaisses un "remède miracle" à la potion, cette dernière continuera d'avoir son effet permanent sur moi. Dis-moi... tu disais toujours que tu m'accepterais tel que je suis, car tu étais capable de m'aimer ainsi, mais est-ce toujours le cas, Saphira ? Pourquoi continuer de m'appeler "ma soeur"... si tu n'es même pas sûr toi-même que je le suis encore ? ... Tu as beau avoir épargné Malicia par "gentillesse"... même si je t'en remercie quand même... sache que ce n'est pas ça qui réparera ce que tu viens de me dire, ma "soeur".


Lyria détourna complètement les yeux, s'acharnant encore plus sur la pauvre Sweet Giggle. Ses gestes étaient plus vifs, plus violents... elle tremblait littéralement de rage, tant sa respiration était rapide. Elle leva à peine les yeux lorsque Saphira lui répondit à propos de son élément Glace.


"Eh bien pour ce que tu m'avait expliquer, tu n'avait pas de soucis de maîtrise a l'époque, le plus difficile était de le débloquer a nouveau."
- Tout juste... hahaha. Et c'est loin d'être terminé... j'ai bien l'intention de tous les récupérer... et peut-être même que je m'en découvrirais d'autres... gnihihi. Bon. Où en étais-je ?


Elle fouetta Sweet Giggle de sa queue, s'amusant avec comme un ballon de basket. Luirio et le courage, ça fait deux. Est-ce qu'il connaît seulement la définition de ce mot... ? Ca n'en avait pas l'air. Comment espérer quoi ce soit d'un gros trouillard dans son genre, hum ? Mieux vaut compter sur soi-même pour assurer sa propre survie, dans ce type de situation, gnihihi. Lyria était même étonnée que le nain jaune n'ait pas encore peur de son ombre...


- Eh bien, c'est ce qui s'appelle ne pas faire long feu... gnihihi. Il n'y a rien à espérer, ou même à tirer de lui. Quand bien même il voudrait changer, rien ne pourra changer le fait qu'il est complètement inutile. Mmmhmmhmm... au moins, maintenant, tu le sauras. Ca ne vaut même pas la peine qu'on pose nos yeux sur ce ver de terre stupide.


Le seul avantage que Lyria voyait à l'amour, eh bien... héhéhé. C'est qu'il suffit de pas grand-chose pour causer énormément de dégâts. Un coeur brisé, et toutes les souffrances délectables qu'elles engendrent. Oh, ce serait étonnant que Sweet Giggle ne soit pas brisée intérieurement. Elle arrive à parler, bouger, et vivre carrément sans avoir un cerveau. Donc, elle devrait être capable de ressentir également des émotions, si on suit cette logique. Pareil pour la douleur... fulgurante, intense, violente, peu importe à Lyria. Qu'est-ce qu'elle adore torturer... mwahaha. Si elle n'était pas Princesse de l'Empire, elle aurait été tortionnaire bien volontiers. Elle retourna Sweet Giggle entre ses griffes d'un air méprisant, la pinçant pour voir si elle allait couiner comme un jouet.


- Brisée, oui. Inconsciente, non. A croire qu'elle n'a pas encore suffisamment MAL pour ne pas perdre connaissance... hihihi. Quand j'en aurais fini avec toi, tu seras juste bonne à me servir de tapis... ou à passer la serpillière. Car tu seras dans un état aussi lamentable que ne l'est Luciole lui-même... ce qui m'impressionne le plus, c'est que vous êtes doués aussi bien l'un que l'autre pour ressembler à de la merde. Qui ne sert à rien, et qui est plus encombrante qu'autre chose. Même le plus faible des membres de l'Empire est plus fort et moins bête que vous.


Des flammes violettes sortaient des naseaux de la dragonne noire. Oh. Est-ce qu'elle avat vraiment l'intention de changer Sweet Giggle en grillade... ? Un sourire très large, et sournois éclaira son visage lorsqu'elle entendit Saphira. Ses yeux brillaient d'un air amusé. Rêvait-elle, ou Saphira lui donnait carrément un ordre ? Ha ! Elle referma ses serres sur la gorge de la dragonne rose, comme si elle voulait l'étrangler.


- La petite dragonne sort ses griffes de plastique, même si elle ne fera jamais mal à personne... touchant. Très touchant. Et elle a encore la débilité de rejeter la seule personne qui se soucie tant soit peu un minimum d'elle... n'est-ce pas, Sweet ? Mwahaha. Sans vouloir te vexer, Saphira, tu oublies un petit détail... ce n'est pas toi qui donne les ordres, ici. Et ce n'est plus Cynder non plus. C'est moi. Ouvre les yeux, Saphira... tout le monde me considère comme LA Grande Impératrice, alors je serais cette Grande Impératrice. L'Empire tout entier m'appartient désormais... MON Empire. Alors, quand le moment sera venue... j'espère que tu sauras me prouver que tu es digne d'en être la future héritière.


Lyria décida soudain de jeter Sweet Giggle contre le mur, de toutes ses forces. Mais elle ne la rattrapa pas, cette fois. Elle la regardait avec un rictus mauvais.


- Si son Altesse royale veut bien m'excuser. A présent, je dois rendre un fier service à la dragonnité... héhéhé. Si ce n'est pas déjà fait. Oh, ne t'en fais pas, Sweet. Dans mon extrême bonté, je te ramènerais les restes de Luirio. Tu pourras pleurer toutes les larmes de ton corps dessus... car tu ne seras pas près de le rejoindre. Disons que je prévois d'autres tête-à-tête à l'avenir, avec toi et moi... pour l'éternité.


Lyria s'éloigna avec un grand rire maléfique en chantonnant.


- Luirio, Luirio, Luirio. Le Grand Méchant Loup vient te chercher. T'écraser, te liquider. Te rôtir, te détruire. Oh ! C'est pour mieux te dévorer, mon enfant. Luirio, Luirio, Luirio. Les écailles, je croquerais. Le sang frais, je ferais couler. Sa douce senteur, je savourerais. Et les larmes, je ferais couler. Car c'est pour mieux vous détruire, mes petits. MWAHAHAHAHAHAHA !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saphira

avatar

Messages : 186
Gemmes d'Esprit : 786
Date d'inscription : 10/07/2017
Age : 29

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille1m83
CouleurNoir legerement bleuté
Âge18 ans
Situation socialInflath (relation amoureuse)

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/300  (0/300)

MessageSujet: Re: Le Cauchemars sanglant (PV moi, Lyria et Saphira)   Mar 24 Oct - 20:06

Ok si Saphira n'est peut être pas la princesse des ténèbres, reine de la gaffe lui irait sans doute mieux comme titre. C'est vrai qu'elle avait imaginé un peu vite que la Lyria qu'elle avait devant elle n'avait plus rien a voir l'ancienne mais sous cette folie, l'ancienne Lyria était toujours la et même si la dragonne savait qu'elle avait réagi comme une idiote, c'était peut être la première fois qu'elle était rassurer de s'être gourer.
"Lyria...j'ai surtout crut qu'elle t'avait dans un sens tuée. Tu te souvient de ce qu'on a dit sur ceux qui infligent certains traitements de chocs a d'autres afin de modifier parfois radicalement ce qu'ils sont....c'est ce que j'ai crut que Malicia t'avait fait avec cette potion."
Autant le dire, elle c'était faite avoir comme une débutante par cette foutue nécromancienne mais bon le fait que cette dernière se retrouve avec l'équivalent d'une épée de Damocles au dessus de la tête a cause de son nouveau collier, c'était presque une vengeance encore mieux que ce que l'adolescente avait prévue a l'origine.
"J'ai jamais fuis devant qui que ce soit, même pas devant toi le jour de mon arrivée alors que tu n'était plus toi même, ce n'est pas aujourd'hui que je vais commencer. Bon c'est sûr que j'aurait préférer que cela arrive naturellement ce changement et pas parcequ'une potion ou une "amie" t'aura limite forcer a le faire mais je t'accepte comme tu est et cela même si toi même tu m'a un jour demander de rester moi même. Je continue a t’appeler ma sœur et si tu avait commencer a perdre l'habitude, réhabitue toi encore. La vérité...c'est que j'ai eu peur, pas peur de ce que tu est maintenant mais de ce que j'ai crut que ca t'avait fait. Si je ne t'aimait plus comme tu semble le croire, aurait je peur pour toi? Concernant les effets de cette potion, j'ignore si il existe une potion qui annule les effets de la première et même si il en existe une, je ne t'obligerait pas a la prendre. Je sais bien que ce tout que je dirait n'effacera pas ce que j'ai dit mais essaye de me comprendre et je ferait de même pour apprendre a connaitre la "nouvelle" Lyria même si maintenant j'ai confirmation que tu est toujours la même. J'ai laisser mes peurs de perdre notre lien en craignant mes pires craintes mais du coup, je suis dans un sens ravie de m'être lourdement gourer."
Bon ca ne retirerait pas le fait que Saphira s'en voulait pour avoir donner a Lyria une mauvaise impression d'elle même mais Saphira espérait que sa sœur pourrait lui pardonner un jour si toutefois c'est encore possible.
"Eh bien avec déjà au moins deux éléments de débloqués, tu semble avoir la capacité d'en apprendre d'autres, je me demande ce que seront les autres."
Elle même ignorait si elle aurait la possibilité de débloquer d'autres éléments mais si elle avait le choix, l’électricité serait une maîtrise qu'elle aimerait bien acquérir en plus de la glace. Même si elle se doutait que sa soeur lui en voulait toujours, Saphira tenta quand même un peu d'humour même si cétait encore tourné contre Luirio mais bon le dragon jaune était devenu un sujet de moquerie principal de toute façon.
"Je croit que j'ai trouver le talent de Luirio : fuir plus vite que son ombre...oui elle était facile celle la. Au moins tu comprend pourquoi je n'ai pas pris la peine de vouloir lui courir après."
Laissant Lyria parler avec Sweet en usant de son tact légendaire pour lui faire comprendre que la dragonne de latex avait tord sur son compagnon. Pourtant Saphira avait tord en ayant crut que Sweet Giggle serait brisée de voir son compagnon s'enfuir mais en vérité soit Sweet Giggle ne voulait pas admettre l'évidence, soit elle avait vraiment confiance en son compagnon au point de croire qu'il finira par revenir pour elle. En vérité Saphira se disait qu'elle aurait dut prendre exemple sur la confiance de Sweet dans le cas de Lyria plutôt que de céder a ses peurs qui avaient faillis détruire son lien avec Lyria si ce n'était pas déjà fait. Après bien sûr qu'elle savait que ce n'est plus Cynder qui commande et encore plus que ce n'est pas Saphira non plus même si les deux dragonnes ne sont pas en manque d'idées pour continuer a se faire respecter. Pourtant l'adolescente lança un regard amusé a sa sœur quand le sujet de son allégeance envers l'impératrice Lyria.
"Ouais mais espère pas que je vais plier le genou devant la Grande Impératrice. La frangine qui m'a ramener a la maison, c'est elle que je vais suivre. Mais euh...tu peux donc pas oublier le coup de l'altesse royale? Au moins l'humour n'est pas quelque chose que tu a perdue. Allez, va faire ta "bonne" action de la journée."
Laissant Lyria qui avait l'air de partir pour une chasse a la "luciole" dans la forteresse, Saphira était a présent seule avec Sweet Giggle et autant le dire, c'était sans doute la meilleure des choses qui pouvait arriver a la dragonne de latex.
"Luirio ne m'a jamais fait confiance alors pourquoi je lui ferait confiance en retour? Nous ne partageons pas le même point de vue a propos de ton compagnon et dans un sens j’espère que tu a raison. Je ne le dirait jamais devant Lyria et encore moins devant Malicia mais cette confiance en Luirio que tu a même quand les apparences montrent le contraire...je croit que je devrait te prendre en exemple par rapport a Lyria. J'avait tellement peur des effets que cette potion auraient put avoir sur ma sœur que j'ai failli les laissés détruire mon lien avec elle et j’espère qu'elle saura me le pardonner. Au fait je tient a te féliciter pour avoir fichu une méchante branlée a cette démone de Malicia. Oui aussi étrange que cela puisse paraître, le fait que je sois dans l'empire ne fait pas pour autant que j'aime tout ceux qui en font partie. Tu peux parler librement avec moi, rassure toi."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luirio Goldenscale

avatar

Messages : 172
Gemmes d'Esprit : 1194
Date d'inscription : 26/01/2016

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille1m20
CouleurDoré
Âge13 ans (âge humain)
Situation socialPetit ami de Sweet Giggle.

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
120/200  (120/200)

MessageSujet: Re: Le Cauchemars sanglant (PV moi, Lyria et Saphira)   Mer 25 Oct - 13:42

Luirio continuait de chercher frénétiquement dans la cache à prisonnier mais sans pouvoir trouver le moindre indice concernant les artéfacts qu'il recherchait...c'est alors qu'il entendit la voix en écho de Lyria et se planqua dans le noir de la cache en priant pour qu'elle ne le vois pas.

- Luirio, Luirio, Luirio. Le Grand Méchant Loup vient te chercher. T'écraser, te liquider. Te rôtir, te détruire. Oh ! C'est pour mieux te dévorer, mon enfant. Luirio, Luirio, Luirio. Les écailles, je croquerais. Le sang frais, je ferais couler. Sa douce senteur, je savourerais. Et les larmes, je ferais couler. Car c'est pour mieux vous détruire, mes petits. MWAHAHAHAHAHAHA !!!

Luirio savait qu'elle le sentait...qu'elle pouvait entendre son pouls battre de loin donc il choisi de se faufilé hors de la pièce à pas de loup pour ne pas attiré l'attention.

Quand a Sweet Giggle, elle était très mal en point mais parvint néanmoins à se détacher les membres un par un: Tout était ratatiné: Ses pattes avaient une position fort étrange comme si on les avaient cassé, sa queue avait un plie de travers et plus important, sa tête était en permanence plier vers l'arrière.

"Luirio ne m'a jamais fait confiance alors pourquoi je lui ferait confiance en retour? Nous ne partageons pas le même point de vue a propos de ton compagnon et dans un sens j’espère que tu a raison. Je ne le dirait jamais devant Lyria et encore moins devant Malicia mais cette confiance en Luirio que tu a même quand les apparences montrent le contraire...je croit que je devrait te prendre en exemple par rapport a Lyria. J'avait tellement peur des effets que cette potion auraient put avoir sur ma sœur que j'ai failli les laissés détruire mon lien avec elle et j’espère qu'elle saura me le pardonner. Au fait je tient a te féliciter pour avoir fichu une méchante branlée a cette démone de Malicia. Oui aussi étrange que cela puisse paraître, le fait que je sois dans l'empire ne fait pas pour autant que j'aime tout ceux qui en font partie. Tu peux parler librement avec moi, rassure toi."

La dragonne ballon tenta tant bien que mal à regardé la dragonne dans les yeux et pour le faire, elle devait adopté une posture inhabituel pour un dragon.

-Il est maladroit mais il ne cherche pas les problèmes si tu savait son passé, tu aurais de la compassion pour lui...c'est un dragon qui a déjà tenter d'empêché Cynder de trahir les gardiens mais sais-tu ce qu'elle a fait en retour?...En faite...je n'ai pas besoin de te le dire...je peut te le montrer.

La dragonne utilisa un peu de magie pour transporté Saphira dans une vision du passé où Cynder qui semblait être à l'adolescence...son regard permetait de deviné toute la noirceur qu'elle possèdait...et ses dents...

Derrière elle se tenait un jeune dragon jaune qui lui courrait après.

Puis soudain, le jeune dragone reçu la queue de Cynder directement sur le ventre exactement de la même manière que Saphira avait poignarder Malicia, mais à la différence que la dragonne semblait avoir donner l'ordre d'enfermé le jeune dragon.

-Elle en a fait un otage contre la résistance...voila un peu pourquoi que Warfang est tomber aussi vite...car les gardiens craignaient qu'elle met son plan a exécution.

C'est alors qu'elle fût tirer de son monde par le rire noire de Lyria.

-Oh non! Luirio!

La dragonne ballon ne pouvait plus marcher en raison des traitements de Lyria.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reine Lyria

avatar

Copyright : Lyria
Messages : 256
Gemmes d'Esprit : 728
Date d'inscription : 16/07/2017
Localisation : Dans mon château de cristal secret (Freezer de Dante)

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille46 mètres
CouleurNoire et bleu. Paillettes d'argent sur les écailles bleues. Bracelets en alexandrite changent toujours de couleurs et sont dépareillés.
Âge30 ans
Situation socialReine des Ombres. En couple avec Nessie <3. Alchimiste, artiste, et Maîtresse des Eléments.

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/600  (0/600)

MessageSujet: Re: Le Cauchemars sanglant (PV moi, Lyria et Saphira)   Jeu 26 Oct - 10:30

Lyria courba le cou, pour s'abaisser à la hauteur de Saphira, plantant ses yeux dans les siens, l'air grave.


- Tu t'en es rendue compte bien avant moi, et je ne ne m'en rends compte que maintenant... Malicia est devenue complètement accro au pouvoir. Elle ne parle plus que de ça, et c'est son unique but dans la vie. Si nous n'étions pas amies, elle aurait sans doute essayer de me renverser depuis longtemps pour reprendre le trône. Tu as bien vu la satisfaction qu'elle éprouvait à l'époque où elle règnait "au nom de Cynder", soi-disant. Ca partait beaucoup trop loin... il fallait que je trouve le moyen de lui faire entendre raison... elle a oublié qu'il n'y a pas que le pouvoir qui compte dans la vie. C'est pourquoi j'ai attendu la meilleure occasion de le lui rappeler, mais je ne me serais jamais permis de le faire en lui faisant du mal. Et l'ocassion s'est présentée à moi avec cette potion. A vrai dire, ça, je ne l'avais pas vraiment prévu... elle ne m'a jamais forcée à la prendre. Elle me l'a proposé... à cause de ma trop grande curiosité, j'en ai respiré la vapeur, j'ai succombé à la tentation... et voilà le résultat. Pour l'instant, je me contente de faire croire à tout le monde que je suis devenue une vraie psychopathe. Y compris à Malicia, pour jouer le jeu. Mais je ne le suis pas. Tu sais, Malicia n'est pas la seule fautive dans cette histoire... je le suis également. Au final, je voulais donner une petite "leçon" à Malicia avec gentilesse... eh bien, il semblerait que vous l'ayez fait bien avant moi... toi, et Cynder. J'espère simplement qu'elle n'en a pas trop souffert...


Elle détourna les yeux, des petites larmes sur les joues. Non, elle n'avait pas revue Malicia. Lyria sait ce qu'il lui est arrivé parce que les rumeurs vont vite, dans la forteresse. Et les moqueries, aussi. Dans un sens, elle redoutait la réaction de Malicia le jour où elles se croiseront dans un couloir... rien ne sera plus jamais comme avant, pour ce qui est de leur relation.


- Tu peux peut-être changer une personne physiquement, avec une métamorphose. Tu peux peut-être changer sa personnalité, sous ton influence, et ébranler sa volonté. Mais, jamais, au grand jamais, tu n'atteindras son coeur. C'est une chose que tous les êtres vivants protègent, plus que tout au monde... même au péril de leur vie... qu'ils soient bons ou mauvais. Car c'est là que vit et réside ce que moi j'appelle... "le vrai toi". Ca, je peux le voir rien qu'en regardant une personne dans les yeux. Sincère, ou honnête... bonne, ou mauvaise... pour la majorité des dragons, les yeux sont le reflet de l'âme. Même si je ne suis pas un cas à prendre en exemple, visiblement... puisque tu n'auras pas vu la vraie Lyria sans que je te le dise. Hum... tu dis que tu ne me fuiras jamais, et que tu m'aimes encore ? Il est vrai que "l'ancienne Lyria" est encore là, certes... mais dis-moi juste encore combien de temps ? ... J'ai un peu étudié la potion de Malicia. Et ce que j'ai découvert récemment ne va pas te plaire. Comme les effets de la potion de Malicia sont permanents sur moi... eh bien, ils ont un effet progressif. La folie qui m'habite... les envies de meurtre que j'ai... ne feront que grandir. Ca me fait peur, Saphira. Franchement, j'ai peur. Ecoute... si jamais je perds complètement la boule... il faudrait mieux... que tu t'enfuis. Tu pars loin d'ici... loin de moi. Dans le pire des cas, va retrouver Inflath. Au moins, tu ne seras pas seule si un jour tu devais m'affronter.


Au fond, Lyria espérait que ce jour n'arrivera jamais, mais tant qu'elle n'aura pas trouver d'antidote... le pire est à venir. Elle en était certaine. Pendant un instant, la dragonne noire resta pensive. En apprendre d'autres... bah, pourquoi pas. Elle possédait déjà l'Ombre, et la Glace. Il lui reste également le Vent, et la Foudre à débloquer. Les autres éléments les plus répandus étaient la Peur, le Poison, la Terre et le Feu... mais peut-être en existent-ils d'autres encore, qui ne sont pas répertoriés, mais aussi intéressants ? Hum... ça valait le coup d'en savoir plus.


"Eh bien avec déjà au moins deux éléments de débloqués, tu semble avoir la capacité d'en apprendre d'autres, je me demande ce que seront les autres."
- Mmm... à vrai dire, j'en ai un peu parler avec Malicia, et on a pensé tout naturellement à la Peur. Humhum... pas la peine de t'expliquer pourquoi... me connaissant, c'est plus qu'évident. Je penses que je pourrais, mais je ne sais pas si ça me serait vraiment utile, puisque j'instaure la peur déjà naturellement. A la limite, j'aimerais bien le Poison, ou la Terre. Ca peut être sympa. Quoique... à part les "huit éléments universels", je ne serais pas étonnée qu'il puisse en exister d'autres. Par contre, Saphira, tu sembles avoir encore oublié un détail : TOUS LES DRAGONS peuvent apprendre un nouvel élément. C'est une habilité naturelle et commune qu'on possède, car nous sommes des créatures magiques. Après, tu peux déjà possèder plus d'une magie élémentaire, ou non. Ca dépend. Mais ça n'exclut pas le fait que tu possèdes peut-être autre chose que la Glace sans même le savoir. Après tout, tu es la fille biologique de Cynder, qui possède cinq éléments. Vous partagez le même sang. Et certaines magies élémentaires se transmettent via la génétique. Je sais que Cynder n'a pas la Glace, mais tu tiens peut-être ta magie de la Glace d'un ancêtre lointain, qui sait ? Enfin. Si tu tiens vraiment à le savoir, je connais un moyen très simple de le découvrir.


Bien que Lyria n'ajouta rien, elle avait une petite idée. Durant l'un des cours qu'elle donnait à Viel, elle lui a fait touché un cristal, l'Elemento Revelare. Ce cristal limpide réagit à la présence des magies élémentaires quand on le touche, et prend la couleur qui leur corresponde. S'il y en a plusieurs, d'autres couleurs apparaîtront. Peut-être que Saphira aura autre chose que du bleu, si elle souhaite essayer. La dragonne noire soupira en levant les yeux au ciel. Elle n'était pas trop d'humeur à la plaisanterie.


- Tsss. Même son ombre ne devrait plus vouloir de lui, tellement il est médiocre. Un de ces cas, je vais accrocher une lanterne dans ma chambre, et l'enfermer dedans......... t'as compris la blague ? C'est un dragon électrique. Et rien d'autre qu'une luciole. Fragile, faible, bien trop facile à écraser... son portrait craché. C'est pour ça que je l'appelle tout le temps Luciole. Pour le faire rager. De toute manière, si je parle de lui en l'appelant "Grosse Merde", on va croire que j'insultes quelqu'un d'autre.


Pourtant, Lyria eut un rire léger, et un sourire moqueur.


- Bah, c'est pareil, justement. Je suis ta soeur ET la Grande Impératrice. Oh non, que je ne vais pas tomber le coup de Sa Petite Majesté. Parce que j'aime bien te faire chier avec ça, et parce que tu adores m'embêter avec mes soi-disants "problèmes de poids". J'ai hâte de voir comment tu seras à mon âge... héhéhé. Et si par "bonne action", tu penses à la même chose que moi... c'est-à-dire au meurtre d'un certain petit con... eh bien, autant dire qu'on a une drôle de façon de "voir les choses". Allez... amuse-toi bien. Et ne fait pas "exprès" de libérer mon jouet, hein. J'y tiens, et la grande soeur va pas être contente, si la petite fait encore des bêtises...


Elle lui fit un clin d’œil complice, l'air malicieuse, puis elle prit congé. La dragonne noire longea un dédale de couloirs... on entendait un permanence les cris de prisonniers torturés... certains étaient en piteux état... d'autres la regardaient passer, voire la suppliait, mais c'était inutile. Après un bon moment, l'obscurité enveloppa Lyria tandis qu'elle approchait de la cache des prisonniers. Elle se déplaçait d'un pas souple et léger dans la pénombre. Oui, elle pouvait voir dans le noir. Comme Cynder, Lyria était une dragonne serpentine. Et son élément de l'Ombre ne faisait qu'améliorer sa vision nocturne. Elle était différente de la vision diurne, en l'absence de lumière. Nette et précise, mais beaucoup de nuances de bleue et de vert. Les autres couleurs étaient à peine visible, dans ces conditions. Ses runes se mirent à luire à cause de l'obscurité.

Élargissant les naseaux, elle sentait une légère odeur. Sucrée, et un peu fruitée. Ah, le petit Luirio... même son odeur empestait l'innocence et la naïveté. Plus elle avançait, plus la senteur devenait forte. Il ne devait plus être bien loin. Arrivant à la cache aux prisonniers, elle ouvrit la porte. Oh, il est passé par là... tout était sens dessus-dessous. Et il avait laissé son odeur sur les objets. Lyria avait beau scrupté les environs, elle ne voyait rien. Pourtant, elle sentait une présence, pas loin. Une odeur âcre embauma soudain l'air. L'odeur de la peur. Elle se figea, et tendis l'oreille. Hum ? Même si ça semblait venir d'un peu plus loin, elle croyait entendre une respiration précipitée, et les battements sourds d'un cœur. Nessie pointa une direction, et Lyria crut voir du mouvement. Il y avait comme une petite silhouette verdâtre... était-ce... ? Affichant un rictus sournois, elle se baissa et se déplaça doucement vers la silhouette sans un bruit, à la manière des félins. Puis, d'un geste vif, elle le plaqua au mur de sa patte massive. Soufflant sur son cou fragile, elle lui susurra à son oreille d'une voix doucereuse.


- Je... te... vois... et je... vais te... dévorer... dans une longue... et terrible... agonie... où personne... ne viendra... te sauver... cette fois... imagine... la chair... juteuse... les écailles... bien croustillantes... le sang délicieux... tu es à moi... Luirio...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saphira

avatar

Messages : 186
Gemmes d'Esprit : 786
Date d'inscription : 10/07/2017
Age : 29

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille1m83
CouleurNoir legerement bleuté
Âge18 ans
Situation socialInflath (relation amoureuse)

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/300  (0/300)

MessageSujet: Re: Le Cauchemars sanglant (PV moi, Lyria et Saphira)   Jeu 26 Oct - 21:13

Ah ca pour avoir remarquer que Malicia voulait le pouvoir, c'était tellement voyant que cette vision aurait put brûler les yeux de la dragonne si c'était possible tellement cela se voyait. Lyria pouvait se reprocher de ne pas avoir vu le problème bien plus tôt mais de la même façon que Sweet Giggle ne veut pas voir que son compagnon est le roi des trouillards et de la fuite, la jeune impératrice n'avait sans doute pas voulu voir que son amie devenait néfaste envers la jeune dirigeante. D'ailleurs peut être que Malicia avait voulu être amie dans le passé avec Lyria pour disons être dans les petits papiers de la prochaine dirigeante ou même de tenter de lui volé le trône au passage.
"Même si a une autre personne je pourrait lancer la réplique "je te l'avait dit", je vais m'abstenir de te faire la remarque. Tu considérait Malicia comme une amie et elle sut en tirer profit en sachant que tu ne lui ferait aucun mal même si tu sentait qu'elle préparer un mauvais coup mais je croit qu'elle ce serait simplement enfuit si vous n'aviez pas étaient amis, elle a trop peur de Cynder pour oser un coup d’état contre sa fille adoptive et sa fille biologique si elle n'a personne ou se cacher. Concernant cette potion, elle ne t'a pas forcer a la boire mais elle connait bien ta curiosité et a sut te manipuler en jouant sur cette "faiblesse" pour que tu fasse ce qu'elle avait envie. Néanmoins ne t'accuse pas de cette situation, volontairement ou pas tu a fait ce qu'elle voulait que tu fasse, c'est le principe de la manipulation. Pourquoi pense tu d'ailleurs qu'elle ne m'aime pas? Ses tentatives de manipulations comme elle a fait pour toi ne fonctionne pas car elle sais très bien qu'elle n'est rien pour moi. Au moins ca ne me fait pas regretter ce que j'ai fait a Malicia et ce que Cynder a pris plaisir a faire juste après, a croire qu'on faisaient la queue pour lui entrer dans le lard. Rassure toi a part son amour propre, elle ne souffre pas...bon je garantit pas qu'elle se remet bien du coup de lame que je lui ai mis mais si ca peut lui apprendre a cesser de me prendre pour une abrutie, je vais pas m'en plaindre. De toute façon elle n'avait qu'a pas me prendre de haut et surtout de me mettre une griffe sous la gorge."
On peut changer une personne de bien des façons mais on n'atteindra jamais son cœur, se pouvait il que le cœur de Malicia ai put être pourri depuis longtemps au point que même Lyria n'ai put le changer? Cela serait bien triste car ca voudrait dire qu'il n'y avait a attendre de la nécromancienne et même pour cette folle, ce n'est pas encourageant pour son avenir. Quand a savoir combien de temps la Lyria que Saphira connait existera encore, l'adolescente n'en savait rien. Cela pouvait très bien arriver demain, dans une semaine, des mois ou mêmes quelques années mais qu'importe, c'était autant de temps que Saphira ne voulait pas perdre en attendant que cela arrive.
"Je ne sais pas combien de temps ca prendra avant que tu change de façon radical mais tu imagine vraiment que je vais te laisser tombé pendant le temps qu'il te reste? Je comprend que tu ai peur et même si je te promet que je te fuirait si un jour tu ne me reconnait même plus, nous savons toutes les deux que je ne le ferait pas. Je préfère encore abréger tes souffrances plutôt que de te laisser dans l'état qui sera peut être un jour le tient. Cela dit chaque potion ou poison a son antidote et je sais exactement quel personne se fera un plaisir de se grouiller d'en trouver un. Le collier que Malicia porte peut la tuer a tout moment si Cynder ou moi le décidons, nous sommes aussi les seuls a pouvoir le lui retirer sans mourir, il va de soit qu'elle mourra si elle tente de le retirer. Cynder ne voudra jamais l'en libérer mais peut être que je pourrait le lui retirer si en échange elle trouve un antidote et répare les dégâts avant. En clair lui faire comprendre que si ce que tu est encore meurt, elle mourra aussi a la seconde ou restera rien de moins qu'une esclave avec le rang le plus bas jusqu'a la fin de ses jours si l'envie d'être cruel envers elle me prend l'envie. Voyons quel prix elle est prête a payer pour rester en vie vu que c'est surement la seul chose qui a de l'importance en plus de la liberté qu'elle n'a plus."
C'était vraiment vicelard d'imaginer un tel chantage mais Saphira en avait marre de perdre de la famille tandis que les responsables ne sont pas inquiétés. Ainsi si elle devait perdre sa sœur, la nécromancienne perdrait la vie dans d'atroces souffrances par la même occasion. Saphira n'offrirait ainsi aucun échappatoire a Malicia et pour une personne qui a toujours fait en sorte d'avoir ce qu'elle voulait, une menace de mort pouvant être imminente est sans doute la meilleure des motivations pour qu'elle de dépêche de trouver une solution.

Concernant les pouvoirs que Lyria pouvait ou avait envie de débloquer, la Peur n'était pas une surprise mais si Saphira serait curieuse de savoir si c'est un désirs venant vraiment de Lyria ou de Malicia. En tout cas elle avait l'air hésitante sur le prochain élément si elle l'occasion de choisir mais l'information qui suivie était très intéressante. Ainsi il était possible pour n'importe quel dragon d'apprendre plusieurs éléments? Bon Saphira savait que certains dragons comme les dragons violets en possèdent plus d'un de manière presque naturel mais elle pensait qu'il n'y avait que quelques exceptions pour les autres races mais visiblement cette croyance était fausse.
"Eh bien tu a le temps d'y réfléchir de toute façon pour le prochain choix, maîtrise déjà la glace pour commencer. Concernant le fait que tout les dragons peuvent apprendre plus d'un élément, je croyait que c'était vraiment rare a part pour les dragons violets qui le sont tout autant. Bon après c'est possible aussi que ce soit une croyance faite pour que les jeunes dragons ne soient pas tentés de vouloir être trop puissants et de devenir des menaces potentiels. Je pense que ta théorie au sujet de l'héritage que Cynder a put me donner est plausible mais oui je serait curieuse de voir quel sont les éléments que je pourrait un jour débloqués."
Même si Lyria n'avait pas l'air d'avoir la tête a plaisanter, sa tentative de faire de l'humour marcher plutôt bien et on sentait qu'elle avait chercher a improviser une bonne blague. La jeune dragonne ne put que sourire un peu en imaginant Luirio en guise de lanterne.
"Oh si tu le prend comme lanterne, j'ai peur que ce soit de la mauvaise qualité. Il a l'élément foudre et ne sais pas ou ne veux pas s'en servir. C'est a croire que ce dragon n'a pas le moindre talent."
Ah bah quand même, Saphira avait réussi a faire rire Lyria même un peu. Oui bien sûr que l'impératrice et la grande sœur revient a la même chose mais bon Saphira voyait Lyria plus comme une soeur que vraiment comme sa supérieur hiérarchique.
"Tu est a mes yeux d'abord ma sœur avant d'être mon impératrice, c'est cela que je veux te faire comprendre. Après si tu veux m’appeler "Altesse", moi je t'appellerait ma "grosse" dans ce cas car moi aussi j'aime bien te charrier et j'ai pas envie de savoir a l'avance comment je serait a ton âge. Quand a la bonne action, tu sais très bien que c'est une façon de parler entre nous et pour ton jouet, disons que reste toi même et je ferait pas des bêtises."

Pour en revenir donc a Sweet Giggle, il était donc exclus de la libérer en cachette et cela même si la dragonne a du respect pour elle. Sweet disait donc que Luirio est maladroit et bizarrement c'est un détail que Saphira avait déjà remarquer depuis bien longtemps mais pour ce qui est de chercher les problèmes, c'est peut être les problèmes qui arrivent a Luirio quand toutefois ce n'est pas mérité. Bref Sweet disait que Luirio avait tenté d’empêcher Cynder de trahir les anciens, une tentative courageuse il faut bien l'admettre mais une idée folle quand on connait l'ancienne impératrice un minimum.
"Que Luirio soit maladroit, je croit que tout le monde le sait très bien et si Luirio voulait empêcher Cynder de trahir les Anciens ce qui devait être plus une tentative de la museler ou de la tenir dans un sens en laisse pour qu'elle soit bien obéissante contre son gré, je veux bien croire que Cynder ai fini par craquer si il lui a fait le même coup qu'a moi."
Voila pourtant que Sweet l'emmena en apparence ailleurs dans ce qui avait l'air d'être Warfang, mis a part que la scène était visiblement une ombre du passé. Cynder n'y avait en effet pas été de main morte en poignardant Luirio de la même façon que Saphira l'avait fait a Malicia, tel mère et tel fille comme on dit. L'impératrice en avait donc fait un otage de la résistance, une idée comme une autre même si Sweet Giggle surestimé sans doute beaucoup l'importance que la résistance pouvait avoir envers lui.
"Je croit que tu surestime l'importance que Luirio avait déjà a l'époque de la résistance. La vérité sur la chute de Warfang est a mes yeux bien plus simple que cela : Les résistants et les Anciens se sont retrouvés face a des adversaires plus puissants qu'eux. J'ai d'ailleurs demander un jour a Luirio si il serait prêt a prendre le risque de se salir les pattes si cela pouvait permettre de ramener Spyro au bercail et il m'a dit que non. IL veut qu'on le sauve mais il n'est même pas prêt a sauver le héro de Warfang même si il le pouvait alors dit moi Sweet, croit tu vraiment que ta vie compte plus que la sienne a ses yeux? Quand a ce que Cynder lui a fait, tu m'a montrer ce qu'elle lui a fait mais pas ce qu'il a put lui dire ou faire juste avant. Cynder n'est pas l'amie ou la mère de l'année mais pour certaines choses de ce genre, elle n'a jamais réagi de cette façon sans avoir au moins une raison, quel soit bonne ou pas."
La vision du passé s'arrêta lorsque Sweet voulu secourir son compagnon qui était sans doute en grand danger avec Lyria qui le poursuis en ce moment. Pourtant c'était bien futile de la part de la dragonne de latex de vouloir intervenir dans son état.
"Ne soit pas stupide Sweet, tu est quelqu'un d'intelligente il me semble et je connait assez bien les êtres comme toi pour savoir que tu n'a pas la moindre chance contre Lyria. Regarde dans quel état elle t'a mis, tu veux vraiment qu'elle recommence au risque de te tué? Je veux bien tenter de te regonfler mais sérieusement...ne sois pas idiote au point de prendre des risques pour rien."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luirio Goldenscale

avatar

Messages : 172
Gemmes d'Esprit : 1194
Date d'inscription : 26/01/2016

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille1m20
CouleurDoré
Âge13 ans (âge humain)
Situation socialPetit ami de Sweet Giggle.

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
120/200  (120/200)

MessageSujet: Re: Le Cauchemars sanglant (PV moi, Lyria et Saphira)   Lun 30 Oct - 13:38

"Que Luirio soit maladroit, je croit que tout le monde le sait très bien et si Luirio voulait empêcher Cynder de trahir les Anciens ce qui devait être plus une tentative de la museler ou de la tenir dans un sens en laisse pour qu'elle soit bien obéissante contre son gré, je veux bien croire que Cynder ai fini par craquer si il lui a fait le même coup qu'a moi."

-C'est pire Saphira...plus tôt, Cynder s'était montrer très froide envers Luirio en disant que lui et moi étions possiblement les prochains sur la liste de...Nérula...si on continuait à l'embêté de la sorte. J'ignore qui est Nérula mais en voyant la scéne, cela laisse supposé qu'elle parlait de sa queue...elle se montrait très sympa en présence des gardiens mais quand ces derniers avaient le dos tourné, elle en profitait pour se comporté comme une brute avec les autres dragons: Elle nous menaçait, nous faisais peur...comme si elle n'avait jamais vraiment été guéri et quand on la dénonçait, on était accusé à tord de la discriminer. Une injustice totale mais qui faisait bien rire la future impératrice.

C'est alors que la dragonne ballon entendi un rire amusé dans l'obscurité elle craignait que ce soit Lyria...ou pire encore Cynder qui l'avait entendu.

Luirio de son côté pouvait sentir l'haleine fétide de Lyria alors que l'obscurité se faisait omniprésente au fur et a mesure qu'elle avançait.

- Je... te... vois... et je... vais te... dévorer... dans une longue... et terrible... agonie... où personne... ne viendra... te sauver... cette fois... imagine... la chair... juteuse... les écailles... bien croustillantes... le sang délicieux... tu es à moi... Luirio...

Luirio ne pût s'empêché de hurler en voyant les yeux rouge et la forme machiavélique de Lyria...ses griffes semblaient dégouliner de sang en raison de la couleur rouge ou peut être est-ce le fruit d'un cauchemars? En tout cas Luirio venait de se faire prendre sans arme ou moyen de se défendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reine Lyria

avatar

Copyright : Lyria
Messages : 256
Gemmes d'Esprit : 728
Date d'inscription : 16/07/2017
Localisation : Dans mon château de cristal secret (Freezer de Dante)

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille46 mètres
CouleurNoire et bleu. Paillettes d'argent sur les écailles bleues. Bracelets en alexandrite changent toujours de couleurs et sont dépareillés.
Âge30 ans
Situation socialReine des Ombres. En couple avec Nessie <3. Alchimiste, artiste, et Maîtresse des Eléments.

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/600  (0/600)

MessageSujet: Re: Le Cauchemars sanglant (PV moi, Lyria et Saphira)   Mer 1 Nov - 15:04

Les yeux rouges et or scrutaient les yeux saphirs sans y croire. Même avec ses sens de serpent, Lyria n'y voyait qu'un océan de vérité. Une vérité que Lyria n'arrivait toujours pas à admettre. Tel un parchemin qu'on déroulerait lentement, Saphira exposait ainsi les "faits", aussi véridiques les uns que les autres. Aussi foudroyants qu'ils seraient pour Lyria. Rien qu'à entendre ces mots être formulés à voix haute, la situation lui apparut nettement. Nette, tranchante, intense, douloureuse. Plus nettement qu'elle ne l'a jamais été. Aussi nette et transparente que l'eau la plus pure et limpide pouvant exister. Malicia n'était pas une amie. Elle ne faisait que semblant de l'être afin de dissimuler ses véritables intentions. Lyria aurait voulu pleurer, mais sa conscience le lui interdit. Elle avait encore sa fierté, alors autant la garder intact. C'est bien la seule chose que Malicia n'aura pas réussi à lui enlever. Même si sa tristesse devait être visible dans ses yeux maléfiques, elle tenta de la dissimuler derrière une voix glaciale au ton mordant.


- Et c'est ainsi qu'en croyant connaître une vielle "amie", elle décéda dans une lente et terrible agonie. Cousumée par son propre chagrin de l'intérieur. Noyée dans une baignoire remplie de ses larmes de l'extérieur. Je devrais donc... me dire que je suis... la seule, à qui ces bons moments, ces souvenirs... ont encore la moindre importance ? Ils seront éternellement marqués au fer rouge, le plus ardent de tous. Et je crois bien qu'ils ne cesseront jamais de me hanter à partir d'aujourd'hui. Ca n'a jamais compté pour elle, tout ceci, je présume. Ainsi, elle n'y voyait que son amour propre, son égocentrisme, et son avenir. Saphira, j'ignore comment tu peux encore la "respecter" un minimum en l'appelant par son prénom sans le faire de façon insultante... voire sans la traiter de toutes les saloperies qui pourrait te passer par la tête.


Des flammèches violacées sortaient de ses lèvres. Sa crête se hérissa en une rangée d'épines accérées. Chaque parcelle de son corps se raidit alors qu'une rage grandissante courait comme un étalon en elle. Elle remuait doucement sa longue queue, faisant scintiller la grande lame de métal qui la terminait. Un éclat froid et aveuglant, comme si la mort elle-même avait posé ses lèvres immondes sur la lame de Lyria pour lui donner cet aspect. Son effrayant visage était défiguré par la rage et la haine tandis que son regard était terriblement intense, presque satanique. Ce qui donnait à Lyria des allures de démone. De quoi donner les pires cauchemars aux gentils petits enfants bien mignons... et de faire mourir d'effroi les plus courageux des dragons.


- Parce que c'est tout à fait ce que j'aurais envie de faire, là, maintenant, mais je ne trouve pas les mots pour la rabaisser... la rabaissser au niveau qu'elle ne fait que mériter. D'autant plus qu'elle a osé te menacer, toi, ma petite soeur, et aussi Princesse des Ténèbres. Qu'est-ce que je ne donnerais pas pour lui tordre le cou en cet instant, et jouir de ses hurlements, afin de lui rendre la monnaie de sa pièce. Oui, maintenant, je te comprends. Je comprends ce que tu ressens à chaque fois que tu la vois. Parce que je ressens exactement la même chose. Qu'elle coure, qu'elle crit, qu'elle se cache... rien à faire. Si je vois la moindre de ses écailles, je la démolirais pièce par pièce sur-le-champ. Je vais lui apprendre ce qu'il en coûte de me mettre vraiment en colère... elle verra la Grande Faucheuse comme elle ne l'aura encore jamais vu. Je te disais que j'étais incapable de lui faire du mal... eh bien, il se pourrait que les choses soient très différentes, cette fois. J'ai la plus grande horreur qu'on se joue de moi de la sorte. Et encore plus quand on touche à ma petite soeur. Crois-moi, tu n'auras qu'à tendre l'oreille, ma petite Saphira. Tu m'entendras de très très loin...


Ah, Lyria et ses défauts... elle n'en a pas tant que ça, mais quand même. Quand quelque chose ne lui plaît pas, elle peut parfois réagir de façon très virulent. On lui reproche souvent d'être colérique, susceptible et têtue... il faut croire que c'est vrai. Les épaules de Lyria se crispèrent davantage à l'idée que Malicia allait "peut-être" concocter un remède. Elle serra tellement ses griffes d'ivoire qu'elles crissèrent en un son désagréable, comme mille ongles griffant un tableau. Lyria relâcha donc un peu ses griffes, mais sans desserrer les mâchoires pour autant. Plissant les paupières d'un air mauvais, elle commençait à gronder et montra les dents. Faire confiance à Malicia ? Et puis quoi encore ? Faire un pacte avec le Diable ?


- C'est hors de question, Saphira. On ne peut pas lui faire confiance, et tu le sais aussi bien que moi. De toute manière, je ne veux plus rien à voir avec elle. Plus aucun contact, rien du tout. Sinon, je serais plus que tentée de la démolir à vue. J'en ai plus rien à cirer d'elle. Elle s'est suffisamment foutue de ma gueule comme ça. Je refuse d'avaler une autre de ses concoctions maléfiques... franchement, qu'est-ce qui te fais croire que ça marchera ? Et qu'elle ne va pas me mettre dans un état encore pire que ça ne l'est déjà ?


L'expression de Lyria changea progressivement, telle une bûche suivant le cours d'un fleuve. Il était temps que l'oiseau quitte son nid pour vivre sa vie... bien qu'ici, il s'agit plutôt d'une vieille histoire, qui pourrait bien remettre en question ce que Saphira croyait savoir, à propos des éléments. Regardant autour d'elle comme si elle craignait d'être entendue, Lyria semblait chercher ses mots. D'un air aussi mystérieux que les abysses elles-mêmes, Lyria se pencha vers sa soeur, et lui chuchota ces paroles.


- Ce que je vais te révéler, je ne l'ai encore jamais dit à personne, alors sois bien attentive. A vrai dire, ce que je sais sur le fait que tous puissent avoir un élément... eh bien, je ne l'ai appris que récemment. Encore une fois, ma légendaire curiosité m'a poussé à fouiner un peu, et je suis tombée sur un livre relatant l'histoire des éléments. En effet, c'était une croyance populaire. Avant les dragons violets, on pensait qu'il n'était possible de maîtriser qu'un seul élément. On raconte qu'il n'existait que les Quatre Eléments Universels : le Feu, la Foudre, la Glace et la Terre. C'était une époque primitive, où les dragons ne vivaient pas encore de façon mixte, comme aujourd'hui. A cette époque, c'était des tribus. Les dragons d'une même race - c'est-à-dire de la même couleur - ne pouvaient se marier qu'avec un autre dragon de la même couleur. Autrement, on te condamnait direct à mort avec ton amant, car c'était considéré comme un blasphème. Pas très joli, tout ça, que veux-tu. Mais comme tu t'en doutes, les mentalités ont changé, grâce à des jeunes tourtereaux du style Roméo et Juliette.


Elle eut un rire léger. Quitte à raconter une histoire aussi charmante, pourquoi ne pas y ajouter un peu d'humour ?


- C'est ainsi que la mixité s'est développée... et en mélangeant ainsi les races, les magies élémentaires se sont également mixées... ce qui a donné naissance à de nouveaux éléments. Oui, c'est possible. C'est plus rare de nos jours, mais ça peut arriver à n'importe qui. Même à une famille de crétins du genre Luirio, oui. Toutefois, il aura fallu attendre la naissance du premier dragon violet pour venir tout bouleverser. Imagine un peu la tronche que faisaient les dragons... le grand culte qu'ils lui ont voué, à ce dragon... quand ils ont découvert son immense potentiel... le jour où il a été capable de maîtriser un deuxième élément. Puis un troisième. Et enfin un quatrième. On le connaissait sous le nom de Fafnir. Tous les dragons y ont bien sûr vu un signe important. Sous la demande pressante des petits villageois, Fafnir a finalement accepté de partager et enseigner ses secrets... mais seulement aux dragons qu'ils jugeaient les plus méritants... donnant ainsi vie à une toute nouvelle générations de dragons. Tu te doutes sûrement de laquelle je parle, tant elle est minoritaire. On raconte qu'ils auraient même ériger une statue en son honneur à l'endroit où se trouve le centre-ville de Warfang aujourd'hui.


Pour la première fois, Lyria afficha un tendre sourire. La rage et la haine semblaient l'avoir définitivement quittée. Elle caressa doucement le visage de sa soeur.


- Tu n'étais pas loin de la vérité, petite soeur. Malgré tout, cette histoire n'est pas connue de tous. Pour les raisons que tu as énoncé, et encore. C'est pourquoi les dragons n'ayant qu'un seul élément sont majoritaires. En général, celui qui veut conter cette histoire... choisit un dragon qui le mérite vraiment. Un dragon ayant accompli un exploit, un dragon qui soit digne de toute confiance... et en cas de doute... on lui faisait passer des épreuves quelque peu... extrêmes, et dégoûtantes... je ne te dirais pas quoi, pour t'éviter des cauchemars. Visiblement, ce grand secret n'a jamais atteint Sweet Giggle et Luirio, héhéhé. Hum. J'ignore qui a raconté cette histoire à Cynder, mais je crois qu'elle m'a suffisamment fait confiance à une époque pour me le dire... et comme j'ai tout à fait confiance en toi, je te transmets cette tradition vieille de plusieurs millénaires à mon tour. Prends-en grand soin. Ah, pendant que j'y pense... rassure-toi, Malicia n'est pas au courant. Cynder m'avait interdit de révéler le secret à qui que ce soit, quand j'étais plus jeune. Bon, je sais que tu vas m'embêter avec ça, mais plus le temps passe, plus je vieillis. Plus d'une fois, j'ai été tenté de le faire, mais avec tous les doutes que j'avais à son sujet... je ne l'ai jamais fait. D'ailleurs, je m'en réjouis... je vois d'ici l'usage qu'elle pourrait en faire... Saphira, promets-moi juste que tu ne répéteras pas cette histoire à n'importe qui. Entre de mauvaises pattes, je te laisse imaginer le cataclysme que ça déclencherait...


La dragonne noire se gratta la tête. Se tordant son long cou, elle semblait chercher quelque chose dans la besace posée sur son dos.


- Pour ce qui est du reste, oui, tu as raison. Je me suis laissée emporter par cette histoire d'éléments que j'en oublie ceux que j'ai déjà... et ceux que je dois encore réveiller en moi. Hum... c'est vrai que ce serait intéressant de savoir quels éléments tu possèdes. A moins que je ne me trompe, Cynder m'a dit une fois qu'elle en a cinq. Le Feu, le Poison, la Peur, le Vent et l'Ombre. Donc, si je peux me permettre, Saphira... il y a peut-être un moyen de répondre à ta question... si tu le souhaites, évidemment.


Lyria trouva enfin ce qu'elle cherchait, et sortit un cristal limpide, qu'elle posa aux pattes de sa soeur. Une mystérieuse substance tournait lentement sur elle-même, à l'intérieur. Elle rassura Saphira.


- Y'a rien de dangereux dedans, t'inquiète. Je sais pas si tu connais ce cristal, l'Elemento Revelare ? Eh bien, il réagit à la présence de magie élémentaire au contact. Ca ne fonctionne pas sur moi, car je connais déjà les éléments que j'ai en moi. Par contre, ça devrait fonctionner avec toi si tu le touches. Bon, il y a des chances qu'il devienne bleu, vu que tu possèdes la Glace. En revanche, s'il y a d'autres éléments en toi, il prendra d'autres couleurs........ qu'est-ce que tu en dis, Saphira ?


Oui, Lyria paraissait bien plus détendue que tout à l'heure. Elle semblait même avoir retrouvé son humeur et son humour habituels.


"Oh si tu le prend comme lanterne, j'ai peur que ce soit de la mauvaise qualité. Il a l'élément foudre et ne sais pas ou ne veux pas s'en servir. C'est a croire que ce dragon n'a pas le moindre talent."
- Dommage. J'en aurais bien fait mon animal de compagnie. Attends... faire pleuvoir des ennuis ! Ca, ça correspond plutôt bien à ce gringalet, non ? Purée, ça me fait penser à cette vielle blague... quand tu chantes faux, tu fais pleuvoir... eh bien, il faut croire que ça lui arrive souvent.


Dans la tête de Lyria, on voyait plutôt les habitants de Warfang lancer à Luirio tout ce qui leur passait sous la main... briques, pots de fleurs, légumes... c'est à se demander si Luirio ne serait pas victime d'une malédiction... ou alors, peut-être qu'il est né sous une mauvaise étoile. Oh non, Lyria n'ira pas jusqu'à dire que c'est la faute des parents, non... ce n'est pas de leur faute si leurs fils est le plus grand trouillard de ce siècle. Lorsque Lyria entendit les propos de Saphira, elle prit un air faussement vexé, sur un ton ironique, accompagné d'une gestuelle volontairement démesurée.


- Moi, grosse ? Votre Altesse, je crois que vous avez mal étudié l'anatomie de mon corps remarquable. Voyez comme il est souple... si magnifique ! Si soyeux ! Oh non, ce n'est pas de la graisse, Votre Altesse. On appelle ça des muscles. Je peux aisément vous soulevez d'une patte, si vous ne me croyez pas. Ha ! Remarque, ça sera facile... vous êtes aussi maigre qu'un moineau. Oh, pardonnez ma grande insolence, et mon aimable manque de sensibilité... ce sont des notions que la Grande Faucheuse ne connaît pas, aussi grande et généreuse que soit sa grande personnalité. Héhéhé... "je serais sage, c'est promis" disait l'enfant avant de faire des bêtises quand l'adulte a le dos tourné... ce refrain, je le connais par coeur, Saphira. Fais attention, parce que je vais le dire à la méchante Maman, pour qu'elle te mette au coin.


Oh... intéressant. La dragonne noire aurait-elle encore un petit côté "enfantin" en elle ?




Du côté du pauvre Luirio, la Grande Faucheuse s'en donnait à coeur joie. Elle retroussa les babines avec grande satisfaction, et commençait à baver. Lyria s'amusa à le lécher plusieurs fois pour l'effrayer, même si elle donnait plutôt l'impression de vouloir le goûter. En tenant Luirio, elle n'y fit pas attention, mais ses griffes pointues le serraient tellement qu'elles s'enfonçaient presque dans sa peau dorée, menaçant de transpercer son corps frêle. Sans prévenir, Lyria ouvrit la mâchoire... et planta sauvagement ses crocs dans son cou. Lyria remuait vivement la queue, tremblante d'excitation. La lame métallique de sa queue frôla le ventre de Luirio, à cause de son trop grand enthousiasme. Avec la blessure infligée... Luirio risquait de perdre son sang très vite.


- Oh oui, OH OUI... du sang... DU SANG... encore... encore... ENCORE ! ... Un corps si jeune... si fragile... si misérable... comme je les aime...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saphira

avatar

Messages : 186
Gemmes d'Esprit : 786
Date d'inscription : 10/07/2017
Age : 29

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille1m83
CouleurNoir legerement bleuté
Âge18 ans
Situation socialInflath (relation amoureuse)

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/300  (0/300)

MessageSujet: Re: Le Cauchemars sanglant (PV moi, Lyria et Saphira)   Dim 12 Nov - 22:10

Eh bien, Lyria se met a devenir poète a ses heures perdues quand elle ne va pas bien? C'est remarque une façon comme une autre de faire sortir les sentiments qu'elle peut avoir en elle en ce moment. Il était en tout cas clair qu'elle prenait cette trahison de la nécromancienne vraiment très mal. Après c'est vrai qu'il était possible que l'amitié avec Lyria n'avait jamais vraiment compter pour Malicia ou en tout cas pas comme on le pense mais Saphira n'oubliait pas ce que la nécromancienne avait dit a Cynder sur le fait que Lyria avait changer en mal tout en jetant un regard noir a l'adolescente comme si Saphira en était responsable.
"Même si c'était peut être de la poudre aux yeux votre amitié commune, je pense quand même qu'il faut savoir garder en tête les bons souvenirs car même si ils ne comptaient pour Malicia, pour toi c'est tout de même le cas. Quand a mon respect, elle doit avoir les oreilles qui sifflent car je ne l'ai jamais respecter, enfin je l'ai respecter en tant qu'être vivant mais pas pour la place qu'elle croyait avoir de droit. Quand au fait de prononcer son prénom, j'ai pas encore trouver une liste de surnoms sympas et j'ose même pas la traiter de démone, ca insulterait les démons si il y en a qui ne sont pas aussi mauvais."
Hum Saphira n'en doutait pas que Lyria voudrait insulter Malicia de tout les noms et elle savait que Lyria le ferait de bon cœur pour le coup mais elle semblait avoir le même soucis que Saphira pour appeler la nécromancienne autrement que par son prénom. Quand au fait que Malicia avait menacer l’adolescente en lui mettant une griffe sous la gorge, Saphira avait eu par la suite une réaction plutôt disproportionné en comparaison mais bon le coup de la lame dans la poitrine avait surtout était pour toutes les saloperies que Malicia avait put lui dire et aussi le coup de la potion donc elle n'en avait même pas eu honte.
"Lui tordre le cou j'ai pas tenté mais ma lame qui lui aura perforé un poumon, ca par contre je l'ai fait...bon j'aurait bien voulu lui mettre ma lame dans le cul comme on avaient dit aux montagnes de minuit mais j'était pas dans la bonne position pour le faire. Bon j'avoue que j'ai réagit plus que brutalement en comparaison de sa griffe sur ma gorge mais bon tout comme toi, j'aime pas qu'on se joue de moi et surtout pas qu'on me prenne pour une idiote. Elle a sans doute penser qu'elle avait le droit de me menacer a cause de son ancienneté mais je lui ai très vite fait comprendre le contraire mais bon que j'aurait été une princesse ou pas, je lui aurait fait la même chose. Bon je croit qu'on peut dire que j'aurait fini par te voir en colère finalement mais bon je croit qu'elle ne m'a jamais aimer en ce qui me concerne. Je l'ai entendu avoir une conversation avec Cynder en disant que tu avait changer en mal a son gout et vu le regard noir que Malicia m'a lancer, je croit qu'elle me reproche le fait que tu agisse...eh bien comme une dragonne normale avant d'être la grande faucheuse."
Ouais pour ce dernier coup, au moins cela prouve que Malicia n'est pas une vraie amie car dans le cas contraire, elle aurait accepter Lyria même avec ces changements mais ca n'avait pas été le cas car au lieu de cela, elle avait voulu délibérément détruire la "nouvelle" Lyria afin d'en refaire la grande faucheuse a plein temps. Concernant un antidote a la potion, au moins il était clair que Lyria ne voulait rien qui vienne de Malicia. En même temps c'est vrai que même Saphira savait que les sœurs ne peuvent avoir aucune confiance envers la nécromancienne car même si Malicia c'était proposé de soigner Lyria en échange de sa liberté, il y a toujours le risque que la nécromancienne fasse ingérer une potion pire que la précédente si elle trouve un plan de secours en ayant quand même sa liberté.
"Eh bien je ne peut pas t'en vouloir de ne plus rien vouloir d'elle, je ne lui fait pas confiance non plus pour te soigner surtout que j'imagine ce mot n'a pas la même définition pour nous que pour elle. Cela dit si elle ne tient pas aux autres, elle tient énormément a sa liberté et c'est en ce moment la seul chose qu'elle n'a plus sans compter son influence. Cynder lui a promis qu'elle lui rendrait sa liberté si Malicia te soigne et on sais tout les deux que malgré ce qu'elle t'a fait, elle non plus n'est pas stupide au point de lui faire confiance et de lui accorder la liberté...Oui notre mère n'est pas la meilleure et ce n'effacera pas ce qu'elle t'a fait mais elle déteste Malicia sans doute autant que nous et je doute qu'elle soit idiote au point de donner ce qu'elle veux a Malicia sans garantie. En fait ca me tue de devoir le dire car ca me donne l'impression de lui ressembler mais je croit que moi non plus je ne serait pas du genre a lui donner ce qu'elle veut sans être certaine que ca marche....ce n'est même pas sûr que je le ferait même si Malicia se montrait honnête pour une fois. Cela dit si tu a une idée d'ou chercher pour trouver la même potion ou si il t'en reste, je peux t'aider a chercher un antidote. Tu m'a pas dit que tu assurer plutôt bien en alchimie?"
Que Lyria ne veuille pas d'une quelconque "aide" venant de Malicia, Saphira pouvait le comprendre mais elle n'avait pas l'intention de forcer Lyria a boire une potion d'origine douteuse. En fait elle ne savait pas que Cynder avait forcer la nécromancienne a concevoir l'antidote pour la simple raison que l'adolescente était partie avant ce passage mais Lyria serait sans doute plus rassurer si l'antidote est tester sur quelqu'un d'autre avant, encore que l'impératrice ne ferait sans doute jamais prendre des risques a un innocent.

Voila que Lyria était bien partie pour lui faire une révélation plus qu’intéressante a propos des éléments qui allait en vérité en totale contradiction avec tout ce qu'on avait toujours appris aux dragons en faisant croire que seul les dragons violets peuvent utiliser plus d'un élément. Visiblement ce fait était un gros mensonge et même en imaginant que les dragons violets apprennent peut être plus vite que les autres races. Cela dit si il était mal vu a l’époque d'avoir comme amant un dragon d'une autre race, c'était un mal pas tout a fait disparu si on juge que certains accepteraient mal que Saphira puisse vivre avec un dragon ayant un corps artificiel.
"Les mœurs n'ont pas tellement changer sur la peine encouru si on sort avec une race différente de la notre, j'imagine que tu devine a qui je pense. Concernant la maîtrise de plusieurs éléments, j'imagine que seul les dragons violets ou éventuellement quelques familles riches de dragon avaient droit a ce privilèges."
Cela dit donner l'exemple de Roméo et Juliette n'était peut être pas le meilleur des exemples, il faut partir du principe que l'histoire des tourtereaux ne se termine vraiment pas bien, les deux amoureux meurent tout de même a la fin. En tout cas si Saphira était persuadé que la magie a toujours un prix, c'était visiblement le cas aussi pour ceux qui veulent apprendre un nouveau élément. Les épreuves faisaient limite plus penser a un bizutage mais c'était une méthode radical pour être sûr que l’élève souhaite vraiment apprendre un élément supplémentaire. Ainsi Sweet Giggle et Luirio n'avaient pas connaissance de ce secret mais bon ca n'avait rien de surprenant car même Saphira n'en avait connaissance que maintenant. Cynder d'ailleurs n'avait pas fait exception a ces prédécesseur en ne parlant de cette histoire qu'a Lyria ce qui en disait malgré tout long sur sa confiance envers sa fille adoptive et aujourd'hui Lyria était entrain de perpétuer la tradition avec sa petite sœur. L'adolescente ne put s’empêcher de sourire quand Lyria confia qu'elle n'en avait pas parler a Malicia, cela en disait long sur le manque de confiance que l'impératrice avait envers l'impératrice.
"Ne t'en fait pas pour ton âge, tu a encore plusieurs années acceptables devant toi et je confirme que Malicia en aurait surement fait un mauvais usage si elle avait la possibilité d'avoir autant de pouvoirs, on dit après tout que les meilleurs aptes a user du pouvoir son ceux qui n'ont pas chercher a l'obtenir. En tout cas je te promet que je n'en parlerait a personne mais dit moi, les épreuves sont elles vraiment nécessaires?"
Saphira n'était pas vraiment attirer par le pouvoir et si elle voulait savoir quel était ses autres pouvoirs, c'était dans un sens pour dépasser ses limites mais aussi de s'en servir pour aider ses proches a défaut d'aimer s'en servir pour attaquer, l'adolescente n'étant pas vraiment quelqu'un de violente quand elle peut éviter de l'être. Concernant les pouvoirs de Cynder, Saphira avait en effet entendu parler que sa mère avait 5 éléments a sa disposition ce qui était plutôt rare mais peu surprenant venant d'une dragonne qui avait dut vouloir être toujours plus puissante. Regardant le cristal, ouais encore un que Lyria posa devant ses pattes, cet artefact avait visiblement des particularités plutôt intéressante et une valeur qui ne doit même pas avoir de prix quand on y pense. Saphira n'en avait jamais entendu parler auparavant mais elle savait que Lyria ne lui aurait jamais mis un objet devant les yeux si il avait été dangereux. Touchant le cristal, il devint en effet bleu vif a cause de son élément Glace mais pris aussi la teinte jaune de la Foudre, l'orangé pour le Feu ainsi que le rouge foncé pour la Peur. En réalité l'adolescente ne pensait pas qu'elle avait en elle un élément lié le plus souvent aux arts noirs mais après tout un tel élément pouvait être utile pour une dragonne comme elle qui a besoin parfois d'intimider les autres et même Saphira était d'accord que la peur est l'une des meilleurs méthodes pour remettre une personne a sa place sans avoir besoin de se montrer violent.
"Eh bien je ne connaissait pas cet artefact mais j'en dit que j'ai ma réponse concernant les éléments qui sont en moi bien qu'ils ne sont pas débloqués. Bon j'aurait pas songé que l’élément Peur faisait partie de moi mais il faut croire que c'est bien le cas."

Luirio qui aurait l'élément de faire pleuvoir les ennuis ou en tout cas de s'attirer des emmerdes, c'est vrai que le dragon jaune avait l'air doué dans ce domaine même si il était loin d'être le seul a avoir ce talent "caché", c'est même un "don" très répandu si on y réfléchit.
"Je tenterait pas de le faire chanter ou alors qu'il le fasse a l'extérieur, faudrait pas tremper toute la forteresse."
Lyria qui serait grosse? Non elle est juste un peu enveloppé...non plus sérieusement, Saphira savait très bien que Lyria a plus de muscles que de graisse....quoi que mais la jeune dragonne avait voulu redonner le sourire a sa sœur et c'était visiblement une mission réussie. Saphira fit mine de bouger de façon exagérer comme si elle n'avait que la peau sur les os mais bon il était clair que Lyria allait bien en rire tellement elle s'y prenait mal.
"Pfff et encore je croit que tu m'a fait prendre des kilos, trop copieux tes petits déjeuners. Concernant le fait de faire style qu'on est sage, les gens qui m'ont connus savaient que j'était une vilaine fille qui n'est jamais sage longtemps, je craint que tu doive appeler Maman pour me mettre au coin."
Bon c'était quand même faux, Saphira était souvent insolente mais jamais vraiment de nature et la majorité du temps, elle avait toujours été une dragonne plutôt sage dés le moment ou elle se sentait a sa place auprès de ses proches, elle n'avait été désagréable que dés le moment ou elle c'était retrouvé seul.


Pour en revenir (encore) a Sweet Giggle, la dragonne de baudruche n'était visiblement pas a cours d'excuses pour justifier le fait que Luirio...bah soit Luirio justement. Ainsi Cynder c'était montrer méchante avec Luirio? Oh la vilaine mais par contre Saphira n'avait jamais entendu parler de Nérula mais Sweet Giggle n'avait pas l'air de le savoir non plus mais bon c'est plutôt inhabituel de batisé sa propre queue d'un nom, même Saphira n'avait jamais chercher a le faire pour la simple raison qu'elle trouve cela stupide. Ainsi Cynder se montrait sympa devant les gardiens mais devenait une brute quand ils avaient le dos tourné mais bon rien de surprenant a cela, Cynder est peut être une brute mais pas idiote pour autant a s'attirer des ennuis avec les gardiens, seul les crétins ne savent pas choisir correctement leurs batailles sans risquer de le payé très cher. Quand au fait que Sweet Giggle avait eu l'impression que Cynder n'avait jamais était guérie, l'obscurité qui règne en Cynder n'a jamais été une maladie alors il était stupide de croire a une "guérison".
"Sweet, être froid envers Luirio n'est pas difficile quand on se le coltine trop longtemps, Cynder n'aura juste eu que peu de patience avec lui mais il se peut aussi que le fait qu'il soit sortie avec une dragonne comme toi a dut bien la faire rire même si je ne me moquerait pas moi même...disons que moi aussi j'ai rencontrer un dragon assez unique en son genre. Quand au fait que Cynder se montrait sympa devant les gardiens, elle est peut être fourbe mais pas stupide au point de s'attirer des soucis avec des dragons qui l'auraient remis a sa place dans les minutes qui auraient suivis. Ma mère je croit n'a jamais été vraiment une bonne personne un jour mais je ne la juge pas. Cela dit son obscurité ou sa mentalité ne sont pas une maladie et puis si c'était le cas, on ne peut pas guérir quelqu'un qui n'a pas envie d'être soigner."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luirio Goldenscale

avatar

Messages : 172
Gemmes d'Esprit : 1194
Date d'inscription : 26/01/2016

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille1m20
CouleurDoré
Âge13 ans (âge humain)
Situation socialPetit ami de Sweet Giggle.

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
120/200  (120/200)

MessageSujet: Re: Le Cauchemars sanglant (PV moi, Lyria et Saphira)   Ven 24 Nov - 9:05

Oh oui, OH OUI... du sang... DU SANG... encore... encore... ENCORE ! ... Un corps si jeune... si fragile... si misérable... comme je les aime...

C'est limite Luirio allait considéré que Lyria était devenu complètement folle...mais il ne pouvait plus penser désormais en raison de sa blessure au cou...le sang inondait la bouche de Lyria et des larmes coulaient le long des joues du pauvre dragon jaune qui ne savait pas du tout comment riposté avec cette dragonne.

Sweet Giggle tourna la tête vers la porte par où Luirio était parti et elle tourna la tête vers Saphira.

-Aide le c'est tout ce que je te demande...tu as du respect pour moi pour avoir remis cette nécromancienne à sa place, tu me doit bien cela...si tu crois en l'amour...

En effet, si Saphira ne croyait pas en l'amour, elle serait officiellement considéré comme une reine de glace...une qui ne fait de faveur pour personne et cela, Sweet Giggle en était inquiète mais ce qui l'inquiéta d'avantage c'était que Saphira la comparait avec Inflath.

-Inflath n'est pas du tout comme moi et une dragonne malicieuse a même été claire la dessus...je suis selon elle une abomination que les enfants appellent Ballon de baudruche alors qu'elle préférerait de loin les ballons en plastique. Si elle a une tel mentalité alors imagine les autres. C'est pour cela que je ne dévoile pas ce que je suis à qui que ce soit. L'être le plus vil peut avoir envie de voir si je dit la vérité d'un seul coup de griffe...

La dragonne frissonna après avoir eu cette penser et ramena son regard vers Saphira.

-Je sais que tu ne l'aime pas, mais je te demande de l'aider...il va mourir si cela continue et je ne veux pas ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reine Lyria

avatar

Copyright : Lyria
Messages : 256
Gemmes d'Esprit : 728
Date d'inscription : 16/07/2017
Localisation : Dans mon château de cristal secret (Freezer de Dante)

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille46 mètres
CouleurNoire et bleu. Paillettes d'argent sur les écailles bleues. Bracelets en alexandrite changent toujours de couleurs et sont dépareillés.
Âge30 ans
Situation socialReine des Ombres. En couple avec Nessie <3. Alchimiste, artiste, et Maîtresse des Eléments.

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/600  (0/600)

MessageSujet: Re: Le Cauchemars sanglant (PV moi, Lyria et Saphira)   Dim 3 Déc - 9:35

*Garder les bons souvenirs en tête ? Compte tenu de ma "relation" avec Malicia, je sais vraiment pas comment je dois le prendre. Ces soi-disants "souvenirs" ne sont plus qu'un gros mensonge à mes yeux.*


Lyria secoua négativement la tête en plissant les yeux.


- Tu crois vraiment que ça compte encore pour moi, tout ça, Saphira ? Tu te trompes complètement. Malicia n'a fait que me mentir et se servir de moi. Elle ne m'acceptera jamais telle que je suis. Je dirais même qu'elle ne s'intéresse à moi que parce que je suis la Grande Faucheuse. Je ne peux pas faire comme s'il ne s'était rien passé. Ca me reviendra en tête à chaque fois que j'essaierais de les regarder, ces souvenirs. Tu te doutes bien que je ne les verrais plus jamais de la même façon. Franchement, je sais pas si je vais me casser la tête à lui trouver des surnoms ridicules. Je crois que je vais plutôt lui balancer à la figure tous les gros mots qui me passent par la tête. Ca ira plus vite.


Au fond, Lyria avait toujours cete crainte que Malicia puisse devenir une ennemie au sein même de l'Empire. Malicia lui avait dit qu'elle y tenait, à cet empire, mais il n'est pas exclus qu'elle le devienne un jour. Alors, comme ça, ce serait la faute de Saphira si Lyria a changé "en mal" ? La dragonne noire courba le cou pour se pencher et lui lécha tendrement la joue.


- Ce n'est pas toi qui est en tort, c'est elle. Elle t'a menacé alors qu'elle n'en avait pas le droit, alors que toi, tu n'as fait que te défendre, comme une grande fille. Elle dit encore une connerie de ce genre, et je lui montrerais ce qui signifie l'expression "avoir le feu aux fesses". Y'a aucun rapport avec toi, Saphira. Elle a l'impression que j'ai changé parce que tu es arrivée ici, alors que non. Je suis toujours - enfin, presque toujours - comme j'étais le jour où je t'ai rencontré. Disons que je m'efforce de me montrer sous un meilleur jour depuis. Visiblement, elle n'a pas la mentalité qu'il faut pour le comprendre. Ne fais pas attention à elle, Saphira. Elle fait ça pour se pavaner devant tout le monde, histoire de se donner un genre, c'est tout. Pour ressembler à "quelque chose", faudrait déjà qu'elle arrête de se planquer derrière les autres pour se protéger. Je sais pas ce que tu en penses, mais pour moi, c'est un signe de faiblesse. Tsss... j'en suis encore à me demander si elle sait se défendre elle-même tout court. Au pire, si elle revient t'embêter, mets-lui un pic de glace dans le cul. Ce sera plus drôle, et moins... salissant...


Lyria eut une grimace de dégoût. Pourquoi fallait-il toujours que des images pareilles lui viennent en tête quand elle tenait ce genre de propos... ? Elle hocha vaguement la tête quand à la "possible" remise en liberté de Malicia.


- Y'a un truc que je comprends pas. Puisque Cynder a apparemment "envie" de s'occuper d'elle, pourquoi elle ne l'a pas enfermé directement dans les cachots ? Ca donnerait matière à réfléchir à une certaine personne, tu ne penses pas ? Là, elle vit encore confortablement, comparé à la vie des prisonniers... oh, bien sûr, si Cynder préfère en faire son caniche, libre à elle. Non, mais franchement. Je vois tellement pas Malicia être remise en liberté après ce qu'elle a fait. Avec elle dans les parages, je sais pas si j'arriverais encore à dormir. Je risque plus de devenir paranoïaque, même...


Après avoir clairement montré qu'elle ne voulait rien venant de Malicia, voilà que Saphira lui proposait son aide. Lyria ne répondit pas tout de suite, pensive. Elle recula un peu, écartant légèrement les aieles, et appuya sur une petite gemme violette, située sur son collier d'argent. La pierre s'enfonça avec un petit "clic", et, devenue brillante, une épaisse fumée noire s'en dégagea. Comme par enchantement, la fumée noire se déplaça rapidement vers le dos de Lyria. La fumée prit la forme d'un objet, puis se volatilisa, faisant apparaître une sacoche belge. Mmmh... est-ce que ce serait une des nouvelles inventions de Lyria... ? Quoi qu'il en soit, la dragonne noire semblait l'avoir assez régulièrement avec elle... même si les autres ne la voient sans doute pas à cause de son invisibilité. Elle fouilla dans ses poches, comme pour chercher quelque chose.


*Elaborer moi-même un antidote ? ... Ca va me demander pas mal de travail et de recherches, mais je suis sûre que j'en trouverais un. Pourtant... j'ai retrouvé mes acquis d'alchimiste il n'y a pas si longtemps. Il vaudrait peut-être mieux m'entraîner d'abord avec l'alchimie pour retrouver mon ancienne pratique plutôt que de tester des mixtures directement sur moi en étant mal préparée. Cela dit, on pourrait commencer par ça.*


Lyria sortit un petit flacon en verre de sa poche. Elle l'agita. Il restait quelques gouttes rougeâtre à l'intérieur.


- Oui, bah, je veux bien. Je suis pas contre un coup de main... je sens que je vais bien en avoir besoin. Voilà... c'est le flacon dans lequel elle avait mis cette maudite potion. Si tu veux savoir, c'est une potion de Folie. En gros, ça décuple tout ce qu'il y a de plus mauvais en toi... ta malice, ta méchanceté, et autres, pour te changer en grosse psychopathe. En principe, c'est supposé prendre le dessus sur ton bon côté et le rayer de la carte, mais... héhé. Il faut croire qu'il y avait un "petit défaut" dans la potion de Malicia, puisque mon "bon côté" est toujours là. Si tu sens l'arôme qui se dégage de la potion, les effets sont immédiats, mais temporaires. Par contre, si tu la bois, ils deviennent permanents. Mais c'est pas ça qui va me décourager. Je crois que j'ai peut-être une petite idée. Tu te souviens des Atlawas ? Il y a beaucoup de variétés de plantes qui poussent près de chez eux, et ils en utilisent certaines contre les morsures venimeuses des vipères et des mygales. Bon, je suis pas botaniste, mais leur chef m'en a un peu parlé, une fois, et il m'a expliqué qu'elles contiennent des agents naturels pour absorber le poison. Je pourrais me passer sur ce principe pour tenter d'élaborer un contre-poison. Quand tu auras un moment, tu pourrais aller là-bas, et me ramener quelques-unes de ces plantes? Oui, bien sûr... si tu ne sais pas où chercher, va trouver leur chef, et explique-lui la situation. Il t'aidera sûrement. Il est très gentil, et toujours de bon conseil. Moi, pendant ce temps, je vais étudier la composition de cette potion. Il me faudra sans doute d'autres ingrédients, mais il faut d'abord que je comprenne comment elle fonctionne. C'est primordial si je veux élaborer un contre-poison. Hum hum. Ca va, tu as tout compris ? Je sais que c'est un peu compliqué, alors n'hésite pas à me demander, si jamais quelque chose ne te paraît pas clair.






Ah, les moeurs et les mentalités d'aujourd'hui... Saphira et Lyria pourraient en débattre très longtemps tellement il y a de choses à dire là-dessus. Certaines sont tellement ridicules que Lyria se demande encore "pourquoi ça existe ?". Au final, elles sont basées sur... pas grand-chose. Si on prend un exemple tout bête... tiens, pourquoi pas les supertitions ? Ca n'a rien à voir, oui, mais son "fonctionnement" n'est peut-être pas si différent. Genre, un dragon casse un miroir... il croit qu'il est parti pour 7 ans de malheur... et il lui arrive... rien du tout. C'est complètement con, et pourtant, il y a des dragons qui y croient. Franchement... on se fonde sur un truc, qui n'est pas du tout solide... donc facilement démontable... et d'où l'origine est aussi douteuse que sa véracité. Encore mieux : quand ces dragons sont bien conditionné comme il faut, ils pensent naturellement que ces supertitions suivent une certaine "logique" - qui ne l'est pas tant que ça. Quel est le problème ici ? ... Elles sont défendues par des arguments qui ne tiennent pas la route... et qui sont aussi bêtes et idiots que ceux qui les prononcent... pour finalement bien se faire défoncer la gueule par ceux qui savent se servir de l'intégralité de leurs cerveaux. Parce qu'on croirait que, chez certains individus, il en manque une grande partie... même une opération chirurgicale ne les sauverait pas de leur propre bêtise. Lyria leva les yeux au ciel en soupirant. Elle n'avait pas vraiment envie de se lancer dans un débat dont elle ne verrait pas la fin avant des mois...


- Tu penses à Inflath... oui, c'est clair que les gens ne vous feront pas de cadeaux s'ils vous apercevaient ensemble. D'un autre côté, te connaissant, je me dis que ce n'est pas ça qui t'empêcheras d'avoir une relation avec lui, et tu aurais bien raison. Tu ne vas pas perdre celui que tu aimes pour faire plaisir aux beaux yeux des gens, que je sache. Je crois que ça ne servirait à rien non plus d'avoir une "relation secrète". Vous auriez fini par vous faire prendre... ou alors, vous auriez fini par craquer en voulant vous voir plus souvent, pour finalement vivre ensemble pour de bon. Même s'il y a un risque, je sais que tu aimes Inflath, et que tu finiras par affirmer ta relation avec lui. Tant que vous serez deux, vous serez assez fort pour affronter le monde, car vous savez que vous pouvez compter l'un sur l'autre. Moi, je l'accepte, et je vous soutiens, parce que tu es ma petite soeur adorée , et parce que je vous souhaite d'être heureux tous les deux. Tiens, pendant que j'y pense... le petit "cadeau" dont on avait parlé pour Inflath aux Montagnes de Minuit, pour assurer sa protection... je crois que j'ai une idée pour le mettre au point. En revanche, il faudrait que tu me dises la taille d'Inflath, et si tu connais ses goûts, pour que je puisse réaliser son collier. C'est juste histoire que ça lui plaise, et que ça ne soit pas encombrant pour lui, tu vois.


Lyria s'interrompit quelques instants, puis revint sur la grande révélation qu'elle avait faite à Saphira, et qui n'est pas des moindres.


- Hum ? Ah oui, bien sûr. Oui, les dragons violets y ont eu droit, vu qu'on les considère souvent comme les seuls pouvant utiliser plusieurs éléments. Ce qui est faux, comme tu le sais maintenant. Rares sont les personnes au courant de ce secret, et effectivement, ce sont des familles aisées, comme les aristocrates, les riches bourgeois, ou encore les familles royales, comme la nôtre. Cependant, comme je te l'ai dit, le secret est dévoilé à une personne en qui on a toute confiance uniquement. Donc je ne pense pas que ceux qui connaissent ce secret soit n'importe qui. Maintenant que j'y pense... je ne sais même pas si cette pétasse d'Ember est au courant... quoique... ce serait étonnant que qui que ce soit puisse lui faire confiance, héhé.


Quelques années "acceptables"... ma chère Saphira, tu sembles sous-estimer la longévité des dragons... Lyria eut un petit rire.


- Seulement quelques années ? Un dragon, ça peut vivre bien plus qu'un siècle, tu sais. Si je me souviens bien, le dragon le plus âgé au monde a mille ans. C'est vraiment incroyable de pouvoir vivre aussi longtemps, non ? ... J'ai encore beaucoup de temps devant moi avant de ressembler à une mamie. Héhéhé... d'ailleurs, je me demande à quoi ressemblera Cynder quand elle sera une mamie. Espérons qu'elle ne devienne pas super irritable, et qu'elle s'énerve pour un rien... hum ? Les épreuves ? Oui, parce que c'est... ça va te paraître absurde, mais c'est l'élément lui-même qui te met au défi. Je ne sais pas comment ça fonctionne... c'est comme si... il avait sa propre volonté. Par "élément", je veux parler de la magie élémentaire. On ne peut pas la voir à l'oeil nu, mais elle est bien présente, dans chaque lieu. Parfois, tu peux en avoir plusieurs au même endroit. Par exemple, ici, dans la forteresse, tu as la magie de l'Ombre, et la magie de la Foudre. En revanche, pour débloquer ton élément, c'est une autre paire de manches. Quand tu passes les fameuses "épreuves", tu as besoin de toutes tes ressources... courage, patience, volonté, force physique et mentale... tu seras sollicité sur tout les plans. Alors, au début, il faut que tu te rendes dans un lieu en lien avec l'élément en question. Ensuite, il faut le vouloir à fond, corps et âme. Après, la façon de l'obtenir est différente selon l'élément.


Lyria semblait hésiter, puis se jeta à l'eau.


- Par exemple, je suis allée au Freezer de Dante pour débloquer mon élément Glace. Eh bien, ça a été un calvaire. J'ai dû laisser le froid prendre le dessus sur mon "feu intérieur", que ce soit sur le plan physique ou moral. Je suis restée pendant des heures dans la neige, à moitié paralysée par le froid. Je devais lutter pour ne pas m'endormir... tu le sais sans doute, mais si tu laisses le froid t'endormir... il te congèle, et tu peux en mourir. Pour avoir l'élément Glace, il fallait que je devienne la glace. A un moment, j'ai même vu des plaques de glace et des stalacmites se former sur mon corps, tellement il faisait froid, là-bas. Puis je me suis mise à penser comme la glace. Avec calme, sans presque aucune émotion. Rien que de la froideur. J'ai dû penser à des trucs un peu morbide, du genre "l'entourer de mes bras gelés, pour le faire tomber dans un sommeil éternel, et le garder avec moi à tout jamais", "le recouvrir, pour mieux l'immobiliser, le dévorer à petit feu, pour enfin l'achever de ma lame étincelante", "la froideur du monde n'est rien comparé à la mienne, car je le tue quand je m'allonge sur lui". Puis, j'ai senti soudain une magie parcourir mes veines, et qui m'était étrangère. Les effets du froid se sont estomper sur mon corps. Je le sentais toujours, mais ça ne me dérangeait pas. J'ai fini par comprendre que la magie de la Glace était entrée en moi, qu'elle avait réveillée mon élément, et qu'elle faisait partie de moi, désormais. Pile à ce moment-là, j'ai soufflé des flocons de neige, pour la première fois. Et je crois que la tête que je devais faire à ce moment-là t'aurait bien fait rire.


Elle eut un rire nerveux, puis reprit son sérieux.


- Je ne te raconte pas tout ça pour te faire peur, Saphira. Je voulais juste te prévenir, histoire que tu saches à quoi t'attendre si tu veux réveiller l'un de tes éléments. Je sais que c'est dangereux... mais pas impossible. Je te soutiendrais de tout coeur si tu décidais de courir le risque malgré tout.


Lyria observait avec une curiosité grandissante le cristal qui changeait lentement de couleur. Ses yeux s'écarquillèrent lorsque quatre couleurs différentes apparurent.


*Ca confirme ce que je pensais. Cynder lui a bel et bien transmis certains de ses pouvoirs. Deux éléments, même. Ha ! J'adorerais voir la tête de Mali... merde, j'ai failli dire son nom ! Grr. Je te hais, espèce de faux-cul, va. Ca te ferait les pattes, hein, mon "ex-amie" ? Toi qui passe son temps à rabaisser ma soeur. Saphira est bien plus puissante qu'elle n'y paraît. Bien plus que tu ne le seras jamais. J'espère que tu n'essaieras pas d'en profiter le jour où tu te rendras compte de l'existence des autres pouvoirs de Saphira. Parce que je n'aurais aucune pitié pour toi ce jour-là. Hum... ainsi, les dragons transmettent leurs pouvoirs aux générations futures par le biais de la génétique... fascinant. Je me demande si c'est possible pour tous les éléments, ou s'il y a des exceptions.*


Elle releva la tête vers Saphira, un petit sourire en coin.


- Normal. Ce cristal n'est connu que par les alchimistes de renom. Donc... je suppose que mes anciens parents m'ont peut-être fait... ce genre de privilèges. Bon sang... dire que j'ai été ainsi à une époque... ça me paraît tellement difficile à croire. Hum hum. Bah, écoute. Peut-être que tu trouveras une utilité à tes éléments une fois que tu les auras débloqués. Cela dit, reste à savoir comment. C'est plus facile à dire qu'à faire.






La dragonne noire eut un rire léger. Si Luirio s'amusait à faire pleuvoir, il ne ferait pas long feu. Avec l'avalanche de coups qu'il se prendrait sur la tronche tellement Lyria serait en pétard... c'est plus que suffisant pour l'inciter à ne pas recommencer.


- Tu oublies que dehors, il y a une forêt de cristaux géants électriques. S'il réussit à faire pleuvoir, tout ce qu'il aura en remerciement, c'est une cascade d'éclairs sur lui. L'eau conduit l'électricité... et comme il sera mouillé... Bzzzzzzzzzz... plus de Luirio.


Lyria éclata de rire. Saphira... best imitation ever. Ca fait pas du tout crédible... bien que Lyria se doutait que c'était un peu le but, au fond.


- Comment ça, trop copieux ? C'est pas toi qui dévore l'assiette de viennoiseries, d'habitude ? Je t'ai jamais obligé à tout manger, moi, voyons. On croirait que tu manges rien à midi. Tiens, ça me fait penser qu'hier, une certaine dragonne en a piqué quelques-uns en cachette, en croyant que personne ne la verrait... hum hum. Sérieux, Saphira, je sais pas comment tu fais pour encaisser tout ça. Perso, j'en ai assez avec juste un croissant et du chocolat. Non, non. Je suis pas au régime, voyons. Je suis juste "raisonnable", voilà tout. Tsss. Moi, appeler Cynder ? Non, je vais demander à Malicia, plutôt. Je tiens pas à finir en brochette. Oui, Votre Altesse. Moi, je suis dragonne très sage, et très prudente.


Du côté de Luirio et Lyria, la situation s'annonçait dramatique. Lyria rejeta la tête en arrière pour boire quelques gorgées du sang qui abondait dans sa bouche, avec une certaine gourmandise. Elle exaltait. Le sang frais qui coulait le long de sa gorge, avec son goût si exquis, son odeur si alléchante... Lyria sentit Luirio glisser un peu vers le fond de sa gorge. Remuant doucement la queue, elle se mit à ronronner de contentement. Sa langue serpentine s'enroula autour de Luirio et commença à tirer pour l'attirer vers le fond. La dragonne noire referma davantage ses mâchoires. Cette fois, c'est sûr que si personne ne fait rien, le petit dragon va se faire dévorer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Cauchemars sanglant (PV moi, Lyria et Saphira)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Cauchemars sanglant (PV moi, Lyria et Saphira)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spyro's Generation :: Zone Role Play :: Le Continent Déchiré :: Les Terres de Cynder :: Cieux Concordant-
Sauter vers: