•Forum RPG Spyro basé sur les deux générations de Spyro
 
FAQCalendrierRechercherAccueilS'enregistrerConnexionMembresGroupes

Partagez | 
 

 L'Heure de la vengeance a t'elle sonner? (PV Lyria)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Reine Lyria

avatar

Copyright : Lyria
Messages : 256
Gemmes d'Esprit : 728
Date d'inscription : 16/07/2017
Localisation : Dans mon château de cristal secret (Freezer de Dante)

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille46 mètres
CouleurNoire et bleu. Paillettes d'argent sur les écailles bleues. Bracelets en alexandrite changent toujours de couleurs et sont dépareillés.
Âge30 ans
Situation socialReine des Ombres. En couple avec Nessie <3. Alchimiste, artiste, et Maîtresse des Eléments.

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/600  (0/600)

MessageSujet: Re: L'Heure de la vengeance a t'elle sonner? (PV Lyria)   Dim 25 Fév - 14:54

Lyria riait aux éclats.


*Gentil... "gentil" ?! Non mais, tu plaisantes ou quoi... ? Tu n'as donc rien compris ? Comme si moi et le reste du clan avions quelque chose de "gentil". Cette fête ne les concerne pas, et toi non plus, d'ailleurs ! De toute manière, jamais ils ne seront venus. Ils sont bien trop trouillards pour ça. Oh, tu vas sans doute dire que c'est ma faute... et alors ? Qu'est-ce que j'en ai à faire, de ton avis ? Je me moque des jugements des autres. Tout ce que tu peux me dire ne m'atteint pas.*


Elle roula des yeux, l'air exaspérée, lorsqu'elle entendit ses propos sur Cynder. Celle qui brille par son absence, et dont on parle encore. Allez savoir pourquoi.


*Pardon ? Honnête ? Bientôt, on va dire que Cynder est la meilleure maman du monde... bwahaha ! Rappelle-moi à qui tu dois cette "vérité", déjà ? Si tu ne m'aurais pas autant fait pitié à une autre époque, jamais je ne t'aurais pris "sous mon aile". Jamais tu n'aurais su qui tu es. Cynder ne t'aurait jamais rien dit sans moi. Et est-ce que ça aurait pas été mieux, finalement ? Jamais je n'aurais eu vent de ton existence. Cynder et moi, nous aurions passé notre vie ensembles, heureuses, loin de toi. Et qu'est-ce qu'elle aurait fait, la petite Saphira ? Elle continuerait de vagabonder dans les rues de Warfang comme une misérable, là où personne ne voudrait plus d'elle. Au final, autant le dire... l'histoire se répète, ici. En ce qui concerne mes "fréquentations", mêle-toi de tes affaires. Ca ne te regarde pas. Tu as fait ta vie, et moi la mienne.*


Lyria avait une étrange impression de déjà-vu. "Utiliser" Saphira, en l'attirant dans un piège, pour parvenir à ses sombres dessins. Comme un disque qui tourne en boucle, l'histoire ne fait que se répéter... comme si elle était piégée dans une spirale temporelle infernale. Bah... pour le père de Saphira, Lyria s'en doutait. Du temps où elle était "gentille", Saphira se moquait déjà éperdument de savoir qui était son père. Là-dessus, on peut pas le lui reprocher, puisqu'on a jamais entendu parler de lui. Peut-être est-ce mieux ainsi. En entendant la suite, Lyria se moqua ouvertement d'elle.


*Erreur élémentaire, ma chérie. J'ai jamais eu besoin des autres pour me débrouiller seule. Le jour où j'ai démolli la forteresse à moi toute seule, j'aurais pu tous vous tuer, si je le voulais. Peut-être n'aurais-je pas dû me montrer si "généreuse"... sans Cynder et toi, ça aurait été tellement plus facile de m'emparer du trône. J'aurais peut-être dû choisir un autre "appât", au lieu de me servir de toi, en t'attirant jusqu'ici, pour entraîner Malicia si aisément dans ce piège... oups ! Mince, alors. C'est vrai. Tu ne sais pas.... MWAHAHA ! Dire que tu as été assez crédule pour me suivre... pauvre petite. C'est si triste de finir comme ça... et c'est justement pour ce genre de choses qu'on m'apprécie. Ma "crise", comme tu dis, commence vraiment à dater... je suis toujours là, et toujours aussi puissante. Visiblement, tout le monde n'est pas de ton avis... mmhmmmhmmm. Cause toujours, mon glaçon.*


Elle ne dit rien à propos de Nessie, mais afficha un sourire, une lueur étrange dans les yeux. Ca non plus, elle ne le sait pas, hein ? Au fond, que sait vraiment Saphira de Lyria ? Nessie est là, depuis autant de temps que la jeune dragonne, et la démone connaît Lyria sur le bout des doigts... comment expliquer cela... ? Nessie lui jeta un regard réprobateur, mais Lyria lui lécha la joue, faisant rougir la démone. Nessie et Lyria sont reliées l'une à l'autre... comme deux âmes ne formant qu'une seule identité. Rien ne peut les séparer. Même si Lyria rejetait Nessie... elles devront se supporter jusqu'à la mort... mmhmmhmmhmm.


- Le bébé ne comprend rien, hein ? Allume donc l'ampoule au-dessus de ta tête, si elle existe. Malicia... est mon bras droit, désormais. Tu ne l'avais pas remarqué, petite dragonne ? L'un des supérieurs de l'Empire. En l'attaquant, c'est comme si tu m'attaquais directement. Un acte de révolutionnaire, autrement dit. Devine ce que je fais aux idiots qui osent se retourner contre nous... mmhmmhmm. N'aggrave pas ton cas, et tiens ta langue, quand tu t'adresses à ta Reine, vermine. Tu as ta façon de diriger, et moi, j'ai la mienne. Je suis Reine, et tu n'es que Princesse. Mmmhmmhmm... normalement, c'est la fille biologique qui devrait avoir le trône... visiblement, sa mère adorée n'a pas estimée qu'elle en était digne. Ha... c'est vrai que me critiquer sur tous les points, c'est être intelligent... laisse-moi rire. Tu me parles, comme tu parlerais à un mur... c'est ça, que tu appelles "être intelligente" ?


Qu'est-ce que ça peut lui faire, ce qu'est Lyria ou non, de toute façon ? Elle ferait aussi bien de s'occuper de sa propre vie, plutôt que de perdre bêtement son temps, comme elle le fait... ah, au fait. Depuis quand un dirigeant a besoin d'être un minimum intelligent ? A Warfang, ils élisent bien des crétins en puissance comme Ember. Et on s'étonne que leur ville et que leur société, c'est de la merde. Aux dires de Saphira, les dirigeants devraient disparaître, alors ?


- Mon dieu, mon dieu... la boulette. Par où commencer ? Si je comprends bien, on ne devrait plus avoir de dirigeant, alors ? Mwahaha ! Ce Royaume et tous les autres ne seraient rien sans un chef ! Tous les dragons fairaient tout ce qu'ils veulent, comme ils l'entendent. Ce qui, à terme, mènerait à une décadence et au chaos totale. Jusqu'au jour où quelques gangs s'empareront de tous les quartiers, et feront leurs lois... et de la vie de tous les habitants un enfer. Ce qui serait bien pire que maintenant. Est-ce que c'est ce que tu veux, "petite soeur" ?


Arriva ensuite quelque chose que Lyria n'avait pas prévu... surprise, elle lâcha Saphira. Une aura glacée anormale se dégageait d'elle. Dans son regard, elle la vit sombrer, consumée par la puissance de sa Furie. Lyria l'observa sans y croire. Dark Saphira. Ca avait marcher. Et cette idiote s'est laissée corrompre... aussi aisément. Ah, si Cynder voyait ça. Sa précieuse petite fille, tombée dans les ténèbres. Mwahaha... bientôt, elle sera la prochaine. Intérieurement, Lyria affichait un sourire triomphant. Après avoir créée la boule de givre, elle vit des pics de glace se rapprocher dangereusement d'elle. Lyria était étonnamment calme. Elle ne broncha même pas. En revanche, le coeur de Nessie battait à tout rompre. Elle se serra contre Lyria, angoissée. Bien entendu, elle ne réagit pas. Lyria fixa Saphira avec froideur.


- Parce que je suis supposée avoir peur de toi, petite sotte !? Tu ne me fais même pas frissonner ! Rien ne me fera regretter mon acte ! Je n'ai jamais eu besoin d'une famille, contrairement aux faibles furoncles de ton espèce ! J'utilise tes propres pouvoirs contre toi, car ils sont bien trop pitoyables, comparés aux miens. J'ai une maîtrise, que tu n'atteindras jamais. Tu parles de la peur comme l'arme des lâches ? N'est-ce pas toi qui l'a utilisé contre une certaine Malicia ? Tu me dégoûtes à un point que tu ne peux même pas imaginer. Si je suis sûre d'une chose... C'EST QUE TU N'ES PAS MA SOEUR !!!


Lyria devint incandescente, au point que la glace commença à fondre. Le sol se craquela en sifflant. De petits geysers se formèrent à proximité. Des flammes violettes recouvrirent son corps. Elle les relâcha en rugissant dans une explosion, qui fit voler en éclat la "prison de verre". Furieuse, elle forma une Griffe des Ombres, comme une extension sur sa patte, et donna un coup de poing brutal à la figure de Saphira. Elle cracha des éclairs rouges dans sa direction. Nessie comprit alors qu'elle ne pouvait plus compter que sur elle-même.


*Décidément, y'en a pas une pour rattraper l'autre. Arrêtez de vous battre, bon sang ! Tu crois que tu as perdue ta soeur ? Détrompe-toi. Tu ne la perdras vraiment que lorsque son coeur s'arrêtera de battre. Vous vous battez avec autant d'ardeur, parce que vous vous aimez très fort, au fond. Vous ne le voyez pas, mais moi, je le sais. Vous croyez ne pas avoir de famille ? Vous l'avez sous les yeux... c'est juste que vous êtes incapables de voir au-delà de ce qu'est l'autre !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saphira

avatar

Messages : 186
Gemmes d'Esprit : 786
Date d'inscription : 10/07/2017
Age : 29

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille1m83
CouleurNoir legerement bleuté
Âge18 ans
Situation socialInflath (relation amoureuse)

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/300  (0/300)

MessageSujet: Re: L'Heure de la vengeance a t'elle sonner? (PV Lyria)   Dim 25 Fév - 18:26

*Oh non pour une fois tu n'y est pour rien en ce qui concerne qu'ils ont perdus leurs couilles pour ceux qui ne sont pas venus même si ton comportement ne doit pas aider, a croire que j'ai plus de couilles qu'eux en te tenant tête.*
Une Cynder honnête? C'est vrai que cela parait difficile a croire surtout avec les arguments de Lyria qui bien sûr était entièrement dans le vrai mais Saphira était du genre a pinailler sur des points de détails.
*Oh oui si on voit les choses de ton point de vue, elle a tout sauf était honnête pourtant elle a eu l'honnêteté de ne pas me faire croire que j'avait de l'importance pour elle en me gardant avec elle. En revanche c'est toi qui t'aveugle toute seul car si tu croit que tu aurait put continuer a vivre avec elle, pourquoi aurait elle plus d'amour pour une dragonne qui n'est même pas de son sang? Rend toi a l’évidence, tu t'est encore plus fait avoir que moi.*
Ah cet épisode de la forteresse que Lyria avait failli détruire, oh oui elle n'avait eu besoin de personne pour se débrouiller la dessus. Ainsi elle avait voulu se servir de Saphira pour attirer Malicia dans un piège? Vive l'amitié au doux ton de trahison et pour le coup il n'y avait rien a répondre a cela. Lyria s’apprêtait donc a expliquer en quoi Saphira avait trahis sa reine. Ainsi Malicia était devenue son bras droit? Ouais, première nouvelle de la journée mais dommage pour la nécromancienne que Saphira ne reconnaisse pas son autorité et aux yeux de la jeune dragonne, Malicia n'est rien d'autre qu'une dragonne qui a la trouille de la lumière.
"Bah non justement j'avait pas remarquer, j'ai toujours crus que c'était ta dragonne de compagnie mais peut être faudrait il lui rajouter un petit accessoire qui symbolise sa nouvelle fonction mais pour moi elle n'est qu'une lâche qui a la trouille de la lumière. Quand au fait que ma mère n'ai sois disant pas estimé que ma place est sur le trône, la vérité est peut être simplement que je m'en branle du trône"

Ah la question concernant le fait qu'il ne faudrait peut être plus de dirigeants du tout...mais c'est que pas si con comme idée quand on y réflechit. On se plaint que les peuples agissent comme des moutons tant que leurs dirigeants prennent les décisions a leurs place mais justement, ca les pousseraient a prendre des décisions par eux même et surtout a en assumer les conséquences.
"Un monde ou il n'y aurait plus de dirigeants? Bah c'est pas con en fait quand on y pense et puis tout ces "moutons" seront pour une fois bien obligés de prendre des décisions pour une fois. Ouais franchement je commence a me dire que ca serait pas idiot comme principe."


Oh mais c'est que Lyria avait du sang froid de ne pas avoir peur de la Dark Saphira et c'était bien le problème car peut être pensait elle que ce qui avait le contrôle de la jeune dragonne n'oserait pas mettre ses menaces a exécution.
"Si tu n'est pas la sœur de Saphira, elle ne m'en voudra donc pas si je te tue. Cela dit je remarque qu'il te faut quand même l'aide de ta sorcière bien aimé...personne va comprendre cette référence. Dire que je croyait que tu était cappable de te débrouiller toute seul, visiblement ce n'est pas tout a fait vrai."
Ah oui il y a encore ce soucis au niveau des tentacules noirs que Malicia venait d'invoquer en se croyant visiblement menaçante sous la forme qu'elle venait de prendre, une forme qui devait surement faire peur a tout le monde mais bon, il y a toujours une exception.
"Ah je l'avait bien dit que c'est une mauvaise idée les produits de beauté au rabais, ca bousille vraiment la peau mais bon il faut bien avouer que cela efface vraiment les rides. Cela dit ta grande copine n'a pas l'air convaincue que sa "soeur" doit vivre. Quand a cesser de me rebeller...hum non je croit pas que j'ai envie de céder face a un cadavre ambulant. Je m'occupe de ta reine et après je m'occupe de toi."

Ouille, la Dark Saphira venait de se prendre un méchant coup dans la figure de la part de Lyria mais esquiva les éclairs rouges jusqu'a se préparer a jeter littéralement un froid sur la reine.
"Ce soir, c'est une reine congelé pour le dessert saupoudré du sang de son bras droit, ca va être délicieux"
Ouvrant sa gueule pour lancer son Souffle Cryogénique dans le but de vraiment congeler Lyria et tout ce qui se trouve dans son corps, la Dark Saphira fut pourtant bloqué de l'intérieur, comme si le souffle de glace ne voulait pas partir. Les pouvoirs de Saphira lui faisait il le coup de la panne? A vrai dire c'était la Saphira piégé dans son propre corps qui avait bloquer ses pouvoirs quand elle avait entendu la voix de Nessie. Ce pouvait il que ce soit elle qui ai pris le contrôle de Lyria? La jeune dragonne venait en tout cas de reprendre peu a peu le dessus sur son côté sombre mais seul un idiot ne verrait pas qu'elle était au bord de la crise de nerfs au point d'être brisée une bonne fois pour toutes.
"Ne...ssie? Tu l'a entendue comme moi...je ne suis plus sa sœur a ses yeux. Comment je suis censé voir au dela de ce qu'elle est après tout ce qu'elle m'a dit? Je l'aime c'est vrai mais je commence a me demander si c'est réciproque. Depuis le début j'essaye de lui permettre qu'elle puisse voir qu'elle n'est pas juste la grande faucheuse mais quand elle ne ce fait pas piéger par son bras droit, elle saute dans la folie toute seule comme une grande"
C'était difficile de l'admettre pour elle même mais combien de fois Saphira a t'elle tout fait pour que sa sœur ne se fasse pas manipulé y compris par Malicia alors qu'au final elle se faisait un plaisir de fraterniser a nouveau avec la sorcière comme si les discutions des deux sœurs n'avaient pas eu lieu? Peut être que la jeune dragonne n'en pouvait plus de se battre pour une sœur qui n'a même plus l'air de la reconnaître comme tel ou même comme alliée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malicia Frostbite

avatar

Messages : 180
Gemmes d'Esprit : 641
Date d'inscription : 11/12/2015

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille
Couleur
Âge
Situation social

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/400  (0/400)

MessageSujet: Re: L'Heure de la vengeance a t'elle sonner? (PV Lyria)   Dim 25 Fév - 22:36

Malicia observa la scène avec attention et commença à ressentir un changement de coeur. Elle commençait à voir que son entêtement avait fini par rendre Lyria totalement folle alors elle cessa sa prise sur Saphira en faisant croire qu'elle souffrait.

Puis, par la suite, elle se faufila pour se saisir du flacon contenant l'antidote et profita du chaos pour s'enfuir vers l'endroit où était fabriquer les pièges dont Lyria parlait autant.

-...Pardonne moi Lyria...

Elle imprégna un des pièges de l'antidote concocté par Saphira et en profita pour rapidement passé dans les quartiers de Cynder pour subtiliser sa dague sachant qu'elle en aurait de besoin pour Saphira.

À son retour, elle se faufila dans le sol afin de se rapproché le plus possible de la reine des ténèbres pour au dernier moment lui lancer le piège imprégné de l'antidote.

-J'espère que cela fonctionnera...si c'est ce que désire Lyria...

Une larme coula sur ses joues en se sentant coupable d'avoir à faire cela. Elle savait que si l'antidote fonctionne elle perd toute crédibilité dans le clan et ni elle, ni les sujets de Satana seraient les bienvenues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Makra

avatar

Messages : 5
Gemmes d'Esprit : 2
Date d'inscription : 21/02/2018

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille5m quadripedes / 41m bipède
CouleurRouge
Âge28 ans
Situation socialserviteur

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: L'Heure de la vengeance a t'elle sonner? (PV Lyria)   Lun 26 Fév - 11:03

Dans les ténebres, une ombre observa tout par sa puissante magie noire. Des cristaux de ténèbre placés un peu partout dans l'antre de Cynder était discrètement installés en guise de simple décoration. Mais c'était qu'un leurre, car en effet, lorsque les tensions furent au plus haut, les cristaux noirs de la pièce où se trouvaient les 3 dragonnes, laissèrent échappés comme des éclairs de ténèbre. Ses éclairs se rejoignirent en un seul point dans un vacarme assourdissant, formant comme un portail avec un silhouette familière à l’intérieur. Un carrure semblable à celle de Lyria, mais en plus grande, dont les yeux blanc fixait principalement Lyria et Saphira, et une voix lugubre fit trembler les cieux.

"Cela suffit !"

La terreur des cieux était là, sans être là, car il s'agissait d'un genre de portail qui servait uniquement de communication, visuel et auditif, rien ni personne ne pouvait le traverser sans se retrouver derrière ce "portail".

J'ai l'impression de voir deux enfants se chamaillant pour un jouet ! Même si je ne suis pas là, ou que l'on ne me voit pas; je veille quand même sur vous ! Rien dans notre antre ne m'échappe. Je vous demande donc d’arrêter vos disputes idiotes. Nous avons du pain sur la planche !

Le ton baissa d'un cran, maintenant qu'elle avait toute l'attention de ses filles. Elle devait être clair avec elle et repprit tandis que ses yeux blanc redevinrent emeraude.

Je risque de plus pouvoirs vous surveiller, vous et vos disputes quotidienne. J'ai donc ordonnés à notre plus ancien soldat "dragon", de vous servir comme bras droit. Il vous obéira fidèlement sans se poser de questions. Il me fera des rapports quotidien sur la situation de mon antre. Son nom est Makra, et il ne devrait plus tar....

Le regard de Cynder devia sur le fond de la salle, où se trouvait une entrée assombris, encadré par deux rideaux rouge sang. Elle regarda précisément les rideaux et non l'entrée, et la couleur rouge se mis à changer en gris du haut vers le bas.

Ha ! Le voila d'ailleurs.

Un liquide rouge visqueux tomba des rideaux et s'étala sur le sol avant de s'avancer vers les deux dragonnes. Au fur et à mesure que la flaque de sang avancait, un être se formait, une sorte de dragon bipède abominable avec des ailes déformées, une langue disproportionné et dégoutante, et un regard noir sortie peu à peu du rouge des écailles de ce "dragon". Sur ses deux pattes arrière, il faisait une tête de plus que Lyria, mais en se tenant sur ses quatre pattes pour s'incliner devant la vision de Cynder, il était à peine plus grand qu'elle.

Nous sommes arrivés il y a peu, notre reine.

Sa voix caverneuse, et ses phrase légèrement déformé par les entrées et sorties de sa longue langue faisant bien entendre qu'il ne s'agissait pas là d'un dragon naturel. Cynder repris.

Je compte sur toi pour les servir avec fidélité. Mais n'oublie pas de me prévenir de la moindre information importante, ou tu en paiera le prix ! Me suis je bien fait comprendre Makra ?

Le dragon rouge sang resta la tete face au sol, toujours aussi incliné devant Cynder, sans fremir a ses menace et au ton de sa voix.

Oui, reine Cynder. Nous vous décevrons pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reine Lyria

avatar

Copyright : Lyria
Messages : 256
Gemmes d'Esprit : 728
Date d'inscription : 16/07/2017
Localisation : Dans mon château de cristal secret (Freezer de Dante)

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille46 mètres
CouleurNoire et bleu. Paillettes d'argent sur les écailles bleues. Bracelets en alexandrite changent toujours de couleurs et sont dépareillés.
Âge30 ans
Situation socialReine des Ombres. En couple avec Nessie <3. Alchimiste, artiste, et Maîtresse des Eléments.

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/600  (0/600)

MessageSujet: Re: L'Heure de la vengeance a t'elle sonner? (PV Lyria)   Lun 26 Fév - 18:15

Lyria s'adoucit quelque peu, étonnamment.


*Ah... du courage. Je commençais à douter de l'existence même de ce mot, tellement ils me décoivent. Toi, visiblement, tu en as, et il en faut, rien que pour vivre ici... la vrai question, c'est : combien de temps tiendras-tu, avant que je ne te brise en deux ? Mwahahaha...*


Bien sûr que Lyria disait vrai... ses intentions avaient beau être douteuses, elle ne voyait aucun intérêt à mentir pour le moment. Après tout, elle s'amusait bien trop à tenter de briser la petite Saphira de cette manière... hihi. C'est vrai qu'elle a tendance à "pinailler" sur les détails... elle ne fait que ça depuis tout à l'heure... mmhmmhmm. Mais est-ce vraiment utile... ?


*Tsss... parce que tu m'as cru, en plus ? Imbécile. Moi, la Grande Lyria, vivre avec cette dragonne piteuse, incapable d'assumer ses responsabilités ?! Et on ose appeler ça "une mère" ?! Elle est la mère de personne, oui ! Mwahaha... je disais ça, comme on dirait une mauvaise blague. Cynder peut mourir dans son coin, qu'est-ce que j'en ai à faire ? Elle se fout de moi, autant que je m'en fous d'elle ! N'espère pas qu'elle t'aimera un jour... parce que tu seras seule à pleurer sur son cadavre, ce jour-là, mon esquimau...*


En revanche, Lyria éclata d'un rire tonitruant. Ah, la blague ! La petite Princesse, qui ne sait même pas ce qui se passe dans son propre Royaume ! N'importe quoi... la suite était encore mieux. Leçon numéro un : ne jamais sous-estimer une Malicia, qui peut se venger de toi, pendant que tu fais ton gros dodo... oh, elle en serait capable. Peut-être pas toute seule, car que risque-t-elle, avec sa Reine préférée, hum ?


- Je vais mourir de rire... pfff ! Pfff... tu n'as besoin d'aucun... accessoire pour montrer... ton autorité ! Hahaha ! C'est à toi de le faire, à ta propre façon... et c'est comme ça qu'on se fait respecter... pfff... bref. Elle a peur de la lumière, oui. Jusqu'au jour où elle trouvera un moyen de la contourner... haha. Pense ce que tu veux, elle n'est pas bête comme ses pieds, contrairement aux apparences. N'empêche... y'a un petit détail croustillant qui me turlupine... pourquoi devenir Princesse, si tu t'en fous du trône ? Hahaha... pfff ! BWAHAHA !!!


Les yeux de Lyria pétillèrent de malice. Tiens donc. Saphira ne serait pas un peu anarchiste ? Ahaha... une Princesse anarchiste ! On aura vraiment tout vu.


- J'ai sûrement mal entendu... j'ai cru entendre un truc du genre "pas de dirigeants, parce qu'ils servent à rien"... ouais, j'ai dû rêver. Je sais pas dans quel monde tu vis, ma petite, mais c'est une utopie, ce que tu me chantes-là. Mwahaha... depuis quand un mouton saurait-il se débrouiller seul... ? Voyons... jamais, je crois.


Mmhmmhmm... Lyria n'a déjà pas peur d'un simple démon... Dark Saphira n'est rien qu'une grosse blague, à côté... mmhmmhmm. Ainsi, elle pouvait voir Nessie ? Oh, dommage. Elle sait pas grand chose sur elle, finalement. Peut-être que Nessie et Lyria sont toujours ensembles... parce qu'elles ne forment qu'une, finalement ? Deux âmes aussi complémentaires que le ying et le yang ? Trop bête pour le savoir, visiblement.


- Pfff ! C'est marrant, n'empêche, comment tu parles de toi à la troisième personne... tu fais ça pour te donner un genre, ou tu as conscience que tu n'es personne ? Et je suis supposée avoir peur DE CA ? Un bébé dragon ? Je te crache volontiers à la figure, tellement tu me donnes envie de gerber. Et ne parle pas d'une certaine personne pour dire des bêtises sans la connaître. T'es déjà pas crédible à mes yeux, alors là... bwahaha !


Après s'être libérée de sa "prison de verre", Lyria ricana. Voilà que Dark Saphira se moquait de Malicia ? Elle, au moins, elle sait parler et agir en même temps. C'est sans doute pour ça que la jeune dragonne ne vit rien, et se prit pitoyablement un grand coup dans la tronche. Ha ! Bien fait. Oh, parce que éviter ses éclairs, ça va permettre de se rattraper ? Lorsqu'elle vit que Dark Saphira contre-attaquait, Lyria s'entoura d'un mur de flammes oranges, dont se dégageait une intense chaleur.


- BWAHAHA ! Essaie toujours, imbécile. Moi, au moins, j'ai plus d'un élément, et je sais m'en servir. Que peut la glace face au feu ? Mmmhmmhmm... dès que ta glace aura fondue, c'est toi que je ferais fondre, trésor. Bien plus vite que la cire d'une bougie, mmhmmhmm.


Ou alors quand une personne innocente tombe malencontreusement dans la lave... la chaleur est tellement intense que le corps "fond"... oui, littéralement. Aucune chance de survie. Lyria déploya ses ailes, et attendit, prête à riposter contre une attaque... qui ne vint pas. Haha... Dark Saphira a perdu sa langue ? Ou elle est coincée quelque part sous la glace ? Haha........ bah, alors ? C'est quoi, le problème ? Lorsqu'elle vit les yeux blancs disparaître, elle comprit. Lyria siffla, frappant du poing le sol, d'un air rageur. Mais comment... ? COMMENT ?! BORDEIL !!! Elle y était presque... grrrrrr. C'était moins facile que ce qu'elle croyait... une armée de "dark dragons", aux pouvoirs surpuissants... un rêve peut-être fou, mais qui aurait pu être réalisable... grrrrrr. Lorsqu'elle entendit le nom de Nessie, elle rugit, folle de rage, se sentant trahie. Les murs et le sol se craquelèrent, des flammes violettes apparaissant à sa surface. Elle sentit alors quelque chose atterrir sur son dos, puis entendit un déclic. Lyria grimaça suite à une vive douleur... aussi soudaine qu'inattendue. Elle arracha alors l'un de ses propres pièges, et le jeta par terre de toutes ses forces, le brisant sous le coup de la colère. Son regard flamboyant croisa alors celui de Malicia. Des éclairs rouges crépitaient de sa mâchoire.


- TOI... ?! C'EST TOI QUI A FAIT CA ?! COMMENT OSES-TU ME TRAHIR DE LA SORTE !?! JE ME SUIS MONTREE GENEREUSE EN TE REDONNANT LA VIE... J'AI EXAUCE TON VOEU LE PLUS CHER EN FAISANT DE TOI MON BRAS DROIT... JE ME SUIS MONTREE TOLERANTE POUR TOUTES TES ERREURS... ET C'EST AINSI QUE TU ME REMERCIES !!!!!????? TU VAS ME LE PAYER !!!!!!!


Ne cherchant même pas à entendre ses explications, elle cracha dans sa direction ce qui semblait être un "laser rouge", composé de plusieurs éclairs, et où volait autour des têtes de dragons aux visages déformés, dont les plaintes stridentes vrillaient les oreilles jusqu'aux tympans. Hum... la magie de la Peur se serait-elle mélangée à celle de la Foudre, que possède Lyria en elle ? Pendant ce temps, Nessie profita de sa distraction et sortit du corps de Lyria en étant invisible. S'approchant doucement de Saphira, elle réapparut devant elle dans une petite lumière blanche. Elle semblait aussi triste que Saphira. La dragonne blanche vint doucement caresser sa joue.


- Saphira... ne pleure pas, ma puce. Tu n'as jamais été seule... tu as toujours eu une famille, près de toi... et tu n'as pas perdu ta soeur. Regarde-la bien. Est-ce que c'est Lyria, ça ? Non. Ca... je crois que c'est "Dark" Lyria. La partie la plus sombre de sa personnalité. Elle n'est pas plus elle-même que tu l'étais en tant que Dark Saphira sous ta Furie... non, ne t'en fais pas. Je ne suis pas là pour te faire des reproches, au contraire. Je sais que c'est dur, mais tu dois tenir bon. Est-ce qu'elle pense vraiment, au fond d'elle, ce qu'elle a dit... ? Non. Tu la connais autant que moi. Jamais notre Lyria ne t'aurait fait de mal. Rappelle-toi une chose. Les ténèbres qui l'habitent sont nées de cette maudite potion de folie. Elle a corrompu son esprit, certes... mais elle ne peut pas changer les sentiments qu'elle a pour toi. Malgré tout ce que Lyria a pu te dire... tu n'as rien remarqué d'étrange ? Si elle se fichait vraiment de toi, elle t'aurait complètement ignorée. Et pourtant... elle n'a jamais cessé de t'écouter, et de te répondre. Alors, ne perds pas espoir, ma soeur. Il n'est pas trop tard. Tu sais... pendant un instant, j'ai eu... ah, c'est difficile à décrire... mais j'ai eu l'impression étrange qu'elle s'était... comme adoucie. Lyria n'était plus aussi... virulente, dans ses propos. Elle avait quelque chose dans les yeux, Saphira... quelque chose de familier.


Nessie allait poursuivre... lorsqu'un mystérieux portail se forma, non loin d'elles. Elle sursauta, reculant par réflexe. Elle était bouche bée quand elle vit la dragonne qui apparut dedans... c'était Cynder à coup sûr. Lyria lui en avait tant parlé... c'était bien la première fois que Nessie la voyait en vrai. De son côté, Lyria s'arrêta net, regardant le portail avec méfiance. Même elle fut très surprise en reconnaissant une certaine personne. Bien que la remarque de Cynder l'agaçait, Lyria n'arrivait pas à lui en vouloir. Elle s'en étonna. D'ailleurs, où sont donc passé la haine et la rancoeur habituelles, qu'elle éprouvait vis-à-vis de la mère ? Et la rage qu'elle éprouvait contre Malicia, il y a quelques instants ? Lyria l'ignorait, mais les effets de la potion de folie se dissipaient enfin.

Ses yeux reprirent une couleur normale, où on distinguait clairement le blanc de l'oeil de la pupille. Sauf qu'ils n'étaient plus rouges, mais d'une belle couleur ambre. Intérieurement, Lyria se sentait libérée d'un grand poids. Bien qu'elle ne saurait expliquer pourquoi. Elle se souvenait de tout, et pourtant, elle ne comprenait plus rien. La dragonne noire ne savait même plus comment elle a pu en arriver là, tant elle était confuse. Perplexe, Lyria fixa Cynder, écoutant vaguement ce qu'elle disait. Pfff ! La grand-mère n'a pas changé d'une écaille. Toujours à se croire assise sur un piédestal. Qu'elle sorte donc de son trou à rat, pour le leur dire en face, juste pour voir ? Pour une fois, Cynder se conduira "peut-être" autrement qu'une lâche... puis Lyria regarda le dénommé Makra, non sans un certain dégoût. Génial. Comme si la situation n'était pas assez problématique. Voilà que maintenant, un genre de "dragon-mutant-alien" débarque pour jouer au baby-sitter. Du génie à l'état pur. Non, mais vraiment... on se demande encore où Cynder va chercher des idées aussi farfelues. Pendant tout ce temps, Lyria resta silencieuse, dépassée par les événements... à la fois angoissée, et triste de ce qu'elle avait fait.

Nessie n'en croyait pas ses yeux. C'était Lyria, elle en était sûre. Mais comment... ? Oh, au fond, est-ce que c'est vraiment important ? Elle s'approcha doucement d'elle, l'appelant par son nom. Lyria la regarda alors, comme si elle la voyait pour la première fois. Elle ne répondit pas tout de suite, mais trembla un peu à sa vue. Les événements la traversèrent en un éclair, et ses yeux recommençaient à briller d'un éclat rouge vif... mais lorsqu'elle entendit la voix mélodieuse de Nessie qui chantait, sa gorge se noua. Des larmes coulaient au coin de ses yeux, tandis que la lueur rouge disparaissait à nouveau. Cette chanson, elle la reconnaîtrait entre mille. (C'est Somewhere, de Within Temptation).


- ..... But one thing's for sure... you're always in my heart.
- Oh, Lyria... je savais que tu étais toujours là. Je n'en ai jamais douté. Ca me rend si heureuse de te revoir... tu m'as tellement manqué. Et, tu t'en souviens...
- Comment pourrais-je oublier... ? Tu me la chantais toujours, quand j'étais triste...
- Lyria, ma douce...
- Nessie... non. Je ne peux pas....
- Qu'est-ce qui ne va pas ? Lyria... ? Attends ! Où tu vas ? ...... Je ne te perdrais pas deux fois !


Elle attrapa l'une des pattes de Lyria. Les yeux de cette dernière "clignotèrent" d'un éclat rouge vif pendant un bref instant. Nessie retira sa patte, comme si elle s'était pris une décharge électrique. Elle regarda Lyria, pleurant doucement. La dragonne noire baissa la tête. Il y eut un long silence.


- C'est à cause de ce que tu as fait, c'est ça... ? Si ce n'est que ça, je te promets qu'on trouvera une solution...
- Non. Depuis le début, je croyais que c'était... toi, Dark Lyria. Or, c'était moi. Depuis le début. Je me suis trompée sur toute la ligne.
- Lyria... tu es revenue. N'est-ce pas le plus important ? On a vraiment cru t'avoir perdu pendant un moment, tu sais...
- A quel prix, Nessie... ? J'ai failli... oh, Saphira... ma petite soeur......... je n'arrive pas à y croire... et c'est moi qui a fait ça.
- C'est fini, ma chérie. Elle le sait, que ce n'était pas toi. Au fond, je crois qu'elle aussi, elle s'en doutait.
- Ecoute, Nessie. Dark Lyria... j'ai bien peur que ça... fasse partie de moi. Je ne peux rien y faire. Je ne veux pas te faire de mal... ni à personne d'autre. Non, Nessie... n'insiste pas. Toi... et moi... ça va pas être possible. Pas de telles conditions....... je suis désolée.
- ........ Ne t'en va pas... je t'en prie ! Je... je ne le supporterais pas.


Lyria secoua la tête. Mentalement, elle lui rappela les paroles d'une autre chanson, ce qui déchira le coeur de Nessie. (La chanson en question, c'est Hurts Like Hell, de Fleurie). Nessie voulut la serrer dans ses bras, mais Lyria recula. Elle se volatilisa soudain dans un nuage noir. Invisible, elle se faufila sans bruit jusqu'à la sortie. Malgré leur connexion mentale, Lyria lui cachait volontairement ses pensées, ce qui la rendait difficile à trouver. Nessie entendit des griffes crisser sur le carrelage, vers l'entrée. Elle courut après Lyria sans la voir, et entendit des battement d'ailes. Nessie s'envola à l'extérieur à son tour, la cherchant désespérément. La démone voletait en tout sens, criant son nom, sans la trouver. Elle pleurait, comme elle n'avait encore jamais pleuré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saphira

avatar

Messages : 186
Gemmes d'Esprit : 786
Date d'inscription : 10/07/2017
Age : 29

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille1m83
CouleurNoir legerement bleuté
Âge18 ans
Situation socialInflath (relation amoureuse)

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/300  (0/300)

MessageSujet: Re: L'Heure de la vengeance a t'elle sonner? (PV Lyria)   Mar 27 Fév - 17:31

*Oh je tiendrait le temps qu'il faudra, je suis loin de manquer de courage et encore plus face a toi.*
De toute façon dans un clan comme l'empire, manquer de courage peut être résumé par "marche ou crève" donc autant dire que le choix pour Saphira est vite fait.
*J'avoue que je n'ai pas compris que tu disait ca comme une blague, tu doit pas être une bonne comique. Quand au fait que Cynder m'aime ou pas, je n'attend rien d'elle.*
Hey oui a chaque pique que Lyria pouvait lui lancer, elle faisait de son mieux pour lui en renvoyer une autre mais comme la reine l'avait dit, cela pouvait revenir a parler a un mur même si ce dernier a le don de la parole de toute évidence. Quand au fait qu'il n'y a nul besoin d'un insigne pour montrer son autorité, cela se vaut également pour les titres et Lyria ne manquait jamais de rappeler qu'elle est la reine comme si elle avait besoin de cela pour que les gens s'en souviennent. Par ailleurs si Malicia veut un jour qu'on la respecte quel que soit son grade, il serait temps qu'elle le fasse en méritant le respect car le fait d'inspirer la crainte ne fait que renforcer un jour que le mépris et la colère du peuple jusqu'a ce que leurs membres se décident a réagir de façon parfois très violente et Saphira souhaite bonne chance a celui ou celle qui devra gérer une foule en colère.
"Visiblement Malicia en aurait bien besoin fasse a ceux qu'elle ne parvient pas a dominé comme moi mais j'imagine que cela irait mieux si elle ne comptait pas uniquement sur la peur, surtout quand cette dernière ne marche pas. Cela dit c'est comme toi qui te répète en disant que tu est la reine, une reine qui est respectée ne devrait pas avoir besoin de le rappeler. Cela dit j'admet que certains ont parfois besoin qu'on leurs rappellent pour qu'ils se souviennent a qui ils ont affaire bien que visiblement cela ne marche pas avec tout le monde, c'est l'une des raisons qui fait que je voulait être reconnue comme princesse mais aussi parceque c'est en mon droit vu que nous connaissons toutes les deux qui m'a mis au monde."

Saphira qui serait une anarchiste? C'est peut être difficile a croire mais au final il suffit de regarder les dirigeants actuels pour se dire que les différentes parties du monde iraient sans doute mieux avec une partie du troupeau en moins. Par ailleurs entre les gardiens menteurs et manipulateurs de Warfang face a une reine de l'empire qui prend plaisir a briser au moins mentalement ses propres alliés...eh bien il était surprenant qu'un exode au sein de la forteresse n'ai pas déjà eu lieu depuis tout ce temps.
"C'est sans doute une utopie mais quand je voit les dirigeants actuels ou en tout cas leurs façon de gérer leurs clans, je ne suis pas persuadée que cela serait une mauvaise chose ou en tout cas pas a l'heure actuel."

Hum c'est vrai que le côté sombre de Saphira devait avoir une haute estime de lui pour parler a la troisième personne mais s'agissait il toujours de Saphira? Rien n'était moins sûr en ce moment car même dans le cas ou cela ne serait plus vraiment elle, la dragonne avait toujours réussi a le retenir. Le côté sombre de la dragonne avait toujours était considéré comme quelque chose de bien plus néfaste qu'un démon même en comparaison de celui du miroir que les sœurs avaient ramené a la forteresse.
"Qui te dit que je suis Saphira? Cela dit j'admet qu'elle ne me laisse jamais prendre le dessus. Elle ne craint pas de se déchaîner par crainte d'être trop puissante, elle craint que je ne fasse du mal a ses proches...et elle a sans doute raison."
Oh la dark Lyria était joueuse de vouloir tenter la dark Saphira d'envoyer toute sa puissance contre elle et cela serait arriver si la gentille Saphira n'avait pas repris le contrôle grâce aux paroles de Nessie. En tout cas l'intervention de cette dernière, la jeune dragonne venait sans doute d'éviter un acte qui l'aurait hanter toute sa vie. Elle n'eu en revanche pas eu le temps d’empêcher Malicia d'utiliser un piège contre sa propre reine, un acte qui risquait de coûter cher a celle qui aura était son bras droit pendant au moins une journée. Bon autant le dire que si Malicia voulait trahir sa reine pour prendre peut être sa place, elle n'avait pas choisi la meilleure occasion de le faire. Cela dit Saphira ne retrouva pas la gourde a l'endroit ou elle l'avait vu la dernière fois, c'était pourtant l'occasion rêver de "soigner" la reine mais avec du recul, la jeune dragonne commençait a comprendre ce que Malicia venait de faire même si il reste a savoir si sa façon de l'administrer allait servir.
*Je sais ce que tu a fait Malicia et il semblerait que je me sois peut être tromper a ton sujet...tu sais ce qui doit être fait quand tu voit que les choses ne cessent de s’aggraver. Vient me voir quand cette histoire sera régler, promis il n'y aura pas de lame dans le ventre ce coup ci.*
Es que Saphira était devenue dingue en invitant la nécromancienne pour lui parler en privé? Oui peut être bien qu'elle n'avait pas repris tout le contrôle de son esprit mais elle prenait conscience de ce que Malicia était entrain de sacrifier peut être pour elle même.

Elle n'eu pourtant pas l'occasion de parler plus avec Malicia car bientôt Nessie apparut devant ses yeux comme venu de nul part. Décidément cette dragonne avait visiblement ce don d’apparaître quand elle le veux mais c'était sans doute la première fois que Saphira voyait Nessie aussi triste qu'elle même, il fallait croire que Nessie avait souffert de cette situation autant que la jeune dragonne. Bien sûr quand elle parla de Lyria, Nessie avait tout a fait raison en disant que ce n'est pas la Lyria habituel que Saphira avait dut faire face aujourd'hui, pas plus que la Dark Saphira n'était la Saphira habituel. Cela dit les paroles de la Dark Lyria allaient rester dans la tête de Saphira pendant un moment et puis si jamais Nessie devait se tromper en pensant que Saphira n'avait pas perdue sa grande soeur, au moins Nessie sera toujours la dans le pire des cas.
"Je sais que c'est pas la Lyria qu'on a connues toutes les deux, croit moi je lui en veux pas de m'avoir attaquer et quand a ses paroles, il me faudra un peu de temps pour les oubliés, les mots sont parfois pires que des blessures physiques mais j'imagine que je ne t'apprend pas."
Cela dit il y avait du vrai la dedans, la Dark Lyria avait été plus que blessante dans ses paroles mais a chaque fois elle avait répondu a sa sœur même si il serait difficile de savoir vraiment si c'est la cause d'émotions refoulés par son côté sombre ou juste par envie pervers d'en rajouter un peu plus pour faire du mal a son interlocutrice. Il faut dire qu'il aurait été plus rapide pour la Dark Lyria d’exécuter Saphira sur le champ mais vu le côté déjà "joueur" de la Lyria habituel, il n'avait pas été impossible qu'il en soit de même de son côté obscur. Bien entendu il était possible que Nessie avait de l'espoir en Lyria a cause du fait qu'elle est amoureuse et donc possiblement aveugle a la situation mais si la dragonne blanche avait de l'espoir, cela valait peut être le coup que Saphira en garde un peu elle aussi.
"Je ne sais pas a quel moment tu a vu que Lyria se sera adoucie, il se pourrait après tout que ton amour pour elle t'aveugle en te montrant ce que tu a envie de voir et si c'est le cas nous serons tombés toutes les deux dans le panneau. Cela dit ma sœur si tu a raison, Lyria aura bien besoin de nous deux si jamais elle revient a elle et espérons qu'on sera toutes les deux dans un meilleur état qu'en ce moment."

Voila maintenant qu'un portail venait de s'ouvrir en laissant apparaître Cynder de toute sa hauteur....ouais il ne manquer plus que la mère jusqu'a présent absente pour pimenter un peu plus la journée qu'elle ne l'est déjà. D'ailleurs elle ne se priva pas de leur faire la leçon en disant qu'elle observe tout même si elle n'est pas la et c'était justement bien le problème, elle n'était justement jamais la pour ses filles au point que Saphira l'avait a peine vu depuis qu'elle était dans le clan et voila que maintenant elle leur faisait des reproches ainsi que de le mettre un baby-sitter en la personne du dragon de sang.
"Alors tu n'est même pas capable d'être avec nous en personne sans envoyer quelqu'un d'autre a ta place et tu nous fait des reproches par la suite? Tu dit que tu nous observe même quand tu n'est pas la mais il est la le problème...tu n'est jamais la."
Oh elle n'en voulait pas a Makra, il n'y était pour rien dans cette histoire même si visiblement il n'était rien d'autre qu'un serviteur qui fait ce qu'on lui dit sans poser de question, le genre de dragon en clair que Saphira n'avait pas que ca a faire de donner des consignes mais Cynder avait l'air résolu de le leur coller dans les pattes. Regardant Cynder entrain de repartir, elle plaignait quand même beaucoup Makra en ce moment mais lui adressa quand même la parole.
"Je ne sais pas d'ou Cynder t'a sorti mais ne t'attend pas a ce que je te donne des ordres pour savoir quoi faire, c'est vraiment pas ma manière de faire."

Écoutant ce que Nessie et Lyria était entrain de se dire, la jeune dragonne ne se mêla pas a la conversation en pensant que les deux dragonnes avaient besoin de parler seul a seul pour le coup. Toutefois Nessie avait quand même eu raison en dehors du changement d'apparence que Lyria avait pris en redevenant comme avant, les paroles de la dragonne noire ne pouvait que confirmer qu'elle était bien de retour et pas dans un état très enviable non plus. Cela dit cela avait dut être horrible pour elle de se rendre compte de ce qu'elle aura fait a ses proches y compris a Nessie et Saphira.
"Tu croit frangine que tu est la seul a t'en vouloir pour ce qui c'est passer? Mon côté sombre non plus n'a pas était des plus sympathique non plus. Partir ne changera pas ce qui c'est fait mais si tu reste, la ca sera différent."
Es que Saphira croyait vraiment que Lyria allait l'écouter? Pas vraiment a vrai dire mais difficile d'en vouloir a Lyria après tout ce qu'elle était entrain de se rendre compte de ce qu'elle avait fait sous l'influence de la potion car dans ces moments la, elle avait vu le pire en elle même et ce n'est pas le genre de chose donc il est facile de se remettre.

Quoi qu'il en soit si elle ne put empêcher Lyria de partir, il y avait une autre sœur qui avait besoin de sa frangine en ce moment. Volant vers l'entrée, la jeune dragonne trouva Nessie en larme...ouais autant dire qu'elle non plus n'avait put empêcher Lyria de s'isoler pendant une période encore inconnu. Par instinct elle serra doucement Nessie contre elle.
"La connaissant un peu, je croit qu'elle a besoin de réfléchir un peu seul. Depuis cette potion, elle aura put voir ce qu'il y a de pire en elle ou dut moins de ce que son côté sombre est capable de faire quand il est quasiment seul a tenir les rennes...j'en sais moi même quelque chose comme tu t'en doute. Tu a crut en elle depuis le début en pensant qu'elle redeviendrait comme avant? Il faut croire maintenant qu'elle reviendra auprès de nous ou en tout cas de toi dans tout les cas."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malicia Frostbite

avatar

Messages : 180
Gemmes d'Esprit : 641
Date d'inscription : 11/12/2015

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille
Couleur
Âge
Situation social

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/400  (0/400)

MessageSujet: Re: L'Heure de la vengeance a t'elle sonner? (PV Lyria)   Mar 27 Fév - 18:13

Malicia espérait sincèrement que la reine des ténèbres cesse d'attaquer tout le monde, mais en faisant cela, elle s'était attiré les foudres de celle-ci qui lança un éclair de peur qui lui provoqua non seulement un spasme de douleur, mais également des visions effrayantes qui la laissa inconsciente.

Elle pouvait néanmoins entendre la voix distante de Saphira l'invitant à la rejoindre pour un tête à tête... elle répondit donc via la pensé à Saphira.

-J'ai fait ce que j'ai cru bon pour le clan...j'ai cru qu'en administrant la potion à Lyria, cela la rendrait encore meilleure... mais avec le temps, j'ai vu ce qu'elle faisait... je ne mérite pas de traitement de faveur pour ce que j'ai fait... tout comme je ne mérite pas d'être au monde.

Crois moi, Cynder m'avait donné l'ordre de rasé l'orphelinat par peur de voir débarquer des dragons qui menaceraient son règne...si Cynder avait su que c'était ton orphelinat, elle aurait été plus douce. Un dragon noir a certes une grande noirceur en lui, mais il a la capacité d'aimer ceux qu'il juge digne.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Makra

avatar

Messages : 5
Gemmes d'Esprit : 2
Date d'inscription : 21/02/2018

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille5m quadripedes / 41m bipède
CouleurRouge
Âge28 ans
Situation socialserviteur

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: L'Heure de la vengeance a t'elle sonner? (PV Lyria)   Mer 28 Fév - 5:46

Cynder ayant vu la scene entre les soeurs, elle ne pretta pas plus d'attention au départ de Lyria en pleure. Cette deniere devait assumer les conséquences de ses actes, tout comme Cynder assumait les sienne. Saphira répondis à Cynder avec audace, et malgré la partie de la phrase assez rude concernant Makra, l'abomination rouge, ne pris rien personnellement, dépourvu de telle émotion, servant simplement en restant incliné totalement immobile. Cynder fronca les sourcil devant un tel comportement, et fixa la jeune dragonne bleu et noire.

Je n'ai pas à me justifier, et encore moins devant toi !

Elle tourna son regard vers Makra en ignorant, ou peut être interrompant Saphira, et poursuivi plus durement.

Makra, j'imagine que Lyria s'apprete à s enfuir de mon antre. Dans de telle circonstance, reste avec Saphira ! Et Si elle devait partir aussi, suis là et protège là de ta vie !

Nous ferons comme vous le demandez, notre reine.

Dit il en restant immobile, la tête baissé, avant que le portail visuel ne disparaisse, et que les cristaux de la salle reprenne leur état initial. Makra se releva suite aux paroles de sa princesse Saphira et se tourna vers elle, tandis que Malicia était inconsciente, mais pouvait apparemment tout entendre.

"Je ne sais pas d'ou Cynder t'a sorti mais ne t'attend pas a ce que je te donne des ordres pour savoir quoi faire, c'est vraiment pas ma manière de faire."

A un moment donné princesse, vous aurez surement des demandes à nous faire, et nous serons là.

N'ayant pas demandé "clairement" par une question d'ou il venait, l'esprit de Makra ne s'attarda pas à se présenter d'avantage, n'étant pas ici pour faire la causette, sauf ci une de ses princesses devait lui demander. C'est alors que sa reine Lyria s'enfuit dans les ombres poursuivit par une dragonne blanche, et cette dernière pousuivit par Saphira. Makra l'a suivi à son tour à la demande de sa reine principale, tandis que Malicia resta inconsciente, même si elle pouvait entendre tout autour d'elle. L'abomination rouge retrouva rapidement Saphira, malgrés ses ailes attrofiées, entrain d'enlacer la dragonne blanche en pleure. Se mettant aux garde à vous, silencieux, en attendant les ordres, il ressemblait vraiment à un soldat ne réfléchissant pas, obéissant simplement, et restait en stand by telle une statues de chaire, son regard vide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reine Lyria

avatar

Copyright : Lyria
Messages : 256
Gemmes d'Esprit : 728
Date d'inscription : 16/07/2017
Localisation : Dans mon château de cristal secret (Freezer de Dante)

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille46 mètres
CouleurNoire et bleu. Paillettes d'argent sur les écailles bleues. Bracelets en alexandrite changent toujours de couleurs et sont dépareillés.
Âge30 ans
Situation socialReine des Ombres. En couple avec Nessie <3. Alchimiste, artiste, et Maîtresse des Eléments.

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/600  (0/600)

MessageSujet: Re: L'Heure de la vengeance a t'elle sonner? (PV Lyria)   Mer 28 Fév - 16:14

La dragonne noire se mit à tourner autour de Saphira avec un sombre rictus.


*Ah, les petits téméraires qui me prennent de haut... ça, je ne m'en lasse jamais. Mmmhmmhmm... quel dommage. Une dragonne aussi "mignonne". Je vois déjà tout ce qu'on pourra accomplir... ensembles... toi, et moi... eh bien ? Qu'attends-tu ? J'ai tellement hâte de voir... Dark Saphira. Montre-moi la noirceur en toi... je la sens, comme si c'était la mienne... mmhmmhmm.*


Il se dégageait soudain d'elle un vent glacial. Oh, rien de bien "méchant". Disons juste qu'elle la "taquinait", pour voir sa réaction. Lyria a... un faible, pour ce qui est de "jouer", avec ses victimes... avant de les achever. Et puis, la petite dragonne avait l'air d'y tenir, à son "concours de piques".


*Tsss... et alors ? Qu'est-ce que ça peut faire ? Moi, au moins, je ne suis pas un "glaçon sur pattes". Mmmhmmhmm... dommage que Cynder ne t'ai pas déjà brisé le coeur. Ca m'aurait simplifié la tâche. Quoique... ça aurait été moins drôle.*


Bwahaha... et pourquoi ça ne vaudrait pas aussi pour Saphira, cette histoire de titres ? Ca ne se voit pas "sur sa tronche" qu'elle est une soi-disante "Princesse des Ténèbres". Ca irait peut-être mieux si on lui mettait une pancarte sur la tête... huhuhu. Lyria ricana en entendant sa remarque sur Malicia. Et elle s'entête encore avec ça... têtue, têtue, têtue, avec un T majuscule.


- On va dire que oui, effectivement... certains ont la mémoire courte. Un peu comme une certaine dragonne, vu la façon dont elle me parle très "respectueusement". Mmmhmm. Mais bon, je vais faire comme si tu n'y pouvais rien... si je passe mes nerfs sur toi, tu finiras en jambon haché... ce n'est pas ce que tu souhaites, n'est-ce pas ? Un si joli sucre à croquer... très touchant. Humpf. Je n'ai pas besoin de me justifier sur quoi que ce soit, et encore moi à propos de Malicia. Ca ne te regarde pas, mon glaçon. Au passage... que tu sois de sang royal, ou pas... tu peux aussi bien partir, loin d'ici... rien ne te retient. Ca me ferait des vacances. Retourne donc jouer à la poupée avec les orphelins... tu seras plus utile là-bas, je pense. Pourquoi perdre son temps à discuter avec moi, alors que je ne veux même plus de toi... ? Mwahaha.


Ouah... c'est marrant, comme le sujet des "moutons" revient toujours. Que ce soit avec Viel, avec Saphira... malgré les points de vue différents sur la question, les avis restent gloalement négatifs. Là-dessus, on peut pas trop leur en vouloir, puisqu'ils comportent une certaine réalité des choses. Pour une fois, Dark Lyria était d'accord avec sa "petite soeur". Malgré son statut, elle dissimulait à peine son mépris envers ce genre d'individus. D'ailleurs, Saphira reproche à la "reine de l'empire" de briser ses sujets... elle oublie un peu vite qu'il ne s'agit plus de la Lyria qu'elle connaît...


- Huhuhu... ils dirigent comme ils veulent, à leur façon... je vois pas ce que ça peut te faire. Ni ce que tu peux y faire, d'ailleurs, "Saphira". Tu ne peux pas changer le monde aussi "facilement". Et sûrement pas toute seule... mmhmmhmm. Ce ne sont que des paroles vides... qui n'affectent rien, ni personne. Tu perds ton temps.


Autant dire que Dark Saphira est narcissique, dans ce cas... mais si. Ca lui irait tellement bien. Ce serait drôle de la voir se regarder dans un miroir, tout en parlant à elle-même à la troisième personne... ridicule, hein ? Eh bien, voilà ce que pense Dark Lyria d'elle. Même si on pouvait s'en douter un peu, au fond. Au moins, Dark Lyria, elle, elle sait s'assumer telle qu'elle est.


- Oh, pardon, l'andouille de service. J'ignorais qu'on pouvait offenser aussi aisément un être aussi pitoyable que toi. Ha ! Je vois pas pourquoi "Saphira" voudrait de toi. Elle te méprise sûrement autant que je te méprise, tellement tu es inutile. Ah, si... en poubelle. Une poubelle, dont on se débarrasserait volontiers.




Après la disparition de Dark Saphira, et l'intervention de Malicia, Dark Lyria se détourna de ses "soeurs" pour s'en prendre à la nécromancienne. Malgré sa rage, elle rit aux éclats de voir Malicia inconsciente. Eh bien, en voilà, un beau bras droit. Même pas capable d'encaisser une seule attaque. Malicia ne bougeait plus. Morte, ou juste inconsciente ? Dark Lyria s'approcha avec méfiance, et l'effleura du bout de la patte. Elle ne réagissait pas. Pourtant, elle avait l'air de respirer. Dark Lyria leva une aile en brandissant sa lame, mais suspendit son geste. Elle se souvenait vaguement avoir promis qu'elle ne tuerait pas Malicia... humpf. Soit. Malgré sa noirceur, la dragonne noire était une dragonne de parole. Dans ce cas, un petit séjour aux cachots l'amènera à y réfléchir à deux fois, le temps que Dark Lyria décide de ce qu'elle fera d'elle... du moins, elle l'aurait fait si Cynder ne se serait pas manifester à cet instant précis. De son côté, Nessie était apparue à Saphira, pour la soutenir, et lui faire garder espoir.


- Non, bien sûr. Je comprends. Et je sais très bien ce que ça fait... tu n'imagines pas à quel point j'ai souffert de ce qu'elle m'a dit, quand elle s'est mise à me rejetter. Je le sais, que c'est pas sa faute, que c'est à cause de la Potion de Folie, que je peux pas lui en vouloir pour ça... mais c'est vrai. Ca fait mal d'entendre ces mots de la part d'une dragonne qui n'est plus Lyria, mais qui l'a été un jour... et que je ne peux m'empêcher d'aimer malgré tout. Je sais que c'est fou, mais je continuerais à m'accrocher à l'idée qu'elle est encore là, quelque part. Je ne peux pas l'abandonner. Je ne me le pardonnerais jamais. Au fond, je me dis que... que ce soit toi, moi, ou Lyria... on est dans le même bâteau, toutes les trois. Ce n'est déjà pas facile de pardonner, mais alors oublier... c'est une autre histoire. Ce que je crains le plus, maintenant... c'est les séquelles que risque d'avoir Lyria. Je doute qu'elle puisse en ressortir indemne. Et même avec tout l'amour que toi, ou moi, on pourra lui donner... il y a des blessures qu'on ne peut pas refermer.


Nessie qui serait aveugle... ? Oui, sûrement. Peut-être trop. Parce qu'on a tendance à idéaliser l'autre, tellement on l'aime... au point qu'on oublie ses défauts, même les pires. Et c'était bien là le problème. Seulement, s'il y avait le moindre petit espoir, Nessie essaierait de s'y raccrocher. Elle refusait d'abandonner sa belle. Elle serait folle de chagrin, si elle le faisait.


- Tu sais ce qu'on dit... l'amour rend aveugle. Quand bien même ce serait le cas, je ne laisserais pas tomber ma Lyria. Tout comme toi qui n'aurait jamais laisser tombé ton Inflath. Te connaissant, tu te serais sans doute battue jusqu'au bout pour le faire revenir. J'aimerais tellement que Lyria revienne... il n'y a pas si longtemps, elle réagissait encore à mon contact, et quand je lui disais que je l'aimais. Je ne peux pas faire comme si rien ne s'était passé entre nous... tout comme je ne peux pas changer mes sentiments. Si on la moindre chance, il faut la saisir.


Lorsque Cynder fit son apparition, Nessie ne se mêla pas de la "conversation", ayant peur d'empirer les choses. Après tout, elle ne connaissait Cynder pas plus que ça. Pourtant, elle lui lança un regard outrée, et tint fermement la patte de Saphira, lui signifiant qu'elle la soutenait, et qu'elle était du même avis. Finalement, Dark Lyria avait raison au moins sur un point : Saphira n'avait vraiment rien à espérer de Cynder. Comment pouvait-elle parler ainsi à sa propre fille, alors qu'elle disait pourtant la vérité ? A une autre époque, Cynder avait beau être Reine, et très prise par son "travail"... elle arrivait toujours à prendre du temps pour Lyria. Elle l'aimait de tout son coeur. Maintenant, c'est tout le contraire. Même avec Saphira, c'était pareil, alors que la jeune dragonne n'avait rien à se reprocher.




Franchement, pourquoi Cynder ne pourrait-elle plus prendre un peu de son temps aujourd'hui, vis-à-vis de Saphira également ? Ce serait la moindre des choses, après l'avoir abandonné. Cynder a beau "veiller" sur elles, ça ne va pas dire qu'elle est vraiment là pour autant. Et comme si ça suffisait pas, voilà que les soeurs se retrouvent avec un vieux crapaud visqueux en guise de baby-sitter, qui ferait n'importe quoi, si on le lui demandait. Bon, ce n'était pas sa faute à lui... il ne faisait que son travail. Après, Nessie "comprenait" l'attitude de Cynder, pour ce qui est des événements. Elle ne voulait pas que Lyria fasse encore des siennes et blesse les autres. Ca se voyait qu'elle ne lui faisait pas confiance... vraiment pitoyable, de la part d'une soi-disante maman. Mais ça ne justifie pas pourquoi Saphira est mêlée à cette histoire de "garde mes enfants". Certes, elle est devenue Dark Saphira, pendant un instant... et après ? Elle a simplement craqué, parce qu'elle croyait vraiment avoir perdu sa soeur. Sans cette maudite Potion de Folie, rien de tout cela ne serait arrivé.

Pourtant, on croirait que Cynder en a juste rien à faire de ses filles. Elle ne vient pas les voir en personne. Elle est froide et distante. Elle n'a plus confiance en elles. Elle n'est jamais présente. Même quand Lyria est partie en pleurant, elle ne s'est souciée de rien. Elle n'a pas cherché à la retenir. Elle n'a même pas cherché à comprendre ce qui lui arrivait. Elle ne même pas souciée de ce qu'elle pouvait ressentir. Rien de tout ça. RIEN ! Ce n'est PAS une mère. Franchement, on peut le dire : Lyria et Saphira méritent bien mieux. Si elles décidaient de partir avec Nessie, elles auraient bien raison. Quand on a une saloperie pareille en guise de mère, on a plus vite fait d'aller voir ailleurs... plutôt que de chercher à établir une relation qui n'existera jamais, et ne cesser d'en souffrir. Autant que les soeurs partent ensembles... elles construiraient leurs propres vies, et elles seraient bien plus heureuses ailleurs... elles n'avaient pas besoin de Cynder pour vivre. Et cette dernière n'a fait que le confirmer par sa sale attitude. Qu'elle ne vient pas pleurer le jour où elle perdra ses deux filles. Elle l'aura bien cherché.


Pour ce que Saphira a dit à Lyria... même si ça ne l'a pas fait changé d'avis, ni empêchée de partir... elle a quand même répondu par télépathie, de façon d'être entendue seulement de Saphira et Nessie : *Je le sais, petite soeur. Ce n'était pas ta faute. C'est la mienne. Nessie... merci d'être intervenue. Je ne sais pas ce qu'il serait advenue sans toi. Ce n'est pas contre vous, je vous le dit franchement... mais il vaudrait mieux que je parte. Je ne peux pas rester. Ca ne ferait qu'empirer les choses. Et je ne veux pas que ça se reproduise. De toute façon, ça fait un moment... que j'avais envie de partir. Je vous ai rien dit, parce que je voulais pas vous inquiéter. Mais il est clair que je n'ai plus ma place ici. Ne vous en faites pas... Cynder n'aura qu'à prendre ma place... malgré son caractère, elle est une bien meilleure Reine que moi. Moi, je n'en peux plus. Je dors presque pas, je suis toujours en stress... c'est invivable. Je veux vivre ma vie, comme je l'entends, loin d'ici... sans avoir le sentiment d'être écrasé par tout le monde... sans ce stress permanent... en plus de devoir éviter constamment une mère qui ne veut plus de moi. J'aimerais beaucoup qu'on parte ensembles... mais je ne peux pas vous y obliger. Faites bon compte vous semblera. Nessie, Saphira... au revoir.*




Elle disparut sur ces mots, pour aller on-ne-sait-où. Nessie crut qu'elle allait devenir folle. Sa Lyria, sa merveilleuse Lyria... partie. PARTIE. Non... ça ne pouvait pas être vrai... ça ne le pouvait pas. Lyria... pourquoi ne lui avait-elle rien dit... ? Pourquoi lui avoir caché tout ceci... ? Elles auraient pu en parler ensembles, et trouver une solution ensembles. Elles auraient du. Si seulement Nessie l'avait su plus tôt... Lyria... sa douce Lyria... PARTIE. Bon sang... toujours à vouloir faire cavalière seule... on croirait que sa solitude ne l'a jamais quittée. Ou alors, était-ce elle qui le désirait... ? Lyria... sentant l'étreinte de Saphira, Nessie la regarda d'un air reconnaissant, lui rendant son étreinte. Bien qu'elle ne pu s'empêcher de pleurer sur le dos de Saphira, l'inondant presque de larmes. Nessie ne répondit pas tout de suite. Elle réfléchissait encore aux paroles de Lyria. Lentement, sa décision fut prise.


- Quoi qu'il arrive, je croirais toujours en elle. Même si je ne saurais sans doute jamais ce qu'elle a pu ressentir, et ce qu'elle a pu voir... au moins, je peux être là pour elle. Je veux être à ses côtés. Et puis... la laisser seule, après ce qui vient de se passer ? C'est la dernière des choses à faire... qui sait ce qui pourrait lui arriver ? J'ai peur... tellement peur pour elle. Ca ne me rassure pas de la savoir perdue dans la nature. Et puis... c'est ta soeur, Saphira. Je ne pense pas me tromper en te le disant : c'est elle... et moi, ta vraie famille. On a fondé la nôtre, on est très bien comme ça... et on n'a franchement pas besoin de cette Cynder à la noix pour le rester. Lyria, en ce moment, elle a besoin de moi... non, de NOUS, Saphira. Je supporterais pas de rester les pattes croisées, à ne rien faire.


Voyant Makra arriver, elle poursuivit par télépathie. Ce n'est pas qu'elle ne l'aime pas, c'est juste que ça ne le regarde pas.


*Je sais pas ce que tu comptes faire, mais moi... je pars. Je vais chercher les affaires de Lyria dans sa chambre, et j'irais la rejoindre, où qu'elle soit. Pour vivre avec elle. J'ai rien à faire dans cet endroit sinistre, de toute façon. Mais tu peux venir avec moi, si tu veux. C'est dans des moments comme celui-là où il faut rester soudées comme les doigts de la main. Et puis... là où on ira, tu pourras voir Inflath quand tu veux. Il pourra même faire partie de notre famille, s'il le souhaite. Connaissant Lyria, je suis sûre qu'elle sera heureuse pour toi. Oh, à propos de Makra... vu qu'il risque de te suivre partout, donne-lui... une "distraction" pour "prendre la poudre d'escampette"... si tu vois ce que je veux dire. Allez, j'y vais. Tu sais où me trouver.*




Nessie lui fit un dernier câlin, puis l'embrassa sur le front avant de s'envoler. Elle s'attarda un instant, au cas où Saphira voudrait la suivre....... puis elle se dirigea vers la chambre de Lyria. Par chance, la fenêtre était ouverte. Elle s'y engouffra doucement. Nessie vit quelque chose qui dépassait un peu de sous son lit. Un sac de toile... Lyria ne leur avait pas menti. Ne pouvant tout prendre, elle ramassa seulement ce à quoi Lyria tenait le plus. Vérifiant qu'elle n'avait rien oublié, Nessie s'envola alors dans la nuit noire. Pendant ce temps, Lyria volait depuis un bon moment par-delà la forêt de cristal. Elle bifurqua à droite, et se posa dans une petite allée tracée par les cristaux saphirs géants. Le brassement de ses ailes souleva un petit nuage de poussière, et de petits cristaux inoffensifs se brisèrent sous son poids en craquelant. Mais Lyria s'en moquait. Ses pensées tourbillonnaient dans sa tête, au poids qu'elle en avait le vertige. Son coeur se serra encore en repensant à Nessie. Par leur lien mental, elle sentait sa détresse et sa douleur. Nessie devait sans doute la chercher... Lyria se sentait coupable de les avoir abandonner ainsi, elle et Saphira. Mais c'était peut-être mieux comme ça. Peut-être qu'elle reviendrait, peut-être pas... elle n'en savait rien. Pour l'heure, elle n'avait qu'une envie, c'était de lâcher prise. Dans le sens "vider son sac", bien sûr. Et Lyria savait où aller pour ça.

Elle poursuivit son chemin à pied en s'efforçant de garder la tête haute, les ailes repliées contre son dos, malgré les larmes qui coulaient toujours le long de ses joues. Dix bonnes minutes plus tard, Lyria trouva enfin ce qu'elle cherchait : le plus grand, et le plus imposant des cristaux de la forêt. Exerçant une pression à plusieurs endroits précis de la surface rugueuse, elle semblait composer comme un code, dont elle était la seule à connaître. A son contact, des runes lumineuses apparurent à la surface, avant de disparaître. Une porte plutôt large, invisible à l'oeil nu, semblait se dessiner d'elle-même. La porte coulissa doucement sur le côté dans un petit frottement, dévoilant une vaste salle, à l'intérieur même du cristal. Elle se referma sur Lyria, et la pénombre revint.


Quel est cet endroit ? Et comment Lyria l'a découvert ? Ca, c'est une longue histoire. Disons qu'il s'agit du petit sanctuaire secret de Lyria. Son petit château. Un petit chez soi, rien qu'à elle... où elle peut laisser libre cours à ses pouvoirs, ses envies... et où elle est autre chose qu'une Reine. Ou la Grande Faucheuse. Une simple dragonne, qui vit sa vie, comme elle l'entend. Chose dont elle a à peine eu droit depuis, ne serait-ce, que sa venue au monde. Ca peut paraître idiot et égoïste pour certains... mais quand on a un Royaume entier à gérer sur les épaules, avec des membres pas forcément matures... pas sûr que tous accepteraient la Lyria qu'ils y découvriraient, dans sa petite vie secrète. Eh ouais, une vie secrète. Mais comment lui en vouloir, quand il n'y a pas un seul instant, où elle ne peut tout simplement pas être elle-même... ?


Un jour, on réclame la Reine, un instant plus tard, on demande la Grande Faucheuse... c'est relou, au bout d'un moment. Lyria y passait beaucoup de temps, justifiant parfois son abscence pour des motifs divers. Elle est la seule à connaître l'emplacement de cet endroit. Aucun risque qu'il ne soit découvert par hasard... l'entrée était unique, dissimulée aux yeux des autres, et les runes spéciales ne s'activaient que si elles reconnaissaient le dragon les ayant posé. Lyria, autrement dit. Pour les autres, il ne se passerait rien. Certes, peut-être que cela fonctionnerait pour Nessie, étant une "partie de l'âme" de Lyria. Mais comment trouver un lieu dont elle ignore l'existence ? Oui... Nessie, Saphira, Malicia... personne n'était au courant. La dragonne noire ne voulait pas que ça se sache, et c'est son choix. Cet endroit, elle l'a découvert alors qu'elle n'était encore qu'une jeune dragonne. Du temps où Cynder était une mère douce et aimante, et où Nessie n'était pas encore présente dans sa vie.




Cynder lui apprenait à perfectionner son vol, ce jour-là. Sauf que Cynder était bien plus rapide. Elle ne vit pas ce qui arriva. Un éclair violet toucha l'une des ailes de Lyria, qui tomba par hasard sur le fameux cristal. Elle appela Cynder, mais cette dernière était trop loin pour l'entendre. Incapable de voler, elle ne pouvait espérer la rattraper. Lyria se laissa glisser sur l'un des flans du cristal, mais trébucha sur son aile blessée. En essayant de se relever, sa patte rencontra le vide. Lyria fut très surprise de voir cette entrée, au beau milieu du cristal. Elle aurait jurée que ça n'y était pas, quelques instants plus tôt. S'y reposant un moment, elle retrouva une Cynder inquiète, quelques instants plus tard. Sans savoir pourquoi, elle se garda de le lui dire. Et Lyria avait bien fait, finalement. A peine quelques jours plus tard, elle revint au même endroit, pour disposer les fameuses runes, et protéger cet endroit. Les années ont passé, et Lyria a amménagé elle-même l'intérieur, en prenant le mobilier qui ne servait plus dans le grenier de la forteresse. Personne ne semblait s'en soucier, de toute façon.


Revenons dans le présent. Comme toujours, les runes de la dragonne noire s'illuminèrent à cause de l'obscurité. Elle ronchonna. Bien qu'elle pouvait voir dans le noir, il fallait toujours allumer des bougies pour y voir clair. Et remplacer les bougies parce qu'elles fondaient. Et ça l'agaçait. C'est pourquoi Lyria avait mis au point un système mécanique d'éclairage, mélangeant un peu son talent pour l'alchimie, et la magie des cristaux. Ne restait plus qu'à trouver comment l'alimenter. Et elle pensait avoir trouver la solution. Lyria posa un cristal transparent sur une étrange machine. Elle tenta d'user de son élément Peur. Serrant la patte, cette dernière brilla d'un éclat rougeâtre. En écartant les doigts, cela relâcha des éclairs rouges. Le cristal se chargea alors en électricité, et prit la même teinte.


On entendit le ronronnement d'un moteur. L'électricité se propagea dans un réseau de petits cristaux, alignés les uns contre les autres. Ils réagirent en s'allumant, dispersant une douce lumière dans la pièce, qui ressemblait à un grand salon, au mobilier en chêne, gravés de motifs complexes, qui étaient peints en doré. Oh, la dragonne noire y avait pensé aussi, à la lumière. Le cristal était très épais. Très difficile de le briser, sans se casser tous les os... la lumière ne se verrait donc pas depuis l'extérieur. Aucune chance de la retrouver, là où elle était. Et c'était mieux comme ça. Malgré tout, Lyria ne manquait de rien, ici. En suivant l'architecture complexe du cristal, elle avait passé des mois à tout bâtir. Des escaliers de cristal, qui rendaient accessibles les différentes salles en hauteur, supportés par d'énormes piliers de glace, et une épaisse couche de glace en guise de plancher, afin qu'ils puissent supporter son poids. Salon, cuisine, bibliothèque, chambre, un petit laboratoire, sa propre salle d'entraînement... il y avait vraiment de tout.


Elle entra dans un "dépôt", où "poussait" des cristaux de toutes sortes. Ca, par contre, elle n'y pouvait rien. Ils étaient déjà là quand Lyria a découvert les lieux, et même en les cassant, ils s'auto-régénèrent toujours. Ah, les cristaux... aussi complexes que fascinants. En particulier quand on s'intéresse à la crystologie. Lyria brisa d'un coup de patte un cristal vert, afin de récupérer un peu de mana. On peut pas dire que Dark Lyria l'ait ménagé, là-dessus... comme si la dragonne noire était un aimant, les fragments volèrent vers elle et se collèrent contre ses écailles. Le corps de Lyria les absorba, et elle se sentit un peu mieux. Ouais... "absorbés". C'est bizarre, mais c'est comme ça.




En sortant, un flocon de glace géant descendit vers elle, porté par ce qui semblait être de la poussière magique. Il l'amena vers la pièce que Lyria chérissait le plus. Ecartant un rideau de soie rouge, elle arriva dans une pièce... où elle pouvait pratiquer ce qu'elle adorait. Il y avait tout ce qui fallait pour peindre, pour sculpter dans la glace, pour jouer de la musique... tout ce que Lyria chérissait. Ouais, c'était un peu le bordeil, en fait... mais bon, ça faisait partie de sa petite vie secrète. Et ça lui suffisait. Lyria avait accrochée une petite banderole, où elle avait inscrit les mots que Nessie lui disait souvent à propos de la musique : "Music speaks for the heart what the mind doesn't know how to say". Oh, Nessie... son regard se posa sur une statuette de cristal colorée, posée sur un bureau, avec une profonde tristesse.


On y voyait Lyria, Nessie et Saphira, réunies... heureuses, comme une vraie famille. Sans cette mère, à la limite de l'égocentrisme, qui brille par son absence permanente. Si Cynder savait se faire aimer, il y aurait pu y avoir une place pour elle... pourquoi... pourquoi avait-elle aussi mal tournée... ? Lyria s'approcha alors de son piano. Elle joua alors un air qu'elle connaissait, en chantant d'une voix étonnamment douce. Pour Nessie et Saphira. (You don't know, de Katelyn Tarver). Son esprit s'envola vers son monde, transporté par la musique. Ses doigts griffus se promenaient sur les touches noires et blanches brillantes, si lisses au toucher, au doux son cristallin. Elle sentait les cordes du piano vibrer sous ses pattes, tout comme la musique la faisait vibrer de l'intérieur. Les larmes lui revenaient, dans des pleurs silencieux. Elle dit, presque dans un songe.


- Mes soeurs... vous dites toujours me comprendre. Je sais que c'est vrai, parce que je vous connais. Mais est-ce que vous me connaissez vraiment... moi ? Vous ne savez rien de ma petite vie, en dehors de ces murs. Vous êtes loin de connaître tous mes secrets. Et c'est peut-être mieux comme ça. Savez-vous au moins, ce que ça fait... ? De perdre des êtres dont vous n'étiez pas vraiment proches, mais qui étaient tout de même... la seule famille que vous aviez... ? J'ai déjà la mort d'une mère et d'une soeur adoptive sur la conscience... et j'ai failli recommencer, avec les êtres que j'aime vraiment. Non... vous n'en savez rien. Tant mieux pour vous. Moi, je n'ai pas cette chance. Sachez au moins une chose. Votre gentilesse, je ne l'oublie pas. Je pense toujours à vous, tout comme je sais que vous penserez à moi. N'oubliez pas que je vous aime. J'espère juste qu'un jour, vous saurez me pardonner... si vous voulez encore de moi. Oh, si vous saviez... comme je regrette...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saphira

avatar

Messages : 186
Gemmes d'Esprit : 786
Date d'inscription : 10/07/2017
Age : 29

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille1m83
CouleurNoir legerement bleuté
Âge18 ans
Situation socialInflath (relation amoureuse)

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/300  (0/300)

MessageSujet: Re: L'Heure de la vengeance a t'elle sonner? (PV Lyria)   Mer 28 Fév - 18:00

La Dark Lyria voudrait voir ce qui se passe quand sa jeune sœur laisse son propre côté obscur prendre le dessus? Il valait pourtant mieux pour tout le monde que cela n'arrive jamais vu ce qui était arrivé la dernière fois qu'elle avait laisser sa partie sombre se déchaîner. Quand a ce que Saphira parte si elle n'a rien a faire dans le clan, la "reine" n'a qu'a la bannir elle même si elle veut vraiment que la jeune dragonne s'en aille.
"Si tu veux que je m'en aille, tu n'a qu'a me bannir mais c'est étrange que tu ne l'ai pas encore fait. Quand au fait de te parler, toi aussi tu semble aimer cette fabuleuse discussion."

Pour en venir a la pique dite par la Dark Lyria, la Dark Saphira n'y réagissa qu'a peine et puis c'est vrai que la Saphira habituel méprise son côté sombre a défaut de pouvoir s'en débarrasser. Bref une fois que Saphira redevint donc elle même, la jeune dragonne écouta ce que Nessie était entrain de lui répondre. Les deux dragonnes avaient en tout cas l'air d'être du même avis a tout point de vue et il était en effet probable que Lyria allait avoir des sérieuses séquelles suite a tout ce qui est arrivé.
"Eh bien je serait surprise aussi que Lyria ne subisse aucune séquelle de tout cela mais bon on sera la pour elle de toute façon. Par ailleurs nous aussi on a besoin de se remettre de tout ce que son côté obscur nous aura dit a toute les deux. Concernant l'amour qui rend aveugle, oh oui je connait bien cet expression et puis tu parle bien a une dragonne qui aime d'un dragon en plastique aussi vivant qu'il puisse être, beaucoup trouverait matière a rire d'une relation de ce genre mais tu ne te trompe pas, je me battrait jusqu'au bout pour le faire revenir si je cela devait arriver un jour. Je suis consciente que ces derniers jours on étaient pénibles surtout pour toi mais je t'encourage aussi a ne pas laisser tombé Lyria si tu est certaine qu'elle est encore présente."

Quand a Cynder, l'ambiance était glacial entre la mère et sa fille mais au moins la Dark Lyria avait eu raison sur au moins un point: Saphira n'avait vraiment rien a attendre d'une mère qui semble s'être totalement désintéressé de ses enfants a part quand leurs bêtises doivent surement gêner sa sieste sans fin.
"Au moins la Lyria que j'aurait vu aujourd'hui aura dit vrai a ton sujet, tu n'en a vraiment rien a branler de moi ou même d'elle mais d'accord, au moins ca facilitera les choses."
Ainsi elle s'imaginait vraiment que Makra serait apte a suivre Saphira si elle devait s'en aller elle aussi? Ca ne risquait pas d'arriver car semer les gens, la jeune dragonne avait appris a le faire toute sa vie et par ailleurs, elle n’estimait pas avoir besoin d'un baby-sitter, surtout si ce dernier fait disons ce travail sous les ordres de Cynder. Voila d'ailleurs que Makra disait que la princesse aura bien un jour des demandes a faire et qu'il sera présent a ce moment la...sauf que si Cynder n'a que ca a faire de demander des choses aux autres, Saphira n'avait vraiment pas cette façon de fonctionner dans sa vie.
"Ecoute Makra j'ai vraiment rien contre toi mais faire des demandes aux autres, ma "mère" en a peut être l'habitude pour rien branler dans son coin mais au cas ou tu ne l'aurait remarquer, ce n'est pas une ressemblance que j'ai avec elle."

Comme si cela ne suffisait pas, il y avait aussi les paroles et surtout révélations que Malicia lui avait fait par télépathie. A vrai dire et c'était sans doute la première fois que Saphira croyait vraiment les paroles de la nécromancienne au point que de la merde allait bien finir par leur tomber dessus si ce genre de changements continuent.
*Ouais je m'en doute que tu a fait cela pour le clan, tu a toujours eu une vision du bien du clan différente de la mienne mais au moins même si cela t'aura pris du temps, tu a fini par comprendre que tu devait réparer tes erreurs. Quand a savoir si tu mérite d'être dans ce monde, j'ai pas la tête a me poser la question si tu ne mérite vraiment pas cela ou pas. Concernant l'orphelinat, dans un sens j'aurait limite préférer ne jamais le savoir et quand au fait que Cynder aurait été plus douce si elle avait été au courant que c'était l'orphelinat ou je vivait qu'elle a visé...eh bien ce que je vient de voir d'elle me fait poser de gros doutes sur le fait qu'elle puisse être douce au moins une fois dans sa vie et puis même si elle avait visé un autre orphelinat, quel reine digne de ce nom peut accepter l'idée de massacrer des enfants?*

Considérant le message télépathique de Lyria, le départ était visiblement prévu depuis un moment mais au moins une chose était sûr, l'empire ne se relèverait pas de la disparition de leur reine, qu'elle soit en mode psychopathe ou pas car autant dire que compter sur Cynder...eh bien il faudrait vraiment un miracle pour que l'empire tienne debout encore longtemps même avec une tel dirigeante.
*Cynder et une meilleure reine que toi, on parle vraiment de la même personne franchement? Hormis ces derniers jours a cause de cette potion, tu a sans doute mieux gérer l'empire que celle qu'on aura toutes les deux voulus appeler une mère. Quand a ta décision de partir, je ne peux vraiment pas t'en vouloir même si j'aurait voulu que ce jour n'arrive pas.*
Il était donc temps de réconforter Nessie et c'était loin d'être simple vu l'état dans lesquel elle était en ce moment mais la jeune dragonne la laissa pleurer autant qu'il le fallait.
"Je suis d'accord, on ne doit pas la laisser toute seul et tu n'a pas besoin de me le rappeler, toutes les deux vous êtes ma famille et concernant Cynder...eh bien tu a vu toi même quel importance elle accorde a la famille mais si je comprend toujours pas pourquoi elle veut me coller Makra dans les pattes pour s'assurer sois disant que j'aille bien, c'est un pas soucis qu'elle se sera fait ces dernières années."
Voila maintenant que Nessie aussi disait vouloir partir de cet endroit pour rejoindre Lyria, une décision a vrai dire plus que logique vu le lien entre les deux dragonnes mais bon voila, Saphira n'avait jamais trop supporter les au revoir même quand ils sont brefs. A vrai dire la jeune dragonne était très tenter de se barrer en compagnie de Nessie car si la "dragonne" blanche pense ne plus rien avoir a faire dans la forteresse, Saphira pouvait en dire autant en ce moment.
"Eh bien aussi vaste que notre monde puisse être, j'avoue que je n'ai pas la moindre idée ou aller même si tout comme toi, je ne voit pas trop ce qui pourrait me retenir ici si toi aussi tu part. Je commence a me dire si je vais pas essayer de joindre d'anciens contacts de Warfang pour qu'ils me procurent le bateau dans lesquel je vivait avant, je suis pas souvent du genre nostalgique mais a part la forteresse, ce vieux rafiot aura toujours été mon chez moi a une époque. Toi et Lyria y seraient bien sûr les bienvenues une fois qu'il aura été sorti de Warfang. Quoi qu'il en soit je vais passer a ma chambre avant, tu n'a qu'a me rejoindre la bas avant de partir. J'ai quelques affaires a régler et des personnes a récuperer."
Oh elle ne comptait pas partir sans le jeune dragon que les soeurs avaient ramenés des montagnes de minuit et même dans l'eventualité que les orphelins veuillent rester ici, Saphira avait toujours ses deux ladroxs a emmener avec elle en plus de ses affaires.
*Malicia je vais dans ma chambre, si tu veux me parler avant que je fasse peut être une connerie, c'est maintenant.*
Quand a Makra, c'était certains qu'il allait la suivre mais si il voulait que la "princesse" reste dans les murs de la forteresse, elle lui souhaitait bonne chance pour la dissuader. Rentrant donc dans sa chambre, elle désactiva les runes solaires en prévision de l'arrivée de Malicia et commença a rassembler ses affaires tout en regardant le dragonneau de Lyria entrain de dormir sur le lit de la jeune dragonne noir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reine Lyria

avatar

Copyright : Lyria
Messages : 256
Gemmes d'Esprit : 728
Date d'inscription : 16/07/2017
Localisation : Dans mon château de cristal secret (Freezer de Dante)

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille46 mètres
CouleurNoire et bleu. Paillettes d'argent sur les écailles bleues. Bracelets en alexandrite changent toujours de couleurs et sont dépareillés.
Âge30 ans
Situation socialReine des Ombres. En couple avec Nessie <3. Alchimiste, artiste, et Maîtresse des Eléments.

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/600  (0/600)

MessageSujet: Re: L'Heure de la vengeance a t'elle sonner? (PV Lyria)   Sam 21 Avr - 8:39

(Etant donné que Malicia nous a "quitté" entre deux, j'ai pensé qu'on pourrait clôturer ce RP avec mon post. Sauf si tu veux ajouter quelque chose avant, Saphira, bien sûr).


Mwahaha... ah oui, cette fois-là. La petite Saphira qui pleurait comme une fontaine, car elle était devenue seule au monde... et n'avait plus personne. Résultat : un quartier entier ensevelit sous une épaisse couche de glace. Quel magnifique spectacle cela devait-il être... mmhmmhmm. Dommage que Saphira se refuse ses ténèbres à ce point... elle ferait une magnifique agente des ténèbres. Du moins, Dark Saphira le serait, n'est-ce pas ? Pour ce qui est de la bannir, oh non, ce serait trop facile de faire ça, voyons. Et puis, elles s'amusaient tellement bien, toutes les deux... les yeux de Lyria pétillaient de malice.


- Te bannir... ? BWAHAHA ! Ce serait trop facile... et beaucoup moins drôle que te voir partir en pleurant ! En souffrant le martyre, parce que la crédule Saphira pensait enfin avoir trouvé une famille, en venant ici ! Et surtout, en ayant perdu sa "soi-disante soeur"... qui ne l'est pas tant que ça ! HAHAHAHA !!! Si tu savais à quel point je jouis de la souffrance des autres... les tiennes, je peux presque les sentir... tant elles menacent de se réveiller, mmhmmhmmhmm.


Pour certains, la meilleure des défenses, c'est le mépris. Peut-être que c'est vrai. Mais quand deux "dark dragons" l'ont très bien compris... quel beau spectacle cela donne, en guise de résultat. Hum... les séquelles de Lyria... est-ce que tenter de la guérir ne risque pas d'aggraver les choses en pire qu'elles ne le sont déjà, tout compte fait... ? Nessie l'avait sentie tellement mal en point, avant son départ... si Lyria devait y succomber, Nessie ne s'en relèverait pas. C'est quasiment sûr.


- Oui, j'imagine. Encore faut-il savoir où elle est... je suis même pas sûre que Lyria soit encore dans la forteresse. Si ça se trouve, elle est vraiment partie. Comment on va faire pour la retrouver... ? J'espère qu'elle va bien... quoi qu'il en soit, oui. Il faut qu'on reste debout, toutes les deux. Maintenant, Dark Lyria n'est plus là, et on va pouvoir s'en remettre tout doucement... oh, tu sais, pour ta relation avec Inflath... y'en aura toujours un pour se moquer. Mais j'ai tendance à penser que celui qui se moque d'un autre ne vaut pas mieux. Mais alors, pas du tout. C'est pour se donner un genre, se croire supérieur... alors que souvent, ce genre de personne est mal dans sa peau, ou n'est justement personne. Alors, ils font ça pour attirer l'attention. Tsss. Comme si les gens en avaient quelque chose à faire de ces débiles de "m'as-tu-vu", franchement.  Et puis, comme le dirait Lyria, ce sont nos différences qui font notre force. Ca, tu l'as plus que compris, et je suis très contente pour toi, petite soeur. Oh, ne t'en fais pas pour moi. Lyria et moi, ça finira par s'arranger, maintenant qu'elle est guérie... faut juste que je la retrouve, et que je ne la brusque pas... peut-être qu'elle ne voudra pas forcément passer du temps avec moi, mais j'aimerais au moins être là pour veiller sur elle... comme tu le disais, on sera là si elle a besoin de nous.


Après que Saphira se soit adressée à Cynder, Nessie lui chuchota ces mots à l'oreille.


- De toute façon, toi et Lyria, vous avez jamais eu besoin d'elle pour vivre. C'est triste à dire, mais je crois que vous serez bien plus heureuses sans elle. Si Cynder veut passer le restant de ses jours toute seule, et perdre la seule famille qu'elle a, tant pis pour elle, c'est son problème. Nous, au moins, on a toujours été soudées entre nous, et on a compris le vrai sens du mot "famille". Visiblement, Cynder ne semble pas connaître l'existence de ce mot...


Nessie regarda ensuite Makra d'un drôle d'air. En fait, on dirait un zombi dont on a lavé le cerveau, pour ensuite le programmer à n'avoir aucune autre volonté que celle d'un autre. C'est à se demander où a bien pu passer celle de Makra... bon, au moins, on sait que ce "crapaud-mutant" est bien vivant, puisqu'il arrive au moins à bouger et à parler. Malgré tout, Nessie évitait de trop s'en approcher, un peu méfiante. Il faut dire que Makra lui faisait penser à un démon, et Nessie n'a aucune confiance envers un autre démon. Elle se contenta de suivre Saphira, en espérant au fond d'elle-même que ça n'allait pas déraper... manquerait plus qu'elles soient obligées de descendre un serviteur de Cynder - qui croit bien faire, il ne faut pas le nier - juste parce qu'il est trop "encombrant". Ne pouvant donc que regarder Lyria partir, Nessie pleura pendant un bon moment dans les bras de sa soeur. Elle finit par se relever et s'essuya les yeux, mais les larmes continuaient de couler. Pourtant, Nessie sembla réfléchir un peu.


- Cynder ne vous accorde pas la moindre importance. Je suis même étonnée qu'elle ne vous ai pas encore virée de sa forteresse. C'est étrange... pour ce qui est de Makra, je ne pense pas que ce soit "vraiment" par rapport à ta santé. Il me semble qu'à un moment, Cynder a parlé que Makra lui fera des "rapports réguliers sur la situation de son antre". J'ai surtout l'impression que la vieille harpie fait ça, car elle en a marre de vous voir faire faire des "bêtises"... pourtant, je vois pas en quoi ça la dérange. Vous ne gênez personne, vous êtes toujours entre vous, et elle ne s'occupe pas de vous. Tss. Cynder, la vieille harpie... j'aime bien.


Lorsque Saphira lui parla de son "vieux rafiot", Nessie lui sourit.


- C'est une très bonne idée, Saphira. Au moins, tu auras un "vrai chez toi". Ce que je veux dire par là, c'est que ça va te rendre plus indépendante de Cynder. Et d'après ce que j'ai vu, c'est préférable. Si tu restais, vous auriez à vous supporter tous les jours... je me doute que c'est déjà pas facile de base, mais sans Lyria... rien ne sera plus jamais comme avant. En elle, tu pouvais voir un visage amical, malgré tous les ténèbres qui habitent ces lieux... et avec elle, tu pouvais te confier sans aucune crainte... limite, Lyria apportait presque un peu de lumière en ces lieux, tu vois... sauf que là, maintenant qu'elle est partie.... j'ai l'impression que TOUT est parti....... quoi qu'il en soit, rien ne me fera plus plaisir que de te rendre visite à l'avenir, Saphira. Je ne l'oublierais pas. Et puis, je serais ravie de rencontrer ce fameux Inflath, dont on m'a tant parlé... tu sais, vous aussi, vous pourrez venir nous voir, si vous voulez. Je suis sûre que Lyria te dirait que nos portes vous seront toujours ouvertes. Si jamais vous avez un problème, on vous aidera, alors n'hésitez pas à nous en parler, d'accord ? Bon, ok. Je vais chercher les affaires de Lyria, et je te rejoins. Pas de soucis. A tout de suite.


(La suite du point de vue de Nessie se trouve dans le "RP L'heure est aux excuses" Wink ).

__________________________

Une dernière note de musique qui s'envolent dans les cieux, et les doigts de Lyria se figèrent sur une longue note grave. Elle essuya ses larmes du coude en soupirant. La musique résonnait dans le petit château de cristal, comme si elle voulait rester encore un peu. Puis tout redevint silencieux. D'un calme trop froid pour être sensible à sa profonde douleur. En levant la tête, elle ne vit rien d'autre que son reflet. Les yeux couleur ambre lui rendirent son regard avec la même tristesse. La poitirine et les ailes couleur saphir se confondaient presque avec la teinte du cristal... une bien belle couleur. Pourtant... pfff. Lyria aurait pu ressembler à n'importe qui... mais, non. "Tiens ? Tu détestes Cynder ? Eh bien, tu vas lui ressembler." La grosse blague. Merci la nature pour ton cadeau de merde. Ah, c'est sûr que si elle était là, Lyria lui cracherait au visage bien volontiers.

Pendant un instant, Lyria repensa également à Nessie et Saphira. Des flash-back. Elle se prit la tête entre les pattes en grommelant, puis une forte colère monta en elle. Lyria secoua frénétiquement la tête, comme pour s'en débarrasser, remuant la queue d'un air rageur. Ses yeux brillèrent d'un violet intense menaçant, l'espace d'un instant. Les flash-backs disparurent d'eux-mêmes, aussi soudainement qu'ils étaient apparus. Lyria tremblait de rage. Oh, et puis, MERDE ! Oui, Merde, avec un M majuscule ! Qu'on lui FOUTE LA PAIX, bon sang ! Elle a assez souffert comme ça. Qu'ils aillent TOUS se faire FOUTRE ! Au fond, l'amitié, la famille, l'amour... qu'est-ce que ça lui a jamais apporté ? RIEN ! Un coeur meurtri, une âme brisée, un corps blessé ! RIEN D'AUTRE ! Lyria avait tellement l'impression de toujours se débrouiller mieux toute seule... c'était peut-être mieux comme ça. MARRE de penser tout le temps aux autres ! A force de trop attendre d'eux, on finit par être déçu. Et ça, HORS DE QUESTION que ça arrive à nouveau ! Qu'il aille TOUS se faire FOUTRE ! Ils ont fait LEUR VIE, et il TEMPS que Lyria fasse la sienne.


Cette dernière estimait qu'il était temps d'enterrer le passé. Définitivement. Le ressasser ne changera rien. Parce que, désormais, elle deviendra TOUT ce qu'elle veut être. Et PERSONNE ne décidera à sa place ! Parce qu'elle N'EST PAS comme eux, et ne le sera JAMAIS ! Parce que c'est SES DIFFERENCES qui font SA force et SA fierté ! Et parce qu'elle est BIEN PLUS que la Grande Faucheuse ou une simple Reine... elle est enfin le VRAI elle ! Désormais, elle sera LA REINE de son propre ROYAUME... ce magnifique Royaume qu'est l'art. Lyria décrivit un petit cercle de la patte, pour lancer un petit courant de vent blanc. Il vint soulever avec douceur une guitare acoustique par en-dessous, pour la faire léviter jusqu'à elle. Lyria la prit délicatement dans ses doigts griffus, et les griffes firent vibrer les cordes. Etrangement, Lyria ne réagit pas quand elle fut enveloppée dans cette aura magenta. Des notes de musique se formèrent sur son corps. Elle déploya les ailes à demi, et une rafale de vent vint les détacher pour les faire flotter autour de Lyria. Serait-ce un nouvel élément... ? Eh bien, oui. Il s'agit de l'élément Son. Une création de Lyria. C'est un mixte entre la Peur et le Vent. A vrai dire, Lyria travaillait en secret sur la création de nouveaux éléments, encore jamais vu auparavant... parce que ses pouvoirs deviennent de plus en plus fort. Oh, elle sait les contrôler. Ce n'est pas ça le problème.

C'est juste qu'ils la harcèlent en permanence pour être utiliser... et si Lyria ne trouve pas un moyen d'y remédier, elle sait qu'elle finira par craquer, dans son état actuel. Donc, elle n'attendait que l'occasion d'acquérir l'élément Peur, afin de pouvoir travailler dessus. Malheureusement, c'était "grâce" à Dark Lyria qu'elle l'avait... mieux valait apprendre sans tarder à le contrôler, avant de blesser d'autres innocents. Quoi qu'il en soit, maintenant, Lyria est libre. Libre de faire ce qu'elle veut. Même de devenir une Maîtresse des Eléments (voir la fiche "Les projets secrets de Lyria"). Et personne ne l'en empêchera. PERSONNE ! Vivre pleinement en paix. C'est LA SEULE CHOSE qu'elle aie jamais demandé, et pourtant, y'en a PAS EU UN pour le lui accorder ! PAS UN ! Alors elle se l'accordera ELLE-MÊME. Ha... tant pis s'ils appartiennent TOUS au passé... elle s'en FICHE, désormais. Tout ça, ce ne sont plus que de VILAINS souvenirs... y compris Dark Lyria.

Ah, Dark Lyria... elle pensait vraiment avoir tout détruit en Lyria ? Tout ce qui faisait sa force ? Et ne rien y laisser ? ... Elle a TOUT FAUX. Fermant les yeux, Lyria se mit à chanter à tue-tête "Stronger (What Doesn't Kill You)" (de Kelly Clarkson <3). PREND CA, DARK LYRIA !!! La dragonne noire s'envola et voltigea dans les airs en tout sens, emportée par sa musique, serrant la guitare contre elle. Certaines notes de musique la suivaient en flottant dans les airs, se cognant les unes contre les autres de façon brutale. ELLE N'A PAS BESOIN DE TOI !!! Les autres s'accrochèrent entre elles, formant des partitions de musique colorées, qui traversaient la pièce en zigzaguant et en tourbillonnant, en répétant chaque notes de la chanson, en version plus "rock". LYRIA S'EN SORTIRA TOUJOURS SANS TA MAUDITE PRESENCE, QUI VIENT LUI POURRIR LA VIE !!! PRENDS CA !!!


♪♫♪♫ You know the bed feels warmer
Sleeping here alone.
You know I dream in colour
And do the things I want.
You think you got the best of me
You think you've had the last laugh
Bet you think that everything good is gone.
You think you've left me broken down
You think that I'll come running back.
Baby, you don't know me
'Cause you're DEAD wrong.

What doen't kill you make you STRONGER !
Stand a little TALLER !
DOESN'T MEAN I'M LONELY WHEN I'M ALONE !!!!!
What doesn't kill you makes a FIGHTER !
Footsteps even LIGHTER !
DOESN'T MEAN I'M OVER 'CAUSE YOU'RE GONE !!!!
What doesn't kill you make you STRONGER ! STRONGER !!!!
Just ME, MYSELF and I !!!!!
What doen't kill you make you STRONGER !
Stand a little TALLER !
DOESN'T MEAN I'M LONELY WHEN I'M ALONE !!!!!! ♪♫♪♫



Une aura blanche aveuglante enveloppa Lyria. Il était temps de dévoiler sa vraie nature. Sa seule et unique VRAIE NATURE. Son aspect avait en partie changé. Les runes étaient devenues couleur magenta. Ses bracelets d'argent avaient étaient remplacés par des bracelets très différents et dépareillés. Multicolores, certains plus fins que d'autres, leur couleur changeait doucement, imprégnés d'une étrange magie. Elle en avait plusieurs à chaque pattes. Pareil pour la queue. Ses ailes et sa poitrine s'étaient recouverts de paillettes en forme d'étoiles, qui brillaient à chacun de ses mouvements. En bref, il s'agissait d'un style bien à elle... un petit mixte sympathique entre sa passion pour l'alchimie, la magie et la musique. C'était elle, la vraie Lyria. LA LYRIA qu'elle devenait quand elle venait ici. LA LYRIA que tous devrait connaître... et pourtant, c'était son plus grand secret. Inutile de répéter à quel point Lyria est une dragonne à secrets... n'est-ce pas ? En tout cas, cette Lyria-là, c'était la Lyria que Nessie croyait voir - avec amour - dans son regard... tss ! Trop tard, maintenant ! Oh, s'ils veulent tous la voir, PAS DE PROBLEME. On discutera CALMEMENT, et posément... mais qu'ils gardent bien en tête CERTAINES CHOSES. Leurs reproches, ils peuvent SE LES GARDER ! La faire revenir, ils n'y arriveront PAS ! S'attacher de nouveau à elle, elle ne le permettra PLUS ! Non, non, non, et encore NON ! Franchement, après TOUT ce qu'elle a fait... faudrait vraiment être le DERNIER DES IMBECILES pour le lui demander. Et il est temps de tourner la page sur tout ça, non ?

Franchement, Lyria en avait ASSEZ. Elle va vraiment finir par croire... qu'elle ne sera VRAIMENT heureuse qu'en passant sa vie TOUTE SEULE. Tout le reste ne lui a JAMAIS RIEN APPORTE d'autres choses que des EMMERDRES ... un VRAI déluge d'emmerdes, même. Et elle ne voyait pas d'autres solutions. C'est triste, elle ne le fera pas le coeur léger, MAIS C'EST COMME CA. Et pas autrement. Lyria agita un peu ses ailes endolories. On perd vite la notion du temps, dans ce cristal, c'est fou. Les pensées de Lyria revinrent à la dure réalité. Il était temps de prendre une décision. Elle ne pouvait pas s'éterniser ici. Lyria médita un bon moment sur sa condition. Partir vers l'inconnu ne l'avait jamais dérangé. Au contraire. C'est une belle expérience, très enrichissante. Il aurait fallu écrire un livre entier, rien que pour exprimer tout ce qu'un voyage peut apporter. La seule différence, c'est que Lyria savait qu'elle ne reviendrait pas. Ca, elle en était sûre.


QU'IMPORTE si c'est la bonne solution OU NON. Des solutions, y'en a pas cinquante mille. La vie qu'elle pourrait avoir ailleurs, Lyria doutait qu'elle puisse être PIRE qu'ici. De toute manière, elle aura tout le temps d'y réfléchir, maintenant. Première étape : trouver les Tisseurs de Rêves, et récupérer sa mémoire. La deuxième étape, on verra bien. Une troisième ? Oui. Trouver un endroit où vivre. Où PERSONNE ne viendra la déranger, et où PERSONNE ne risquera d'être blessé PAR SA FAUTE. Oh ! Encore mieux ! Un endroit où elle pourra TRANQUILLEMENT perfectionner sa maîtrise des éléments, se livrer à ses propres expériences, jouer de la musique COMME ELLE L'ENTEND. Lyria songeait depuis un bon moment au Freezer de Dante. PARCE qu'il est isolé ET éloigné du reste du monde. PARCE qu'il est difficile d'accès. PARCE QUE les températures y sont EXTRÊMES. C'est pas un BLAIREAU qui pourra aller dans un endroit pareil. Ce n'est pas sans rappeler que cet endroit est un DESERT DE GLACE. Mais tout ça n'est pas un problème pour Lyria.

Non, non, non. Après tout, elle possède en elle la magie de la Glace, et -implicitement - celle du Feu, qui est combinée "naturellement" à son élément Ombre. Et puis, elle a toujours son abri. Il est relié à elle... elle n'aura qu'à l'appeler, il viendra. Oui, c'est possible de déplacer un château de cristal. Cynder arrive bien à faire flotter dans les airs une forteresse entière... bref. Là n'est pas la question. Reste à savoir si des dragons de Glace ne vivraient pas déjà là-bas. Pas question d'avoir des connards ou des emmerdeurs dans les pattes... bon, on va déjà commencer par les trouver, ces Tisseurs de Rêve. Après, on verra. Et Lyria avait peut-être une idée sur où ils pouvaient bien être - même si rien ne pouvait le lui garantir à 100 %, bien sûr.


Elle soupira, retrouvant petit à petit son calme. Oh, non. Ca n'a pas été une décision facile à prendre, loin de là. Encore moins pour la faire accepter des autres, et l'accepter soi-même. La dragonne noire savait bien ce qu'elle laissait derrière elle. Ce n'était pas sur un coup de tête qu'elle partait. Bien avant, elle y avait pensé. Parfois, Lyria ne parvenait pas à trouver le sommeil, tellement cette idée la hantait. Au bout du compte, il fallait bien prendre une décision. Et la sienne était prise. Ca ne l'enchantait pas plus que ça. Lyria ne s'attendait pas à partir le coeur léger, mais... pas dans de telles conditions. Les êtres qu'elle aimait. Les lieux qu'elle connaissait. Les vieilles habitudes, qu'elle avait depuis si longtemps. Tout ce qu'elle a pu chérir un jour. Elle abandonnait tout derrière elle, pour vivre sa vie. C'est l'ultime sacrifice qu'il faut faire quand on veut partir, et sûrement l'un des pires. Dire que pour tout ça, Lyria avait abandonné volontairement sa couronne... sûr que ça coûterait très cher à l'Empire. Tous ne comprendraient pas son départ si soudain... ils n'avaient rien vu venir.

D'un autre côté, elle ne les laissait pas sans rien. Cynder voudra reprendre la tête du Royaume, puisqu'il ne tiendra pas longtemps sans son dirigeant. Grand bien lui fasse. Quoique... à l'avenir, Cynder voudra sûrement un autre héritier. Bah. Y'a plus qu'à espérer qu'elle ne choississe pas un blaireau, ou un crétin de l'Empire. Quant à ses membres, Saphira avait raison. Il était temps qu'ils ouvrent les yeux à leurs tours, et qu'ils décident de se prendre en main. Qu'ils restent pour "se protéger" de la guerre et des autres s'ils le veulent. Personne ne les jugera ou les blâmera pour ça. Cela dit, c'est bien dommage qu'ils ignorent ce qu'est la vie en dehors de ces murs. Ils ne savent pas ce qu'ils ratent... tout comme ils n'ont pas l'air de savoir que le monde n'est pas si noir, quand on on sait où aller.


Cette dernière vola jusqu'à l'entrée d'un tunnel, le traversa dans sa longueur pour bifurquer ensuite à gauche, puis tout droit, pour retourner à l'entrée. Il y a avait d'autres tunnels permettant d'accéder aux autres salles, ce qui créait un petit dédale de couloirs. La construction semblait d'origine naturelle - si on oublie que le cristal géant doit être enchanté, étant donné sa taille -, ce qui fascinait Lyria. Il était plus que temps de partir. Et elle n'avait pas l'intention de laisser son petit sanctuaire ici. Disons que Lyria a créé une "crystonologie" à la fois simple et performante, en usant de son talent pour l'alchimie et la maîtrise des éléments. En disposant les cristaux contenant la magie du Vent un peu partout dans le "château". Au coeur même du cristal géant, dissimulés dans une trappe secrète "codifiée", il y a un Amplificateur, afin d'augmenter leurs magies le plus possible, ainsi qu'un Contrôleur de Puissance, pour éviter que l'afflux d'énergie devienne ingérable. Cette puissance, Lyria en avait besoin pour faire voler un château de cette taille. Pourtant, elle n'a jamais oublié la "leçon" que leur a "donné" la mort de la Sorcière, aux Montagnes de Minuit. On peut user d'une puissante magie, mais il faut en connaître les limites, et être capable de la maîtriser. Voilà pourquoi Lyria prend toujours tant tant de précautions...

Le Contrôleur de Puissance et l'Amplificateur sont eux-mêmes alimentés par le réseau des cristaux contenant la magie de la Foudre. Une Console de Contrôle, avec leviers, boutons, et compteurs, permet à Lyria de surperviser tout ceci en lui donnant des informations. Si tout se passe bien, de la poussière enchantée de la magie du Vent s'échappera en masse des cristaux pour  "envoûter le château", et donc le soulever dans les airs. Un levier de vitesse permettra de réguler sa puissance. Le gouvernail et les avirons ont été tissés grâce aux cristaux avec la magie de la Terre, puis évidemment recouverts de cristaux, afin d'assurer leur solidité. Ils serviront à contrôler la trajectoire du "château". Lyria avait également une boule de cristal, en permanence sur elle. Comme il n'y avait pas de "fenêtre" dans ce "château", il avait bien fallu trouver un moyen pour que Lyria puisse voir où elle va quand elle pilotera. Pour éviter de se crasher sur le sol bêtement. Pfiou... trois mois de travail, d'acharnement, de patience... il lui aura fallu tout ce temps, avant que tout soit vraiment au point.


Sauf que le jour J... était enfin arrivé. La dragonne noire actionna un levier sur le mur. Des cristaux de Feu s'activèrent à cause du courant électrique. Les murs en cristal s'illuminèrent, et se mirent à changer de couleur, en passant par toutes les couleurs de l'arc-en-ciel, de façon douce et régulière. Le château de cristal était de toute beauté... c'était peut-être un peu con, comme idée, mais Lyria aimait bien les endroits comme ça, avec une "petite ambiance branchée". Ensuite, elle vola vers le coeur du château, où se trouvait  l'Amplificateur et le Contrôleur de Puissance. Lyria s'en approcha comme au ralenti, avec une certaine appréhension, le coeur battant à tout rompre. Ca faisait si longtemps qu'elle attendait ce moment... et il allait enfin se réaliser. Elle composa le code, enfonça le bouton de mise en marche des deux machines, puis referma la trappe.

Avec anxiété, Lyria s'approcha de la Console de Contrôle. Tout semblait normal. Elle sursauta lorsque tout se mit à trembler. On sentit très clairement le cristal bouger, et s'arracher au sol. Puis elle sentit une étrange sensation de légèreté sous ses pattes, et... et le cristal ? Il se déplaçait... ? Lyria jeta un oeil à sa boule de cristal. De la fumée apparut à l'intérieur, formant une vision de l'extérieur. Ses yeux s'arrondirent de surprise. Elle n'arrivait pas à y croire. A l'extérieur, le cristal saphir géant s'élevait de plus en plus dans les airs. Cela fonctionnait. Comme elle l'avait prévu. Ca marchait ! CA MARCHAIT !!! Elle actionna un autre levier, et le château de cristal prit de la vitesse. Lyria saisit le gouvernail en poussant un rugissement de triomphe, puis fit voile au Nord, vers le Freezer de Dante, et vers une nouvelle vie.

_________________
♪♫♪♫ Music speaks for the mind what the heart doesn't know how to say ♪♫♪♫

♪♫♪♫ What doesn't kill you make you stronger ♪♫♪♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Heure de la vengeance a t'elle sonner? (PV Lyria)   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Heure de la vengeance a t'elle sonner? (PV Lyria)
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spyro's Generation :: Zone Role Play :: Le Continent Déchiré :: Les Terres de Cynder :: Cieux Concordant-
Sauter vers: