•Forum RPG Spyro basé sur les deux générations de Spyro
 
FAQCalendrierRechercherAccueilS'enregistrerConnexionMembresGroupes

Partagez | 
 

 Une vie au prix du sang (Attention: Gore)

Aller en bas 
AuteurMessage
Razgriz

avatar

Messages : 8
Gemmes d'Esprit : 5
Date d'inscription : 30/01/2018
Age : 28

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille2m
CouleurNoir et visage blanc
Âge28 ans
Situation socialAssassin d humain a mi temps

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Une vie au prix du sang (Attention: Gore)   Dim 11 Fév - 11:51

J ignore combien de temps s est écoulé depuis mon sauvetage par des inconnus non humains. Cela m avait donné encore plus de force, plus de détermination pour contrôler l avancement de ceux ma race. Cette maudite race que tout le monde appele "humain". Nos vies ne valent rien comparés aux autres creatures remarquables, en particulier les dragons. Mes frères d armes mort... massacrés par ceux de mon ancien  village car nous avions choisi de respecter le mode de vies des autres creatures, plutôt que de vouloir conquérir ses terres par nôtre avancée technologique. J ai juré qu ils paieront de leur sang, par ma lame et mes flèches, leur orgueil.

Je me retrouva dans une forêt, lieu idéal pour se cacher et traquer d éventuel humain qui voudront faire du mal à d autres espèces. J avais entendu lors de ma précédente descente dans un village humain, en étant aconytot, qu une bande de chasseurs de dragons venaient souvent ici. Je les attendrais dès jours avec plaisir si il faudrait.

Le crépuscule commençait à apparaître, et je me posta sur les branches d un arbre, ma bourse rempli de fruit pour me ravitailler durant la nuit, ainsi que des herbes médicinales. Je remercie mon entraînement d assassin, me permettant de vivre comme un ermite, avec ce que la nature m offrait.
Je retira mon masque blanc en veillant à ce que personne ne puisse me voir, afin d aérer mon visage, et me l aspergea d eau que contenait ma gourde fait à base de peau de biche dont les sangles de lianes tenait fermement le contour, pour se rejoindre au niveau du bouchon fait à base de sève d arbre séché. Je pris une gorgé d eau, et secoua la gourde artisanal. J en suis à la moitié... j espère qu il y a un fleuve ou un lac d eau douce, ou bien encore qu il pleuve durant la nuit. Je sortie un caillou aiguisé de ce qui me servait de sac à dos, incrusté dans le bas de mon carquois, et je commença à affûter très très lentement les têtes de mes flèches, fait à base d os, emboîté dans une branche taillée, en vérifiant la droiture cette dernière.

Je me stoppa nette en rangeant tout ça lorsque j entendis le bruissement de l herbe, mais qui n était pas du au vent... Quelqu'un approchait... a 3 endroits différents... J avais vu juste, 3 torches apparurent, donc 3 personnes minimum... et des murmures se fit entendre. Je remis mon masque blanc ainsi que ce qui me servait de chapeau, et me mis accroupi sur ma branche, en tendant l oreille.

"On a eu de la chance les gars ! Un dragon seul, suffisamment jeune pour qu à 3, on ai eu aucun mal à l avoir vivant ! On le ramène au village et on pourra en tirer un bon prix !"

Mon sang ne fis qu un tour, et je pris ma tête entre mes mains tandis que des images de mon passé défilèrent devant mes yeux, plus précisément lors du massacre de mes frères d'armes. Moi me réveillant seul après avoir été soigné et je vis le carnage, des corps flottant, que je n'ai pu enterrer au risque de me faire repérer... Ce sentiment "seul" a été ce qui a déclenché ses visions, tout comme ce jeune dragon était seul... Des mots raisonnèrent dans ma tête "tue les !" "massacre les !" "ils doivent tous mourir !", je réussi malgré tout a retrouver mes esprits... Ma folie se fait de plus en plus violente... Et un sourire sous masque "mortuaire" s'afficha, et sous la nervosité, je tourna ma tête et ce qui me fit craquer mon cou avec délice, me sentant dégourdie. Le sang allait couler ce soir ! J'apercu 2 hommes portant le jeune dragon dont la hauteur arrivait à peine à mes genoux d’après ce que je voyait, et qui s'était surement perdu, ou dont les parents ignoraient la présence de ses humains. Il était conscient, se débattant faiblement, bâillonné et attaché par les pattes sur un bâton, et porter par ses deux hommes qui tenaient chacun une extrémité du bâton, le considérant comme un vulgaire gibier. La plus grande menace était le 3eme hommes, armé d'un arc qu'il tenait  à une main, sa torche de l'autre, placé à l’arrière du groupe, surement pour les couvrir. Je devais m'en occuper en premier, les deux autres n'ayant que des épées, encore rangées dans leurs fourreaux. J'aurais l'avantage de la distance même si ils sont deux. Je me cacha dans les feuillages, les laissant passé non loin de moi, et je descendis furtivement.

Une torche tomba au sol dans un gloussement, comme un bruit de noyade, et les deux hommes se stoppèrent en se retournant légèrement.

"Hey Mike, ca va pas ?"

Il ne répondis pas, et l'homme placé au plus pret, brandis sa torche vers son ami qui tremblotait. Le bout d'une dague sanglante sortait de son cou, en plein milieu de sa gorge, et c'est alors que j'activa la petite surprise de ma dague, qui se déploya en double dague dans un bruit de métal strident, décapitant sur place ma première victime de la soirée, et il était même pas encore minuit. Le rapport ? Lors d'une attaque comme ca, je me fais le challenge de faire au moins 3 victimes avant le passage du jour suivant, ca tombait bien vu leur nombre. La tête de leur amis tomba et rebondis sous mon amusement, laissant apparaitre mon masque qui vira au rouge rapidement du au sang qui jaillissait du corps, qui se mis à faire des sursaut avant de s'écrouler, tremblant encore. Le sang me salis grandement, mais je me sentis comme ci j'étais dans une cascade d'eau pure, la même sensation m'envahi, alors que les deux hommes posèrent nerveusement le dragon et brandi leurs épées vers moi. Du à la situation du corps de leur amis faisant office de fontaine de sang, je parla d'une voix macabre mais ironique.

"Champagne messieurs."

"C-C'est c'est lui !!! La dernière ombre !!!"

Je déroula la ficèle étrangleuse, caché dans le pommeaux de ma double dague, et accrocha deux anneaux à chaque extrémité, formant la forma final de mon arme, un arc à double lame. Le plus proche des hommes fonca vers moi, et je tapa violemment du pied les feuilles que la torche au sol commençait à embraser, brulant et aveuglant ce dernier. Pendant cette courte diversion, je saisi une de mes flèches et tira avec une assurance et une vitesse incroyable, frôlant celle des hommes guepards, sur le deuxieme homme qui avait gardé ses distances, et la recevant entre les deux yeux, s'écroulant sur le dos. J'esperais pouvoir récupérer cette flèche, elles sont très difficile, et douloureuse à fabriquer. Mais j'y refflechirais plus tard, l'autre homme fini de s’éteindre car il commençait lui aussi à s'embraser, m'offrant une bonne ouverture car il avait du lâcher son arme. Je n'y avait pas été de main morte . Je le saisi et le plaqua contre un arbre en l'immobilisant, le faisant regarder mes yeux, seul partie de mon visage visible derrière mon masque sanglant.

"Tu va faire passer un message aux chasseurs de ton village de la part de la dernière ombre. tu leur dira que la chasse aux dragons et aux autres créatures qui ne sont pas des gibiers est terminées ! Ou ils finiront comme tes deux amis !"

Je pris son bras droit, bras avec lequel il se servait de son épée, et me servi de l'arbre comme un effet de levier, et lui brisa à deux endroits dans un craquement et dans un crie de douleur très plaisant à mes oreilles. Pendant qu'il se mis a genoux en tenant son bras, je pris la tête de son ami, et le lui fis saisir dans ses bras.

"Ton bras qui te servait à chasser est brisé. J’espère que tu sais un minimum te battre avec ton bras gauche pour que tu puisse délivrer mon message avec ce cadeau. Je te conseil de ne pas trainer car ton crie a surement alerté la moitié des créatures de la forets."

Il saisi faiblement son épée avec tres peu d'agilité en veillant à pas avoir de coup dans le dos, et le vis s'enfuir avec la tête de son ami. Je me tourna vers la torche au sol et la saisi rapidement en atteignant avec mes pieds les feuilles qui s'allumait, et mouilla avec un peu d'eau de ma gourde, pour être sur que la foret ne risquerait rien. Je planta le pied de la torche au sol, pret du dragon un peu remué, en espérant qu'il ai rien vu de cette scène violente, déjà me voir sanglant allait pas le rassurer...

"J'ignore si tu me comprend petit dragon, mais tu ne risque rien avec moi. Je vais m'approche de toi pour t'enlever se baillon, d'accord."

A ma grande surprise, il se calma et me fis un signe de tête affirmatif. Très surprenant ses dragons. Je m'approcha lentement en ayant posa mon arme a coté de moi, me servant uniquement que de mes mains, et lui retira le baillon. Je commença à lui parler avec douceur en faisant le moins de geste brusque que possible.

"Bien... Moi c'est Razgriz, ou la dernière ombre pour les humains comme tu l'a surement entendu. Et toi, comment te nomme tu ? Et est ce que tu es blessé ?"

Je ne le détacha pas tout de suite, car je n'avais aucune certitude qu'il n'allait pas s'enfuir sans que je sache si il doit être soigné au plus vite, ou se débattre car d’après les liens qui le retiennent, je pense que je vais devoir me servir de ma dague pour le détacher...
[HRP: Pour ceux qui veulent participer, soit vous pouvez être le(a) jeune dragon(ne), ou le laissez en pnj]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une vie au prix du sang (Attention: Gore)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spyro's Generation :: Zone Role Play :: Les Mondes d'Avalar :: Forêt d'été-
Sauter vers: